La peur de faire des erreurs et les TOC

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La peur de faire des erreurs est une crainte normale que tout individu peut avoir. Mais chez les personnes ayant des TOC cette peur est plus amplifiée.

28 août 2019 · Lecture : min.
La peur de faire des erreurs et les TOC

Différentes peurs et obsessions sont présentes dans les troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Une des craintes la plus courante est celle de faire des erreurs. La peur de faire des erreurs est une crainte normale que tout individu peut avoir. Mais chez les personnes ayant des TOC cette peur est plus amplifiée. Ces personnes surestiment les conséquences de leurs erreurs. Elles pensent qu'une erreur entrainera systématiquement des catastrophes. Elles surestiment leur responsabilité. En cas d'erreur elles pensent qu'elles seules peuvent s'en rendre compte et éviter une catastrophe.

Une angoisse qui prend de l'ampleur

Toutes ces pensées entrainent une forte angoisse. Lorsqu'elle fait une erreur, une personne « normale » ressent une forte angoisse mais ensuite elle est en mesure de la rationnaliser, alors qu'une personne souffrant de TOC a un défaut d'habituation aux pensées. Elle n'est pas en mesure de les rationaliser : la peur reste constante, l'angoisse ne redescend pas.

Pour gérer cette angoisse la personne développe alors des rituels. Ceux-ci sont appelés compulsion. Ce comportement est mis en place pour gérer l'angoisse. Par exemple, ces personnes vérifient leur travail de multiples fois. Elles peuvent présenter d'autres compulsions comme allumer d'une certaine façon leur poste de travail, ou avoir le besoin de toucher plusieurs fois un objet.

Le problème avec ces rituels est que plus la personne les réalise, plus l'angoisse va être présente. On est devant des cercles vicieux : plus il y a d'angoisse, plus la personne devient compulsive et plus elle accomplit ces rituels, plus elle est anxieuse.

Quelle solution ?

Les thérapies cognitives et comportementales permettent de travailler sur les croyances liées à la peur de faire une erreur. Elles interviennent sur le défaut d'habituation de l'angoisse. La thérapie comportementale agit au niveau des rituels et permet de les faire disparaitre. Les tcc permettent de gérer ces troubles obsessionnels compulsifs.

Photos : Shutterstock

Écrit par

GAUTIER Floriane

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 1
  • Nathalie FOLLMANN

    En tant que hypnothérapeute clinique, je voulais rebondir sur cet article que je ne partage pas du tout. Il est important pour les lecteurs qui lisent les articles de ne pas les induire en erreur dans ces propos. On ne compare pas un TOC avec une peur de faire des erreurs. Il ne s'agit pas non plus d'une surestimation de leur responsabilité comme il est écrit. La définition d'un TOC est très claire dans le DSM 5 : Le Trouble Obsessionnel Compulsif est caractérisé par la présence d'obsessions et/ou de compulsions, comme développé dans mon article à ce sujet : https://www.psychologue.net/articles/tout-savoir-sur-les-toc? Quant aux solutions, les TCC ne sont pas suffisantes pour travailler sur les TOC et surtout ne sont pas liés à la peur de faire une erreur. Il est nécessaire d'avoir d'autres approches et techniques thérapeutiques pour un travail un profondeur.