A 71 ans j'ai raté ma vie, mes enfants me deteste

Réalisée par Michèle · 30 août 2021 Aide psychologique

Mon fils vient de m'avouer qu'il m'en veut car il dit qu'on etait de mauvais parents quand il était petit. Il dit qu'on l'a même carrement traumatisé...
C est vrai qu'on menait nos enfants à la baguette, avec quelques gifles et qu on les rabrouait un peu mais on pensait bien faire. Et il est arrivé que mon mari se montre particulièrement violent avec eux et je n'ai jamais osé m'interposer et aujourd'hui mon fils m'en veut. Le pire c'est qu apparement mon autre fils a le même ressenti et parlé même de maltraitance. C'est terrible car dans mes souvenirs on était certes des parents rigides, mais il y avait aussi plein de beaux moments et plein de joie. Je ne comprends un tel écart entre nos souvenirs.
Mon mari semble accueillir la nouvelle avec sang froid, voire avec indifférence, mais moi je suis effondrée et j'ai l impression que personne ne me comprends. J'ai voulu faire au mieux toute ma vie et maintenant qu il est trop tard, je me rends compte que j'ai tout raté.
J'ai très peur que la relation avec mes enfants ne soit à jamais détériorée, et qu'ils m'empêchent de voir mes petits enfants ou qu'ils leur disent du mal de nous.
Mes enfants et mes petits enfants sont ce que j'ai de plus cher au monde, je les aime de tout mon coeur, je ne supporterai pas de ne plus pouvoir les voir. S il vous plait, aidez moi, comment faire pour rétablir une relation de confiance entre nous ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 4 SEPT. 2021

Bonjour Madame,

Tout d’abord, il n’y a pas et il n’y aura jamais de parents parfaits, heureusement, car la perfection, c’est fondamentalement inhumain .

Tous les parents, tous les hommes, toutes les femmes font « au mieux », avec ce qu’ils sont, avec ce qu’ils ont vécu dans leur enfance, avec les violences et les humiliations verbales dont ils ont été l’objet. Tout cela se répète ensuite sous d’autres formes, mais c’est aussi de la violence.

Ce qui fait qu’un fils (enfant ou adulte) peut aimer à nouveau, différemment, ses parents, c’est qu’ils acceptent de reconnaître leurs erreurs, et qu’ils leur en demandent pardon. Certes, les parents n’avaient pas toujours conscience de ce qu’ils faisaient, mais confusément ces gestes violents les laissaient insatisfaits, d’autant plus agacés, culpabilisés.

Dans votre question j’entends que vous reconnaissez que vous avez été durs, rigides. Votre mari semble plutôt indifférent, c’est probablement une apparence qui cache qu’il est lui aussi atteint, à sa façon.

Non, il n’est jamais trop tard ! Mais il est temps et urgent que vous cheminiez, chacun (vous et votre mari) avec ce que vous avez vécu tout petit.
Parlant de ce que vous avez subi, vous découvrirez/reconnaîtrez que tout cela était douloureux, mais que vous cherchiez à l’oublier, à le refouler au plus profond, pour moins sentir le désarroi et la colère.
En parler, c’est tout à la fois rompre, enfin, avec tout cela, et découvrir que, avec tout cela, la vie a fait son chemin en vous. En parler, ce sera reconnaître que oui, vous avez été dans l’erreur/horreur, sans le vouloir, avec vos fils. Cela vous permettra de voir votre vie autrement, avec le meilleur et le pire.
Peu à peu, vous serez plus paisibles, vos relations vont évoluer, et une autre manière d’être vous sera donnée, parce que vous quitterez cette violence de votre enfance, qui est tapie au fond de vous. Alors, oui, vous pourrez parler vraiment à vos fils, oui les relations changeront et du bon se donnera entre vous.

Je vous encourage beaucoup à trouver un.e professionnel(le), psychanalyste qui reçoit en face à face et parle à ses patients, pour cheminer avec vous. Il est essentiel que ce(tte) professionnel(le) ait l’expérience personnelle et les compétences professionnelles pour écouter l’inconscient qui s’exprime à travers la personne que chacun est. C’est un chemin de libération, et il n’y a pas d’âge pour chercher et recevoir cette libération.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter mon site et éventuellement m’appeler pour envisager un rendez-vous à mon cabinet, ou en visio, ou par tél.

