Enfant à "Haut Potentiel" ?!

DavidClemenceDavidClemence
October 2017 modifié dans Psychologue enfant précoce
Bonjour. Je viens vers vous car la maîtresse de notre enfant, Nolan, 3 ans (21/08/2014), nous a dit qu'il serait intéressant de le tester pour «Haut Potentiel». Étant notre unique enfant, nous n'avons pas de point de «comparaison» et nous nous sommes jamais posé la question...



Après discussion avec elle il est ressorti que :



- Très bonne mémoire auditive (comptines, chansons, histoires...).

- Connaît lettres et chiffres et s'y intéresse énormément. Il fait «semblant» de nous écrire des lettres, des phrases. Il est très demandeur pour apprendre l'heure et a besoin de se repérer dans le temps grâce à la pendule.. «Quand l'aiguille est sur le combien pour aller dormir, pour manger, pour jouer...». Il compte tout, tout le temps (Dans son assiette, dans la rue, en jouant..). Il commence les petites additions et soustractions mentales.

- Pose toujours des questions sur les mots qu'il ne connaît pas : Qu'est-ce que cela veut dire ? Et pourquoi ?

- N'arrive pas à se concentrer sur une seule chose à la fois. Lorsqu'il joue à un jeu, il fait obligatoirement quelque chose à côté en même temps.

- Hypersensible. Lorsqu'il est contrarié, ses sentiments sont démesurés face à la situation.

- Beaucoup de mal à s'endormir, dort peu mais très profondément (7-8h par nuit).

- Ses copains à l'école ne sont que des grandes sections...



Je vous ai résumé ce qui semblait «normal» pour nous mais qui a attiré l'attention lors de son entrée en maternelle.



Selon vous, est-il nécessaire de le «tester» Haut Potentiel ? Nous sommes très sceptique et un peu perdu.



Merci d'avance pour votre réponse...

Réponses

  • FOLLMANNNathalieFOLLMANNNathalie
    Madame,
    Un petit garçon curieux et intelligent n'est pas toujours un signe de HP.
    Et vu son âge, je pense qu'il serait plus approprié d'attendre la rentrée en primaire pour se faire une idée de cette éventualité.
    Je n'aime pas trop l'idée d'instrumentaliser les capacités naturelles d'un enfant de 3 ans.

    Vous dites que votre enfant a du mal à gérer sa contrariété, c'est ce qu'on appelle l'apprentissage de la "tolérance à la frustration", c'est tout à fait normal.

    Toutefois, il serait approprié de l'apaiser au moment de l'endormissement en lisant des comptines.

    Personnellement, je n'interviendrai pas et je laisserai mon enfant évoluer à son rythme et continuer à être attentif à son développement et à sa curiosité naturelle.

    Nathalie Follmann - Hypnothérapeute clinique à Clichy 92
  • bourbon68bourbon68
    idem... pour moi il est un peu petit pour cela, et le mettre dans une case.
    Traitez le de la même manière, et attendez qu'il entre dans une classe supérieure, au jour d'aujourd'hui ce diagnostic ne vous servirez pas de toute manière...
  • MIdanielleMIdanielle
    Je ne suis pas d'accord avec ce qui a éte´dit car si un enfant est haut potentiel, plus tôt on s'en aperçoit, plus tôt il se sentira bien dans sa peau. Je m'explique :

    L’enfant surdoué non reconnu y est d’autant plus exposé qu’il n’a pas pu et su mettre en place de moyens de défense adaptés.

    Je vous transmets notamment l'association pour les enfants précoces :
    http://www.anpeip.org/quest-ce-que-la-precocite-intellectuelle/si-precocite-pourquoi-savoir/pour-un-depistage-precoce

    Je vous conseille donc de voir un psy spécialisé dans le domaine pour savoir si c'est le cas, et il vous expliquera la démarche à suivre.
    Bonne chance à vous !
  • SuisferSuisfer
    bien d'accord avec les propos de danielle ! Vous avez un enfant HP ?
  • CaroVerCaroVer
    @DavidClemence ---
    Site très intéressant, merci danielle.
    Je vous conseille de demander l'avis d'experts pour savoir si l'un d'eux aussi habitué à cette problématique est en mesure de dire à quel âge on peut commencer à savoir :

    https://www.psychologue.net/questions
  • IncadelaideIncadelaide
    L'enfant HP n'est pas un enfant qui est "poussé" à l'extrême par son entourage, mais un enfant qui est en demande presque constante d'apprendre et lorsque ses demandes ne sont pas suivies et comblées, il peut en arriver à se renfermer sur lui-même... il s'ennuie.

