Blocage relation avec les hommes

Réalisée par Leaange le 11 févr. 2019 Approches psychologiques

Bonjour,
Pour commencer j’ai 18ans et je ne sais plus depuis quand j’ai ce problème mais j’ai l’impression que plus le temps avance plus ça empire même en faisant des efforts mais j’ai beaucoup de mal à m’ouvrir aux hommes, en amitié je n’ai pas de problème avec eux mais dès que quelqu’un s’intéresse à moi, qu’il pourrait avoir quelques chose entre nous je me braque et refuse net.
Je refuse aussi tous gestes tendres car peu importe lequel cela me dégoûte, je ne supporte pas qu’un homme à qui je plais me fasse un câlin ou tout autre contact physique.
Les seules fois où je peux accepter et aimer qu’on me fasses des câlins ou autres sont quand j’ai bu un minimum, à ce moment là je n’ai plus aucun blocage et je me sens beaucoup mieux.
Car à cause de ce blocage je n’ai eu qu’une relation quand j’avais 15ans même si cela ne compte pas vraiment car j’étais jeune, mais je n’arrivais déjà pas à vivre pleinement cet relation même si j’étais réellement attachée à lui, je refusais souvent de le voir, je n’allais pas souvent vers lui, je me sentais angoissé quand j’étais avec lui ou quand je savais que j’allais le voir.
Les seules fois où je me sentais bien d’être avec mon petit copain c’était quand je lui parlais en message, même si je ne supportais pas tous les noms affectifs qu’il me donnait enfaite je le supporter que quand nous faisions des choses que deux simples amis ferait.
J’ai de nombreuses fois réessayé d’avoir des relations depuis mais toutes ont échoué à cause de ce problème et je n’ai pas envie que cela dure encore, j’aimerais vraiment ne plus avoir de blocage et être « normal ».

Avant je pensais que j’étais juste quelqu’un de timide et que je n’avais pas confiance en moi mais après avoir lu sur internet des témoignages de personnes qui ont aussi ce blocage, je pense avoir vraiment trouver la source du problème qui est mon père.
Parce que depuis que je dois avoir environ 6ans, j’ai commencer à m’éloigner de lui et je refusait tout sorte d’attention de sa part car il buvait beaucoup (c’est toujours le cas aujourd’hui mais moins) donc il s’énerver souvent surtout avec mon frère il était quelques fois violent et casser beaucoup de choses, heureusement pour moi il ne l’étais pas totalement avec moi mais je le voyais quand même faire. Cela a eu des répercussions sur la relation avec mon frère car jusqu’à aujourd’hui même si nous nous entendions bien, je l’ai toujours repousser et refusait les gestes affectifs normal que des frères et sœurs se font.

Mais j’ai donc beaucoup de mauvais souvenirs qui font que les hommes me dégoûtent.
J’ai une mauvaise images d’eux, même si je suis consciente qu’ils ne sont pas tous pareils, je n’arrive pas à m’y faire quand même.

J’aimerais donc savoir comment je pourrais régler ce problème même si je suis presque sûr que vous allez me conseiller d’aller voir un psychologue en réel mais cela mettra ma mère au courant et je ne le souhaite pas.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour
En effet la meilleure chose à faire pour vous aider serait de consulter pour vous aider à diminuer cette vision que vous avez des hommes mais surtout à mieux comprendre pourquoi l'intimité vous fait peur et la tendresse vous devez avoir gardé aussi et refoulé sûrement des souvenirs traumatisants.
Que vous en ayez conscience peut vous aider à faire le premier pas.
J'ai une question pourquoi ne voulez vous pas en parler à votre mère que pourrait elle faire qui vous empêcherait de vous soigner ?
Il y a des thérapeutes qui reçoivent par internet.
Peut être pouvez vous commencer par là ?
Cordialement
Dominique Bartoli

Dominique Bartoli Psy sur Paris

179 réponses

221 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Léa,
Vous semblez au prise avec un malaise profond.
Oui ce serait sûrement la juste démarche d'aller parler de tout cela avec une professionnelle.
Pourquoi dites vous que votre mère devrait être au courant ? Vous avez 18 ans. Vous êtes majeure.
C'est la question du financement ?
Vous avez peut être un job d'étudiante et il me semble important que ce soit vous qui payer les séances, signe de votre engagement.
Je reste à votre disposition
Bien à vous
Andrée Anne zazzera
Psychologue psychanalyste

Andrée-Anne Zazzera Psy sur Fontenay-sous-Bois

153 réponses

108 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
La problématique que vous évoquez se situe à un niveau inconscient. Par définition vous ne pouvez y accéder en l'état actuel des choses. Votre volonté a modifier vos ressentis n'agit pas au bon niveau.
Oui il y a probablement eu des évènements dans votre vie qui en sont la source mais c'est au présent que vous rencontrez ces difficultés. C'est là qu'il faut agir si vous ne voulez pas vous lancer dans une longue quête de souvenirs qui ne vous apporteront pas forcément de solution.
Pour ce qui est de votre mère, le choix de ne pas lui en parler vous appartient et se respecte à mon sens. Je pense qu'il ne vous sera pas facile de débloquer cette situation seule ou alors au prix de longs efforts personnels.
Vous pouvez trouver des thérapeutes qui consultent en ligne, certains d'entre nous le font. S'il y a une contrainte financière, je pense que nous sommes aussi nombreux à être assez souple pour accepter de travailler avec une personne qui ne peux pas financer complètement son accompagnement.

Vous souhaitant de trouver la bonne personne qui saura vous aider à dépasser rapidement cette problématique.
Bien cordialement.

Benoît Venot
Hypnothérapeute et coach en apprentissage.

Benoît Venot Psy sur Gan

23 réponses

42 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Vous avez compris que le problème provenait de votre enfance et que l'aide d'un thérapeute vous sera bénéfique.

Vous avez 18 ans, vous n'êtes pas tenue d'informer votre mère de votre choix de faire une thérapie si vous ne le souhaitez pas.

Si vous êtes encore étudiante et que vos finances dépendent de vos parents, un petit boulot de baby sitting ou autre pourrait vous permettre l'indépendance financière qui vous permettra cette thérapie.

Restant à votre écoute,

Patricia Berna Thérapeute analytique

BERNA Patricia Psy sur Lavérune

120 réponses

68 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Voir plus de psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Autres questions sur Approches psychologiques

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10100

psychologues

questions 5300

questions

réponses 28000

réponses