Bien cordialement
Béatrice Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

149 réponses

734 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 SEPT. 2021

Bonjour,

Si votre fils vous a confié comment il a ressenti son enfance et son éducation, cela montre qu’il ne refuse pas le dialogue, bien au contraire. Comment avez-vous réagi sur le moment ? Que lui avez-vous répondu ? Lui avez-vous dit ce que vous écrivez ici, votre conscience d’avoir mené vos deux fils « à la baguette », votre conscience que votre mari dépassait peut-être les bornes à certains moments, sans que vous osiez vous interposer, votre amour et l’importance que vos enfants et vos petits-enfants ont à vos yeux ? Que voulez-dire par « rabrouer » ? Le terme peut d’inscrire dans une palette qui peut aller de gronder un enfant jusqu’à le dénigrer, sinon l’humilier ou le rejeter.
Si vos deux fils ont le même ressenti, il faut en tenir compte et il y a sûrement une part de vérité puisque vous reconnaissez vous-même que votre mari pouvait être très violent. Vous vous sentez effondrée, mais l’avez-vous exprimé lorsque votre fils vous a parlé ? Si vous êtes effondrée, c’est que vous l’avez entendu, et c’est important. Dans la même situation, certains parents dénient et refusent d’admettre la réalité de ce qui a été vécu et ressenti par leurs enfants.
Le fait que vos souvenirs incluent de beaux moments emplis de joie n’est pas incompatible avec la possibilité d’un traumatisme dû à des moments de violence. Et même si les moments sont vécus ensemble, les souvenirs d’un enfant en construction ne peuvent pas être les mêmes que ceux des parents qui sont dans le rôle d’éduquer. Il y a forcément une asymétrie de ressenti puisque la position familiale est différente.
Vous n’avez pas tout raté puisque votre fils vous parle et exprime quelque chose qui est essentiel pour lui. Ce qui compte maintenant, c’est que vous acceptiez de poursuivre l’échange s’il le souhaite, et que vous soyez capable d’objectivité et d’éventuelle autocritique. Ce pourrait être la base pour une relation plus apaisée.

Clara Maïda (psychanalyste - consultation en ligne) - À votre écoute si vous le désirez.

Clara Maïda Psy sur Paris

72 réponses

158 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 SEPT. 2021

Bonjour Michèle,

Je lis votre désarroi, votre tristesse d'avoir entendu que vos enfants expriment une souffrance vis à vis de leur enfance et leur rapport avec vous.
Je lis aussi que vous pensez avoir fait de votre mieux et qu'il y avait pleins de moments de joie., et que vous les aimez de tout votre cœur.
Je veux vous dire qu'effectivement, on fait tous de notre mieux, alors vous aussi, vous avez fait de votre mieux. Vous avez fait selon ce qui vous semblait juste pour leur éducation, selon votre rapport avec votre mari, selon votre propre éducation aussi.

Pour rétablir une relation de confiance, je vous invite à entendre quand ils vous disent avoir souffert. S'ils ne sont pas entendu, voir nié dans leur ressenti, cela peut renforcer une rancoeur vis à vis de vous. Vous pouvez aussi leur dire que vous avez entendu que cela les avez fait souffrir pour qu'ils comprennent que vous reconnaissez leur ressenti. Vous pouvez ensuite leur exprimer votre désarroi et expliquer que vous avez fait ce qui vous semblait juste à cette époque, et aussi comme vous pouviez avec la compréhension et les outils que vous aviez à votre disposition.

Je vous propose aussi d'ouvrir le dialogue, c'est à dire que s'ils ont des questions, s'ils veulent revenir sur un ou plusieurs moments de leur enfance qui les a fait souffrir ou qu'ils n'ont pas compris.

Pour vous offrir un cadre sécurisé et bienveillant, parler de tout cela avec un médiateur familial est un vrai plus qui peut rassurer vos enfants et vous même.
Je reçois sur Rennes mais aussi en ligne si vous souhaitez aller plus loin, seule ou avec vos enfants. N'hésitez pas à me contacter pour en parler. Prenez soin de vous.

