Comment attester d'une précocité chez un enfant si celui ci refuse les tests?

Christelle258Christelle258
dans Psychologue enfant précoce

Bonjour,


J'ai un enfant de 5 ans assez étrange Pour faire l'historique de sa vie jusque là, il est arrivé avec 3 jours de retard. a deux mois il a été hospitalisé pour une gastro, les infirmières m'ont fait remarqué que son regard n'étais pas celui d'un enfant de cet âge. D'autres personnes plus tard m'ont également fait cette remarque. Vers 3 mois, ils refusait de s'alimenter (diagnostique: il en avait marre du lait) nous avons du rajouter des légumes et des fruits pour qu'il recommence à s'alimenter.

Chez la nourrice, les années se sont bien déroulées, il parlait beaucoup avec elle , une réelle relation fusionnelle c'est installé entre eux.

Il est en MS. Lors de sa rentrée en PS, les choses semblaient calmes jusqu'à ce qu'au bout de 3 semaines la maîtresse nous informe qu'il avait déterré les géraniums de l'école (certes). Puis son comportement a commencé à être complexe.

Il a beaucoup de mal à choisir un atelier, il dit tout le temps qu'il n'y arrive pas. Il rentrait dans sa bulle au moment des regroupements pour être sur que l'on ne s'adresse pas à lui. le regard de l'autre l'angoissait.

La maitresse que je connait a fini par m'appeler et me dire que mon fils était malheureux à l'école alors même qu'il était content chaque matin de s'y rendre. Il a tout de même rencontré la psychologue scolaire. Lors de la première entrevue, vers la fin du rendez_vous, il voulait absolument savoir ce qu'il se passerai s'il mettait les doigts dans la prise. De retour dans la voiture, il me dit "si je mets les doigts dans la prise je suis mort" je lui réponds probablement, mais si je te vois faire je te punis, il me répond "tu pourras pas je serai mort".

La pyschologue n'a pas pu faire les tests, il refuse, il dit qu'il sait pas...Et il parle pour noyer le poisson.

A la maison, il parle souvent de sujets qui ne sont pas de son âge (mon médecin me dit qu'il faut noter, mais je n'y pense pas) Ses remarque sont toujours très pertinentes, voir brillantes. On a l'impression qu'il réfléchit tout le temps.

Il aime beaucoup les livres... au petit déjeuner il en a une dizaine à côté de lui.

Récemment il a découvert Jésus sur sa croix (nous n'allons pas à l'église) Il a posé beaucoup de questions et surtout a pleuré car il est mort.

Il a beaucoup d'obsessions: il ne supporte pas les étiquettes sur les vêtements, les serviettes sur la table... Si quelque chose le gène, il dit que cela l'empêche de se concentrer. Récemment, il s'amusait à mesurer avec ses bras la table pour placer sa chaise au milieu...

Au delà de çà, c'est un enfant très ouvert qui adore la compagnie des adultes. il fait rire tout le monde, il a de l'humour.

On me parle de HP et pourtant je n'ai pas l'impression qu'à l'école il soit au dessus du lot Il a un très bon langage et beaucoup de vocabulaire, mais nous avons toujours eu beaucoup de livres (nous sommes enseignants tous les deux)

Comme il refuse les tests, je me dis que peut être on ne saura jamais, alors que je sais que si un diagnostique pouvait être posé, des aides pourraient se mettre en place...

Ce qui m'inquiète le plus c'est cette angoisse de mal faire lorsqu'il colorie, s'il dépasse d'un demi millimètre, cela le rend dingue, il dit qu'il est nul. Il a l'estime de soi dans les chaussettes

Et en terme de gestion des émotions c'est juste la galère, un rien lui fait péter les plombs.

J'aurai vraiment besoin d'avis et de conseils..

Réponses

  • Julie922Julie922

    Bonjour,


    Pourquoi passer par un test vous semble nécessaire pour reconnaître chez votre enfant ses singularités ? S'il refuse, pas de quoi faire une obsession à mon avis.

    Accueillez le tel qu'il est et guidez le ainsi. Alimentez son besoin de découverte, ses questionnements en lui donnant accès à des activités et à des situations d'expérimentation. Un enfant, quelqu'il soit, a besoin de ça, et s'il est en plus hp, ça va être exponentiel. Et ça, ça vaut n'importe quel test et "prise en charge".

    Du reste, s'il a besoin d'être accompagné par un psy, je ne vois pas pourquoi un professionnel spécialisé en précocité refuserait de l'accueillir, même sans test de validation.

  • Christelle258Christelle258

    Merci pour cette réponse. Ce qui m'inquiète le plus c'est la gestion de ces enfants là au sein de l'éducation nationale. Aucune formation, ou alors seulement pour des publics désignés n'est proposée aux enseignants. je suis enseignante moi même et j'ai du me payer une formation proche de chez moi pour apprendre à gérer ses enfants dans une classe.

    Donc ce qui m'inquiète c'est son entrée en CP avec une enseignante qui peut être ne sera pas aussi bienveillante que celle qu'il a en ce moment en maternelle. J'ai des exemples d'enseignant qui simplement ne prennent pas ou mal en compte les enfants "hors norme", si tant est que l'on puisse définir une norme.

    Lorsqu'un diagnostique atteste d'un Haut potentiel, les enseignants ne peuvent pas faire comme s'ils ne savaient pas et le discours des parents auquel je sais que certains enseignants ne donnent aucun crédit serait pris plus au sérieux.

    Honnêtement je souhaite simplement que mon fils se sente bien à l'école et prenne le maximum de ce qu'il est en mesure de prendre au sein d'un cadre bienveillant, compréhensif..

    Je rencontre une psychologue à le rentrée pour travailler sur la gestion des émotions, ce qui à ce jour me semble le plus important. Calmer ses angoisses de performance (terme employé par la psychologue scolaire qui le voit régulièrement et qui est d'une extrême gentillesse)...

    Je veux simplement qu'il aille bien et à ce jour je ne suis pas sur que ce soit le cas. J'envisage même de cesser de travailler l'année de son CP pour lui faire la classe à la maison....

    A suivre...

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Créer une discussion

Catégories