Besoin d'aide pour vivre

Réalisée par Léa le 23 mars 2018 Thérapie brève

Bonjour,

Je me présente: je suis une jeune fille de 18 ans un peu perdue, à la recherche de quelque chose dont je ne connais pas vraiment la nature... De l'aide, surement?Du courage pour consulter? Des conseils peut-être? Je ne sais pas, et je ne sais pas non plus si je suis au bon endroit pour ça mais ce site m'a paru être une bonne chose pour moi qui ai particulièrement du mal avec l'expression orale.

Alors voilà, depuis toujours, je sens que quelque chose en moi ne va pas. Pourtant, je n'ai aucune raison d'être malheureuse, j'ai deux parents qui m'aiment et qui s'aiment, peu d'amis mais bienveillants, depuis peu un amoureux présent et encourageant qui me fait beaucoup de bien... Et pourtant, je n'arrive pas à trouver ma place dans ce monde. Cela ne date pas d'hier, déjà enfant, je me sentais toujours isolée, je n'arrivais pas à construire des relations avec les autres. Quand je parle de relation, je parle même de la plus banale qui soit. Par exemple devoir dire bonjour à quelqu"un était pour moi une source d'angoisse extrêmei. En primaire, une professeure m'avait envoyé voir un psychologue pour cause de "timidité maladive" comme elle disait, celui-ci avait répondu après notre première consultation que tout allait bien et que je n'avais pas l'air d'avoir besoin d'aide. Je me souviens encore que je m'étais mise à m'en vouloir d'avoir pris la place de quelqu"un qui en avait surement plus besoin que moi, et j'ai dis à ma mère que je voulais arrêter de le voir. De toutes façons, je pense que je n'avais pas le recul nécessaire pour que ça puisse m'aider. Aujourd'hui c'est différent.

En fait je m’intéresse beaucoup à la psychologie et au développement personnel, je lis beaucoup de livres et je me documente énormément à ce sujet qui m'aide dans la vie de tous les jours. Ça m'aide, mais j'ai toujours cette sensation qu'il y a des choses qui me dépassent et que je ,ne peux pas gérer seule. 18 ans de lutte et ces choses sont toujours là, encrées en moi, elles n'évoluent pas. On pourrait par exemple parler de ce besoin constant d'amour, d'attention et de reconnaissance que j'ai et qui me bouffe la vie (excusez moi du terme mais j'avais pas de mots assez forts). Cette impression de vivre pour les autres et que s'ils ne sont pas là, je ne suis rien. Ce vide quand je suis seule, ou il m'arrive facilement d'avoir des idées noires. Cette peur de décevoir, de ne pas être aimée, qui m'empêche d'être moi même avec les gens que j'aime le plus, comme mon amoureux par exemple. Il me reproche souvent de pas être assez "libre" avec lui, et plus il me le reproche plus je me sens nulle et moins j'y arrive. Je connais les marches à suivre. Je suis consciente que ça vient d'une mauvaise estime de moi, qu'il faut apprendre à s'aimer soi même, travailler sur le lâcher-prise etc, pourtant je n'y arrive pas... J'ai enfin trouvé quelqu'un qui ne cherche pas à jouer avec cette faille et me faire du mal, enfin quelqu'un qui me veut du bien; et je n'ai pas envie de perdre cette personne à cause de ça. Encore plus fort, je n'ai pas envie de me perdre moi-même. Je ne sais plus quoi faire. Mes études ne m’intéressent pas, j'ai la sensation que rien de cette vie n'est fait pour moi et ne me correspond. Malgré tous les efforts de la terre pour positiver et prendre ma vie en main, je n'y arrive pas. je ne sais plus quoi faire. C'est pourquoi j'ai enfin décider de demander de l'aide, parce que après toutes ces années à me battre je me rend compte que c'est bien trop profond et que je n'y arriverais jamais seule...

Mais ça me fait peur.

Parler me fait peur.

Ça m'épuise.

Je ne suis pas douée pour m'exprimer, j'ai toujours l'impression qu'il y a quelque chose que j'ai oublié ou que j'ai mal dis.

C'est pourquoi je fais un premier pas par ici, plus facile à l'écrit.


Merci de votre attention et désolée si ce n'était pas un message approprié

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Lea,

A l'encontre de ce que vous écrivez à la fin de votre message, vous êtes très douée pour vous exprimez et votre message est très approprié.

Il y a en vous une souffrance, on pourrait dire, psychanalytiquement ou philosophiquement quelque chose qui ressemble au manque à être, une sentiment d'incomplétude ou d'imperfection que nous ressentons tous en particulier à l'adolescence, ou au passage à l'âge adulte, au moment d'entrer dans la vie, de prendre son autonomie.

Ce manque à être prend la forme d'un certain manque d'estime de vous-même, comme si vous n'aviez pas le droit, comme si vous ne vous donniez pas le droit d'exister pleinement. D'où cette timidité, d'or le sentiment lorsqu'on vous a adressée à une psy, enfant, de prendre la place de quelqu'un d'autre.

Il faudrait creuser un peu, Lea, et en savoir plus sur votre histoire, je dirais-même sur votre pré-histoire: ce qui vous précède, l'histoire de votre naissance, pour comprendre d'où vient ce sentiment d'usurpation.

Vous écrivez ce long message, cela signifie que vous êtes prête sans doute à consulter. Faites-le, du côté de la psychanalyse ou de la psychothérapie analytique. C'est un long chemin de connaissance de soi, à parcourir, mais je suis convaincue qu'il est approprié pour ce qui vous concerne.

Bonne chance à vous!
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3670 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Léa
Vous exprimez très bien votre état.
Vous éprouvez des difficultés à être seule, vous estimer, vous accorder de la valeur. Effectivement vous êtes de nature très sensible, mais ce que vous prenez pour des défauts ne sont en fait que les symptômes d un mal-être.
Il est vraiment tout en votre honneur de vous documenter sur les ressources personnelles et humaines.
Je pense que vous devriez consulter un professionnel orienté sur le développement personnel et les champs d'énergie pour trouver votre place en ce monde.
Et sachez que ce que vous vivez actuellement de compliqué pourra ensuite se transformer en ressources pour venir en aide à autrui et ce dans un contexte professionnel épanouissant, au sein duquel vous excellerez.
Le plus important actuellement est de trouver un praticien qui saura vous accompagner, et vous orienter dans votre démarche, principalement dans l estime et la confiance en vous.
Poursuivez votre voie..Et prenez confiance en vos aptitudes.
Vous seriez étonnée de la personne de Valeur que vous êtes. ..
Au plaisir de communiquer avec vous.
Chantal BONHOMME
Psychologie clinique et Santé
Hypnose

BONHOMME Chantal Psy sur Sisteron

12 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Salut Léa,
Ce que tu écris ici me touche beaucoup. Cela me rappelle bon nombre de questions et de ressentis que j’ai eu et vécu lors de mon adolescence.
Cela me donne envie de t’ecouter et de t’accompagner à traverser cette période de vie. Sache que cela peut se faire par écrit, par échange de messages si l’oral est trop difficile pour toi, dans un premier temps.
N’hesite pas à m’envoyer un message, ne serait-ce que pour échanger là dessus.
Je peux témoigner qu’il est possible d’acancer à partir de là, c’est en tout cas mon expérience de vie.
Bien à toi,
Sébastien,
Accompagnant centré sur la personne.

Sébastien Irola Psy sur Le Peyrat

151 réponses

229 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Léa,
Je rejoins les propos de Mme Verstraeten, et c'est même plaisant de voir que ce sont deux psychanalystes qui vous répondent en premier ...
J'utilise le mot plaisir car c'est ce qui semble manquer dans ce que vous nous livrez. En effet, vous avez des parents qui vous aiment, toutefois vous êtes sentie mise en valeur par moments ?
En effet, je crains que vous ayez à votre tour tellement envie de leur faire plaisir (en retour) que vous suivez le modèle (éducatif) à la lettre de peur de perdre leur amour.
Ce que vous êtes aujourd'hui a de nombreuses racines dans votre enfance et explorer ce passé peut effrayer mais la redécouverte peut être riche d'enseignements.
Soyez assurée que tout thérapeute aura pour objectif de vous mettre en confiance pour vous permettre de libérer votre parole avec son écoute bienveillante.
Surtout, il se doit de ne porter aucun jugement sur le vécu de ses patients et les guider à leur rythme dans leur parcours.
N'ayez donc aucune crainte, et prenez rendez-vous pour vous laisser guider vers un mieux être.
A votre écoute.

Luc BURGENSIS Psy sur Vienne

440 réponses

599 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5250 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10050

psychologues

questions 5250

questions

réponses 27750

réponses