    A priori, on pourrait croire que c'est à l'école que devrait se révéler en priorité les capacités de ces enfants. En pratique, c'est souvent à l'école que ces enfants souffrent le plus car le haut potentiel implique un mode de pensée particulier, doublé d'un fonctionnement affectif très spécifique, qui rend parfois l'adaptation à l'environnement difficile, mais qui présente également beaucoup de bons côtés. Les enfants HP ont donc besoin de systèmes éducatifs adaptés qui les aideront à exploiter leur potentiel, mais surtout à s'épanouir et à être bien dans leur peau.

    1ère question : Votre enfant pose t-il problème à l'école ?
  • LiberteEgaliteLiberteEgalite
    pour quelles raisons la maîtresse veut savoir s'il est HP ? En a t-elle déjà eu ?
  • DavidClemenceDavidClemence
    Merci pour vos réponses !
    Très bonne question pour la maîtresse, je n'ai même pas pensé à demander si elle en avait déjà eu...! Elle m'a juste dit qu'elle lui donne le travail des PS qu'il finit très vite, donc elle lui donne après celui des moyens mais il n'a pas le temps de le finir et se retrouve donc très frustré...
    Il ne pose pas de problème à l'école si ce n'est celui de ne pas tenir en place, il a toujours le besoin d'aller voir ce que font les autres à côté ou gigoter vraiment dans tous les sens.. Tout en travaillant quand même.

    En soit cela ne coûte rien de le "tester", mais si cela s'avère être vrai, j'ai peur qu'il soit catégorisé, mis dans une case ou "privé" de son enfance... Nous ne savons vraiment pas comment réagir ! Tous vos avis ont du positif en plus, même celles en désaccord pour le faire..!
  • FOLLMANNNathalieFOLLMANNNathalie
    Quand vous dites :"cela ne coûte rien de tester", si quand même, car ce type de test varie suivant les régions entre 350 € et 500 €.
    Et au final cela vous avancera à quoi ? surtout à 3 ans ?...
    Pour moi, un enfant qui n'est pas en difficulté relationnelle avec les autres enfants, ne s'ennuie pas à l'école, il n'y a pas de raison "pour l'instant" d'évaluer cette éventualité.

    Maintenant la suite vous appartient.
  • DavidClemenceDavidClemence
    Ma phrase était certainement mal tournée, je ne parlais pas là d'argent.
    J'ai compris que vous n'étiez pas pour mais d'autres le sont et je penche tous les pour et les contre, je farfouille partout, je me pose autant de questions nécessaires pour avoir, de mon point de vue, la meilleure décision.
    Il n'est pas en difficulté relationnelle car dans une classe à 3 niveaux (il est en PS, ses copains ne sont uniquement que des GS et UN MS. Il ne s'ennuie par car la maîtresse lui donne le travail des MS lorsqu'il a fini celui des PS (et j'ai précisé que cela engendrait une frustration que la maîtresse ne sait pour l'instant pas gérer, elle veut prendre rdv avec le directeur...).

