Souffrance de mon fils HP

Audrey03Audrey03
September 2018 modifié dans Psychologue enfant précoce
Bonjour,
mon fils de 7 ans est précoce il a passé les test de QI etc... il y a deux ans et il est suivi par une psychologue.Mais il souffre énormément de sa précocité. Depuis l'année dernière il a perdu le contrôle de lui. Il était dans une classe ou l'enseignante s'est braqué contre lui alors quelle savait pour sa précocité et ses angoisses etc... Elle l'a diabolisé toute l'année en lui faisant remarquer en permanence qu'il ne faisait pas assez d'efforts que son comportement n'allait pas qu'il perturbé la classe qu'elle préférerait qu'il ne soit plus dans sa classe .... Bref l'enfer pour mon fils qui s'est mit à croire qu'il était un bon à rien, un nul comme il dit qui n'y arrive jamais et que même quand il fait des efforts ça ne va jamais. Il s'est mit à haïr cette maîtresse mais aussi plus grave le système scolaire dans lequel il ne croit plus et dont il a l'impression que ça ne lui sert à rien. Mon mari et moi avons passé l'année dernière avec une pression horrible mise par cette maîtresse qui nous reprochait toujours que notre fils était un provocateur un menteur.. On se sentait coupable de ne pas trouver la solution pour que notre fils se calme et on a commit des erreurs en punissant notre en le grondant en lui reprochant nous aussi de ne pas faire des efforts et ça n'a fait que le faire se sentir plus mal , on s'en veut tellement d'avoir cédé à la pression de l'école ! Cette année et avec l'aide de la psy de notre fils qui nous a remit les yeux en face des trous à moi et mon mari , nous faisons tout pour comprendre la souffrance de notre fils et ses crises de colères du à son mal être. Mon fils a déjà sauté une classe et que son apprentissage est bon qu il sorte souvent de la classe pour se calmer , il ne supporte plus d’obéir aux adultes et il a des réactions très fortes , il joue dans la classe ne respecte pas les règles et répond aux adultes . Il le fait sous le coup de l'agitation et le regrette ensuite , du coup il se sent inutile et bon à rien d'avoir une fois de plus céder à son énervement. c'est un cercle vicieux et je ne sais pas comment l'aider à s'en sortir ! Il souffre mais les solutions d'aide qui lui sont apporté par moi ou sa nouvelle maîtresse ou même l'AVS de la classe ne suffisent pas à l'apaiser.Après une énorme colère à l'école quand l'AVS a voulu le prendre entre quatre yeux il a frappé dans une porte hélas vitré et a cassé un carreau. Nous devons donc aller à la mairie pour rembourser ( avec l'assurance j'espère) et une équipe éducative va être mise en place au mois d'octobre avec la directrice l'enseignante, la psy scolaire, le médecin scolaire etc.... et nous! Ce que je ne comprend pas c'est pourquoi on nous a habilement suggérer de le faire passer pour un handicapé auprès de la MDPH pour que mon fils ai une Avs ou même des aides pour obtenir un remboursement afin qu'il aille chez le psychomotricien? Ou même qu'on nous parle sans dire qu'il doit y aller mais qu'on nous parle des établissement comme le Sessad etc... alors que mon fils est précoce et n'a aucun handicap et n'a pas de tdah ni que que ce soit d'autres. La précocité de mon fils et le mal être qui en résulte pour sa part est prit comme un handicap par cette école nous ne fait que nous faire culpabiliser nous et notre fils. Nous sommes à bout, ils essaient de nous faire craquer pour qu'on accepte de faire passer notre fils pour ce qu'il n'est pas tout simplement car il ne savent pas gérer un enfant précoce qui se sent mal dans sa peau et dans le système scolaire et qui le renie. Hier je suis allée le chercher à la sortie et la j ai vu mon fils dans un état lamentable il était en larme et à bout, la maîtresse m'a dit que ce n' était plus possible qu'il reste à l'école comme ça car il ne reste plus en classe, il erre dans l école , n écoute plus et veut se sauver que pendant l équipe éducative il demanderai que des soins soit mit en place sinon il ne pourrait pas le garder à l école et assurer sa sécurité car il se met à l'écart et n'écoute plus personne, donc en gros on doit le faire soigner de se sentir mal là bas .... Du coup j' ai du le garder aujourd'hui à la maison et lui faire l'école au même rythme quand classe ( je suis moi même AVS donc j ai une bonne connaissance du rythme scolaire ) et moi je n ai eu aucun soucis à le faire travailler et ça s est passé toute la journée dans le calme pourtant je lui ai corsé le travail et je l ai fait travailler non stop mais il a tenu et à su gérer ses émotions, donc il est capable mais pas là bas car il ne s y sent pas à sa place et part perdant en se disant qu il n' est pas capable la bas de se calmer. Nous avons besoin d'aide mais nous sommes seuls ici pour ne pas être écrasé par le système et aider notre fils à s'en sortir s'en être toujours montré du doigts. C'est dure j'ai le cœur brisé de voir la souffrance de mon enfant et de pas pourvoir faire plus et d'être dans une situation ou l'on subit une école , un système scolaire non adapté au enfant étant HP.
 

