Arrêt brutal d'une psychothérapie

Réalisée par Anonyme · 22 avril 2014 Psychothérapeute

J'ai suivi pendant 8 ans une analyse et j'ai été tellement frustré par le manque de réponses que j'ai reçues que j'ai arrêté brutalement sans avertir ma psy. La frustration était tellement forte que j'avais continuellement des idées suicidaires. Aujourd'hui je vois un autre psy, une fois par mois, et qui n'est pour moi qu'un prescripteur de médicaements. Mon ancienne psy ne me laissait qu'avec des interrogations et je lui en veux beaucoup. Est-ce normal ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 23 AVRIL 2014

Bonjour Mr Fredkp

Oui c'est peut-être normal. Je trouve juste étonnant que vous ayez été obligé d'arrêter brutalement sans prévenir, mais chacun sa façon de rompre le cordon après tout. Vous n'êtes pas resté huit ans dans une secte n'est-ce pas ? Alors on peut voir ça autrement je crois.

Peut-être étiez-vous tout simplement arrivé au terme de votre analyse ? Il est fréquent que ce moment déclenche une forme de dépression, parce que il s'agit d'accepter la perte, faire le deuil de certaines illusions, pour entrer dans la vie réelle et non pas se complaire sur un divan ou dans une parole qui finalement tourne trop en rond - jusqu'au non-sens - et suivre enfin son désir (pulsion, intentionnalité… appelez ça comme vous voulez). Cette dépression passagère une fois surmontée indique le moment de conclure et de commencer à vivre votre vie à vous, délivré de fixations infantiles. Et c'est finalement une très bonne nouvelle, vu sous un autre angle, non ?

La vraie aventure commence, le premier jour du reste de votre vie, mais aucun psy du monde ne le décidera à votre place et vous le savez. Alors déprimant oui, ce cap à passer, une petite mort, symbolique, suivie d'une renaissance, une existence débarrassée de ses oripeaux. Mais… il faut en faire quelque chose, et c'est bien angoissant.

Donc le problème pourrait être que vous ne savez pas quoi faire de ce désir, car ce n'est pas un désir extérieur à vous - pour une fois, - tout tracé. Il faut l'élaborer. Un autre psy vous aurait peut-être aidé à le construire, à faire la synthèse de ce faisceau de questions en suspend, mais là il faudrait en savoir plus…

Philippe Raynal Psy sur Oncy-sur-École

64 réponses

434 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2014

Bonjour,
Effectivement il aurait été intéressant de pouvoir dire cette frustration, voire osez se mettre en colère contre ce sentiment d'abandon. Ne serait-ce que pour être entendu, si ce n'est compris. Mais sachez aussi que plus que la méthode, c'est la relation que vous entretenez avec votre thérapeute qui doit vous permettre de dire ce que vous ne pouvez pas dire en dehors de ce cadre sécurisant, de rejouer différemment des situations difficiles de votre quotidien, ou de prendre conscience d'un fonctionnement qui ne serait pas ou plus adapté. Difficile de se faire comprendre si on ne dit pas !
Cordialement,
Mme Caperet - Psychologue à Paris

Peggy Caperet - Psychologie & Culture Psy sur Paris

31 réponses

79 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 AVRIL 2014

8 ans de thérapie ? Il a dû y avoir quelques séances de trop si vous en arrivez, après si longtemps, à ne pas avoir de réponses à vos questions, ni même que le travail en ait apporté ...

Jérôme Launay Psy sur Trévoux

47 réponses

130 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 AVRIL 2014

Bonjour,

Vous ressentez une grande frustration eu égard à ce thérapeute.

Il me semble important de choisir un thérapeute en ayant bien conscience que ce "psy" n'est pas là pour vous donner des solutions toutes prêtes, mais pour vous guider, vous aider à faire des liens afin que vous puissiez, dans une temporalité qui est la vôtre, accéder à la liberté du choix des possibles.

Peut-être que la méthode, le psy consulté ne vous convenait pas et il me semble important de ne pas rester fixé sur cette frustration et de continuer un travail avec une personne et une méthode qui puisse vous convenir.

Peut-être aussi, si vous en ressentez le besoin, retourner chez ce même psy pour lui dire les choses.

Bien à vous,
Fabienne Poulet
Psychanalyste

Fabienne Poulet Psy sur Avignon

2 réponses

10 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AVRIL 2014

Bonjour,

il me semble important en effet de recontacter votre psy pour terminer ce qui est resté en suspend et mettre des mots sur votre questionnement... Le travail analytique n'est pas toujours simple mais il est toujours important de pouvoir le parler plutôt que de passer a l'acte.

