Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment différencier masturbation compulsive addictive ou perversion ?

Réalisée par Sarah le 22 mai 2017 3 réponses  · Troubles sexuels

Bonjour, je vous contacte aujourd'hui afin de trouver une orientation à une situation problématique pesante, qui pourrait devenir dangereuse (et je ne veux surtout pas que ce cap soit franchi).

Je connais mon mari depuis bientôt deux ans. J'ai 35 ans et lui 38. Je l'ai toujours vu en train de se masturber devant moi et ce spectacle n'est pas du tout un plaisir à mes yeux, à peine rentré du travail qu'il se jette sur le lit et se frotte le sexe sur le matelas de manière frénétique (nu ou habillé). Quand je suis au travail et qu'il est en repos, et bien que les activités ne manquent pas (loisirs ou pour le foyer), je constate qu'il ne fait rien de ses journées et le soupçonne de se toucher sans arrêt.

Il parle de manière récurrente de sa pratique et ouvertement de ses fantasmes, parfois en boucle. A tel point que cela devient préoccupant. Je pense qu'il est obsessionnel. Il me répète également à haute dose ses sentiments amoureux à mon égard par téléphone, e-mail, lettre, parfois se rendant malade en mon absence, refusant de se nourrir ou de dormir.

Mais ce qui me pousse à m'inquiéter de manière plus urgente est le fait de ce week-end qu'il a d'ailleurs nié puis cherché à minorer. Ma soeur de 33 ans (qui est une personne de confiance) est passée chez nous car elle n' a pas accès à internet en ce moment. Au lieu de vaquer à ses occupations ou bavarder avec elle, il s'est installé sur le lit (habillé) et à commencer à se frotter et à gémir. Je précise que l'ordinateur est installé juste à côté. Elle lui a dit de cesser son manège et il a arrêté. Puis elle a quitté la maison et a beaucoup pleuré. Quand je suis rentrée du travail en fin de journée, le ménage était fait et lui étrangement calme alors que d'ordinaire il est expansif. Il a été très affectueux avec moi (je lisais l'amour dans son regard) et ne parlait pas de sexe pour une fois ce que j'ai trouvé bizarre. Il m'a simplement dit que ma soeur était passée pour boire le café, comme si tout cela était banal. Puis elle m'a envoyé un texto, demandant à me voir. J'ai tout de suite compris qu'il s'agissait d'un problème avec lui, imaginant même le pire. Je l'ai interrogé directement avant de sortir, à plusieurs reprises mais sans réponse de sa part. Il m'a laissé partir en silence, je l'ai trouvé perturbé car il allumait toutes les lumières et tournait en rond. Elle m'a tout raconté, y compris que ce n'était malheureusement pas la première fois et que l'été dernier (alors qu'elle était en vacances chez nous - mais installée dans son camping-car) il s'était montré devant elle en slip et avait commencé à se caresser le sexe (toujours sans lui montrer) là encore elle ne l'avait pas laissé faire et l'avait averti que s'il se permettait de recommencer ses gestes déplacés elle m'avertirait sur-le-champs. Ce qu'elle a fait. En rentrant, plus personne à la maison, il a prétexté la promenade de la chienne, il ne m'a absolument rien demandé, a été se doucher (toujours sans se toucher) et a décrété qu'il était très fatigué (alors qu'en semaine il a des raisons de l'être beaucoup plus étant donné qu'il est routier et a des journées longues et éreintantes, ce qui ne l'empêche pas d'être porté sur la chose toute la soirée, voir une partie de la nuit). Il s'est endormi presque instantanément alors que je n'ai pas fermé l'oeil. Au matin, il se terrait sous la couette sans bouger la tête cachée sous les couvertures. J'ai tourné son visage vers le mien, lui demandant la vérité qui est sortie des lustres plus tard et surtout qu'il a minimisé totalement : "je n'ai rien fait de mal, seulement quelques va-et-vient, je ne suis pas un voyou, je suis fidèle." Quand je lui demande pourquoi il a fait cela, il tarde à répondre, tourne la tête avec un regard perdu et me dit qu'il ne sait pas. Ma mère et mon beau-père sont au courant des faits, le divorce ou une thérapie semblent être les seules solutions pour eux. Son geste me préoccupe beaucoup, il est traité depuis presque un an pour des condylomes sur la verge qu'il a ignoré délibérément alors que je lui avait signalé leurs présences dès le début de notre relation. Il refusait de se soigner ce qui compliquait encore nos rapports. Il est allé une fois chez l'urologue (où je l'ai accompagné) et se comporte comme un petit garçon dès qu'il s'agit de sa santé qu'il met totalement entre parenthèses alors qu'il a besoin d'aide (un vrai champs de bataille, le généraliste a délivré plusieurs ordonnances pour des problèmes de peau, yeux et ORL mais il ne consulte aucun spécialiste concernés et refuse les piqûres qui le terrorisent). J'ajoute également qu'il a fait l'armée pendant plus de dix ans où il était chef en section de combat et que ses parents ont divorcé alors qu'il n'avait que 6 ans, sa mère voulant le placer à la DASS et son père tout le temps en déplacement de part son métier, il a finalement été recueilli par sa tante et son parrain. Bref, je suis son épouse pour le meilleur et pour le pire, et veux l'aider à sortir de tous ses problèmes, ou tout au moins à les atténuer pour que le quotidien soit meilleur car je n'ai pas envie de divorcer et que l'aide et le soutien dans un couple sont des bases primordiales. Je cherche des conseils sur les thérapies proposées, quels spécialistes consulter de préférence dans le secteur 57 Moselle-Est. Et comment faire pour avoir des rendez-vous le week-end car la semaine il n'est jamais disponible à cause de son métier. Merci d'avance pour vos réponses que je lirai toutes avec la plus grande attention. Bien cordialement.

