Témoignage d'un sevrage tabagique par hypno-thérapie

Témoignage d’Arnaud : 122 jours après avoir vécu une première séance d’hypno-thérapie de sevrage tabagique, j’écris ce témoignage.

30 DÉC. 2016 · Lecture : min.
Témoignage d'un sevrage tabagique par hypno-thérapie

"Depuis, je n'ai jamais fumé et ai pratiquement oublié avoir été fumeur.

Mon but n'est pas d'exposer un exploit ou bien de vanter les mérites de l'arrêt du tabac. Les choses sont évidentes. Je souhaite simplement attirer votre attention sur le choix de l'hypnose, vous parler de la séance proprement dite et de la réussite de mon sevrage.

Tout d'abord, mon choix s'est porté sur l'hypnose pour des raisons historiques. J'avais déjà auparavant arrêté le tabac, longtemps et à plusieurs reprises (patch, médicaments, chewing-gum). Puis, des coups durs de la vie ont à chaque fois mis à mal mes efforts. J'ai repris pour arriver finalement à fumer 40 cigarettes par jour.

Les quinze derniers jours du mois de juin 2016, à presque 50 ans, je m'endormais difficilement après avoir longuement toussé pour éliminer les bruits sonores et parasites de mes poumons sifflants. L'alerte était donnée. Comment faire?

Je savais ne pas pouvoir reprendre une nouvelle fois un sevrage de manière isolée. Le précédent avait été trop pénible. La seule solution était de trouver une aide. Ayant rencontré Margaret CANEPA je savais pouvoir lui faire confiance.

Je savais aussi que l'hypnose Ericksonienne n'avait rien à voir avec l'hypnose de spectacle.

J'avais rencontré la bonne personne et avec le bon moyen pour réussir.

Il n'était pas difficile de dépasser le petit a priori de confier ce que croyais être mon âme ou bien mon conscient à une thérapeute.

La séance elle-même fut une grande surprise. Avant d'entrer dans le cabinet de ma thérapeute je fumais ma dernière cigarette, rangeais le briquet dans le paquet pour ensuite lui confier le tout à mon arrivée.

Je m'allongeais puis je l'écoutais. La séance fut douce et assez rapide.

shutterstock-29507842.jpg

Une mise en condition par la parole, reprenant les schémas de concentration et de détente de toute méditation m'amenait à écouter avec une très grande sérénité les paroles inductives de ma thérapeute autour du sujet de l'arrêt du tabac.

Ma surprise réside dans le fait qu'à aucun moment je n'ai perdu connaissance.

J'ai tout simplement accueilli ses paroles. La séance terminée je suis reparti.

Mon véhicule et mes vêtements sentaient le tabac, idem pour mon appartement.

Il ne me restait plus qu'à attendre et à voir...

Deuxième surprise : je n'ai rien vu ! En effet, les céphalées, bouffée d'angoisses, ou bien les envies, et tous les petits signes que j'avais auparavant attribués aux conséquences physiologiques du sevrage ne sont jamais apparus.

Tout au plus j'ai eu pendant un bon mois quelques difficultés à me concentrer sur une tâche complexe et intellectuelle. Mon seul mérite est d'avoir résisté à la tentation face aux autres fumeurs.

Dix jours après ma séance, à ma demande, je lui en demandais une nouvelle, afin de préparer mon séjour festif en Corse avec une trentaine d'amis. Ce petit renforcement m'a permis de tenir face à une armée d'une vingtaine de fumeurs. Cependant, je n'ai pas rechigné sur les autres plaisirs de la vie pour lesquels je n'avais entamé aucun sevrage.

Je vous souhaite, à tous et à toutes, de suivre cette voie."

Témoignage d'Arnaud

Photos : Shutterstock

Écrit par

Margaret CANÉPA

Voir profil
Laissez un commentaire

derniers articles sur hypnose