Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment aider mon copain victime d'un viol incestueux par sa mère ?

Réalisée par Linda le 14 nov. 2014 10 réponses  · Victimologie

Cela s'est déroulé dans son enfance et a donné lieu, par la suite, à des relations sexuelles avec elle, créant une confusion dans son esprit entre sa mère et sa copine. J'ai appris cette histoire d'inceste inopinément, malgré moi, cependant il est dans le déni total.


Comment l'aider ? Sachant que j'ai l'impression qu'il est avec moi parce qu'il retrouve beaucoup de points en commun chez moi avec sa mère. On crée des affiches de pub, on a le même look, la même coiffure, on est toutes les deux hypocondriaques, etc. J'ai essayé de le forcer à m'expliquer ce qu'il lui est arrivé, il nie en bloc.


Son histoire lui appartient, je n'ai plus la force d'insister. Dois-je faire semblant de le croire ? Que tout ceci est faux mais en l'aidant au quotidien ? Il ne m'aimera jamais comme une personne normale. Comment réagir ? Je ne peux pas le laisser dans ce mutisme même si je sais que la guérison viendra que lorsqu'il commencera à en parler, merci de m'aider.

relations , enfance

Meilleure réponse

Le déni est une défense massive contre une réalité refusée, cela évite de souffrir.
C'est ainsi que fonctionne votre ami et vous ne pouvez rien faire. Dans cette relation, je crois que c'est vous qui souffrez de l'envahissement de sa mère qu'il voit partout en vous sans vous voir vous. Puisque vous n'êtes pas dans le déni, vous trouverez sans doute le moyen de vous sortir de cette relation insatisfaisante.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Vous avez appris ces faits "par la bande" et vous faites plus confiance à ces on-dits qu’aux paroles de votre compagnon. Ce n’est pas parce que vous ressemblez par certains points à sa mère qu’il existe une confusion entre vous et elle.

Vous l’avez dit, vous insistez, vous forcez... cela pose la question de la présence d’une certaine violence de votre relation. Mais surtout de votre rôle. Une compagne est là, comme son nom l’indique, pour accompagner, soutenir et avoir des projets en commun pas pour aider. Cela c’est le rôle de professionnels.

Mais votre ami ne demande aucune aide, il ne dit pas souffrir et ne se reconnaît même pas dans ces récits ncestueux. Quelle aide pourrait on apporter dans ce cas ? Déni ? Peut-être ou peut-être pas.

Laissez faire le temps. Si ces abus sont réels, désormais votre ami sait que vous savez et s’il a besoin d’un soutien il sait qu’il pourra compter sur vous. S’ils ne sont qu’une rumeur, lui créer des faux souvenirs ne fera que le faire souffrir et se défier de vous.

Mais cela pose aujourd’hui la question de votre relation à cette belle-mère avec laquelle vous ne semblez pas apprécier de ressembler.

N’hésitez pas de votre côté à aller consulter sur quelques séances sur vos questionnements.

Cordialement,
Sylvianne Spitzer
psychologue, psychothérapeute, victimothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

25 NOV. 2014

Logo Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute -  Psychanalyste Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute - Psychanalyste

392 réponses

2033 J'aime

Bonjour,

Le traumatisme psychologique et émotionnel lié à un inceste est bien souvent envahissant au fil des années. Les conséquences sont souvent délétères au niveau relationnel. Aider votre ami vous demandera beaucoup d'énergie et de ressources, le danger étant le risque de désinvestir votre relation amoureuse. La projection que vous évoquez peut être le signe d'un besoin de concordance entre ses souvenirs, son vécu et ses attentes. Certaines thérapeutiques sont conseillées pour ce genre de traumatisme comme l'EMDR.

Je vous souhaite de trouver une solution rapidement.

Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 NOV. 2014

Logo Audrey Le Mérer Audrey Le Mérer

10 réponses

32 J'aime

Bonjour à vous,

votre message est clair, complexe et surtout parle beaucoup de vous, de votre manière à vouloir instaurer plus la relation d'aide par peur de vous sentir abandonnée... L'histoire de votre ami lui appartient. Dans ce cas, s'il estime nécessaire pour lui, pour sa vie de couple, pour son équilibre émotionnel, il aurait pu consulter depuis très longtemps, n'est ce pas?
Dans mon message, je ne vous dirai qu'une seule chose : occupez vous de vous comprendre, de votre engagement dans le vécu et trauma de l'autre et non dans votre propre problématique. Je reste à votre disposition.

Bien à vous. Madame YILDIZ. Psychanalyste - Sexologue

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2014

Logo Berrine Janssoone Berrine Janssoone

54 réponses

490 J'aime

Bonjour,

il y a la loi qui a été brisée et le travail quant à cet interdit transgressé. Ce n'est pas le même plan. Tout n'est pas psy. L'inceste est puni par la loi et le travail psychique demande la participation de la personne concernée, que ce soit le transgresseur ou son objet. Sinon, rien ne se fait.

Bien cordialement. Didier Bodin

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2014

Logo Didier Bodin Didier Bodin

80 réponses

587 J'aime

Bonjour Linda,
Les couples se font pour des raisons complexes. Certes, si, par de nombreux critères, vous ressemblez à sa mère cela peut sembler difficile mais plus que l'apparence, ce sont bien les comportements différents qui vont faire... la différence.

Son histoire lui appartient et surtout "cette intimité là" qu'il traitera quand et si motivé!
Donc, n'imaginez pas son besoin, ne le prenez pas en charge, c'est déjà une première différence d'avec sa mère.
Vous semblez souffrir de cette situation, demandez-vous de quoi vous avez besoin et permettez-vous d'y répondre.
Pour le moment, aller au-delà de votre demande serait aussi une forme d'abus pour un professionnel.

Cordialement,
Roland Somville
Saint-Julien-en-Genevois (74)

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2014

Logo Roland Somville -  couples - individuel - groupes Roland Somville - couples - individuel - groupes

18 réponses

45 J'aime

Bonjour, une amnésie ou un déni sont des protections devant une souffrance impossible à confronter. Ce n'est pas à vous de le pousser à affronter cela. Nous choisissons tous dans nos relation amoureuses des personnes qui font écho à notre histoire, traumatique ou pas.
Aussi, et seulement si ce que vous croyez savoir de son passé vient affecter votre quotidien amoureux et sexuel, pointez-lui uniquement ces désagrément là et demandez-lui d'en faire quelque chose par amour et pour son épanouissement. S'il fait la démarche de rencontrer un professionnel de l'accompagnement, dans la confiance installée, son être fera un rappel mnésique des souffrances passées et il pourra la ou les travailler. Il a surtout besoin d'être perçu comme un homme et non pas comme un objet manipulable tel qu'apparemment il l'a vécu.

Bien à vous; Thierry BUNAS Sexologue Psychopraticien

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2014

Logo Thierry Bunas Thierry Bunas

36 réponses

193 J'aime

Bonjour,

Cette situation est complexe mais vous ne pouvez pas faire le travail à sa place. S'il est dans le déni, comme vous dites, rien ne peut l'obliger à voir la réalité en face et surtout cette réalité est très difficile puisqu'il s'agit de la maman. Par contre, vous pouvez prendre soin de vous et c'est ce qui est essentiel pour l'instant car si vous n'allez pas bien vous ne pourrez pas l'accompagner quand il en éprouvera le besoin.
Prenez des décisions (pour vous) car cette situation est toxique pour le moment.
Si j'ai bien compris, vous êtes sa compagne et surtout pas sa thérapeute, ne mélangez pas tout et restez à votre place.
Bon courage.
Isabelle Dlubek

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2014

Logo Dlubek Isabelle Dlubek Isabelle

33 réponses

81 J'aime

Bonjour Linda,

Vous dites, « il est dans le déni total». Je n’en suis pas si sûr.
Est-il bloqué sur ce qu’il n’arrive pas à mettre en mots, notamment avec vous, dès lors que votre relation pourrait selon lui en pâtir ? L’équilibre est fragile. Pour l’instant ça tient.
Vous pensez qu’il ne vous aimera pas comme une personne normale, qu’il est avec vous pour des raisons liées à son histoire. Et vous, comment l’aimez vous ? Comment aime t-on ?
Si vous voulez aborder ces questions avec un psy, ce serait une bonne base de réflexion.

Cordiales salutations.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 NOV. 2014

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1834 réponses

5457 J'aime

Bonjour,
Je suis spécialisée en victimologie et traumatologie. Si vous désirez plus d'informations, vous pouvez me joindre.
Bien cordialement,
Nicole Pierret

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 NOV. 2014

Logo Nicole Pierret - Espace de Thérapies Emotionnelles Nicole Pierret - Espace de Thérapies Emotionnelles

5 réponses

32 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Aider ses parents en détresse // Suite

3 réponses, dernière réponse le 10 Juin 2018

Suis-je un monstre ?

5 réponses, dernière réponse le 10 Juillet 2018