confiance

Meilleure réponse

Bonjour Madame,
Je suis d'accord avec la collègue Mme Podani, cherchez dans votre secteur un/une thérapeute de couple afin qu'il/elle puisse vous aider et vous suivre afin que vous puissiez dépasser ce moment difficile et que votre mari puisse aller à fond de ses troubles obsessionnelles et les dépasser.
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT
Praticienne en psychologie

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Quelques hypothèses :
Votre témoignage est riche, très riche en descriptions méticuleuses et détaillées comme pour s’écarter ou se distancer du problème. Il y a dans ce que vous décrivez un sentiment de culpabilité chez ce monsieur comme si sa masturbation est à la fois une punition mais aussi une tension qui reste en suspend, une souffrance non exprimé, presque empêchée. Il serait très utile que ce monsieur consulte un thérapeute de son côté pour travailler sur cette souffrance qu’il montre comme une alerte à qui pourrait l’entendre ou le voir. Sachez que certain thérapeutes reçoivent le samedi.

A. Giraud

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

30 AOÛT 2017

Logo Alain GIRAUD Alain GIRAUD

236 réponses

515 J'aime

Bonjour Madame,

Les comportements que vous avez décrits chez votre mari témoignent d'une grande souffrance psychologique qu'il essaye de "noyer" par les "moyens" qui l'ont soulagé depuis toujours des angoisses profondes dues à son histoire.
Certes, s'il ne se fait pas soigné..., il risque de continuer ces aggissements, et peut être même de se mettre en danger par des passages à l'acte qui pourraient être qualifiés 'd'attaques à la pudeurs" (exhibition), voire pire.

Votre dévouement est exemplaire..., et je me permets de remarquer que vous avez une attitude maternelle vis à vis de lui (vous l'aimez tel qu'il est...), ce qui, au fond, pourrait l'aider à évoluer s'il le souhaite et si vous N'acceptez indéfiniment pas tout...
Une thérapie de couple pourrait être un bon début pour l'aider à comprendre son fonctionnement et la nécessité de se soigner pour dépasser ses angoisses et ses compulsions.
Cherchez dans votre coin un(e) thérapeute familial et de couple qui peut vous recevoir le samedi..., et faites vous accompagner si vous souhaitez que la situation change.
Bon courage à vous deux !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 MAI 2017

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1557 réponses

4794 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
masturbation compulsive

4 réponses, dernière réponse le 11 Décembre 2017

Comment reconnaître la perversion narcissique ? et gérer une rupture ?

4 réponses, dernière réponse le 14 Octobre 2018

comment sortir de l'impasse libido-masturbation ?

3 réponses, dernière réponse le 21 Mai 2017

Comment guérir d'une addiction à la masturbation ?

5 réponses, dernière réponse le 14 Janvier 2018

Comment je devrais arrêter la masturbation?

3 réponses, dernière réponse le 14 Juillet 2017

Comment régler l'addiction à la masturbation?

10 réponses, dernière réponse le 20 Juillet 2016

Abus et sexualite addictive

9 réponses, dernière réponse le 17 Janvier 2018

Achat compulsif

5 réponses, dernière réponse le 29 Août 2016