    Mais je prends note de votre avis et vous remercier de prendre le temps d'y réponse ;)
  • PascalineLheureuxPascalineLheureux
    Bonjour , je suis ce post , car je recherche moi même des réponses à mes questions , avec mon compagnon nous nous posions énormément la question depuis sa dernières rentrée ( PS ) elle a fait une première rentrée chez les tt petits ( el en y aller que le matin ) a notre rdv avec sa maîtresse nous en avions parler vaguement et c est vrai que tt l’es adulte qui on suivie notre fille s accorder à dire qu’elle etait précoce .
    Chez les tt petits à la rentré 2016 elle achever du travail de moyenne section , rentrée 2017 les 2 premiers mois la maîtresse trouver que notre fille stagner , n évoluer pas , a toujours et du mal à trouver sa place . Nous avons déménager quelques village à côté en fin d année notre fille nous dit souvant qu’elle n’a pas de copine que tel ou tel enfant et méchant avec elle , pourtant quand on lui end a l école les enfants l appel et vont la chercher ,mais elle reste dans son coin , pourtant enfant très sociable . Elle va plus facilement avec des plus grands . et donc nous avons eu le rdv PMI de l école qui nous émet qu’il soit possible qu’elle soit un enfant précoce , les discours qu’elle rient sa façon de parler de se raconter des histoires , et quelque chose qui m’a toujours fascinée et ceux depuis quel tient des objets dans ses mains c est quel adore les livres bébé elle pouvait rester un bon moment à feuilleter des livres et aujourd’hui ca n a pas changer le matin je la retrouve souvent dans lit en train de se raconter l histoire de son livre qu’elle se raconter à sa façon par rapport à ce que je lui avait lu
    Elle a aussi c crise de colère qui arrive d un coup pour tt et pour rien
    Et son caractère qu’on a du mal à gérer , et qui est souvent le problème que l’on rencontre a l école .
    .je suis du lot et garonne je voudrait engager une démarche près d un psychologue spécialisé mais je ne sais pas où me tourner .
    Merci d avance pour vos réponses .
  • FOLLMANNNathalieFOLLMANNNathalie
    PascalineLheureux,
    Je tiendrais les mêmes propos que pour celle à l'origine de cette question.

    Je ne vois rien d'anormal et de précoce dans tout ce que vous évoquez précédemment.
    Rien de plus normal, d'où ma question dans votre post à vous "enfant précoce".

    Certains enfants ont une facilité d'expression et d'intérêt naturel, cela n'en font pas des enfants hauts potentiels pour autant... La plupart du temps, surtout à cet âge là, je porte de l'intérêt aux parents, quant à leur conditionnement sur leur propre enfance, ça révèle mal pas mal d'indice sur l'image qu'ils portent à leur enfant.

    Maintenant, vous êtes libre d'instrumentaliser votre enfant en lui faisant passer des tests de précocité.
  • DavidClemenceDavidClemence
    Alors, étant auteur de ce post, je me permet de répondre parce que la dernière phrase me reste en travers.
    Vous n'allez pas INSTRUMENTALISER votre enfant parce que vous lui faite passer un test de précocité !!
    Je n'ai jamais donné suite à ce post, tombé de l'oubli je l'avoue.

    Pour finir, nous avons consulté une orthophoniste pour des soucis de bégaiement qui devenaient assez sévères chez notre fils. Elle a essayé avec nous d'en trouver la cause (car il y en a souvent une).
    Au fil des séances elle nous demandé si notre fils s'intéressait toujours autant au chiffre qu'il peut le faire devant elle.. On a alors parlé de ses facilités, de ses soustractions de tête, faite par lui-même à 3 ans, de la fameuse discussion avec la maîtresse dont je parle plus haut et bien plus.
    Après appel de l'orthophoniste à la maîtresse de notre enfant, celle-ci nous a convoqué pour en parler.

    Nous avons rendez-vous après les vacances scolaires avec la psychologue de l'école pour un "pré-test". Suivant les résultats de celui-ci nous poursuivrons ou non.

    Et je n'instrumentalise pas mon enfant pour autant !! Si Enfant HP il y a, alors nous pourrons adapter en conséquence à la maison et dans sa scolarité. Dernièrement il ne voulait plus aller à l'école, ne participait plus trop en classe et boudait le travail lorsqu'il n'était pas fait avec sa grande copine Camille qui est en GS (et lui en PS rappelons le...).
    Depuis que l'on va chez l'orthophoniste, que la maîtresse adapte les exercices pour lui et que nous lui avons parlé de ses facilités, le bégaiement a diminué et les pleurs le soir dans son lit ont disparu.

    Si vous avez un doute parlez-en à un professionnel qui saura adapté en fonction de votre fille et vous donner des réponses ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Créer une discussion

Catégories