Reconnaître et comprendre le Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH) chez l'adulte

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Le Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH) apparaît souvent avant 7 ans : à l'âge adulte, il peut avoir d'importantes répercussions sur la vie quotidienne. 

17 DÉC. 2013 · Lecture : min.
Reconnaître et comprendre le Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH) chez l'adulte

Il est assez difficile d'obtenir des chiffres précis au sujet du Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH) en France. Malgré tout, on estime qu'entre 3 et 4% des garçons et 1% des filles en âge d'être scolarisés en présentent les symptômes, soit entre 135 000 et 169 000 enfants.

Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité

30% d'entre eux continueront de présenter ces troubles à l'âge adulte, qui pourront avoir des conséquences importantes dans de nombreux aspects de leur vie quotidienne.

Il est souvent possible que le TDAH (Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité) n'ait pas été diagnostiqué ou soit passé inaperçu chez l'enfant, considéré alors comme "très turbulent". Des classifications internationales permettent de définir les principaux symptômes du TDAH : déficit d'attention, impulsivité et hyperactivité, des troubles que l'on peut retrouver à l'âge adulte.

À ceux-ci s'ajoutent souvent un trouble oppositionnel avec provocation (30 à 50% des cas), un trouble des conduites (25% des cas), une anxiété forte (25% des cas), mais aussi des troubles de la motricité, de l'élocution (bégaiement), et surtout des difficultés d'apprentissage (parfois reliées à la dyslexie).

Le TDAH à l'âge adulte : des répercussions fortes sur la vie de tous les jours

Chez l'adulte, le TDAH se manifeste de diverses manières :

  • Inconstance dans le travail : les personnes passent d'une tâche à l'autre sans les terminer, ont des difficultés à s'organiser, à suivre les consignes données. Il leur arrive aussi d'éviter le travail si il demande un effort mental soutenu, ou encore de perdre les objets nécessaires à leur activité.
  • Il leur est difficile de gérer les responsabilités quotidiennes, comme la réalisation des tâches ménagères ou encore la gestion de son argent.
  • Il est compliqué pour les adultes souffrant du TDAH de maintenir de bonnes relations professionnelles ou personnelles, car ils ont du mal à terminer ce qu'ils entreprennent. Il leur arrive également d'oublier de faire ce qui leur est demandé et, en raison de leur impulsivité, d'être contrariés par des faits qui nous semblent sans importance.
shutterstock-209454331.jpg
  • L'anxiété est très forte chez l'adulte : la crainte de ne pas atteindre les objectifs demandés, le stress de l'échec actuel, mais aussi l'impossibilité de s'acquitter de ses responsabilités sont des points qui suscitent particulièrement l'inquiétude.
  • En lien, on retrouve d'ailleurs un fort sentiment de frustration, de culpabilité, voire de reproche.
  • À noter également que les adultes peuvent présenter des symptômes physiques, reflet de leur anxiété chronique : tachycardie, hypertension, diarhée, fourmillements dans les jambes et les mains...

Des risques liés

Il est important de souligner que de nombreux adultes souffrant du TDAH, et qui peuvent avoir connu des comportements "à risque" à l'adolescence, connaissent des troubles addictifs.

L'alcool, le tabac ou les drogues sont les plus courants, mais on retrouve aussi les jeux vidéos, Internet, le sport ou la musique, qui font perdre toute notion du temps à la personne.

Le TDAH à l'âge adulte est reconnu par la plupart des pays, et ce depuis déjà plusieurs décennies. Malgré tout, ce domaine reste encore assez méconnu : à titre d'exemple, c'est une discipline qui est enseigné dans les universités de psychiatrie en Amérique du Nord.

Cependant, en France, les psychiatres professionnels doivent se former par eux-mêmes ou auprès de spécialistes de ce trouble. De nombreuses campagnes d'information existent toutefois, pour permettre de sensibiliser les professionnels et le public au TDAH.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 2
  • Psychologue.net

    Bonjour Muriel, Si vous désirez vous adressez aux experts inscrits sur notre site, vous avez deux options : leur poser des questions dans la section Questions (menu navigation tout en haut à droite) ou contacter un ou plusieurs professionnels dans votre région/département (menu navigation tout en haut à gauche, onglet Cabinets). L'équipe de Psychologue.net

  • Muriel

    Bonsoir, ma fille Laura, qui est âgée de 15 ans et demi, est hyper-active et soignée depuis 2007 par le psychiatre qui lui donne actuellement du quazym 40 lp et comme elle a des tiques, elle a aussi de l'orap 4mg, un comprimé le matin. C'est une adolescente qui est un amour pour moi, mais elle a toujours été rejettée, en primaire comme au collège, elle voit le psychiatre tous les 2 mois pendant 20 minutes et ressort avec son ordonnance. À la rentrée, elle va en seconde et j'ai peur car elle ne peut plus se concentrer quand elle rentre le soir, et est rejettée aussi bien par les autres ados ainsi que l'entourage. Nous vivons toutes les 2, des fois c'est très dur pour moi mais elle est ma fille, que j'ai toujours prottégée au maximum, ce qui entraîne pour moi pas de sorties, pas d'amies, car le peu que nous sommes invitées à prendre un café, Laura ne cesse de parler et je ne peux l'empecher et c'est plus fort qu'elle. Son papa a demandé le divorce il y a 5 ans, après 28 ans de mariage, car ne la supportait plus. Il voit Laura un week-end sur 2 et, normalement, moitié vacances scolaires, mais il ne la supporte pas, encore moins ça nouvelle épouse. Je trouve la vie très dure pour moi mais sutrtout j'ai peur pour l'avenir de mon enfant.

Derniers articles sur Troubles psychologiques