Réponses

  • AmandineToAmandineTo
    Avez-vous songé à le changer d'école ? Qu'aimerait-il lui ?
  • SIMON35SIMON35
    Bonsoir, votre fils est angoissé depuis qu'il a sauté une classe ? A-t-il perdu des amis "à cause" de ce diagnostic ou garde-t-il tjs les meme ?
    En plus de l'approche inappropriée de cette maitresse, votre fils ne sait peut etre pas comment gerer cette différence de laquelle il se sent "prisonnier" suite au verdict du test de QI.
    Avez-vous parlé avec d'autres mamans dont l'enfant a le meme diagnostic ?
  • AAPatriciaAAPatricia
    Les angoisses des parents sont souvent transmises aux enfants. Peut-être de votre côté, avec votre mari, devriez-vous veiller à lui redonner confiance en l'école, à ne pas adopter une position de défense, pour qu'il la perçoive moins comme une menace à son développement. Même si j'ai bien conscience que vous avez l'air parfaitement au courant de tout ça... je souhaite juste vous conseiller d'apaiser votre propre angoisse car votre fils la ressent sûrement.
  • Audrey03Audrey03
    Merci pour vos réponses. Oui nous lui avons proposé de changer d'école mais il ne voulait pas. Pour le saut de classe il ne l a pas très bien vécu en effet car il a perdu tout ses copains et il n'a pas réussi à se faire de nouveaux copains cette année car ils ont pris mon fils en grippe dû à sa différence de comportement et ses crises. Et nous il est vrai que nous sommes rongé par le stress car on nous attrape à l'école à chaque dérapage de notre fils pour nous mettre la pression. Ce matin je l'ai remis à l'école il a tenu la moitié de la matinée mais après la récréation ou il est resté seul sur un banc à d coup être triste ses angoisses l'ont regagné et il n'a plus travailler au retour en classe et s'est muré en faisant un mandala et malgré l'AVS de la classe qui a essayé de le remettre au travail il n'a pas repris le travail et il a dessiné. Je l'ai récupéré il était malgré tout fier d'avoir tenu la moitié donc avec mon mari nous l'avons félicité énormément d'être resté en classe et d'avoir fait des efforts et que le reste viendrais petit à petit. Il a eu l'air satisfait de notre réaction mais le soucis c'est que chaque jour est différent et ses angoisses aussi. Si il continue à rester seul en recrée sans amis nous avons peur qu'il arrête de nouveau ses efforts . Et puis le savoir mit à l'écart comme ça c est vraiment dure. Hélas mon fils ne connait aucun autre enfant comme lui du coup il se sent vraiment à part et seul malgré notre soutien. Il a besoin de copains avec qui il se sente bien mais là ce n'est pas du tout le cas , les autres enfants ne lui parle pas , il l'ignore ou finissent par se moquer de lui etc.... Ce qui engendre une colère énorme chez mon fils qui du coup s'agite et fait du bruit et essaie de se sauver pour se venger car il trouve ça injuste. Merci encore pour vos conseils car on se sent isolé ici , nous ne connaissons personne dans la même situation que nous.
  • AmandineToAmandineTo
    Je comprends la tristesse et la colère de votre fils. Il ne voulait pas changer d'école car il y avait ses amis, ses repères. Mais il se rend compte que tout est détruit quand même. Je pense qu'il doit saturer de porter une étiquette de HP + psy, car à l'intérieur de lui il doit se sentir le même (un enfant comme les autres et encore heureux !) et tout ça le frustre.
    Je suis sûre qu'il existe des contes, des histoires ou des films qui mettent en scène des personnages "différents" qui arrivent à se faire des amis. Sans pour autant viser le vilain petit canard. Je viserai plutôt quelque chose qui tend à normaliser la différence sans non plus la pointer du doigt.
    Et si les autres le rejettent (ce qui est inacceptable mais à cet âge les enfants sont durs entre eux), il pourrait essayer de trouver une nouvelle approche pour se faire quelques amis. Quelles solutions propose-t-il ? Pourrait-il amener quelque chose qu'il aime et le partage en classe dans le cadre d'un travail ou d'une activité ? Aimerait-il aller à une fête d'anniversaire ?
    Avez-vous essayé de faire "comme si de rien n'était", c'est-à-dire ne pas commenter ce qui est bien, mal, mieux ou pire qu'hier, juste laisser couler...
    J'ai trouvé ces conseils pour vous :
    https://www.psychologue.net/articles/comment-calmer-un-enfant-en-colere
  • Sara_YoanSara_Yoan
    Bonjour Audrey, comme je vous comprends, mon fils est dans la même situation que le vôtre, il supporte encore l'école mais c'est l'école qui ne le supporte plus. Je cherche désespérément une solution pour que sa scolarité se passe mieux. Le système actuel est très doué pour nous faire culpabiliser dès que notre enfant ne rentre pas dans les normes ! Ils m'ont accusée dernièrement que c'était de ma faute, que je les soutenais pas ! Ils ne sont pas formés à la différence et donc ils se trouvent complètement démunis et en échec par rapport à ses enfants-là. Je me suis tournée vers les écoles démocratiques de type Sudbury Valley qui sont une solution d'apaisement pour ces enfants qui ne trouvent pas leur place et qui ont besoin de reprendre confiance en eux. Ca peut être pour un temps car ils ne proposent pas de programme, c'est à l'enfant de trouver sa voie et de travailler en autonomie pour préparer son avenir... ce sont souvent des jeunes qui deviennent auto-entrepreneurs. Un peu déstabilisant pour les parents mais une bouffée d'oxygène pour les enfants en échec scolaire. Je vous souhaite bon courage et n'oublier pas c'est votre enfant, il a besoin de votre confiance et de votre amour même si on veut nous les faire passer pour des diables ! Ne perdez pas espoir et bon courage ! Voici un lien http://www.ecole-dynamique.org/
  • Lauret4Lauret4
    Bonjour,

