comment aider mon fils diagnostiqué schizophrène ?

Réalisée par dom le 20 juil. 2018 Schizophrénie

Bonjour,
mon fils a 19 ans, il y a 5 ans, il s´est effondré présentant des angoisses profondes, des TOCS dits atypiques certainement pour contrer les phénomènes d´angoisses. Il est bien sur suivi par un psychiatre et par un psychologue.
Le traitement sous Risperdal Consta n´est apparemment pas suffisant, un nouveau neuroleptique a été ajouté. Il prend aussi de la Sertraline 150 mg/jour.

C'était un enfant précoce, bourré de tics petit, et très réservé. en accord avec lui, il a préféré rester avec ses copains et je ni´ai jamais engagé d´évaluation. Le souci, si je peux l´appeler ainsi, est qu´il est trop fatigué avec ce traitement de cheval.
Il ne peut prendre les transports en commun, bref faire sa vie.
j´habite une ville ou les groupes de paroles sont inexistants. J´ai engagé une entrée pour lui dans une clinique pour les étudiants de la fondation de France afin qu´il suive son cursus d´étude, qu´il s´émancipe un peu de la maison qui est son refuge. Il est très fusionnel aussi avec moi et je ne veux pas être son phare à vie.

Il est ok mais je vois bien que cela le terrifie.
Je souhaite qu´il rencontre d´autres jeunes qui ont des soucis aussi afin de voir qu´il n´est pas seul. Comme il ne parle pas beaucoup et que son esprit s´embrouille, la psychothérapie, qui au debut lui a fait un bien fou, stagne complètement. je suis maman seule avec 3 enfants. Le papa, très absent, ne s´intérresse pas à son mal être. La psycho n´étant pas remboursée, le rendez-vous est mensuel.

A force de lire sur des personnes qui se sortent à peu près des angoisses qui invalident leur vie, je constate qu´une psychothérapie intensive peut aider mon enfant à condition qu´il soit "driver" pour libérer la parole. Comment trouver un psychologue qui comprenne tous ces enjeux? Je veux aider mon enfant mais je me sens impuissante. c´est dur à vivre.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour dom,
Je ne peux que compatir à vos angoisses et vous souhaiter du courage.
Cependant pour pouvoir accompagner votre fils dans sa prise d'élan, il m'a l'air indispensable dans un premier temps pour vous de prendre RDV pour un accompagnement.
Vous avez l'air de gérer l'ensemble de la famille, donc le poids qui pèse sur vos épaules doit être déjà bien lourd.
Rajoutons à cela votre fils qui se trouve dans cette pathologie et qui a l'air beaucoup "médicamenté."
Il y a surement un CMPP qui peut vous aider vous pouvez peut-être aussi vous rapprocher d'un thérapeute qui travaille sur le problématiques familiales et la place de chacun au sein de la famille. Une façon de pouvoir donner la parole à tous dans une circularité.
Ensuite grâce à ces séances peut-être que vous trouverez la bonne pratique pour aider votre fils et peut-être aussi faire alléger ses prescriptions.
Dans la thérapie systémique et stratégique brève selon le modèle de Palo Alto, on estime qu'il n'y a pas de pathologie mais des modes de communications et de niveaux de communications différents, il y a dans l'accompagnement l'apprentissage pour communiquer au même niveau.
Je vous conseille de regarder de ce côté là et peut-être trouverez vous quelqu'un qui pourra vous accompagner en s'arrangeant aussi sur le prix de la consultation.
N'hésitez pas si vous voulez en savoir plus.
Restant à votre écoute.
Bien cordialement
Dominique Bartoli

Dominique Bartoli Psy sur Paris

179 réponses

221 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,

La maladie dont souffre votre fils est grave et il a besoin d'abord de prendre impérativement ses médicaments : il est d'ailleurs difficile de savoir si les effets gênants que vous décrivez sont dus au traitement ou à la maladie elle même.
Il faudra de toute manière en parler au psychiatre qui peut continuer à adapter la médication en fonction de vos retours concernant les effets.

En principe des maladies comme celle de votre fils sont prises en charge sur le long terme et de façon globale dans les CMPP de la ville (suivi psychologique compris), où il existe parfois aussi des cellules de thérapie familiale très utiles, aidant toute la famille à comprendre la souffrance du patient atteint par la schizophrénie et à apprendre comment l'aider, le soutenir.
Le coté psycho-éducatif des apprentissages pour la famille est important dans le devenir du patient.
Est-ce que vous arrivez à parler ouvertement avec vos deux enfants de ce que vit leur frère ?

Votre situation est très difficile, en l'absence du père qui ne s'implique pas. Pouvez-vous lui redemander de l'aide..., quitte à le sensibiliser avec l'appui des autres membres de la famille ?

Oui, une psychothérapie soutenue (au moins une séance par semaine) serait plus aidante pour votre fils ; de plus, les traitements médicamenteux doivent pouvoir permettre (en faisant baisser les angoisses) à votre fils d'oser sortir et devenir plus autonome, ce qui est important et pour lui et pour vous.

N'hésitez pas à demander au psychiatre qui suit votre fils comment il peut le faire bénéficier d'un maximum d'aides et prises en charge institutionnelles (hôpital de jour, foyer spécialisé, etc) pour que son évolution soit la meilleure possible.

Je vous souhaite de trouver plus de moyens pour votre fils malade et pour tenir bon, vous et vos autres enfants !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1622 réponses

5018 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Schizophrénie

Voir plus de psychologues spécialisés en Schizophrénie

Autres questions sur Schizophrénie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10100

psychologues

questions 5300

questions

réponses 27950

réponses