Gwenn Melscoet Psy sur Rennes

5 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 SEPT. 2021

Bonjour Michèle,
Si votre fils vous parle de ses ressentiments c'est déjà qu'il est prêt à en parler. C'est là l'opportunité d'écouter comment il a vécu son enfance et de vous faire prendre conscience que vous avez sûrement vous aussi souffert de parents autoritaires.
Si vous êtes effondrée c'est que vous êtes touchée et qu'une part de vous commence à réaliser qu'elle n'a pas agit comme vous auriez voulu. Il est toujours temps de reconnaître ses erreurs. C"est d'ailleurs là notre chemin en tant qu'humain pour pouvoir grandir.
Pour rétablir l'harmonie avec vos enfants et petits enfants il serait utile de faire un travail avec un thérapeute pour voir les choses autrement , de leur point de vue et de vous accompagner au niveau émotionnelle.
En réalité, vos fils vous offrent une magnifique opportunité d'installer une relation plus authentique et plus dans le coeur. On ne refait pas le passé, mais pouvoir mettre de la lumière et reconnaitre ses erreurs est une opportunité de vous pardonner vous même.
Le travail thérapeutique hollistique permettrait ce chemin de réparation.
Bien à vous,

DIFFERENCIELLE - Carole Lepicard Psy sur Strasbourg

15 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour Michel,

Merci de nous poser ça aujourd'hui, je suis touchée par votre témoignage.
C'est difficile d'entendre tout ces reproches de vos proches, et pourtant ils sont là, alors bravo de venir demander de l'aide, de vouloir une réparation, c'est une grande force d'entendre vraiment leur ressenti, ça va vous permettre (aidée d'un thérapeute si vous le souhaitez) de ne pas rejeter ce qu'ils vous reprochent ou ce que vous avez pu faire, mais de prendre votre responsabilité d'intention à ce moment là, qui n'était surement pas de leur faire de mal. Aujourd'hui ils ressentent quelque chose, vous pouvez peut-être juste accueillir leurs ressentis pour commencer, leur dire ce que ça vous fait d'entendre ça, pas dans la défensive mais dans l'écoute...
Je vous souhaite un doux chemin de retrouvailles, si vous avez besoin je fais aussi des consultations à distance et la première séance est gratuite. Belle journée, Valentine

Valentine TOLLU ROY Psy sur Rezé

1 réponse

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour Michèle,

Merci pour votre témoignage qui va être utile à bien d'autres personnes car vous n'êtes pas la seule dans cette situation.

Je reçois de nombreux patients qui ont subit ou qui ont fait subir.

L'essentiel est de pouvoir mettre des mots sur une situation qui n'a pas été maîtrisée.
Tous le monde souffre. Tous le monde est impacté.

Le silence et les tabous empire les douleurs.

Reconnaître vos erreurs, comprendre le ressenti de vos enfants, ouvrir le dialogue sont les meilleurs moyens pour cicatriser un passé blessant.

Nous faisons tous des erreurs.

Le but est de comprendre pour pouvoir reprendre les choses en main et ne pas porter des poids pesant sur la conscience.

Je vous encourage à proposer de dialoguer plus longuement avec vos enfants.

Le fait que vous ayez entendu leur parole est important pour eux.
Même si votre mari n'est pas sur la même longueur d'onde que vous, vous avez un rôle à jouer .

Nous pouvons en discuter plus longuement, si vous le désirez.
Contactez moi

Les situations, même les plus complexes peuvent s'améliorer.
Il n'est jamais trop tard.

Courage.
S. Filleul






Sandrine Filleul Psy sur Courcouronnes

125 réponses

52 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 SEPT. 2021

Bonjour Michèle,
Votre fils serait-il en train de faire un travail psychologique ? Qu'est ce qui a déclenché qu'il revienne sur son enfance lui comme son frère ?
Quoiqu'il en soi nous faisons en tant que parents ce que nous pouvons et portons chacun notre passé dans notre "sac à dos", 'ce qui conditionne notre façon de se comporter avec nos enfants. Et les méthodes éducatives ont bien changé !
C'est difficile d'être critiquée par ses enfants quand on pense avoir bien fait mais Il n'est jamais trop tard pour rétablir du lien si c'est ce que vous souhaitez.
Leur avez-vous exprimé ce que vous écrivez ici ? Le fait que vous ayez des regrets pour votre sévérité ou votre passivité ? que vous soyez désolée de leur avoir fait ce qu'il considèrent aujourd'hui être " du mal ", que vous avez peur de les perdre ?
Leur avez vous parlé de votre AMOUR pour eux?
Un thérapeute vous aiderait à passer ce cap difficile et à prendre l'initiative d'un retour au dialogue.
Je reste à votre disposition si besoin
Bien à vous
Flore DUFAU

Flore Dufau Psy sur Saint-Malo

72 réponses

120 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2021

Bonjour Michèle,

La société évolue, les connaissances évoluent et les méthodes éducatives aussi. Vos enfants ont eu besoin de vous exprimer leur vécu. Peut être ont-ils besoin d'une écoute bienveillante et peut être ont-ils besoin que vous accueillez tout simplement leur parole sans minimiser leur ressenti. L'intensité d'une expérience ne se vit qu'a travers la personne qui vit cette expérience. Il est alors difficile de minimiser ou maximiser l'événement.

