Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

comment convaincre un proche en dépréssion de suivre une thérapie ?

Réalisée par Meni77 le 14 mars 2017 6 réponses  · Dépression

Bonjour, nous sommes dans une situation critique qui dure maintenant depuis 2 ans. Ma mère souffre d'une dépression, et d'un profond déni de son état. Elle refuse tout soins, ou aide. Nous avons tout essayé et nous sommes démunis face à cette situation. Nous ne comprenons pas son refus de se soigner ou de rencontrer un psychologue, bien qu'on est essayé quelques séances avec un psychologue, ça n'a pas marché. Je me retourne vers vous pour recueillir des conseils car c'est une situation qui pèse pour l'ensemble de la famille et mon père est démuni et n'ai plus capable de trouver des solutions, qui je pense tombe aussi en dépression. Ainsi j'aimerai savoir comment je peux faire pour la convaincre de suivre une thérapie ? et comment trouver le bon thérapeute ? Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire.

famille , thérapie

Meilleure réponse

Bonjour Meni,
Je comprends votre état d'esprit c'est très difficile d'aider une personne qu'on aime beaucoup si d'elle même ne veut pas!
Je pense qu'il serait important que vous essayez de comprendre pourquoi avec la précédente psychologue c'est pas bien passé. Ainsi vous pourrez conseiller mieux votre maman.
Malheureusement la volonté d'une personne à suivre une thérapie fait partie intégrante avec la thérapie même! On ne peut pas forcer une personne à aller voir un psy, sauf s'il y a un risque imminent pour sa vie (par exemple si elle fait une tentative de suicide...) alors vous pourrez appeler les pompiers qui avec un médecin pourront obliger votre maman à rentrer dans un hôpital.
Mais avant d'en arriver là essayez de conseiller votre maman de venir ici... sera déjà un pas en avant et un des thérapeutes pourra arriver à consulter en personne.
Autrement dites lui qu'elle peut contacter un d'entre nous sur son espace perso ainsi pouvoir avoir un écoute à sa souffrance sans sortir de chez elle.
Courage vous êtes un très Belle personne et l'amour que vous portez pour votre maman est très émouvant.
N'hésitez pas à m'écrire, on pourra essayer de trouvera une solution ensemble!
Courage!
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Quand une personne est dans le refus de se soigner c'est très compliqué, car l'efficacité de la thérapie commence quand la personne est en demande, Mais en plus votre mère est dans le déni de sa maladie.
Vous dites avoir tout essayé donc je ne vais pas vous proposer de demander de l'aide à son médecin, car c'est sûrement déjà fait. Dans ma pratique je propose aussi des consultations par skype, et en général les personnes qui sont réticentes adhérent bien à cette méthode. Pour la première séance vous pouvez être avec elle et puis on verra la suite. C'est une idée je ne sais pas du tout si cela pourrait débloquer votre maman mais pourquoi pas essayer ?
Et évidemment je vous conseillerais vous et votre père de faire quelques séances...
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 MARS 2017

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

432 réponses

2351 J'aime

Bonjour

Je crains que si votre mère refuse la thérapie, rien ne puisse la décider à en entreprendre une et encore moins la réussir. La dépression est une sorte d’inversion où l’élan vital naturel laisse place à des pulsions de mort. On n’a plus goût à rien, pas même à la vie. Un traitement médicamenteux dans un premier temps pourrait permettre de reprendre un peu goût à la vie et l’amener vers une thérapie.
En revanche, il me semble important que vous puissiez vous protéger dans cette situation. Il pourrait y avoir un risque que ce mal-être vous contamine, comme vous le décrivez dans votre message. Avez-vous envisagé, vous ou votre père, de vous faire accompagner par un ou une thérapeute pour apprendre à vous protéger, à ne pas vous enfermer dans cette situation ? Malheureusement, aller aussi mal qu’elle l’aidera pas non plus. Et qui sait, peut-être vous voir agir de sorte pourra la décider également à se tourner vers une aide extérieure ?

Bien à vous
Loucinée Vallejo
Psychothérapie humaniste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MARS 2017

Logo Loucinée VALLEJO Loucinée VALLEJO

7 réponses

43 J'aime

Bonjour,

La première chose à faire me semble effectivement de demander de l'aide au médecin traitant de vos parents, qui pourrait apprécier la nécessité (ou pas) de prescrire un médicaments et de donner des conseils pour la suite.

En même temps, la situation que vous décrivez, où la souffrance d'un membre atteint et "pèse sur l'ensemble de la famille" est une indication habituelle pour une thérapie familiale.
Dans ce cadre vous pouvez tous exprimer vos inquiétudes concernant le comportement et les attitudes de votre mère, les soucis de votre père, et aborder les souhaits et perspectives de changement.
De cette manière vous allez à la fois pouvoir accompagner votre mère à s'en sortir en douceur et apprendre comment faire pour aider vos deux parents (qui seront aussi reçu seuls, en tant que couple).

Bon courage pour trouver les meilleures solutions afin d'aider vos parents à vivre mieux !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MARS 2017

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1557 réponses

4795 J'aime

Bonjour,
Effectivement, la famille est souvent confrontée à une telle situation.

Il est important que votre mère soit suivie par son médecin traitant pour cette cause de dépression par un traitement médicamenteux dans 1er temps, si ce n'est pas le cas à ce jour.

Suivant la proximité du lien avec son médecin traitant, il serait judicieux qui lui propose un suivi psy en lui expliquant l'intérêt pour elle même, et pour son mari.

Si vous connaissez son médecin traitant, il serait peut être intéressant de l'accompagner.

Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MARS 2017

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2041 réponses

9116 J'aime

Bonjour,
Votre question soulève hélas, les limites vécues par les proches mais aussi par nous.
Lorsque l’on se heurte à une opposition frontale, qui plus est, suite à une approche qui n’a pas été suivie d’effets (la première rencontre avec le psy), il est difficile de passer outre le déni de la maladie et d’entrevoir une issue. Et je comprends votre désaroi.
D’abord rappelons qu’il n’y a pas LA dépression mais des formes de dépression.
Pourriez vous envisager avec son médecin traitant, une approche en douceur, par exemple faire accepter à votre mère quelque chose présenté comme « un petit remontant passager », au moins pour colmater l’aspect dépressif dont on ne peut dire a priori s’il est fondamentalement, d’origine psychologique, hormonale, physiologique...... En effet, aucune piste ne doit être négligée avant de foncer tête baissée vers une cause supposée.
Ensuite, si son état se stabilise, il sera possible d’envisager avec elle la situation sous un angle plus serein pour aborder le versant psy.
Voilà, c’est une piste.
Courage et cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MARS 2017

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1857 réponses

5507 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Un proche semble être hypocondriaque, comment en être sûr et l'aider ?

6 réponses, dernière réponse le 09 Juillet 2013

Comment rester forte face à la maladie d'un proche ?

2 réponses, dernière réponse le 22 Février 2018

Ma psy met fin à notre thérapie, je ne voulais pas

4 réponses, dernière réponse le 28 Janvier 2018

Comment guérir de la spasmophilie ?

8 réponses, dernière réponse le 16 Septembre 2017

Comment faire face à une manque de stabilité ?

9 réponses, dernière réponse le 15 Mars 2017

Je me sens perdue, que faire ?

5 réponses, dernière réponse le 17 Février 2018

J'avance vers le néan

8 réponses, dernière réponse le 26 Août 2014

Le harcèlement a l’école et ses conséquences psycho

5 réponses, dernière réponse le 11 Septembre 2018

Est ce que la psychothérapie est suffisante ?

3 réponses, dernière réponse le 08 Avril 2019