Suis-je en train de devenir fou ?

PsychodoctiPsychodocti
dans Anxiété

Bonjour,


Je vais essayer de synthétiser ce qui m'arrive, ce n'est pas facile. Ce n'est déjà pas facile d'en parler.


J'ai toujours été quelqu'un d'anxieux. On m'a diagnostiqué un TAG (avec attaques de panique) à l'âge de 16 ans. Quand j'étais à l'école, j'avais la phobie de me faire dessus en classe et quelques phobies d'impulsion (peur de voir des couteaux et d'agresser quelqu'un).

Il y a 3 ans, j'ai fait une sorte de dépression, où mes phobies d'impulsion se sont ravivées : peur d'agresser quelqu'un, mais aussi peur de me faire du mal et de me suicider. En résumé : la peur de perdre le contrôle / la tête.

Pour info, ma mère est dépressive depuis que j'ai 8 ans et faisait assez souvent des menaces de suicide (pas de vraie tentative je crois, ou en tout cas elle n'a jamais atterri à l'hôpital).

Une fois, elle nous a "enfermé" mon frère et moi à la maison pendant 2 jours (nous avions 10 et 11 ans), elle perdait la tête : elle pleurait, criait et menaçait de se suicider. Mon frère et moi étions seuls avec elle, nous étions terrifiés.


J'ai vraiment peur d'être ou de devenir comme elle, d'autant plus que je partage les mêmes gènes et que j'ai l'impression que je suis en train de suivre le même chemin. Je suis fragile psychologiquement.

Je n'arrête pas de lire tous les articles sur les phobies d'impulsion, sur les névroses obsessionnelles et sur le suicide pour me rassurer du fait que je ne suis pas suicidaire et que je ne risque pas de perdre la tête. Ou que je n'ai pas une autre maladie mentale autre que l'anxiété. J'ai l'impression d'être pris dans une spirale négative. Dans mon cerveau, le raisonnement, c'est : je suis anxieux à l'idée de perdre le contrôle / la tête / le moral => je vais finir en dépression ou perdre la tête => je vais me suicider.

Je me demande parfois si je ne suis pas déjà en dépression : j'ai du mal à me lever et un rien me fait peur maintenant. Je culpabilise, car je me dis que c'est moi-même qui me pourris la vie pour rien.


Aujourd'hui, ça n'allait pas et je me suis demandé si je n'avais pas envie d'en finir avec la vie. Et ça me fait énormément peur : je n'arrive pas à faire la différence entre peur et envie. Je n'arrête pas de m'auto-observer, d'observer les signaux de mon corps pour tenter de voir si j'ai des impulsions suicidaires ou si je vais tomber en dépression, ou perdre la tête. Mes émotions me font peur : je cherche toujours à être tempéré pour éviter des hauts et des bas d'humeur et garder le contrôle de moi. Quand je ressens une vive émotion, je suis effrayé. Hier, par exemple, j'avais peur de monter dans une voiture car peur de faire une attaque de panique et d'avoir envie de fuir, et donc de me jeter en route.

Pour info : je suis en ce moment une psychanalyse et une thérapie TCC, je suis aussi sous Zoloft 40 mg. Mes thérapies m'aident bien je pense, mais je voudrais que ça aille plus vite, j'ai l'impression de gaspiller mon temps de vie avec mes problèmes psychiques. Surtout : je ne sais pas si je vais guérir un jour :(

Aussi, mes angoisses se sont davantage amplifiées avec le déconfinement, le fait que je change de ville et de job dans 3 semaines. Je me dis que si je suis dans cet état d'angoisse, alors je ne vais pas assurer et je serai épuisé psychologiquement avant même d'avoir commencé mon nouveau job... je me dis que je n'aurai peut-être pas accepté ce nouveau job, car je me suis mis en danger. Alors j'essaie de me détendre, mais je n'y arrive pas.


Désolé si mon discours est un peu déstructuré et surtout très long.

Qu'en pensez-vous sincèrement ? Je sais que ce n'est pas possible de faire un diagnostic ici, mais pensez-vous que je suis un danger pour moi-même ?


Merci d'avance !


Psychodocti

Réponses

  • ValyyValyy

    Je suis dans le même cas que toi je dois surmonter l'anxiété généralisé et je me pose plein de question aussi donc voilà un conseil il faut rester calme et savoir se détendre pas le choix il faut travailler sur soi chaque jour respiration etc hypnose etc.. C'est certainement des épisodes de stress et toi comme moi on peux réussir à se delivrer du stress

  • EcouteEcoute

    En un mot : non vous n'êtes pas fou.😁

    C'est un problème excessivement difficile à gérer mais vous pouvez me croire, il n'y a pas 36 solutions : il faut l'accepter, passer outre, ne pas alimenter vos pensées, accepter que la vie est potentiellement risquée. Vos phobies d'impulsions sont plutôt un rempart supplémentaire par rapport aux autres pour ne pas passer à l'acte. Théoriquement cela vous donne plus de limite face aux actes. Donc d'un certains point de vue : tout va bien dans le sens ou vous ne ferez rien.

  • PsychodoctiPsychodocti

    @Valyy C'est difficile d'accepter l'angoisse quand on a l'impression qu'elle vient de nulle part, qu'elle n'a aucun sens et qu'on se sent impuissant pour régler le problème. Cela fait des années que je me bats contre l'anxiété et c'est épuisant. Mon quotidien tourne autour d'elle, j'essaie de ne pas y penser et de regarder les bons côtés de la vie mais c'est difficile....


    @Ecoute Merci. J'ai effectivement beaucoup de mal à accepter mon TAG. Comme tout problème, j'aimerais m'en débarrasser, mais j'ai beau lire des dizaines de livres à ce sujet, je n'y arrive pas et au contraire, je pense l'alimenter. Mais j'aimerais tellement vivre en étant serein et optimiste. Donc oui, il faut que j'accepte ce trouble, mais c'est difficile pour moi. Merci en tout cas pour le message.

  • AetumnAetumn

    Bonjour,

    je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis... je crois que nous détenons le même type d’intelligence et de réflexion ! On me dit sans cesse que j’essaye de trop intellectualiser ma thérapie ; mon développement en me renseignant et en lisant alors que je ne vis pas à fond le moment présent en lâchant prise d’après mon psy.

    j’ai aussi des phobies d’impulsions... et c’est souvent mal vu comme si nous étions fou, instable et ça renforce notre phobie.

    Ça te dérange si on entre en contact ?

  • PsychodoctiPsychodocti

    @Aetumn Merci pour ton message. Cela fait du bien de savoir que d'autres partagent nos réflexions et que nous ne sommes pas seuls à penser comme nous le faisons.

    Je pense également que j'essaie de trop intellectualiser, car mes émotions me font trop peur, même si je pense avoir progressé dans ce champ au cours des dernières années.

    Quel type de thérapie suis-tu ?

    Oui, nous pouvons entrer en contact, mais je ne sais pas comment faire ici :/ tu sais toi ?

  • Valentin83Valentin83

    Je me retrouve beaucoup dans ton message, cela fait des années que je ressens de l'anxiété mais depuis le dé-confinement cela c'est empiré. Je vais commencer une thérapie la semaine prochaine en espérant que cela m'aide à me décontracter.

    Mais sache que tu n'es pas seul.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Créer une discussion

Catégories