Vous pouvez ensuite vous exprimez sur vos ressentis et réfléchir à ce que vous souhaiteriez leur dire. La sincérité et la communication bienveillante est une arme puissante. Le temps fait ensuite le reste.

Sofia CHERFI Psy sur Fort-de-France

21 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2021

Bonjour il serait bien de proposer un repas avec vos enfants pour vous excusez sur cet enfance qu'ils ont mal vécu en effet frapper un enfant est facile quand on est un adulte comme frapper un animal d'ailleurs et il n'y a pas besoin d'explication de type c'était l'époque, c'était rien... C'est arrivé ils l'on vécu . A ce jour ne pas l'accepter devant eux et l'avouer ne fera que braquer vos enfants encore plus. Une thérapie familiale permettrait de tous vous comprendre pardonner et construire une relation sereine apaisante. Je suis à votre disposition pour échanger Sandrine Nede

Nede Sandrine Psy sur Bordeaux

388 réponses

122 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,
Votre fils est peut-être en train de faire un travail psychologique et a ressenti le besoin de remettre en question la façon dont vous les avez éduqués.
Il est compréhensible que vous soyez effondrée, ce n'est pas facile à entendre. Vous êtes triste, peut-être en colère, et effectivement vous avez fait du mieux que vous pouviez à l'époque.
Est-ce que vous-même vous avez osé et pu critiquer votre mère et/ou votre père? Ou les ignorer à des périodes de votre vie, parce que vous leur en vouliez? Si oui, alors votre cœur de mère va comprendre que votre fils puisse lui aussi se rebeller. Cela fait partie de son chemin de détachement; il trie ce qui lui a plu, et rejette ce qui ne lui a pas fait de bien.
Peut-être pourriez-vous écouter ce qu'il a à vous dire, et reconnaître vos erreurs. Cela lui fera du bien.
Vous êtes loin d'avoir "tout" raté, vous avez été des parents, et comme tous les autres, avez fait des erreurs. (votre fils en fera aussi).
Vous avez gardé les bons souvenirs, et lui aussi arrivera à ça, mais pas tout de suite. Il a d'abord besoin de nettoyer les mauvais.
Continuez d'aimer vos enfants, même s'ils changent.
Si vous avez besoin de parler, je vous écoute car je suis expérimentée par rapport à ce sujet
Bien cordialement
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

1945 réponses

857 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,
Vous n'avez pas eu conscience de l'impact de votre éducation rigide sur vos enfants et c'est la raison pour laquelle ils vous en veulent aujourd'hui. Ils ont tout encaissé pendant toutes ces années et ce n'est que maintenant, à l'âge adulte, qu'ils trouvent la fore de vous exprimer leur souffrance.
Il y a aurait un travail de compréhension de votre mode de fonctionnement lié sans aucun doute à votre propre enfance et une démarche de pardon : demander pardon et vous pardonner.
Vous n'aurez pas le pouvoir de réparer le passé mais vous pouvez œuvrer à la construction d'une nouvelle relation et leur donner cet amour dont il ont manqué, que du moins, ils n'ont pas ressenti de votre part. De plus, la rancœur de vos enfants ne signifie pas qu'ils ne vous aiment pas et c'est justement ce qui les a fait souffrir mais aussi ce sur quoi vous pourrez vous appuyer.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques


Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2116 réponses

1260 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,
Je comprends votre désarroi. Vous avez fait ce que vous pensiez être le mieux pour vos enfants, en fonction de ce que vous même avez reçu comme éducation à l'époque de votre enfance.
Les mœurs ont évolué et nous pouvons aujourd'hui nous poser plein de questions, chercher un sens à notre vie parce que nos besoins essentiels sont satisfaits. Et c'est une bonne chose. Comme le fait que vous nous consultiez sur ce forum. Cela prouve que vous cherchez à comprendre le décalage qui est révélé par votre fils entre ce qu'il a vécu et le souvenir que vous en avez depuis votre point de vue.
Je vous encourage à consulter l'un d'entre nous pour poser des mots sur ce qui vous agite aujourd'hui. Vous serez accueillie avec bienveillance et sans aucun jugement. Cela vous permettra d'y voir plus clair et d'envisager de renouer une relation nouvelle avec vos enfants, dans le respect mutuel des vécus de chacun.
Chaleureusement
Catherine Couvert

Catherine COUVERT Pour naître à soi Psy sur Lyon

364 réponses

211 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,

Merci pour votre authenticité en venant déposer ici votre profonde tristesse dans cette prise de conscience.

La 1ère étape c'est justement cette prise de conscience. Votre fils vous a parlé et vous l'avez écouté, le dialogue est donc possible. Tant que le dialogue est possible, la relation existe.
Votre fils aujourd'hui pour avancer dans sa vie a besoin d'être en paix avec son histoire et de soigner ses blessures.
Il a peut-être aussi besoin de comprendre ce qui s'est passé.

Être parent c'est toute une aventure, il n'y a aucune obligation à apprendre à le devenir. Dans plusieurs villes de France il existe une "école des parents" avec des éducateurs et des psychologues. Tous les parents devraient passer par là pour apprendre à gérer leurs émotions et à accueillir celles de leurs enfants...
Vous avez 71 ans et probablement ce type de structure n'existait pas encore quand vos enfants étaient petits.

Vous dites qu'il y avait de la rigidité et des gifles, des humiliations probablement et en même temps des beaux moments et que vous avez de bons souvenirs. Sachez que pour chaque être humain avoir des injonctions contradictoires est très troublant, il ne sait plus si on va lui souffler du chaud ou du froid et la peur devient maîtresse. Probablement que votre fils n'était plus dans la capacité de vivre ces bons moments parce qu'il avait peur de recevoir une gifle.

Et vous-même qu'avez-vous vécu lorsque vous étiez enfant ? Il est peut-être temps de regarder aussi comment ça se passait pour vous, qu'avez-vous appris de vos parents ? Qu'avez-vous répété dans l'éducation de vos enfants ?

Non vous n'avez pas raté votre vie, vous avez vécu ce que vous aviez à vivre. Votre fils avec cette prise de conscience aujourd'hui s'occupe de lui, il va probablement réussir l'éducation de ses enfants d'une autre façon.
La relation avec vos petits-enfants peut être plus douce, vous pouvez leur apporter tout votre amour et votre tendresse avec ce recul que vous avez aujourd'hui.

Et il est encore temps d'aller voir un/e thérapeute, vous avez le choix sur ce site, amenez-y votre mari afin qu'il puisse aussi prendre conscience de tout ce qui s'est passé pour lui et qu'il apprenne à devenir plus tendre aussi avec ses petits enfants.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas, Psychosomatothérapeute

Claire THOMAS Psy sur La Chapelle-Caro

474 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour,
Notre esprit et notre mémoire ont tendance à oublier les nuances et simplifier l'histoire que nous nous racontons. Bien sûr vous ne pouvez pas dire "j'ai raté ma vie", ni "mes enfants me détestent", alors même qu'il y a dans votre histoire personnelle et parentale quantité de belles réalisations et que vos enfants - tout en exprimant leur souffrance - sont manifestement en lien avec vous.

Vous avez agit en tant que parent avec la meilleure volonté, mais en fonction des croyances qui étaient les vôtres dans le passé : avec vos oeillères et vos limites, comme tous les parents du monde.
A cause de cela, il y a des blessures inévitables qui naissent dans la relation parents-enfants.

Ce qui est important, c'est qu'aujourd'hui vos enfants réclament la guérison de ces blessures. Ils vous demandent de l'empathie pour ce qui a été douloureux, violent ou incompréhensible dans leur histoire. Il vous invitent à prendre leur parti, à voir les choses depuis leur perspective pour qu'entre vous il y ai plus de clarté et de transparence.

C'est une tâche difficile parce que nous n'avons jamais envie de nous remettre en cause, de sentir le poids de nos erreurs et de la culpabilité. Mais c'est une opportunité majeure pour guérir l'ensemble de la famille.
Bien sûr je vous recommande de vous faire soutenir dans ce processus un.e thérapeute qualifié.e, mais ma recommandation est de ne pas "lâcher le morceau", de provoquer les rencontres et les moments pour partager - ensemble ou en face à face - ce qui a été vécu par les uns et les autres. Peu importe les larmes si elles sont guérissantes.

Alain CARADOT Psy sur Saint-Yrieix-la-Perche

17 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,
Merci pour votre partage et sincérité.
En effet, cela peut être très violent ce que vos enfants vous ont dit et la souffrance que vous sentez suite aux mots que vous avez entendu.
A chaque époque il y a différents méthodes d'enseignement et d'éducation, peut être dans les années que vous avez élevé vos enfants, la méthode que vous avez décidé d'utiliser etait celle qui était acceptée.
Sachez que même si c'est compliqué pour vous, d'entendre ce que vos enfants vous disent, c'est positif pour "eux" car leurs douleurs et souffrances sont finalement entendu et qu'ils ont la confiance avec vous et votre mari de pouvoir vous en parler.
J'entends que vous souffrez et que c'est compliqué.
Est-ce que vous avez parlé à vos enfants de comment vous vivez la situation ? Que lors des moments de violence vous n'aviez pas réussir à vous interposer ? Le pourquoi de pas oser ?, de comment vous vous sentez quand vous avez entendu leur souffrance ?
Est-ce que vous pouvez accepter les souffrances et douleurs qu'ils ont vécu ?
Parler à coeur ouvert, avec empathie, sincérité peut débloquer des situations.
Demander à vos enfants, comment ils souhaiteraient que vous, vous organisiez, pour que vous puissiez continuer à leur voir et voir vos petits enfants ? De quoi ils ont besoin pour se sentir en confiance et en sécurité ?
Accepter que votre mari n'est pas dans la même démarche que vous et que cette attitude peut se modifier à l'avenir.
Si toutefois vous n'arrivez pas à dialoguer, à avancer et à débloquer la situation, je vous conseil de proposer des séances de thérapie en famille, avoir un Thérapeute qui vous aide à parler et à avancer c'est un moyen de guérison.
Vous pouvez aussi vous faire accompagner individuellement, libérer la parole, faire que la communication circule peut aider une famille à débloquer des situations.

Bon courage et soutien en ce moment.

Maria-Camila
Psychothérapie Organique

Maria-Camila Perez Leveneur Psy sur Annecy

28 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour,
cela passera peut etre par un etat des lieux, sur la perception de vos enfants de leurs éducation et d'explications sur le contexte et vos intentions. Remettre ces évenements par la discussion et l'échange d'émotions et de ressentis de par et d'autres.
Ensuite, indiquer vos intentions en souhaits, face à un contexte differents.
Il y a aussi un travail sur vos enfants, afin qu'ils dépassent ces expériences.

Avec bienveillance, empathie et sans jugement, je consulte en cabinet ou mais aussi en visio (Doctolib) : cela permet une grande discrétion et confidentialité, sans vous déplacer et aux moments ou vous êtes disponibles.

Spécialiste en sexualité, relation de couple et sociale, amoureuse ou toxique, écrivez moi ou appelez moi et nous en discuterons.
Bien cordialement,
Christian RICHOMME
Psychothérapeute -Psychanalyse- Sexologue

RICHOMME Christian Psy sur Paris

1157 réponses

397 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,
A l'âge qu'ils ont, vos enfant se sont fait une idée définitive de ce qu'il ont vécu.
Vous ne leurs ferez pas changer d'avis.
Et ils en tireront les conclusions qu'ils veulent.
Le mieux pour vous et votre mari, serait d'essayer la méditation et la relaxation.
Bon courage à vous.

François Legrand Psy sur Bordeaux

59 réponses

90 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,

Rien n'indique dans ce que vous exprimez que vos enfants veuillent rompre avec vous ni vous priver de voir vos petits enfants. C'est probablement vous qui anticipez cette situation sans qu'elle soit potentiellement réelle.

Vous avez élevé vos enfants du mieux que vous pensiez, en fonction de votre propre éducation, et du contexte sociétal de l'époque.

Le contexte sociétal d'aujourd'hui est complètement différent et a "évolué" très vite. (personnellement je regrette que le législateur intervienne de plus en plus dans le domaine familial et je pense que le mot de maltraitance est aujourd'hui employé à tort et à travers) Du coup vos enfants peuvent avoir une lecture différente de l'éducation qu'ils ont reçus.

Si la discussion revient je vous conseille de leur expliquer que vous les avez élevés du mieux que vous pensiez, pour leur éducation et leur avenir, dans le contexte qui était le vôtre à l'époque. N'ayez pas peur de reconnaître que vous avez sûrement fait des erreurs et qu'ils ont sans doute raison de vous l'exprimer. Ils ont sans doute besoin de cette reconnaissance, qu'elle soit fondée ou non d'ailleurs. Une fois la parole libérée les choses devraient pouvoir s'apaiser.

