Besoin de tester les autres.

Réalisée par Elie · 29 juil. 2014 Approches psychologiques

Bonjour,


Pour commencer, je n'ai que quinze ans, alors il se pourrait que je me trompe.


Que ce soit en amitié, avec ma famille ou du côté sentimental, j'ai besoin continuellement de tester les autres pour voir s'ils vont fuir ou non.

Parfois je me montre vraiment très agressive (j'ai fortement mordu quelqu'un une fois pour évacuer ma colère).


Lorsque je suis en couple, je me montre distante et souvent froide pour voir s'il va fuir.


En fait, j'ai toujours pensé que l'amour n'existait pas, et du coup, je ne ressens aucun sentiment, si ce n'est la colère.


Même envers ma famille, je ne ressens pas d'amour, pas de compassion. Je n'arrive pas à me comprendre, j'ai l'impression d'être folle, que personne au monde ne peut me comprendre.


En fait, je crois réellement être folle. Je n'en parle à personne de peur d'être jugée (parce que je suis relativement jeune quand même).


Tout revient au fait que je m'enferme dans la solitude (seul endroit où je me sens bien) et lorsque je suis en présence de personnes, je les teste encore et encore. Devant les inconnus, il m'arrive d'avoir des crises de panique.


Pour préciser, lorsque j'avais trois mois, mon géniteur nous a abandonnés après avoir passé un an à battre mon frère qui avait deux ans à ce moment-là. Mon géniteur s'est par la suite remarié et a de nouveau eu des enfants (alors qu'il ne paie pas la pension alimentaire).

Je ne l'ai jamais revu depuis ces trois mois d'existence.


Je ne peux pas parler à ma mère ou a qui que ce soit de mon entourage de tout ça, on a déjà assez de problèmes avec mon frère violent et dont on soupçonne un dédoublement de personnalité.

Je ne peux donc suivre aucune thérapie ou quoi que ce soit (de toute façon je n'aimerais pas parler en face à face).


Que dois-je faire pour arranger cette indifférence dont je fais preuve ? Est-ce que c'est une maladie ou quelque chose comme ça ?


Cordialement,

Elie.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjoue Elie,
votre histoire personnelle a été bien complexe et vous a laissé des blessures à réparer aujourd'hui.
Vous vous dites jeune, ce qui semble vous faire douter de vous même, de vos ressentis....
Faites vous davantage confiance avant tout.
Le choix de votre géniteur de partir le concerne lui avant tout, pour des raisons personnelles et complexes,et ne remet en rien en cause votre valeur personnelle.

Faites vous aider pour vous liberer des souffrances de votre passé car comme tout être humain vous meritez le bonheur.
pour consultez en Cmp, il vous faudra regarder dans l'annuaire, ce sont les initiales de centre médico- psychologique. Votre médecin de famille ou un psychologue trouvé dans l'annuaire également pourrait vous donner les coordonnées car ils ont probablement déjà orienté des personnes là bas. Si jamais votre mére savait que vous consultez, elle ne serait cependant pas informée du contenu des rendez- vous qui sera secret professionnel.
Cependant, lorsque votre thérapie aura commencé, que vous aurais davantage pris confiance en vous et mis de l'ordre dans vos sentiments, il sera certainement interressant d'en parler avec elle, qui vous racontera peut être des choses que vous ne savez pas, vous dira ou écoutera des choses familiales importantes.
Vous semblez avoir mal à vos racines, ne pas trouver votre place dans cette famille, à un moment, votre mère vous sera utile dans ce travail, n'aillez pas peur d'elle, de vos émotions, de vos besoins humains et normaux.
Courage,
Chaleureusement

Caroline Nègre Psy sur Saint-Paul (La Réunion)

2 réponses

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Elie,

Ton appel est touchant, comme tant d'autres. Non, tu n'es pas folle, tu sais en parler et te livrer, tu te débats tout simplement pour tenir debout. Je suis à ta disposition pour échanger.

Courage. Samira

Samira Sofi Psy sur Paris

37 réponses

107 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Vous n'êtes pas folle... mais blessée, certainement....
Vos expériences passées ont probablement des conséquences sur vos fonctionnements aujour'hui... peut-être est-il plus prudent de ne pas être proche dans vos relations afin de moins souffrir si l'on vous quitte... par exemple.

L'aide d'un thérapeute peut vous aider à sortir de ce fonctionnement qui ne vous convient plus.
Dans un premier temps, vous pouvez en parler à votre médecin traitant, à l'infirmière scolaire pour avoir un soutien de professionnels. Ils ont probablement connaissance des réseaux locaux, ils peuvent vous conseiller.
Avez-vous abordé ce sujet avec votre mère, parlé de votre souffrance ? Elle serait peut être réceptive.... essayez...
Je reste à votre disposition.

Christophe Gobin Psy sur Royan

68 réponses

400 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Vous êtes déjà en pleine adolescence. Ensuite, votre vécu vous a sûrement marqué par des événements peu commun. Ce qui peut être vécu violemment avec l'adolescence. Aujourd'hui vous souhaitez avancer dans votre vie en essayant de sortir indemne de votre situation familiale. Prenez le temps d'en parler à un professionnel, cela n'est pas anodin et peut vous aider à mieux avancer.

Psychanalyste A Fleur de Peau

Psychanalyste - À Fleur De Peau Psy sur Gaillard

60 réponses

89 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Merci infiniment pour vos réponses.
Effectivement, je ne veux pas que ma mère soit au courant, c'est la raison pour laquelle je ne peux aller consulter.
Est-ce que ces fameux CMP mettront ma mère au courant ?
Comment puis-je les contacter ?
Encore merci pour votre attention.
Cordialement,
Elie.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Elie,
Ce besoin de tester les autres est très certainement relié à vos expériences précoces, notamment d'abandon. Et non, ce n'est pas cela être folle.
Je pense qu'une thérapie au contraire vous serait indiquée afin de vous aider à gérer vos émotions et cette crainte d'abandon.
Cordialement.
Dorian PIQUET, psychologue.

Cabinet de Psychologie APEA Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

11 réponses

22 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Elie,
Ces événements de votre enfance vous donnent toutes les raisons d'être en colère. Ils vous ont aussi incitée à vous méfier des autres, peut-être de l'homme en particulier.
Cette indifférence vous protège : l'absence d'attachement par anticipation d'une trahison, une sorte d'isolation affective qui empêche a priori la souffrance.
Seulement dans cette "bulle"protectrice vous ne vous sentez pas non plus tout à fait à l'aise, et c'est normal car au fond de vous vous savez que le bonheur vient en grande partie du lien de confiance que l'on construit avec les autres.
Il me semble utile que vous parveniez à en parler avec un psy afin de délier vos sentiments et vos pensées enfouies depuis votre petite enfance, qui pour l'instant emprisonnent la confiance nécessaire au développement de ces liens.
Cordialement,
H.K.

Hélène Kaeppelin Psy sur Meudon

21 réponses

88 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
et oui la vie est parfois lourde, c'est à chacun de se trouver un petit coin de ciel bleu.
Quant à la thérapie c'est pas mal, on n'est pas obligé de se regarder dans le blanc des yeux.
DB

Didier Bodin Psy sur Bonneval

80 réponses

589 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Elie,
Votre témoignage me touche beaucoup .Vous avez subi beaucoup de violence psychique et ceci très tôt. Votre "géniteur" comme vous dîtes était violent avec votre frère et vous ne l'avez jamais revu.Vous avez donc été abandonné par lui .En faîtes vous éprouvez toujours de la méfiance aujourd’hui envers des personnes proches de peur qu'elles vous abandonnent aussi. Vous avez grandit dans un climat d'insécurité .
Elie, il me semblerait important que vous puissiez parler de votre histoire à quelqu'un. Je ne peux que vous recommander d'aller consulter .
Sachez qu'il existe des cabinets de psychologue privée ou des CMP(centre médico -social) qui peuvent prendre votre thérapie en charge .
Ne rester pas seule avec toutes vos questions. Apparemment vous ne voulez pas en parler à votre mère, qui pour vous, a déjà beaucoup de soucis. Un psychologue peut vous aider à sortir de votre impasse sans vous juger.
Cordialement,
Chantal Pironi

Chantal Pironi Psy sur Oullins

44 réponses

141 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Voir plus de psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Autres questions sur Approches psychologiques

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10800

psychologues

questions 6350

questions

réponses 32950

réponses