J'ai envie de tout abandonner.

Vynce_udtlVynce_udtl
February 2019 modifié dans Schizophrénie
Bonjour, pour commencer, je me présente : j'ai 18 ans et je suis complètement paumé dans ma vie. Je suis en première, dans un Bac professionnel qui ne me plaît pas, je ne vais pas épiloguer sur mon parcours scolaire et mes projets pro : j'ai à la fois mille et uns projets et aucun projet. Je pense aussi avoir au moins un trouble mental, peut-être la bipolarité ou quelque chose comme ça (pas schizophrène, je n'entend pas de voix). Je pense aussi qu'il est nécessaire de préciser pour parfaire les résultats que je pourrais tirer d'un tel post que j'ai été identifié par une psychologue comme étant un HPI (ou zèbre, ou "surdoué" (j'aime pas du tout ce mot) selon le noms que vous donnez aux gens comme nous), j'espère seulement que cette caractéristique n'est pas la cause de tout ça.

Alors voilà, je vais désormais vous exposer mon problème. Depuis maintenant plus de trois mois, je dirai depuis début novembre 2018 (j'étais déjà un peu perché avant mais depuis, c'est omniprésent), je suis dans un état que je n'ai jamais connu avant. Je pourrai résumer cela par une phrase : Je suis perdu. Je ne m'arrête jamais d'avoir des idées très noires, c'est envahissant, vraiment tout le temps. Cinq minutes peuvent suffire pour me changer du tout au tout, par exemple, une personne que j'aime peut devenir en l'espace de dix minutes une personne que je voudrai évincer de ma vie. Toujours depuis trois mois, je pense sérieusement au suicide, je me renseigne un maximum sur les médicaments et les toxines en tout genre (je ne veux pas me détruire le corps à l'extérieur, si je le fais, ça sera au poison ou une quelconque substance toxique autre), j'ai même déjà commencer à me procurer quelques boîtes de comprimés, rien de mirobolant mais un assez bon début. Mais alors, pourquoi je veux faire ça ? Je ne suis pas malheureux, en réalité, d'autres qui auraient presque de "bonnes raisons" de le faire ne le font pas, mais moi, je veux le faire. Ce n'est pas réellement de la tristesse mais un mal-être, profond, tentaculaire et irréversible. Je me sens immensément seul, je ne peux parler plus parler à personne de mes idées noires, j'ai demandé à ma mère pour voir un psy (oui, j'habite encore chez ma maman), mais elle m'a répondu que je n'avais pas l'air d'en avoir besoin..Je ne peux pas trop lui en vouloir puisque je sais extrêmement bien cacher ce genre de choses, mais ça ne m'aide pas du tout. Je voudrais préciser que rien ne sert d'argumenter pour me faire changer d'avis sur mon possible suicide : si je ne le fais pas, c'est uniquement parce que je l'aurai décider, par moi même..

Je me sens aussi insignifiant., impuissant. J'ai envie de crier, mais personne ne m'entendrait. Je ne me sens pas normal, je pense ne pas avoir ma place ici.

Pensez-vous pouvoir m'éclairer sur ce qui m'arrive ?

Réponses

  • BenjaminGBenjaminG
    Bonjour Vynce,
    De ce que tu dis, tu sembles avoir l'impression de ne pas avoir de raison être malheureux-euse.
    J'ai vu cet article qui pourrait te parler : https://www.psychologue.net/articles/tout-pour-etre-heureuxse-mais
    Une part de toi est probablement en souffrance, il faut trouver laquelle. Pour cela, une aide professionnelle me semble importante. Peut être pourrais-tu consulter sans demander à ta mère ? Ou rediscuter avec elle du problème, elle ne se rend peut être pas compte de l'importance de ton mal-être.
    Bonne journée, tout de même.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Créer une discussion

Catégories