Je vous souhaite bon courage et reste à votre disposition éventuelle pour en parler

Bien à vous

Michel



Michel Le BAUT Psy sur Marseille

272 réponses

633 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,
Votre fils, vos fils vous parlent de leurs souffrances et vous en parler c’est vous mettre en face de vos actes. Certes cela fait mal surtout quand ces actes n’étaient pas nourris de mauvaises intentions mais ce n’est pas de cela dont il s’agit . Vous n’avez pas vu leur souffrance à ce moment là, il est encore temps de non seulement de les écouter mais aussi de leur demander leur pardon car c’est ce qu’ils ont vécu, c’est leur réalité . En vous réfugiant dans « je voulais faire au mieux », vous nier leur souffrance .
Oui la confiance peut revenir car ils ont pris la peine de vous parler et vous ouvre ainsi leur cœur . Qu’allez vous faire de cet aveu ? Votre fils a remis au passé et à son enfance sa souffrance cela signifie qu’il a avancé, en vous en parlant il vous invite à avancer de votre côté . N’hésitez pas à vous faire aider par un thérapeute pour faire un travail sur vous afin de pouvoir reconnaître la souffrance de ceux que vous aimez . Vos fils en vous parlant sont devenus acteurs de leur vie et c’est en vous pardonnant qu’ils ne se poseront plus en victime de leur vie . Alors ne soyez pas dans la plainte « j’ai tout raté », « ils vont dire du mal de nous à nos petits enfants » car ils ne sont pas là pour vous faire mal mais pour vous aider à réparer si vous acceptez votre part . Vous aimez vos enfants et vos petits-enfants, si vous faites ce travail la confiance reviendra ..
Bien à vous
Psy-Veronique-Eyraud les Angles Gard

Véronique EYRAUD Psy sur Les Angles

308 réponses

206 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michèle,
Vous êtes encore sous le choc de ces révélations. C'est vrai que les méthodes d'éducations ont changées. On est passé par le paternalisme autoritaire, ensuite on a eu une phase de laxisme avec l'enfant roi... aujourd'hui on essaie la bienveillance...
Si toutes ces méthodes se succédent, c'est que "la société", les gens, ne sont pas satisfait de ce qu'ils ont vécu. Nous cherchons tous à faire de notre mieux. Aujourd'hui, on ne tolére plus aucune violence envers les enfants, avec raison, quitte parfois à tomber dans l'extrême inverse et à les laisser tout décider. Cherchons ensemble un équilibre pour nos enfants ?
Avez-vous pu en parler à votre fils ? Peut-être est-il pour le moment dans sa colère et qu'il est en incapacité de vous entendre. Dans ce cas, vous pourriez rédiger une lettre de ce que vous aimeriez lui dire. Vous déciderez plus tard si vous lui envoyez ou si vous préférez lui en parler.
Vous serez sa maman pour toujours ainsi que la grand-maman de ses enfants. Nous faisons tous des erreurs et c'est ce qui nous permet d'apprendre. D'ailleurs, qu'avez-vous appris tout au long de votre vie ? Pouvez-vous remettre en question vos méthodes d'éducation pour être à l'écoute de votre fils ?
Comment enrichir l'éducation de vos petits enfants par votre rôle de grand-mère ?
Je vous pose beaucoup de questions :) Tenter d'y répondre vous permettra de rétablir une nouvelle relation avec votre fils qui vous enrichira tout les deux.
Bon courage,
Dominique

Dominique Louvel Psy sur Quimper

544 réponses

373 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour,

Quand je vous lis, j'entends 2 choses: d'une part, votre émotion vis à vis du ressenti de vos enfants. Mais aussi, l'amour que vous portez envers eux: vos valeurs. En ce qui concerne le ressenti de vos enfants, cela est hors de votre, vous ne pouvez pas les changer ou leur imposer quoique ce soit. En revanche, en ce qui concerne vos valeurs, vous pouvez vous engager vers eux. C'est à dire, qu'est ce que vous pouvez mettre, aujourd'hui en place pour les mettre en oeuvre? N'est ce pas possible de voir, avec vos enfants, vos petits-enfants, comment, aujourd'hui, construire une relation épanouissante? Et cela passe sûrement par l'acceptation de votre tristesse.

Cordialement

Christophe Rothenburg Psy sur La Roche-sur-Foron

19 réponses

49 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Madame,

Si vos deux enfants pensent qu'ils ont subi des violences physiques et des humiliations de la part de votre mari..., oui, ceux ci sont de la maltraitance qui laisse des traces sur la confiance et l'estime de soi.
Il est probable que votre mari et peut être vous même ayez eu des "traitements" similaires pendant vos enfances... , d'où l'idée de bien faire avec vos enfants.
Maintenant... votre propre histoire familiale peut être une explication..., qui peut être entendu par vos fils, mais ne serait pour eux une excuse.
Je crois que le mieux serait d'écouter ce que votre fils vous reproche, sans tenter de vous excuser..., et de lui dire que vous êtes désolée et peinée, et lui demander de vous pardonner pour la souffrance infligée à l'époque.
Demandez lui d'entendre aussi vos regrets de ne pas avoir su le protéger de la violence de son père.
Dites lui votre détresse actuelle et... que vous espérez ne pas être "punie" de façon violente par lui..., en "coupant" les relations avec vous, en vous privant de vos petits enfants.

Quelques séances de thérapie familiale pourraient vous aider tous à exprimer vos raisons et vos griefs, et vous reconcilier.
Vous même vous pourriez être aidée pour oser vous positionner différemment par rapport à votre mari..., qui peut avoir plus de mal à comprendre, s'excuser et... changer.

Je vous souhaite de trouver le courage et les bons mots pour avoir ces explications avec vos enfants, et pouvoir vivre des beaux moments en famille, avec vos petits enfants.
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2101 réponses

6102 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour Michele,

Je pense que le fait que votre fils vous ait avoué cela, montre que les ponts ne sont pas complètement coupés et que la relation peut être maintenue et sans doute améliorée.

Vous pouvez faire encore de belles choses pour eux, ne pensez pas que c'est fini. La première est sans doute d'admettre les épisodes violents, la non-interposition, vos regrets, etc.. .Cela leur montre que leur ressenti d'insécurité de l'époque est réel et que vous aimeriez maintenant qu'il en soit autrement.
Avant même de penser aux petits-enfants, il est important que la confiance revienne et qu'ils puissent avoir un regard d'adulte sur la situation de l'époque.
Je vous encourage à vous faire accompagner pour préparer et permettre cette réconciliation avec vos enfants. C'est bien pour vous et c'est très important pour eux aussi. Des actions et échanges vis à vis de votre mari seraient nécessaires également.

Ne perdez pas espoir. Je me répète mais ce que vous allez faire pour eux est très important. Il n'est jamais trop tard pour donner de l'amour et mettre des pansements affectifs là où il y en a besoin.

Bien à vous.

Valerie Communeau,
Coach et psychologue,
Accompagnement des transitions de vie et changements professionnels

Valérie Communeau Psy sur Méry-la-Bataille

25 réponses

148 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

Bonjour.

Ce que vous recherchez est avant tout de la confiance. Pour retrouver cette confiance, il convient, à votre âge de réaliser des actions dans la vie de tous les jours. Cela vous montrera que vous êtes encore capable d'apporter aux gens certaines choses et de vous apporter, par ce biais aussi quelque chose. Essayer de laisser le passé s'éteindre pour vous ouvrir à votre présent tout en mettant en avant des actions. Vous vous sentirez mieux.

Cordialement.

GROSSIORD Virgile Psy sur Saint-Lupicin

150 réponses

47 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 AOÛT 2021

bonjour à vous

Votre message est important par la détresse qui s'en dégage.
Tentez d'expliquer qu'il y a une génération de différence et que les choses changent continuellement dans la vie. Ce n'est pas chose simple c'est vrai... Vous avez peut-être vous et votre mari copier et appliquer ce que l'on vous avez inculqué comment éducation. Il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu ! Votre façon de voir les choses, leur ressenti, les moments où cela est arrivé...

Il me semble très important, par les mots que vous exprimez, de traiter votre propre désarroi à ce mal-être qui vient d'apparaitre et qui est conséquent... Ce n'est pas rien en effet d'apprendre à votre âge que vos enfants vous reprochent de les avoir maltraités...

Afin d'éviter que tout cela n'en vienne à envenimer vos relations, je vous conseille de suivre une thérapie avec un psychologue énergéticien près de chez vous sinon je fais également des Visio consultations. Nous utilisons des techniques dites méridiennes qui permettent d'ôter les chocs émotionnels et tout traumatisme quel qu'il soit rapidement et obtenir des résultats durables. Agissez avant que cela ne soit trop pénible et que des portes se ferment...

Je reste à votre disposition et vous souhaite une belle journée, vous savez comment me joindre
Véronique Mercier

Véronique MERCIER Psy sur Calais

87 réponses

30 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 10700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12500

psychologues

questions 10700

questions

réponses 61550

réponses