comment apprendre à mon enfant à jouer seul

Réalisée par lili-rose · 27 déc. 2017 Psychologie enfant

Bonjour


Je souhaiterai savoir comment apprendre à mon enfant à jouer seul bien que j'aime énormément jouer avec mon fils tout comme mon mari nous ne pouvons jouer 24/24h et lorsque nous expliquons à notre enfant qu'il doit patienter ou que nous le rejoindrons après ce que nous sommes entrain de faire il pleurs semble véritablement triste il pleur ou se replie sur lui même, nous aimerions lui apprendre à acquérir cette autonomie sans qu'il ne se sente " rejeté"


De plus chaque fois que nous sommes en pleine conversation notre fils parle plus fort crie fait du bruits nous coupe la parole comme si il cherchait notre attention, alors que étant maman au foyer je joue avec lui du réveil jusqu'au soir et des son retour du travail mon mari et également très investit ( sorties, jeux, ateliers créatifs...) de ce faite nous ne comprenons pas son besoin de monopoliser en permanence notre attention.


De plus il commence la maternelle en Septembre et cela nous inquiète car il vas devoir se séparer de nous, nous cherchons comment l'aider à acquérir une certaine " autonomie" qui lui sera nécessaire


Merci pour vos réponses

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 28 DÉC. 2017

Chère Lili-Rose,

J'entends votre souhait de savoir comment apprendre à votre enfant à jouer seul, malgré le fait que vous aimez énormément jouer avec lui (ainsi que votre mari) et cela comme je peux le lire, commence dès le réveil et jusqu'au soir.
Votre petit enfant a bien compris tout cela et il ne souhaite absolument pas que les choses changent en vous l'exprimant haut et fort et en refusant de s'amuser tout seul tout en en monopolisant votre attention au sein de la maison.
Il devient donc le centre d’intérêt principal de votre foyer et ne souhaite pas en changer d'autant plus qu'il doit certainement ressentir votre culpabilité à changer ses (et vos) habitudes, à lui poser un nouveau cadre et cela peut être difficile aussi bien pour lui que pour vous!

Je vous invite à accueillir le fait que ce changement doit se faire progressivement et tout en douceur sans rien forcer mais avec fermeté dès qu'une nouvelle règle est posée il faut s'y tenir pour qu'il puisse reprendre ses nouveaux repères rapidement.

"Un enfant n'a pas à apprendre à jouer tout seul car il sait très bien le faire!" Il a juste à apprendre à aimer le faire et à y prendre du plaisir et de la satisfaction qui vont lui permettre d'acquérir en autonomie qui lui permettra de développer le sentiment d’avoir du pouvoir sur sa vie et de construire sa propre identité.
En développant son autonomie vous lui apportez un sentiment d’efficacité personnelle "je peux y arriver tout seul ! " qui favorisera sa confiance et son estime de lui même et qui soutiendra sa motivation et sa persévérance face aux difficultés notamment lors de ses premiers apprentissages scolaires. Ainsi, vous lui permettez de prendre de l’assurance,vous l’aidez aussi à développer des qualités comme le calme, la concentration,l’entraide,l’autodiscipline et la confiance en soi !

" Faire l’expérience de l’autonomie n’est pas seulement un jeu, c’est un travail que l’enfant doit accomplir pour grandir. "

Cependant quelquefois il est difficile de voir son enfant gagner en autonomie en pensant qu’il ne va plus avoir besoin de vous et qu'il grandi trop vite. Sachez que c’est une croyance erronée : votre enfant aura toujours besoin de vous, de votre attention bienveillante, de votre amour inconditionnel et de votre présence soutenante.
Il faudra simplement et progressivement lui manifester autrement qu’en faisant les choses pour lui et à sa place

Le plus important et indispensable pour favoriser l’autonomie de votre enfant est d’avoir confiance en lui eten ses capacités à modifier ses comportements.

En vous souhaitant une vie de famille harmonieuse, sereine, remplie d'amour et de complicité.

Bien Chaleureusement

Cécile Recorbet
Psychopraticien-Hypnothérapeute

Cabinet Cécile Recorbet Psy sur Voiron

22 réponses

344 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JANV. 2018

Bonjour madame,

Je pense qu'il faut aussi se poser la question de la qualité de votre relation et non pas seulement la quantité de celle-ci (24/24)...

Comment était cette relation depuis sa naissance? Quelles réponses avez-vous apporté à votre enfant pour ses besoins? etc.

L'enfant a besoin d'être en relation avec l'Autre (relations sociales), qu'on s'occupe de lui. Une réponse rapide et adaptée à ses appels et ses besoins est nécessaire dès les premières semaines de vie. Pour construire sa capacité à être seul, à supporter l'ennui, il aura besoin de s'appuyer sur la qualité de la relation, sur la confiance qu'il a dans les adultes.

Sa maman ou son papa qui lui dit "oui j'arrive, je prépare ton biberon" d'une voix apaisante... vont permettre au bébé de supporter l'attente puis l'absence. Si le bébé est confronté régulièrement à l'absence de réponse, le vide devient angoissant. Les moments de solitude risquent alors de rappeler sans cesse à l'enfant cette angoisse primitive.

Il est donc important de travailler cela avec un psychologue et de rejouer ensemble ce qui n'a pas pu être jouer durant cette période. On parle d'un défaut de symbolisation. C'est une autre piste que je vous propose avec celles déjà évoquées par mes collègues.

Bien cordialement,

Aboubaker AMMI SAID, psychologue à Lyon.

