Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment aider mon fils de 12 ans suite à une agression ?

Réalisée par Lune le 7 déc. 2016 10 réponses  · Agressivité

Bonjour,

Mon fils âgé de 12 ans s'est fait agressé fin septembre (vol de son téléphone). Depuis, il a peur de tout, ne veut plus sortir seul pour aller au collège et est très angoissé. Il est en 6ème et très bon élève en primaire, ses notes commencent à baisser. De plus, il se fait régulièrement reprendre en cours par ses professeurs (manque de concentration, bavard....). Il a vu la psychologue scolaire ainsi qu'une psychologue privée mais rien y fait, il dit être mal dans sa peau et peut être agressif. Nous attendons un rendez-vous avec un pédo psychiatre d'une unité de psycho-trauma. Nous discutons beaucoup avec lui mais cela ne suffit pas. Enfin, nous avons l'impression que le collège n'a pas pris en compte l'agression de notre fils et n'est donc pas aidant pour lui. Merci pour les réponses que vous pourrez nous apporter pour soutenir notre fils dans cette période difficile.

peur , scolaire

Meilleure réponse

Bonjour Lune,
Je comprends vos préoccupations et vos craintes.
Votre fils a subi un trauma assez important et surtout à un moment très délicat de son développement: l'entrée dans l'adolescence ... le début du collège...
Vous avez fait les bonnes démarches, le collège un peu moins je suis d'accord avec vous! Voyez ce que le peso psychiatre vous dira et ensuite vous pourrez évaluer ce qui est mieux pour votre fils.
Par expérience je peux vous dire que un bon suivi thérapeutique pourra l'aider beaucoup mais il faudrait que votre fils puisse trouver le thérapeute qui lui convient! Le pédopsychiatre pourra vous aider dans cette démarche, autrement n'hésitez pas à revenir vers moi!
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat psycho-praticienne (enfants/ados)

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame
continuez vos consultations avec psychologue ou psychiatre -en évitant les médicaments chez le psychiatre- sans doute y a t il aussi la question de l'entrée au collège et des grands changements qui s'y produisent.Peut être votre fils est il différent aussi vis à vis de vous? Qu'en pensez vous? Peut être que vous aussi pourriez consulter à ce sujet?

Très cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Isabelle Thomas Isabelle Thomas

665 réponses

2516 J'aime

Bonjour, Je suis psychologue en cabinet à partir du 6 janvier 2017. Je me suis spécialisée dans la résolution des trauma psychiques et je pourrais l'aider.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Martine Barbier-Boyer Martine Barbier-Boyer

9 réponses

14 J'aime

Bonjour,
la réaction de votre fils montre bien qu'il a vécu comme un vrai traumatisme cette agression. Cela a engendré une peur profonde en lui voire de l'agressivité dites-vous (peut-être n'est-ce pas négatif comme un sursaut de protection, une façon de montrer qu'il ne veut pas se laisser ainsi agresser). Accueillir ces sentiments en lui, c'est se respecter.
Mais en rester là bien sûr serait oublier que la vie nous amène toujours devant avec les ressources que nous portons en nous et découvrons. Effectivement l'hypnothérapie associée à l'EMDR est un bon outil en ce domaine. Mais vous allez rencontrer une unité psychologique spécialisée dans les traumas, c'est une bonne chose. Vous verrez bien ce qui en sort. L'agression est récente. Vous prenez les choses en main, c'est important pour lui. Il est vrai que ce serait une bonne chose si son collège pouvait aussi manifester de la compréhension suite à ce qu'il a vécu. Si c'est pour lui dire "ce n'est pas grand chose, il ne faut pas en faire un drame", c'est en rajouter à son trauma et ne pas lui laisser avoir le droit d'avoir mal et peur maintenant. Si c'est pour lui dire qu'on a bien entendu, que ce n'est pas normal, qu'on est là pour le protéger etc...cela l'aidera. Bon rendez-vous.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Jean-Luc KERDRAON Jean-Luc KERDRAON

440 réponses

735 J'aime

Bonjour
Vous dites que le collège n a pas pris en compte l agression. Avez vous deposez plainte contre l agresseur?

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

10 DÉC. 2016

Logo Sophie Genin Sophie Genin

102 réponses

110 J'aime

Bonjour
Des qu'il y a traumatisme on pense à l'EMDR méthode indiquée par l'OMS dans le traitement du stress post traumatatique
Il faut aussi envisager l'aspect environnemental soit le collège et travailler avec les enseignants et le principal afin d'éviter que cela se reproduise
Bon courage
Maguy maloigne
Psychologue
Praticienne emdr

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

10 DÉC. 2016

Logo Maguy Maloigne Maguy Maloigne

41 réponses

86 J'aime

Bonjour Lune,
Votre fils semble avoir vécu cette agression comme un traumatisme important, qui depuis lui procure ses peurs dont vous parlez, une insécurité,
Il a vécu une expérience traumatique qui l'a fait peut être réaliser que ses choses la n'arrivent pas qu'aux autres? Et cette peur qui l'envahit l'empêche de se sentir en sécurité pour sortir, etc.
C'est dommage le retour que vous avez eu du collège, vous pourriez peut être essayer de leur reparler, pour qu'ils puissent comprendre ses comportements et sa baisse des notes, et ainsi être plus indulgents envers votre fils, car pour lui subir ses incompréhensions de la part de ses professeurs, ne l'aide en rien.
Vous avez une consultation avec un pedo psychiatre en unité psychotrauma, c'est très bien, attendez cette consultation dans un premier temps. Il me semble évidemment que votre fils ai besoin d'un accompagnement, pour l'aider dans toutes ses peurs, angoisses. ..

Isabelle Silva, Psychologue Clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2016

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

432 réponses

2353 J'aime

Bonjour

Outre l’agression, il faut rappeler que celle-ci est intervenue lors de ses débuts au collège.
Et par conséquent, collège et risques sont maintenant intimement liés pour lui, d’autant qu’en quittant le primaire il a quitté une forme de sécurité.
Voilà une approche qui mérite d’être prise aussi en considération.
Il serait bon également de le faire parler sur les réactions de ses copains d’école : soutien, moquerie, indifférence.....Le contexte est très important. Le trauma n'est pas toujours là où on pense.
Cordialement à vous.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2016

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1871 réponses

5548 J'aime

Bonjour Lune, le soutien de l'établissement scolaire aurait été utile, notamment pour dire qui est victime et qui est agressé et qu'il doit y avoir réparation. Mais ce n'est pas toujours le cas et il faut en prendre acte et continuer votre démarche avec un thérapeute spécialisé car la période qui suit une agression est éprouvante pour le jeune et pour sa famille. Il doit passer par plusieurs étapes qui vont lui permettre de travailler sur ce qui s'est passé, sa peur et ses réactions afin de définir une nouvelle identité post-agression. Cela prend du temps mais il peut en sortir plus fort avec une meilleure connaissance de soi et de nouveaux moyens de ne pas s'exposer à une nouvelle agression et de savoir comment réagir. S'il est vraiment insécurisé par l'établissement, essayez de lui en trouver un autre si cela est possible car l'établissement lui ne changera pas et continuera à se protéger par le déni.Bon courage à tous. Cordialement.Catherine TUDAL.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2016

Logo TUDAL Catherine TUDAL Catherine

237 réponses

1702 J'aime

Bonjour,
Concernant cette agression qui laisse un impact émotionnel pour votre fils, je vous conseille l'hypnothérapie clinique que je pratique, avec des techniques EMDR qui sont très efficaces pour traiter l'agression vécue ainsi que des techniques psycho-énergétiques pour gérer son quotidien et ses peurs diverses.

Une thérapie verbale n'a pas d'impact sur le trauma, l'émotion de peur qui reste figée dans la zone limbique du cerveau.

Restant à votre disposition,

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2016

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2056 réponses

9173 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
mon fils de 28 ans qui vit à la maison pourrit l'ambiance familiale

4 réponses, dernière réponse le 13 Novembre 2018

Aider ses parents en détresse // Suite

3 réponses, dernière réponse le 10 Juin 2018

Comment aider mon mari qui n'a plus gout à rien?

3 réponses, dernière réponse le 27 Août 2017

Suite suis je bête ?

1 réponse, dernière réponse le 31 Octobre 2018

A bout de force

4 réponses, dernière réponse le 04 Juin 2019

Problème de famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 13 Octobre 2017

Abusé par son demi frère

8 réponses, dernière réponse le 25 Décembre 2017

Conflit avec ma fille, famille recomposee

3 réponses, dernière réponse le 14 Novembre 2018

Mon premier amour m'obsède

2 réponses, dernière réponse le 07 Août 2017