    Il lui faut du changement. A mon avis.
    Changement d ecole, ou a défaut, changement de classe. (avec un maitre par exemple ?)
    (mon avis).

    Est ce qu il a des activités extra scolaires, (avec educateur sportif type judo par exemple) dans lesquelles il pourrait au moins s épanouir, avec d autres enfants, et en respectant les règles, en attendant que tout rentre dans l ordre ?

    Il n est pas dit que les années suivantes seraient désastreuses.... mais je le verrai plutôt changer d ecole..,.pour repartir de nouvelles bases.
  • Lauret4Lauret4
    Lui avez vous demande s il souhaitait sauter une classe ? (Question tardive, je sais....)

    Pour mon, cas j aurai prefere que mes parents m en parlent... au lieu de découvrir l erreur des décisions de l Éducation Nationale, dans les propos de la maitresse qui me voulait pas dans sa classe non plus. Et a qui on m a pas demande son avis non plus.

    Y a des instit qui ont la vocation, d autres non... un enfant qui s ennuie en classe, on lui donne le double de travail, et même du travail plus dur. Plus de responsabilités.
    Ça l occupe.... c est ce que tout instit doit faire avec eux. (saut de classe ou non)

    Les enfants sont assez "précoces" pour "sauter une classe", ou "ne pas sauter de classe" .... mais on oublie systematiquement de demander leur avis....
    (Question copains, programme et autre....)
  • Lauret4Lauret4
    Lui avez vous demande s il souhaitait sauter une classe ? (Question tardive, je sais....)

    Pour mon, cas j aurai prefere que mes parents m en parlent... au lieu de découvrir l erreur des décisions de l Éducation Nationale, dans les propos de la maitresse qui me voulait pas dans sa classe non plus. Et a qui on m a pas demande son avis non plus.

