Virginie Bossut : la Clinique de l'Écolier veut apporter du soin aux élèves en souffrance

En fondant la Clinique de l'Écolier, Virginie Bossut a décidé de proposer aux élèves en difficulté une approche pluridisciplinaire accompagnée d'outils adaptés à leur problématique.

10 FÉVR. 2014 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Virginie Bossut : la Clinique de l'Écolier veut apporter du soin aux élèves en souffrance
La Clinique de l’Écolier est une structure dédiée aux troubles des apprentissages dans deux dimensions :
  • Nous proposons une évaluation en vue de contribuer au diagnostic, et réalisons une prise en charge individuelle ou en groupe
  • Nous commercialisons des solutions, c’est-à-dire du matériel favorisant la réussite scolaire, des livres pour dépasser les problématiques, les difficultés scolaires. Les familles et les professionnels de l’éducation y trouveront du matériel qui va aider à favoriser l’attention, la concentration,  les apprentissages et plus généralement la réussite scolaire.

La Clinique de l’Écolier est une structure pluridisciplinaire, je ne suis pas seule : l’équipe est composée de psychologues cliniciens, de neuropsychologues, d’ergothérapeutes et de psychomotriciens.

La Clinique de l’Écolier a plusieurs missions. Tout d’abord, comprendre la nature des difficultés que rencontre l’enfant, qui peuvent être scolaires ou d’adaptation scolaire,comme par exemple des difficultés sociales, de la timidité, des problèmes de comportement, de l’anxiété, de la phobie scolaire, etc.

20131211174032support_logo-boutique.jpg

Ensuite, nous mettons en place des outils de remédiation et d’accompagnement : redonner confiance et remotiver l’enfant,  l’accompagner dans la mise en place d’outils adaptés (nous utilisons par exemple des logiciels pour enfants dyslexiques ou développons  l’apprentissage du clavier informatique). En outre, nous amenons l’enfant à rencontrer et créer du lien avec d’autres enfants ayant des difficultés similaires. Nous soutenons les parents et enseignants, et abordons l’enfant dans son ensemble en créant du lien avec le corps médical, paramédical et enseignant.

La Clinique de l’Écolier est novatrice, car c’est un type de structure qui n’existe pas sur le plan privé.

J’ai créé cette clinique seule, j’en suis la directrice : je suis d’ailleurs psychologue scolaire diplômée d’État, titulaire d’un Master de Psychologie Clinique, Psychopathologie et Psychothérapie, avec une spécialisation en Thérapie Emotionnelle, Cognitive et Comportementale.

En croisant tout cela et avec ma pratique quotidienne, je me suis rendue compte qu’il y avait beaucoup de demandes et de besoins dans ce domaine, j’ai donc recruté avec soin des professionnels motivés et compétents pour  ce projet. C’était une approche de recrutement particulière, puisque l’idée était de trouver des personnes qui possèdent bien sûr la formation, mais surtout la motivation pour travailler dans ce domaine.

Nous mettons en place différents outils :
  • Des bilans et des suivis individuels
  • Des groupes parents : nous proposons un soutien aux parents, en organisant par exemple des groupes de parole, ou encore des soirées sur un thème particulier (par exemple « accompagner un enfant qui a un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, ou TDAH »).
  • Des groupes destinés aux enfants et aux adolescents, pour apprendre à gérer sa colère et sa frustration, des groupes d’affirmation de soi.
  • Des stages pendant les vacances sur différents thèmes, tels que « apprendre à apprendre », « s’organiser, c’est facile », ou encore des ateliers de mémorisation, comme du mind-mapping (cartes d’organisations d’idées).
  • De la remédiation cognitive par « jeu vidéo » adapté pour apporter des réponses neuropsychologiques aux enfants grâce à un outil attrayant. D’ailleurs, nous leur fournissons les codes d’accès pour qu’ils puissent s’entraîner depuis chez eux.
  • Nous proposons des fiches en téléchargement sur le site qui traitent de certaines problématiques que peuvent rencontrer les enfants à l’école ou encore au moment des devoirs. Cette rubrique est en cours. D’ailleurs, notre site est en plein développement, et nous étofferons très bientôt notre boutique en ligne.

cliniqueecolier.png

En terme de politique de tarifs, nous essayons d’avoir les tarifs les plus ajustés possibles, de manière à ce que ce ne soit pas réservé à une partie de la population. Il faut en effet savoir que les consultations chez les psychologues, psychothérapeutes, psychomotriciens ou encore ergothérapeutes ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. En revanche, la CAF peut allouer des aides (AEH) à certains parents sur notification de la MDPH quand un dossier a été constitué. Certaines mutuelles offrent également une participation financière.

La Clinique de l’Écolier est une bonne solution d’attente lorsque la MDPH a notifié un SESSAD, car les délais d’attente sont très longs (2 ans ou plus) : la Clinique de l’Écolier permet dans ce cas de proposer un suivi pluridisciplinaire en attendant la prise en charge par un service public.

La Clinique de l’Écolier n’est pas une clinique au sens médical du terme, mais veut apporter un soin particulier aux élèves en difficulté, et c’est l’association de ces deux termes qui est innovante : apporter du soin aux élèves en souffrance.

Nous travaillons avec des outils d’évaluation de pointe, reconnus et validés par le corps médical et les centres régionaux de référence des troubles des apprentissages. 

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychologue scolaire