Aider ses parents en détresse//Suite réponse à Mmes Migne Sylvie et Verstraeten

Réalisée par Marielbl · 5 juin 2018 Thérapie brève

Bonjour,
Merci de vos retours.

Mme Migne: J'ai 27 ans aujourd'hui lors des fait j'avais 9. Je suis en thérapie, et je pouvais plus garder cela pour moi car j'ai besoin d'être reconnue comme victime. Mais eux ne peuvent pas envisager d'en parler à mon frère qu'il juge psychologiquement trop faible pour survivre à ça. Moi je sais pas si il faut en parler ou pas mais j'ai l'impression qu ils l'ont choisi lui et pas moi du coup.
Je viens d'avoir ma mère au tel, elle a fini par pleurer, et elle m'a dit que non mais qu ils avaient besoin de temps pour réfléchir, ils vont aller voir un psy de leur coté pour avoir des conseils...
Puis j'ai eu mon père qui m'a presque "engueuler " de mettre ma mère dans cet état. Que je devais pas leur reprocher d'avoir " sois disant choisi ". Que si je faisais ça, ils tiendraient pas le coup... Mais il est content que je lui en ai parlé, et il m'a dit qu'ils se concentraient sur mon bien-être car je devais pouvoir avancer dans ma vie...

C'est vrai que hier je leur avait dit que tout allais bien.. il y a des hauts et des bas. C'est même eux qui m'ont dit que je devais jamais hésité à les appeler quand ça allait mal.

je suis pas insensible à leur mal-être bien sur.
Au final tous le monde est malheureux et tout ça à cause de mon frère... lui même souffre. Bref j'aurai mieux fait de rien dire.. au moins j'aurai été la seule à souffrir.

J'ai écris une autre question " Aider ses parents en détresse // Suite " que vous pouvez lire aussi

Mme Verstraeten:
"Vous craignez une issue fatale pour votre frère: "
C'est surtout mes parents qui pensent ça...
"mais il ne conviendrait pas du tout à mon sens, que vos parents soient reçus par la personne avec qui vous êtes en travail."
Bah juste que j'ai besoin quoi parle avec mes "parents" et dans le cadre thérapeutique je me sens plus forte mais à voir en effet. Du coup ma thérapeute va certainement me dire la même chose car je suppose c'est une règle générale.

Oui voilà j'ai quitté mon enfance (il était temps à mon âge!) mais c'est pour le bien que faut bien que je commence ma vie d'adulte avec mon conjoint.

D'ailleurs heureusement qu'il est là pour me soutenir.

Merci encore de votre aide.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 10 JUIN 2018

Mariel, je lis à l'instant cette "suite".
N'oubliez jamais que
1) c'est vous la victime dans cette affaire
2) vous avez entièrement raison de vouloir faire la lumière dessus.
3) vous ne portez pas plainte : c'est tout à votre honneur car vous pourriez.

Vos parents sont malheureux ? Ils s'en remettront. Votre frère est malheureux ? Parler de sa culpabilité lui fera du bien.

Vous avez raison sur toute la ligne. Et si votre père se permet de vous reprocher de mettre votre mère dans "cet état", n'hésitez pas à recadres les choses fermement : c'est votre frère le coupable. Pas vous.

Cordialement

Frédérique Le Ridant

Anonyme-331608 Psy sur Saint-Michel-de-Chabrillanoux

170 réponses

929 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIN 2018

Bonjour,

Merci pour ce retour et précisions sur nos réponses.

Le remaniement que votre annonce suscite prend la forme tout d'abord d'un bouleversement pour tout le monde: vous-même, d'avoir osé enfin parler à vos parents; et puis vos parents eux-mêmes - la preuve en est le fait qu'ils vont eux-même consulter...

Essayer de ne pas porter seule toute l'histoire maintenant que vous avez eu le courage de la déposer. Continuez le travail avec votre thérapeute, au fil du temps, une forme d'apaisement se substituera à tous les mouvements et soubresauts actuels.

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3720 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11000

psychologues

questions 7000

questions

réponses 36150

réponses