54 ans récemment détecté

JerenicoJerenico
dans TDAH

Bonjour, comment fait-on sans trop d'argent pour se soigner ?

Avez-vous testé le méthylphénidate ? Quel gain observez-vous ?

Un (des) conseil(s) ?

Réponses

  • x123451x123451

    Bonjour,

    J'ai plus de 40 ans et viens d'être diagnostiquée tdah. De grosses difficultés professionnelles et en couple m'ont toujours culpabilisée. J'ai commencé le traitement (concerta à libération prolongée) en début d'année, je n'ai donc pas un grand recul sur les effets. Le psychiatre qui me le prescrit est un spécialiste de ce trouble, c'est important car il n'est pas encore connu en particulier chez les adultes. La posologie s'est ajustée progressivement: 18/36/54 tous les 15 jours.

    Je travaille en open space et mon efficacité en souffre énormément. J'ai toujours été épuisée de mes journées de travail, au point de ne pas pouvoir organiser une vie sociale. La grosse différence avec le traitement, c'est qu'aujourd'hui, je retrouve de l'énergie. Je me permets de programmer des sorties en semaine, c'est véritablement un nouveau souffle !

    Pour ce qui est de l'aspect financier, le médicament est pris en charge, mais en effet, le spécialiste est en secteur 2 et les dépassements sont à ma charge. Il faut en effet compter 6/8 séances avant d'être en mode "routine ", et donc que ce soit le généraliste qui assure les prescriptions. Mais je pense qu'il faut rapidement faire la demande de prise en charge "affection longue durée " pour faciliter le long cours.

    Bon courage

  • JerenicoJerenico

    Merci pour cette réponse.

    La posologie conseillée par la psy était de 18 mg pendant 1 semaine puis 36 mg par jour (d'après mon poids parait-il). Mais je n'ai pas consulté depuis cette décision de ma psy. Je lui ai envoyé des mails auxquels elle n'a jamais répondu.

    Je trouve que je n'ai pas QUE un tdah. ça fait X et X années que je me tarabusque la tête à comprendre ce que j'ai et les psychiatres ne m'aident pas à aller mieux. Je tourne en rond depuis 30 ans au moins.

    Je vais de plus en plus mal, mes crises d'anxiété sont de plus en plus fréquentes et parfois handicapantes, paralysantes. Dans le sens où je me mets sur le canapé sous une couette et je regarde la télé des heures, ou je joue à la playstation ce qui revient au même : Je ne fais rien de ce que je devrais faire pour moi .

    Pour ce qui est de l'ALD, mon généraliste l'a demandé à la sécu et ça a été refusé "évidement". Aucune demande de consultation de la part de la sécu et donc, ils ne connaissent rien à mon cas, c'est un refus de principe par économie financière, ça me rend complétement dingue. Faut il faire une TS pour être pris en charge dans ce pays ? Je n'en ai jamais fais, ça me fout les boules de devoir en arriver là. J'ai toujours choisi de faire le forcing pour arriver à vivre par mon travail, mais il y a des périodes (de plus en plus fréquentes) où je sens que je vais lâcher la rampe.

    Je me sens au milieu de 2 cas : je ne suis pas assez bien pour aller bien, et pas assez mal pour aller à l'hopital psychiatrique, je voudrais continuer à vivre de mon travail. Mais c'est de plus en plus difficile. Et l"HP me fait peur grandement. Je me bats avec l'hopital 'normal' pour qu'ils s'occupent de moi mais j'ai un RDV par mois. Que veulent-ils que je fasse avec un RDV par mois ?!!!

    Franchement, j'en ai de plus en plus marre de cette vie difficile. J'ai besoin d'eux, et je ne les trouve pas. Je ne sais pas comment leur faire comprendre que je vais VRAIMENT mal. Je crois qu'ils ne voient pas que je vais mal car j'ai pris l'habitude de m'exprimer sans enervement. J'ai tendance à cacher, à masquer ma détresse, par pudeur, ou par peur d'en faire trop. Et je crois que je n'en fais pas assez. Mais je ne suis pas sur de tout ça. Je suis certain par contre qu'il n'est pas normal d'être comme moi.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Créer une discussion

Catégories