Anonyme-244071 Psy sur Villeurbanne

3 réponses

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JANV. 2018

Bonjour Madame,

Vous avez reçu déjà beaucoup de commentaires et bons conseils..., je me permets néanmoins de réagir aussi à votre message.
Il me semble que vous avez effectivement centré votre entière vie à vous sur cet enfant unique..., avec un grand plaisir de vous occuper en permanence de lui.
Votre histoire familiale (à vous, mais aussi celle de votre mari) pourrait certainement expliquer le choix que vous avez fait, celui d'être "maman au foyer" (et même pas... "femme au foyer"...).

Votre souci primordial étant de vous occuper de votre enfant..., il ne fait que réagir pour vous donner satisfaction et pour soutenir, par son comportement, vos choix à vous : vous occuper de lui tout le temps.
Vous avez donc crée;.., par votre propre comportement (à vous, mais aussi celui de votre conjoint) ses habitudes et réactions, qui commencent à vous poser problème.

Il est temps de changer d'abord vos comportements de parents..., petit à petit, en l'encourageant à rester et à jouer seul et/ou avec d'autres enfants, en lui expliquant que vous avez aussi une vie à vous et pour vous, ainsi qu'une vie de couple avec votre mari..., à condition de prendre ce temps pour vous et votre couple.

Il est naturel pour un enfant de ressentir parfois de la tristesse..., et d'autres émotions déplaisantes...: il faut même l'aider à connaître et accepter ces émotions normales, ainsi que certains interdits sains, et de la frustration, ça fait partie de vos missions éducatives..., sinon vous risquez d'élever un "enfant roi" avec toutes les conséquences néfastes pour sa vie future..., et la votre.

Si besoin, faites-vous aider par un thérapeute familial : quelques séances peuvent suffire à remettre chacun de vous à sa place..., et à trouver du temps pour le bien être de votre couple conjugal, condition primordiale pour le bien être de votre enfant.

Je vous souhaite le courage de remettre en question votre trop plein d'attentions envers votre enfant et de trouver un bel équilibre familial !
sp



Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1742 réponses

5397 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 DÉC. 2017

Bonjour Lili-Rose,
Je rejoins mes collègues sur les différentes pistes proposées, mais je pense qu'il faut également retourner la question : pourquoi avez-vous besoin de vous occuper de lui "24/24h" ? Ne dort-il jamais ? Je ressent - pour ma part - un sentiment d'inquiétude à le laisser ...
Peut-être pouvez-vous l'inviter à faire des pauses "limitées" dans le temps en lui montrant une montre ou un réveil, en lui expliquant que Maman revient dans 5, puis 10, puis 15 mn. Faire l'effort de se tenir à ces temps définis pour qu'il voit que vous êtes en phase avec ce que vous lui dites et que nous ne l'abandonner pas.
Pour le temps de parole, il y a une chose qui se pratique dans les petites classes pour que les enfants ne parlent pas tous en même temps : le baton de parole (comme un baton de relais), je souhaite prendre la parole : je demande le baton, sinon je me tais.
Ce que j'ai à dire est tout aussi important que ce que les autres peuvent me donner à entendre.
Vous coupez vous la parole entre adultes ? Evitez ...
A votre écoute.

Luc BURGENSIS Psy sur Vienne

439 réponses

621 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 DÉC. 2017

Bonjour,
il arrive quelque fois que les enfants soit en demande d'espace au sein du couple, cela peut être normal
néanmoins il revient au parents de mettre un cadre et des limites, beaucoup de parents considèrent que les limites briment l'enfant , bien au contraire elles le construisent
je trouve très bien qu'il rentre en maternelle , c'est l'apprentissage du social et du respect des autres, je pense que cela va lui faire beaucoup de bien
s'il manifeste de la contrariété c'est pas grave, il apprend et construit son système émotionnel et relationnel
Josie Laure Rubinstein

Josie Laure Rubinstein Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

215 réponses

796 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 DÉC. 2017

Bonjour,

A vous lire, je comprends que votre fils à l'âge de 2 ans ou 2 ans et demi, est-ce bien cela? Et qu'il est enfant unique?

Vous posez la question de son autonomie dans le jeu et dans la vie quotidienne, ceci dans la perspective de son entrée à la maternelle. Est-ce à dire qu'il n'a jamais été, enfant, en crèche ou chez une nounou? Et qu'il est resté depuis sa naissance auprès de vous? Si oui, il me semble que la question se pose d'abord pour vous les parents: comment vous allez retrouver votre autonomie, votre vie d'adultes et vous "décoller" de votre enfant (surtout vous la maman) pour qu'il puisse peu à peu se "décoller" de vous...

Il s'agit d'abord et avant tout d'une décision qui vous concerne, vous le couple des parents! Il faut ensuite bien sur parler à votre petit garçon, lui expliquer qu'il est grand à présent, en tout cas suffisamment grand pour jouer seul, et que les adultes ont aussi leur monde et leur vie en dehors de leurs enfants.

Au plan pratique, ce serait bien que vous alliez 2 à 3 après-midi par semaine dans une maison d'accueil parents/bébés type les "maisons vertes" créées par Françoise Dolto. Votre petit garçon y sera amené à cotoyer d'autres bambins, il apprendra à jouer avec d'autres enfants de son âge ... Ce type de lieu d'accueil existent dans la plupart des villes.

Bonne chance à vous trois,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3720 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologie enfant

Voir plus de psy spécialisés en Psychologie enfant

Autres questions sur Psychologie enfant

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11000

psychologues

questions 7000

questions

réponses 36350

réponses