Avis psychologique sur le désir de porter des couches la nuit

Réalisée par v@len46 le 19 mai 2019 Aide psychologique

Bonjour/bonsoir,

Je souhaiterais un avis psychologique sur une pratique que j’ai, car je ne sais pas si c’est « sain » ou si je devrais arrêter.

Enfaite d’après mes vagues souvenirs à partir du collège ou peut être avant, j’avais par moment la nuit, des rêves ou je portais une couche ou je ressentais une sensation de réconfort. Je ne sais pas aussi pourquoi, j’ai un souvenir qui revient souvent avec l’image de moi quand j’étais plus jeune ou m’a mère m’avait puni à me mettre une couche devant tout le monde ce qui m’a marqué, mais je ne sais plus la cause.

Donc jusqu’à mon adolescence j’avais parfois ces rêves et ce souvenir qui revenait régulièrement.

Maintenant je suis apprenti, j’ai entre 22 et 25 ans, je finis de grandes études, j’ai mon propre logement et je suis célibataire. Cette envie d’en porter devient depuis de plus en envahissante. Je me suis donc décidé très récemment de le faire pour de vrai et d’en porter pour voir si ça calmerait cette envie pour ensuite oublier un peu comme si on réaliserait un fantasme.

Le premier achat était des couches trop petites, mais le fait d’en porter m’a apporté la même sensation que dans mes rêves, cette sensation d’apaisement de lâcher prise, de te sentir sur un nuage de douceur qui est rassurant, qui te fait tout oublier et te vide de ton stress. Je dors mieux depuis.

J’ai été pousser par l’envie ensuite dans acheter à la bonne taille cette fois-ci, pour continuer à m’endormir avec cette sensation.

Je tiens à préciser que j’en porte seulement la nuit juste avant de me coucher et je que je ne la salis pas. Je n’ai cependant pas du tout envie d’en porter le jour et cela ne m’envahit pas dans ma vie de tous les jours.

Maintenant que j’ai franchi le pas, j’ai peur d’être dépendant comme une cigarette pour mes futures rencontres (copine ou autre). Je n’ai pas encore essayé d’arrêter et pas forcément l’envie d’en parler d’en parler face à un psy.

Je ne sais pas aussi si ça a un lien, mais depuis tout petit pour m’endormir je dois toujours être en position fœtus avec la couette qui m’entoure comme une enveloppe.

Qu’en pensez-vous ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,

Merci pour votre témoignage, il est souvent difficile de parler de ses propres problématiques d'ordre sexuel.
Le fétichisme des couches est une paraphilie. Comme un fantasme, le fait de porter des couches nourri votre désir et peut-être aussi, vous n'en parlez pas ici, votre pulsion sexuelle. Le fait de détourner un objet à usage médical ou utiliser dans l'enfance vous met dans un état infantile régressif. Il serait intéressant d'approfondir votre passé et vos relations avec votre mère afin de comprendre les mécanismes liés à ce fétichisme. Mais aussi pour clarifier ce que vous souhaitez, à savoir : mettre fin à ce fétichisme ou continuer à l'alimenter en mieux le comprenant. En effet, il serait intéressant de creuser du côté de votre crainte de devenir dépendant de ce rituel pour vous endormir ce qui affecterait possiblement votre vie de couple.
N'hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.
PS: je tiens à vous rappeler que tout professionnel est là pour vous aider et ne communiquera jamais à un tiers des informations divulgués lors d'une thérapie.

Nicolas Gimbert.
Psychopraticien

Nicolas GIMBERT Psychopraticien TCC et Art Thérapie Psy sur Paris

80 réponses

1290 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Ce que vous décrivez peut définir 2 choses, l'une, est un de traumatisme refoulé, avec une forme de régression mais également une forme de punition.
Car vous dites:
"plus jeune ou m’a mère m’avait puni à me mettre une couche devant tout le monde ce qui m’a marqué"

Donc vous pouvez régler facilement ce problème en consultant un thérapeute. Mon approche thérapeutique est particulièrement recommandé pour les régressions en âge...

De plu vous parlez d'apaisement quand vous mettez ces couches, je pense qu'il y aurait également un travail de fond à faire en relation avec votre mère.

Avez vous déjà eu des relations sexuelles ?

Restant à votre écoute,
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2236 réponses

9698 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psychologues spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10200

psychologues

questions 5450

questions

réponses 28850

réponses