    Y a des instit qui ont la vocation, d autres non... un enfant qui s ennuie en classe, on lui donne le double de travail, et même du travail plus dur. Plus de responsabilités.
    Ça l occupe.... c est ce que tout instit doit faire avec eux. (saut de classe ou non)

    Les enfants sont assez "précoces" pour "sauter une classe", ou "ne pas sauter de classe" .... mais on oublie systematiquement de demander leur avis....
    (Question copains, programme et autre....)
  • Audrey03Audrey03
    Bonjour, je viens donner des nouvelles de mon fils ,merci pour vos messages. Donc nouvelles maîtresses nouvelle ambiance mon fils a du passer à mi temps par décision de l'ien. C'est malgré tout très compliqué car il a toujours du stress qui l'envahi mais cette fois ci une maîtresse qui est beaucoup plus comprehensive et qui essaie de trouver des solutions avec une maîtresse spécialisée mais après tant de souffrance pour mon fils , il est compliqué encore pour le moment de trouver des repères en classe ... Le chemin sera long. Enfin bref j'espère qu'il retrouvera rapidement un temps plein en classe car il en a envie et moi j'ai du arrêter de travailler pour le récupérer tous les jours car il fait la moitié du matin et le moitié l'après-midi. On essaie de garder espoir on verra si à force tout cela s'arrange. Bon courage à tous ceux qui sont dans la même situation que nous car c est très dur à vivre au quotidien.
  • DryssDryss

    Bonjour,

    je suis remplie d'émotion en lisant votre témoignage.. Je ne suis pas seule ! j'ai moi-même un fils âgé de 7 ans et quand je vous lis, j'en ai les larmes aux yeux tant la souffrance de mon fils et l'incompréhension du monde scolaire public sont similaires. Et pourtant je suis enseignante en élémentaire. Ma collègue qui a mon fils dans sa classe malgré toute sa bonne volonté et son investissement, sa bienveillance et sa patience, ne parvient pas à éviter le décrochage scolaire qu'il est en train de vivre. Il en veut tous les adultes, insolence, refus d'écouter, crises de colère. Il est plus souvent seul dans le couloir ou balloté dans d'autres classes malgré le saut de classe. C'est très dur à vivre aussi à la maison, on ne sait plus comment l'aider. Ne pas réussir à comprendre mon enfant me rend malade. A ce jour nous n'avons toujours pas trouvé d'établissement scolaire adapté, de psychologue spécialisé pour les hauts potentiels, de groupes de parole pour nous, parents démunis, malgré nos recherches acharnées.

    Où en êtes-vous plus de deux ans après votre dernière publication? Votre fils a-t'il réussi à trouver un équilibre?

    Merci de l'attention que vous voudrez bien porter à mon mail.


    Bonne journée

  • Lauret4Lauret4

    Bonjour, vous croyez, vraiment, que l'Ecole, dans les conditions actuelles, avec les aberrations quotidiennes qu'on leur impose... (sans parler du bourrage de crâne...)

    Vous croyez que c'est un environnement sain ?

    Votre fils a certainement ses bonnes raisons d 'être insolent et désobéissant.


    Il doit être pris dans des injonctions paradoxales, et des doubles contraintes insupportables... à la longue.


    Faites l Ecole à la maison si vous pouvez (est ce encore possible et permis ?)... et juste activités extra scolaires avec d autres enfants.

    (Je suis précoce , enfin il parait, et également ultra insolente, à vie:-)

  • Lauret4Lauret4

    Comprendre les HP


    https://www.youtube.com/watch?v=uNamoQOu8lQ


    Ce psy là me plait bien, car avec une grande économie de mot, il enfonce bien le clou et il va droit au but sur LA problématique des HP :-)


    Et pour approfondir en détail, c est ici

    https://www.youtube.com/watch?v=cdly7agHw3c


    Peut être que vous partagez les mêmes points de vue... J 'imagine souvent que les autres "pensent" comme moi... Mais je sens comme un gouffre là, et de plus en plus...

  • DryssDryss

    Merci lauret4 pour les réponses, je crois, sans être hp, que je deviens de plus en plus insolente envers beaucoup de choses et d’institutions..

    Je veux juste que mon fils aille bien, mais pour l’instant je me bats dans le vide, j’en ai conscience.

    Je regarderai les liens dès que je pourrais et je vous dirai ce que j’en pense.

    En tous cas ça fait du bien de pouvoir en parler avec quelqu’un. J’ai tellement l’impression d’être une extra terrestre parfois ☺️🙃

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Créer une discussion

Catégories