Sex addict... ou comment se perdre dans sa sexualité ?

L'addiction au sexe, appelée aussi désir hyper-actif, peut très vite provoquer un sentiment de culpabilité et de honte.

18 MAI 2020 · Lecture : min.
Sex addict... ou comment se perdre dans sa sexualité ?

En règle générale, selon la capacité de chaque individu, au plus tard après 3 ou 4 rapports sexuels à la suite, l'intérêt, la motivation, le besoin sont rassasiés et le désir, pleinement comblé, n'est plus au rendez-vous.

Suis-je dépendant ?

Plusieurs symptômes majeurs doivent être réunis :

  • Une masturbation compulsive
  • Un changement permanent de partenaires sexuels
  • Un mauvais usage de la pornographie

Comment vous sentez-vous ? Que ressentez-vous ?

  • Vous pensez tout le temps au sexe, aux pratiques sexuelles, aux images pornographiques
  • Vous vous sentez obligé-e de pratiquer constamment
  • Vous négligez votre entourage proche -partenaire, famille, amis- vos relations professionnelles
  • Vous ne pratiquez plus vos loisirs, vos sports favoris
  • Vous ressentez des troubles de concentration, du sommeil, de l'appétit

On parle d'addiction lorsqu'il n'y a pas de réelle satisfaction éprouvée.

Quelles sont les conséquences ?

La sexualité compulsive est encore aujourd'hui un tabou. Difficile pour celui-celle qui le vit d'en parler et d'évoquer sa souffrance et son véritable mal-être. Problèmes de santé répétés et évolutifs, risques accrus de Maladies Sexuellement Transmissibles, perte de repères.

Ce trouble sexuel entraîne par conséquent une altération du comportement ainsi qu'une souffrance significative et une réelle solitude.

Cette addiction peut très rapidement procurer à l'individu un sentiment prépondérant de honte. La culpabilité d'être incapable de combler ses besoins sexuels, l'enfermement dans une spirale néfaste peut conduire à des comportements déviants tels que l'usage de drogues, tranquillisants, somnifères.

Le désespoir peut amener l'individu à des tentatives de suicide voire l'amener jusqu'au suicide.

Vivre en couple avec un partenaire sex-addict

Il est difficile de vivre avec une personne qui souffre de cette dépendance car, impossible à satisfaire sexuellement, l'incompréhension, la peur, l'infidélité entraînent rapidement le couple à la rupture.

Quelle prise en charge ?

J'accompagne en Thérapie Cognitive et Comportementale les patient-es qui souffrent de dépendance sexuelle.

Il s'agit d'aider l'individu à :

  1. Reprendre le contrôle sur son comportement
  2. Travailler sur ses émotions, ses pensées et ses ressentis face au sexe en général et plus particulièrement face à sa propre sexualité
  3. Travailler sur ses impulsions et modifier ses manières de vivre sa sexualité afin de retrouver épanouissement et bien-être dans sa vie.

Photos : Shutterstock

Écrit par

Sandra Urbansky - ThérHappEasy

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail