À partir de quel âge on peut expliquer à un enfant qu'il a un QI élevé ?

Réalisée par Joëlle Lambert · 19 mars 2013 Test QI

Bonjour,


Ma fille pourrait avoir un QI élevé, c'est en tout cas ce que nous a signalé sa maîtresse. Elle a sept ans et nous nous demandons, à cause de son âge, s'il faut déjà la diagnostiquer maintenant ou s'il faut attendre. Et à partir de quel âge on peut expliquer à un enfant qu'il a un QI élevé ?


Merci pour vos conseils, nous sommes un peu perdu.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 9 AVRIL 2013

Une connaissance de son fonctionnement, la plus objective, et la plus complète possible, exposée sans tabou, mais adaptée à l'âge de l'enfant pour s'assurer qu'elle puisse être bien comprise et bien intégrée, me semble absolument salutaire et indispensable dans le cas des enfants doués.

Non seulement le décryptage de leur fonctionnement, adapté dans sa forme mais sincère et authentique sur le fond, doit être très tôt transmis aux enfants, mais il doit également être "re-dit", réitéré régulièrement, pour signifier à l'enfant la cohérence et la stabilité de son "être au monde et s'assurer qu'il n'a pas "refoulé" l'information gênante de sa (relative) singularité. En effet, contrairement à ce que le terme de précoce laisse croire à qui y trouve une promesse de salut, l'intelligence ne disparait pas avec l'âge et, sauf accident de parcours majeur, les petits enfants précoces deviennent des enfants précoces, puis des adolescents surdoués et enfin des adultes surdoués ; leur offrir la compréhension de leur fonctionnement c'est donc leur faire un cadeau extraordinaire, c'est leur donner les clefs de leur propre royaume et leur éviter de se tendre à eux même les pièges et les chausse-trappes qui guettent ceux qui ne se connaissent pas.

Cependant, a fortiori pour les jeunes enfants, la notion de QI en tant que mesure du "combien" de l'intelligence n'est pas une réponse suffisante, ni adaptée à leur sentiment d'étrangeté et de décalage. L'explication doit, sans cependant jamais occulter qu'un QI élevé signe une intelligence (telle que mesurée par le test) élevée (le contraire n'étant pas forcément exact…) selon moi, également porter sur le "comment" de l'intelligence, et sur ses intéractions avec la personnalité et l'environnement.

On évoquera plutôt la différence sous un angle qualitatif à travers des notions de centres d'intérêts, de capacités de concentration, de vivacité de pensée, de sens de l'observation, de goût pour les chiffres, les mots et les phrases et les ressources qu'elles procurent pour dire le monde. Cependant, dans la notion de qualitatif, j'ajoute la notion de singularité, de rareté, qui doit répondre positivement au sentiment d'étrangeté que ressentent, plus ou moins confusément, mais de manière systématique, les enfants surdoués.

Il est fondamental de rassurer l'enfant doué sur la justesse de sa perception ; en effet, il ne réagit pas tout à fait comme la plupart des autres : il a un mode de fonctionnement qui le différencie de ses camarades, il est légitime qu'il se trouve différent et cela ne doit pas l'inquiéter, car ce sentiment repose sur des données objectives.

L'examen psychologique a montré qu'il ne donnera pas les mêmes réponses que les enfants de son âge quand on l'interroge. Il se trouve que ses réponses sont assez rares voir très rares, mais elles sont, en même temps, d'une grande exactitude et correspondent parfaitement aux questions qui étaient posées, simplement, en classe, il peut observer que, souvent, ses camarades ne connaissent pas ce genre de réponses et peuvent en donner d'autres, pas forcément fausses mais peut être moins précises ou qui correspondent davantage à leur âge ou à leur niveau de connaissance du sujet, et qui sont parfois tout à fait ce que leur demande le professeur.

Il me semble important, également, de rappeler que cette "belle intelligence qui fonctionne" bien est un allié solide et fiable, qui le suivra toute sa vie, mais que cela ne le rend ni meilleur que les autres, ni infaillible, et qu'il devra s'appliquer et travailler pour continuer à apprendre et à "nourrir son cerveau".

Suivant l'âge, je glisserais sans doute aussi, soit à l'enfant soit aux parents, que, dans le fond, ce potentiel appartient à l'enfant et que lui seul a le droit fondamental d'en disposer et donc, éventuellement, de le gâcher, si tel devait être son souhait, mais qu'il appartient aux parents de s'assurer, sans pression mais avec beaucoup d'écoute et d'adaptation, de fournir toujours à l'enfant le meilleur terreau possible.

Anne Vaugier Psy sur Vannes

1 réponse

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MARS 2013

Il faut une évaluation réelle. En fonction des résultats et d'une homogénéité des répartitions, il est possible de calculer un "âge mental".

La plupart des enfants précoces présentent une souffrance de type décalage avec les autres, lui révéler risque d'augmenter ce sentiment. Tout est une question de prise en charge globale.

Bien à vous.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2013

Bonjour,

L'hypothèse selon laquelle votre enfant "pourrait avoir un QI élevé" ne signifie pas grand-chose. À supposer que ce soit le cas, il faudrait déjà connaître exactement la valeur de ce QI.

Ensuite, il n'est ni obligatoire, ni forcément nécessaire, de faire faire cette évaluation. Tout dépend de ce qui se passe exactement pour votre fille et des nécessités de la situation.

En effet, le fait d'avoir un QI élevé n'est pas forcément un atout, de même que le fait de le savoir. Cela pour plusieurs raisons.
Tout d'abord un résultat de QI est "une photographie à un moment donné" des capacités d'une personne. Cela signifie qu'il peut y avoir des variations d'une période à l'autre, dans un sens ou dans l'autre. Par conséquent, il ne s'agit pas de prendre pour définitif un résultat n'étant potentiellement que temporaire.

Ensuite, c'est un fait avéré que les enfants à fort QI rencontrent des difficultés spécifiques d'adaptation scolaire et sociale, de sorte que ce ne sont pas forcément ces enfants qui réussissent le mieux à l'école et dans la vie.

Ainsi donc, selon votre compréhension des choses, votre fille, comme vous-même, pouvez vous tromper sur la signification du QI et sur l'importance qu'il y a à le connaitre.

En réalité, la seule chose vraiment importante est que votre fille réussisse sa scolarité.

Dans ce sens, c'est en termes d'adaptation au milieu scolaire et aux études, beaucoup plus qu'en termes de capacités mesurables à proprement parler, qu'il convient d'appréhender les choses.

Restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, je vous souhaite une excellente suite ainsi qu'à votre fille.

Bien à vous.

Françoise Zannier
Docteur en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur intégrative - Paris

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2013

Bonjour,

Le test de QI vers 7 ans pour établir une évaluation et vers 10 ans pour lui révéler l'information. Ceci, en fonction de s'il est plus ou moins mature.

Le test de QI évalue la vitesse de traitement de l'information par l'enfant, dans le domaine de repérage des symboles. Cela permet de mesurer :

- le traitement de l'info
- la mémoire visuelle à court terme
- la coordination visuo-motrice
- la flexibilité cognitive
- la discrimination visuelle
- la concentration globale

L'enfant doit compléter une série de symboles, comprendre les règles qui régissent cette liste et sélectionner, dans les réponses proposées, celles qui lui paraissent les plus objectives.

Généralement, c'est la maîtresse d'école ou la directrice de l'établissement scolaire qui peut vous dire de consulter un psychologue - pédo-psy-ortho.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec l'un d'eux, en fonction de votre lieu géographique.

Cordialement,
Olivier DAWANT
Psychologue à Caen

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2013

Vous pouvez dors et déjà faire passer un test de QI à votre fille car certains tests sont valables à partir de 4 ans. En revanche, plus un enfant est jeune, plus son intelligence peut évoluer, les chiffres qui vous seront donnés seront une indication de son niveau au moment où elle aura passé le test.

La notion de QI est assez compliquée à expliquer même aux adultes. C'est pourquoi je préfère parler d'évaluation des capacités, des points forts et des points faibles. Car ce qui importe le plus, c'est de connaître ses points faibles, pour les travailler, et ses points forts, pour s'appuyer dessus. Expliquer de cette manière, les jeunes enfants sont capables de comprendre.

Pour ma part, j'évite de donner le score de QI total aux enfants qui peuvent être déboussolés par ce chiffre. Certains perdront l'estime d'eux-mêmes, d'autres se vanteront auprès des copains, ce qui peut être dommageable pour leur relations sociales ou leur développement personnel.

S'il s'avère que votre fille a effectivement un QI élevé et que cela conduira à lui faire sauter une classe, il est important de lui expliquer qu'elle comprend plus vite que les autres et que passer dans l'année suivante sera plus intéressant pour elle. Mais il faut toujours demander son avis à l'enfant, car un saut de classe a un impact psychologique non négligeable positif ou négatif.

Cabinet Dyscover Psy sur Guyancourt

1 réponse

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Test QI

Voir plus de psy spécialisés en Test QI

Autres questions sur Test QI

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11550

psychologues

questions 7950

questions

réponses 42600

réponses