Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Tout savoir sur la dépendance affective

Connaissez-vous la dépendance affective ? Nous vous expliquons tout.

18 sept. 2018 Actualités - Lecture : min.

psychologues

La dépendance affective peut se manifester dans les relations de couple, familiales ou amicales : il s'agit de relations déséquilibrées, instables voire destructrices, dans lesquelles la personne dépendante idéalise l'autre, se soumet parfois, sans parvenir à quitter la relation malgré le mal-être et la souffrance.

D'où vient la dépendance affective ?

La dépendance affective naît en général d'une faible estime de soi et d'un manque d'assurance personnelle favorisant le manque de confiance en soi, la peur et l'incertitude, et peut trouver sa source dans l'enfance ou à la suite d'un traumatisme. Le contrôle de l'autre donne une illusion de sécurité à la personne, qui va le rechercher de plus en plus. Les personnes en situation de dépendance affective souffrent beaucoup de leurs peurs, et ont la sensation qu'elles ne peuvent pas vivre sans l'autre.

Les croyances et convictions personnelles à propos de soi, du comportement des autres et du couple jouent un rôle fondamental dans ce jeu pervers de besoin et d'attachement.

Il existe trois degrés dans le lien, quelle que soit la relation : lien affectif adéquat, lien affectif exagéré par défaut ou lien affectif exagéré par excès.

  • Lien affectif adéquat : amour sain, constant dans le don et le reçu.
  • Lien affectif exagéré par défaut : la personne est incapable d'établir des liens avec les autres : elle est froide, distante et hostile.
  • Lien affectif exagéré par excès : caractéristique de la dépendance émotionnelle. Le lien établi avec le ou la partenaire est dénaturé par un besoin excessif d'affection, dans le but de compenser ses carences affectives. C'est le pôle opposé de la perte de lien, chaque forme étant pathologique et inadaptée dans le contexte des relations interpersonnelles.

Comment reconnaître la dépendance affective ?

Une personne en situation de dépendance affective, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, est en recherche incessante d'amour, de preuves d'amour, a peur de ne pas être aimée, de perdre son conjoint, ses amis ou sa famille. Chez les personnes qui souffrent de dépendance affective amoureuse, on observe aussi une recherche incessante d'un candidat à la relation de couple, d'une sélection précipitée de celui-ci et d'idées contradictoires à propos de l'amour.

fsgeshet.jpg

Parmi les symptômes reconnaissables de la dépendance affective, on retrouve ainsi :

  • Mauvaise estime de soi
  • Peur de la solitude, panique à l'idée d'une rupture
  • État d'esprit dysphorique
  • Besoin de faire passer sa relation avant tout
  • Nécessité d'un accès continu au compagnon ou à la compagne
  • Besoin d'exclusivité
  • Besoin de faire plaisir
  • Auto-annulation
  • Manque d'aptitudes sociales
  • Occupation d'un niveau inférieur dans la relation de couple.

La personne dépendante a peur de la solitude et de la rupture : si cette dernière se produit, elle éprouve un syndrome d'abstinence marqué par un désir intense de reprendre la relation malgré les souffrances, par des pensées obsessionnelles et des symptômes anxieux et dépressifs. Si une nouvelle relation commence ou que l'ancienne reprend, ces symptômes disparaissent.

Une personne dépendante affective souffre aussi de distorsion cognitive : elle est aveuglée et nie toutes les informations que peuvent donner les proches ou qu'elle-même perçoit. La relation destructrice s'amplifie, et les différents membres ont de plus en plus de mal à en sortir. Le dépendant reproduit dans ses relations un lien dit "anxieux-ambivalent", caractérisé par un fort manque d'assurance et une anxiété à l'idée de la séparation.

Une personne dépendante a un besoin excessif d'attention et d'être chérie, et panique à l'idée de la rupture car cela constitue une perte de sécurité et d'affection que symbolise le couple. Elle peut présenter des symptômes associés à la dépendance, tels que dépressions, troubles obsessionnels compulsifs (TOCs) ou autres syndromes inadaptés.

cfdbykillk.jpg

Comment traiter la dépendance affective ?

La première étape dans le traitement de la dépendance affective est la reconnaissance du trouble par celui ou celle qui en souffre, ainsi que du mal fait à soi-même et à l'autre. Cette première étape permettra de s'investir dans son développement personnel en se centrant plus sur soi, en laissant derrière soi le passé et les croyances erronées, tout en assumant la responsabilité de ses émotions et en apprenant à s'apprécier soi-même.

Un suivi psychologique pourra aider la personne qui souffre de dépendance affective à dépasser sa peur de la séparation, de la solitude et son besoin de contrôle grâce à un travail pour retrouver estime de soi et confiance en soi. Il permettra aussi de traiter les symptômes anxieux ou dépressifs associés. Il est aussi possible de réaliser certaines séances en couple ou en famille, selon la relation dans laquelle se manifeste la dépendance, afin d'ouvrir la communication sur le sujet et de mieux comprendre les attentes et besoins de chacun.

Photos : Unsplash

1 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi