Colère après avoir arrêté de fumer

Réalisée par Caro le 2 mai 2016 10 réponses  · Tabagisme

De nature colérique, j'ai arrêté de fumer il y a 1 mois et demi et je suis à présent tout le temps en colere, je cris sur mes enfants, mon conjoint... Je suis bien nulle part et avec personne. Je ne me supporte plus.

enfants

Meilleure réponse

Bonjour Caro,
Je ne sais pas la manière dont vous avez arrêtez de fumer, toute seule ? à l'aide d'un thérapeute ?...

Les addictions tout comme les compulsions représentent un besoin exutoire. Si on les supprime sans travailler sur ce qui les maintenaient, cela provoque d'autres symptômes comme pour vous une manifestation de colère, et un mal être général.

Je vous conseille l'hypnothérapie intégrative qui est une thérapie pluridisciplinaire, si vous souhaitez régler l'ensemble du problème et non le symptôme apparent.

A vous d'y réfléchir...
Cordialement


Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame
la colère n'est pas une "nature " elle est une adoption...Comment se fait il que vous ayez adopté cette réaction? votre colère n'a t elle pas de bonnes raisons de se manifester?
Pourquoi donc ne pas consulter pour faire entendre autrement ce qui émerge de vous sous forme de colère?
Qu'en pensez vous ?
Cordialement
Isabelle Thomas
psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

10 MAI 2016

Logo Isabelle Thomas Isabelle Thomas

665 réponses

2519 J'aime

Etre en colère c'est mal vu. C'est interdit dans notre monde policé. Pourtant, ça fait du bien, justement dans votre cas. Ne tentez pas de refouler votre frustration. Derrière cet objet qui vous manque il y a tant de choses...
Par contre ne vous défoulez pas sur vos proches bien sûr. Allez voir un psy capable d'entendre ce manque quasi insupportable. Au bout de quelques temps je vous assure que vous irez mieux.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MAI 2016

Logo Philippe Raynal Philippe Raynal

64 réponses

423 J'aime

Bonjour,

Combien d'heures de sommeil avez vous?
Vous êtes vous préparé à arrêter?

Vous faire accompagner par une thérapeute TCC vous aiderait.

Vous pouvez faire des exercices de relaxation en vous fixant sur votre respiration.


Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MAI 2016

Logo LE MOULLEC Sylvie LE MOULLEC Sylvie

158 réponses

389 J'aime

Bonjour,
Il y a à mon sens plusieurs choses à distinguer, d'abord votre nature colérique et votre arrêt du tabac.
Votre nature colérique était elle un problème pour vous ou votre entourage avant? Si oui, avez vous déjà pensé à consulter?
Il arrive souvent qu'avec l'arrêt du tabac, il y ait des symptômes de manque qui apparaissent. Il ne faut pas oublier que le tabac reste une addiction et entraîne un syndrome d'accoutumance au niveau organique et psychique.
Avez-vous un accompagnement dans cet arrêt? Si ce n'est pas le cas, je vous conseille d'entamer un suivi, histoire de ne pas être seule dans cette épreuve. Le sevrage est une épreuve parfois difficile à traverser.
Chacun réagit à sa manière et 2 personnes peuvent avoir des sensations et des réactions complètement opposées face à une même addiction.
Il existe aujourd'hui différentes approches ayant de bons résultats dans l'accompagnement de l'arrêt de tabac. Pour ma part, exerçant la sophrologie, je peux vous dire qu'elle se trouve elle aussi efficace dans ce cas et que l'on a des techniques spécifique pour cela.
On propose également un suivi complet, en se focalisant d'abord sur le symptôme puis petit à petit on élargit jusqu'à ce que la problématique ait disparut ou n'en soit plus une en tant que telle. Pour ma part, je travaille de concert avec d'autres professionnel pour permettre un suivi plus complet avec des professions médicales si besoin.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.
Bon courage.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MAI 2016

Logo Jego Roxanne Jego Roxanne

90 réponses

281 J'aime

Bravo Caro.

Peut etre que pour feter cette reussite, vous pouvez, avec les economies consequentes que l'arret du tabac donne, enfin ! vous faire un vrai cadeau.

Un cadeau qui va vous aider a tenir l'arret, et... mieux, a comprendre et mieux integrer en vous tout ce que la dépendance masquait.

Offrez vous quelques séances de thérapie, afin d'aller aux sources de cette colère, pour enfin l'apaiser, poumons et âme réconciliés.

Encore bravo, bien cordialement, avec tous mes voeux de réussite,

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MAI 2016

Logo de Silvestri Monique de Silvestri Monique

218 réponses

393 J'aime

Bonjour
Bravo si vous avez arrêter de fumer. Comme vous le voyez ce n'est pas sans conséquences. Avez vous pensé à vous faire accompagner d'un adictologue ou d'un psychanalyste pour vous accompagner dans le sevrage puis vous aider à trouver sérénité et bien être ?
Cordialement,

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MAI 2016

Logo Grégory Canalès Grégory Canalès

38 réponses

140 J'aime

Bonjour,

Cette colère est indépendante de la prise ou non de cigarette très certainement.
En tout cas, bravo si vous avez cessé de fumer.
C'est bien que vous arriviez à décrire le fait de ne plus pouvoir vous supporter vous même ; cela prouve votre intégrité.
Le mieux bien sûr serait de vous faire accompagner psychologiquement pour des résultats rapides.

C.LeVern

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MAI 2016

Logo LeVern Catherine LeVern Catherine

158 réponses

299 J'aime

Bonjour,
si vous êtes , comme vous le dites, de nature colérique, il est clair qu'avec ou sans cigarette, des émotions, des tensions, ont besoin d'être évacuées. Si vous êtes passée par une association pour vous libérer de cette addiction, voyez avec eux si un accompagnement psy ou pas forcément psy, peut vous aider dans cette louable volonté de sortir de cette dépendance. En avez vous parlé avec votre médecin ? Lui aussi a certainement de quoi vous aider.
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MAI 2016

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1893 réponses

5592 J'aime

Bonjour,
Vous avez arrêté de fumer et je vous en félicite ; pour votre santé, vos finances et votre sentiment d'indépendance, c'est excellent.
Pour autant, en supprimantt une dépendance, beaucoup d'émotions sont susceptibles de "remonter". Bien sûr, les aides au sevrage tabagique peuvent être sollicitées utilement, si cela n'a pas encore été fait.
Les tensions intérieures qui s'évacuaient avec la nicotine ont besoin d'exutoire.
La pratique d'un sport permettrait éventuellement de défouler vos énergies en excès.
Mais la colère, c'est encore autre chose et cela est plus du ressort de la psychologie.
Je vous recommande donc de consulter un psy pour connaître et canaliser ce genre d'émotions.
Bonne journée.
Gina Guigui
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Questions similaires

Voir toutes les questions
Perdue dans les méandres de ma colère...

4 réponses, dernière réponse le 05 Mars 2013

Enfant de 6 ans : fortes colères à la frustration et coups

3 réponses, dernière réponse le 06 Août 2019

Comment arrêter de douter sur tout ?

2 réponses, dernière réponse le 31 Août 2019

Entre sa colère et ma jalousie rien ne va plus

8 réponses, dernière réponse le 12 Janvier 2015

Je suis en colère lorsque mon conjoint se masturbe

8 réponses, dernière réponse le 01 Décembre 2017

Peut on avoir un avenir? Devrais je continuer...

4 réponses, dernière réponse le 24 Septembre 2018

Arrêt antidépresseur.

3 réponses, dernière réponse le 14 Juin 2019