Sébastien-Marie Nicolas Psy sur Niort

21 réponses

97 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AVRIL 2014

Mon problème est le manque de confiance en l'autre. Je ne suis tout de même pas resté 8 ans en analyse avec cette psychologue pour rien. J'ai décidé de la recontacter. Merci beaucoup pour vos réflexions sur mes propos.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AVRIL 2014

Bonsoir,

Si vous attendiez de votre analyste qu'il vous fournisse des réponses, il est normal que vous soyez frustré. Mais vous semblez l'être aussi avec votre psychiatre et vous le serez tout autant avec un psychologue. En effet, je ne sais quelles réponses vous cherchez, mais d'un point de vue thérapeutique les réponses sont en vous. Ce n'est pas au thérapeute de vous livrer des solutions, ce serait sortir de son rôle et se comporter en gourou.

Peut être par contre avez vous besoin de plus d'échanges entre vous et votre thérapeute. Il est clair alors que la méthode à laquelle vous avez eu recours n'était peut être pas la plus adaptée, ceci dit chaque thérapeute apporte sa "touche" à sa pratique.

Il ne faut hésiter à changer de technique comme de praticien afin de trouver ce qui vous conviendra le mieux.

Maintenant il est évident qu'il faut aborder la question de la fin de votre analyse avec votre thérapeute car le transfert qui semble affleuré n'est sans doute pas réglé.

Bonne continuation,
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 AVRIL 2014

Bonjour,

D'après ce que vous dites, cette méthode ne vous correspondait pas du tout, il existe un intermédiaire entre l'analyse que vous avez faite et la prise de médicament : ce serait une psychothérapie en face à face avec un psychothérapeute qui dialoguerait avec vous et vous amènerait à trouver les réponses que vous cherchez.
Vous avez le droit de vouloir ce que vous voulez et de refuser ce que l'on vous impose !
Je vous conseille de chercher un psy avec qui vous vous sentirez à l'aise. Les psychothérapies que je pratique se passent sous forme de dialogue, que ce soit en direct ou par téléphone. Il faut que vous vous sentiez respecté !

Je vous encourage à trouver ce qu'il vous faut et si vous êtes décidé, vous trouverez...

Amicalement
Hélène POISOT

Hélène Poisot - Coach Psy sur Pamiers

39 réponses

125 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 AVRIL 2014

Bonsoir,
Je regrette que vous n'ayez pu exprimer votre frustration à votre psy. Il est légitime d'interroger son psychothérapeute sur sa formation, sa façon de travailler et sur la manière dont on sent les choses évoluer, ou pas. La psychothérapie, et c'est valable pour toutes les techniques employées, implique d'abord une relation de confiance et cela passe par la parole et la parole du psy est elle aussi importante.
Je vous souhaite de rencontrer très bientôt un professionnel qui vous accueille, qui vous parle et à qui vous aurez envie de parler.
Bien à vous,
Chantal Paugam

Chantal Paugam Psy sur Massy

267 réponses

1063 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 AVRIL 2014

Bonjour,

Votre intervention soulève des questions fondamentales quant à l'efficacité des thérapies, les modalités d'exercice des thérapeutes, leur pratique, leur compétence aussi, et ce, au delà de votre expérience propre.

Votre psy avait-t'elle raison de vous laisser face à vos interrogations afin que vous recherchiez la meilleure issue par et pour vous-même ? L'orthodoxie du silence et de la "neutralité bienveillante" est-elle la plus adaptée ? Autant de thèmes qui font débat.

Pourquoi alors ne pas envisager une approche plus basée sur l'échange, une approche grâce à laquelle vous pourriez appréhender des hypothèses, des pistes de réflexion, autrement dit un accompagnement plutôt qu'un parcours perçu par vous comme un exercice solitaire et en définitive suicidaire ?

Voilà les quelques réflexions qui me viennent à l'esprit à vous lire. Il y a sûrement près de chez vous d'autres thérapeutes, d'autres pratiques, qui vous permettront aussi à terme, de mieux comprendre les raisons de cette rupture brutale, de ce sentiment de frustration que vous évoquez.

Courage et cordialement à vous.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2029 réponses

5893 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapeute

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapeute

Autres questions sur Psychothérapeute

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11000

psychologues

questions 7000

questions

réponses 36350

réponses