Turbulent, agité, distrait : le point sur le TDA/H

Il a la bougeotte, une énergie débordante. Il est épuisant, infernal. Il s’oppose systématiquement. Manque de respect. Il a la tête ailleurs... Peut-être a-t-il un TDA/H ?

6 AVRIL 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Turbulent, agité, distrait : le point sur le TDA/H

Kesako TDA/H ?

Ça veut dire : Trouble de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H).Ses parents l'éduquent-ils mal ? Suffit-il de le secouer pour qu'il sorte la tête de la lune ?L'enfant hyperactif est souvent étiqueté très tôt d'enfant agité, violent, mal éduqué… Et c 'est souvent très difficile à vivre pour l'enfant comme pour ses parents.

Mythes et préjugés autour du TDA/H

Voici des exemples de préjugés que les enfants TDA/H et leurs parents doivent affronter quotidiennement :

  • L'enfant TDA/H manque de volontéIl « ne veut pas » travailler
  • Il « ne veut pas » faire d'efforts
  • Il « ne veut pas » écouter
  • Il « ne veut pas » se calmer
  • Il est mal éduqué
  • Ses parents sont trop laxistes avec lui
  • Ses parents cherchent la facilité en lui donnant un médicament…

Manque de volonté, manque d'autorité, solutions de facilité…Voilà comment on nous voit nos enfants et nous. Le regard et les jugements de l'entourage (famille, amis) et de l'école nous font mal et ne nous aide en rien, au contraire.

Mais en fait c'est quoi le TDA/H ?

Il est vrai qu'aujourd'hui, on a parfois tendance à ranger sous ce terme tout enfant un peu « trop » agité. Le « trop » c'est bien sûr par rapport au seuil de tolérance de l'adulte qui se trouve en face de lui.*

Or, le TDA/H n'est pas un problème de comportement, c'est un véritable troube neuro-développemental. Ça signifie que ça situe au niveau du cerveau.

Un enfant peut se montrer turbulent ou distrait sans répondre aux critères diagnostiques de l'hyperactivité. Pour déterminer si une manifestation ou un comportement est normal ou pas, il est nécessaire d'aller voir un psychiatre, neuro-psychiatre ou neuro-psychologue qui établira un diagnostic.

Essayons d'y voir plus clair…

L'enfant hyperactif est souvent étiqueté d'enfant agité, violent, mal éduqué…Or, on sait aujourd'hui, que le trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité est un trouble d'ordre neurologique (avec une forte proportion de cause héréditaire).C'est à dire qu'il y a un retard de maturation des zones du cerveau qui contribuent à l'auto-contrôle, à la volonté et à la gestion de l'impulsivité.Ce trouble affecte 5 à 7 % des enfants à travers le monde.La principale difficulté réside dans la forte impulsivité de ces enfants. Cela peut être vu comme un manque de filtre. Toutes les envies de l'enfant sont « agies » sans filtre.L'enfant hyperactif a envie de se lever en cours ? Il le fait !Il a envie de dire quelque chose ? Il le dit.Il ne garde rien en dedans.

Les problématiques liées au TDA/H

1) La gestion des émotions

En situation émotive, le filtre devrait normalement permettre à l'enfant de garder un peu de cette émotion à l'intérieur pour n'en extérioriser qu'une partie.L'enfant hyperactif lui, ne possède pas ce filtre, et devient excessif dans ses réactions : il peut devenir surexcité et incontrôlable, hurler comme un fou, exploser littéralement de colère.

2) La difficulté à se projeter dans le temps

L'enfant hyperactif vit dans le moment présent, même à un âge où ses copains sont déjà capables d'anticiper le futur ou de penser au passé.

3) L'inattention 

Le TDA/H est également un trouble de l'attention. Cela signifie que l'enfant a souvent la tête ailleurs au moment où vous lui formulez une demande.Si vous lui demandez d'aller prendre son bain et qu'il répond « hum hum », c'est qu'il n'a pas enregistré la demande. Et même s'il a entendu, il a tendance à se laisser attirer par tout ce qui peut dévier son attention.

4) Les crises des devoirs

Pour passer au travers de sa journée d'école, il lui a fallu dépenser toutes ses ressources attentionnelles pour lire, écouter les explications, exécuter les travaux, rester assis…Une fois revenu à la maison, il n'a plus suffisamment d'attention pour faire ses devoirs ou pour exécuter les petits tâches que vous lui demandez . C'est pour ça que ça se termine souvent en crise !

Alors comment faire avec un enfant TDAH ?

Être le parent d'un enfant présentant un TDA/H peut s'avérer épuisant et frustrant. A force de bêtises et de comportements « inadaptés » (au yeux de la société), on a tendance à gronder, à punir et à sévir encore plus… Et on finit par s'enfermer dans une spirale de conflits et de disputes et par devenir des parents désemparés, amers, face à des enfants en souffrance…

Pourtant il existe des stratégies simples qui permettent de limiter cette spirale et d'atténuer les conséquences négatives de ce trouble sur la vie de la famille. Il ne s'agit pas d'une méthode révolutionnaire, mais d'une palette d'outils et de stratégies à adapter à chaque enfant dans chaque situation.

En tant que coach parental, je vous aide à trouver les outils adaptés et à les appliquer, et je vous accompagne tout au long de cet apprentissage, pour retrouver une communication fluide et ramener une ambiance harmonieuse à la maison.

N'hésitez pas à me contacter. Je consulte en cabinet près de Nantes ou en visio.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Bahia Bedjaoui

Voir profil

Bibliographie

  • "L'enfant inattentif et hyperactif : Le comprendre et l'aider" (François Bange)
  • "L'opposition : Ces enfants qui vous en font voir de toutes les couleurs (Benoit Hammarrenger)
  • "TDAH : Pourquoi être ordinaire quand on peut être spécial ?" (SYLVAIN GUIMOND et JOHANNE LÉVESQUE)

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