Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Traiter les insomnies

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

L'insomnie se définit comme des troubles du sommeil chez un individu : une diminution du temps et de la qualité du sommeil, qui a des répercussions sur la vie quotidienne. 

12 déc. 2013 · Lecture : min.
Traiter les insomnies

L'insomnie se caractérise par une impossibilité de bien dormir, malgré une fatigue. Les personnes qui en sont atteintes connaissent de grandes difficultés pour s'endormir ne serait-ce que pour quelques heures, ou se réveillent dans la nuit sans pouvoir retrouver le sommeil.

Mieux comprendre l'insomnie

Si un tiers des adultes environ se plaint de troubles du sommeil, 11% sont atteints réellement d'insomnies.

Elles sont principalement causées par :

  • le stress et les troubles digestifs,
  • des maladies,
  • un syndrome dépressif,
  • associées à d'autres troubles du sommeil (comme l'apnée du sommeil).

Les insomnies ont des conséquences dans la vie quotidienne, et provoquent notamment des somnolences, une diminution de la vigilance, une certaine irritabilité, et peuvent, à long terme, se relier à une dépression.

reveil.jpg

Quelques conseils

Si vous êtes dans ce cas et que vous ne souhaitez pas consulter un spécialiste pour le moment, vous pouvez suivre ces quelques conseils pour essayer de venir à bout des insomnies :

  • Ne buvez plus d'alcool dès la fin de l'après-midi car, s'il aide à s'endormir, vous risquez de vous réveiller une fois que ses effets se seront dissipés ;
  • Ne fumez pas juste avant de vous coucher ou au lit. La nicotine stimule le corps, et modifie ainsi le processus normal de sommeil.
  • Évitez de boire du café plusieurs heures avant de vous coucher. 12 heures sont recommandées, et on conseille de ne pas en boire plus que trois dans la matinée. Cela vaut aussi pour d'autres boissons contenant de la caféine.
  • Si vous suivez un traitement médical, vérifiez que les insomnies ne font pas partie des effets secondaires, certains médicaments bouleversant les cycles du sommeil.
  • Ne vous couchez pas juste après le repas, et faites en sorte de prévoir une marge d'au moins deux heures pour permettre la digestion, et que la sensation de lourdeur ne gâche pas votre sommeil.
  • Pratiquez une activité physique régulière : cela vous aidera à vous libérer des tensions, et à être fatigué au moment de vous coucher. Cependant, évitez les exercices trop violents avant le coucher, ce qui perturberait votre rythme cardiaque et vous laisserait nerveux et excité. Il est recommandé de pratiquer 30 minutes d'activité physique par jour.
  • Évitez les siestes après une mauvaise nuit de sommeil.

ecran.jpg

  • Évitez les activités sur écran (ordinateur, télévision) juste avant d'aller vous coucher.

Avant de constater une amélioration du sommeil, il est nécessaire de se tenir à ces conseils pendant au moins deux semaines, afin que le corps s'habitue peu à peu.

Si, malgré tout, les problèmes persistent, n'hésitez pas à faire appel à un psychologue spécialisé dans les troubles du sommeil.

Photo : Petrini, Le Sommeil de Saint-Pierre - Wikimedia Commons

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 1
  • Nathalie FOLLMANN

    En tant que praticienne en hypnothérapie clinique intégrative, j'aimerai ajouter des éléments complémentaires à cet article. Mis à part ce qui a été dit sur les consignes d'un meilleur sommeil, il est important de différencier les problèmes de l'endormissement et les réveils nocturnes, néanmoins parfois les deux troubles sont associés. Si ce trouble du sommeil est récurrent, il est souvent associé à un trouble anxieux voire un trouble dépressif... Toutefois, il est important d'aller explorer ce trouble du sommeil avec des techniques hypnotiques afin d'aller à la source du trouble. Souvent on y retrouve des traumatismes anciens qui se manifestent par ces troubles du sommeil. Des peurs inconscientes qui continuent d'influencer l'individu d'une manière subtile. Je parle d'un trouble du sommeil qui date de plus de 6 mois, pas d'une gêne temporaire due à une pression ponctuelle de son environnement.... Pour cela l'hypnothérapie intégrative qui représentent également une thérapie brève pour certains cas, est pertinente pour traiter le trouble du sommeil.