Comment aider ma fille de 10 ans face à la jalousie violente de sa cousine ?

Réalisée par Maman Ninja · 29 juil. 2020 Jalousie

Pendant les vacances, la mamie garde ses petites filles.
Depuis ces vacances, ma fille de 10ans subit les violences verbales et humiliations de sa cousine de 13ans. Elle ne veut pas qu'on aille la voir de peur de représailles.
Nous envisageons d'en parler aux parents en sachant bien que cela sera banalisé.
Quels sont vos conseils pour apaiser ma fille ? Je crains qu'elle ne soit psychologiquement atteinte.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 30 JUIL. 2020

Bonjour Mme,

Plusieurs questions me viennent spontanément:
Ces comportements violents sont ils "nouveaux "?
De quelle nature sont-ils?
Ont ils été posés en présence de la mamie ? Si oui en a t elle dit/fait qque chose ?
Pourquoi ces actes seraient ils banalisés ?
Quelle relation avez-vous avec votre nièce de 13ans ?

Autant d'éléments qui sont importants pour vous apporter une réponse la plus adaptée possible.

En tout cas, votre fille est visiblement très marquée et elle a osé vous en parler.
Bravo!!
Valorisez la pour cela et soyez assurés de sa confiance.

Vous ne pouvez pas ne rien en dire, à mon sens.
Le mieux serait de pouvoir prendre un temps avec cette jeune adolescente pour lui parler et la responsabiliser.

Toutefois , si c est avec ses parents soyez plutôt du côté des inquiétudes quant à l attitude de votre nièce que dans l'attaque frontale quant à son comportement.
Ainsi par exemple, exprimer plutôt que votre fille vous rapporte des choses qui vous inquiètent.

Restant disponible et à votre écoute si besoin.
Cdlt Sylvie Fleurat

Sylvie Fleurat Psy sur Tours

742 réponses

1522 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JUIL. 2020

Bonjour,
Effectivement, le comportement de votre nièce, tel que vous le décrivez, s'exprime en rabaissant votre fille. Celle-ci a même "peur de représailles", dites-vous. Votre fille a peur que si vous alliez la voir, cela puisse agraver le comportement de sa cousine ?
Savez-vous si ce comportement se produit devant la mamie ? Qu'en sait-elle ? Qu'en dit-elle ?
En tout état de cause, ce sont les adultes autours de votre fille qui doivent intervenir.
La crainte de votre fille, qu'elle soit fondée ou non, ne doit pas vous freiner pour la protéger. Il ne s'agit que d'une jeune fille de 13 ans. Si elle arrive à faire peur aux adultes, ne laissez pas votre fille en sa compagnie !
Comment savez-vous que les parents de votre nièce vont banaliser son comportement ? Cela s'est-il déjà produit ?
En parler, avec les parents, avec la jeune fille, est la solution. Votre fille a eu le courage de vous le dire. Prenez le relais auprès des parents en leur posant les questions que vous vous posez : comment protéger votre fille ? Si c'était leur fille, que feraient-ils ?
Si c'est difficile pour vous, faites-vous aider par une personne de confiance.
Bon courage !

Dominique Louvel Psy sur Quimper

546 réponses

435 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2020

Bonjour Mme,

Dans tous les cas de harcèlement avérés, c'est aux adultes de poser les règles et de recadrer l'agresseur, en protégeant l'agressé, d'autant plus s'il y a une différence d'âge.
Ne rien dire revient à valider le comportement du "plus fort", à l'encontre de toutes les lois sociales.
Ce n'est donc un service à rendre ni à l'agresseuse, ni à l'agressée.

A vous lire il semblerait que l'adolescente de 13 ans profite de la démission des adultes qui l'entourent pour agir en toute impunité, alors que votre fille doit pouvoir compter sur vous et sur les adulte qui en ont la responsabilité. La bienveillance demande que l'ensemble des adultes de la famille rappellent bien vite à cette ado de 13 les règles du comportement social, y compris en famille, et sanctionnent ses comportements dysfonctionnels aussitôt qu'ils se manifestent, quitte à lui rappeler, ainsi qu'à ses parents, ce que la loi dit à ce sujet. A défaut, il serait plus sain de trouver une autre solution de garde pour votre enfant.

S'il s'avère qu'il s'agit bien de "jalousie" de la part de l'adolescente, il serait aussi important d'aider l'adolescente à dépasser cela, sans pour autant transiger sur son comportement.

Enfin, si après votre intervention votre enfant de 10 ans montre encore des signes de souffrance à ce sujet, vous pourriez lui proposer de consulter un(e) psychothérapeute pour mettre des mots sur ce qu'elle a vécu et apprendre à dépasser ces événements.

Bien à vous

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Hypnnose-PNL

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1865 réponses

2671 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2020

Bonjour Maman Ninja,
Peut être vaudrait-il mieux trouver un moyen différent de garde car cela revient à imposer à votre fille de vivre cette violence alors que vous êtes au courant. Votre fille pourrait très mal vivre cela venant de vous puisque vous connaissez la situation, elle pourrait se sentir trahie, abandonnée, mal aimée, non entendue, as comprises etc....
Bien sur, vous pouvez et devez faire part aux parents de l'autre enfant la répercussion de son comportement et selon le type de violence infligée, il y a des choses qui ne doivent pas rester impunies.
Vous pouvez aussi proposer le soutien d'un professionnel à votre fille afin qu'il puisse évaluer la portée de ces violences et l'aide à continuer à se construire malgré cela, pour qu'elle continue à avancer dans la bienveillance et en toute confiance auprès de vous.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

380 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2020

Bonjour,

Bien entendu la priorité est de communiquer avec votre fille. En tant que parent, vous l’éduquez aussi vis à vis de ses émotions. Allez vous lui apprendre a les écouter, à se respecter ou à encaisser pour ne pas déranger et faire d’histoires.

Ce que vous ressentez aussi est valide. Cette inquiétude que vous avez pour votre enfant est juste. Elle est probablement atteinte. Les violences verbales sont des coups portés à l’âme. Ce n’est pas parce que cela arrive très souvent dans les écoles que cela est normal. C’est signe que notre société et culture n’est pas encore mature. Qu’elle a encore à progresser.

Écoutez vous et votre fille. Respectez vos ressentis. S’il n’est pas possible de stopper cette violence, qui a l’air de la marquer, trouvez des alternatIVes pour préserver votre enfant cet été. Autre moyen de garde ? Ne jamais la laisser seule avec ?

Et cela peut suffire à réparer sa blessure actuelle. Être validée et soutenue par ses parents.

Votre vous dans 10 ans vous sera reconnaissante. Ce sera ce genre d’action qui renforceront la confiance de votre fille en elle-même et en vous. Éteint vous récolterez les fruits tout au long de votre vie.

Bien à vous,
Scarlett

Scarlett Kaplan Psy sur Paris

10 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2020



Bonjour,
dans ce type de situation il ne faut pas forcer les rencontres
entre elles.
Je reste disponible pour vous soit en tétéconsultation ,SMS, WhatsApp
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,
ANEZO Florence
Psychanalyste Psychothérapeute
Thérapie de couple

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

664 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2020

Bonjour
Le dialogue est extrêmement important.
Votre fille vous interpelle ; elle nourrit une peur qui la paralyse

Il est nécessaire de poser les mots et d’interroger ce qu’ils signifient
En parler aux parents de la cousine c’est alerter sur ce qui ne va pas

Il est essentiel de ne pas rester sur des peurs ou des non-dits qui risqueraient d’aggraver la situation.
Je peux vous accompagner et vous conseiller pour dialoguer avec votre fille et les parents de cette adolescente.
Bien à vous

Sandra Urbansky ThérHappEasy
Thérapies individuelles TCC
Thérapies systémiques conjugales et familiales

Sandra Urbansky Psy sur Andrésy

330 réponses

252 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2020

Bonjour Maman Ninja,
Ecoutez votre fille un maximum et comprenez là, vous êtes dans une bonne démarche.
Ne l'obligez pas à revoir sa cousine si ce n'est pas son choix.
Elle va passer bientôt dans la période ado soyez compréhensive et englobante afin de l'accompagner dans cette période qui s'annonce.
Peu importe pour sa cousine, c'est son problème, ce n'est pas à vous d'en juger, prenez vos distances et protégez votre enfant.
Bonne continuation à vous
Courage à votre fille
Marjorie LUGARI
Psychanalyste - Sexothérapeute - Praticien en psychothérapie

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10889 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Jalousie

Voir plus de psy spécialisés en Jalousie

Autres questions sur Jalousie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses