Comment faire face à la maladie d'un proche?

Réalisée par Eglantine le 10 nov. 2017 Approches psychologiques

Bonjour,


J'ai perdu ma tante il y a un an, elle est décédée du cancer et alors qu'elle était en soins palliatifs, j'aurai voulu être capable d'aller la voir , pouvoir y aller mais je n'ai pu m'y résoudre parce qu'elle me rappelait mon père et sa maladie à lui, lui aussi emporté d'un cancer alors que j'étais âgée de 19 ans des années plus tôt.


J'ai mis longtemps à faire son deuil à lui, des années car je suis resté coincé dans l'étape de la dépression, plus ou moins au gré du vent jusqu'à ce que je craque à mes 38 ans parce que je portais un lourd fardeau sur mes épaules, j' aidais ma maman à ce moment là, elle aussi arrivée au bout de son chemin et j'ai pris conscience que je n'avais pas fait le deuil de mon père, que je cherchais de l'aide mais ça a été compliqué, 3 ans après lui je perdais aussi ma soeur ainée du cancer, donc aujourd'hui depuis car il y a longtemps qu'ils sont partis, je vais mieux, j'ai fait le deuil des deux, enfin des trois et j'ai vu un psychothérapeute plusieurs années, j'ai été soignée par un psychiatre et traité, hospitalisée parce que j'avais voulu en finir sauf que j'ai eu des anges gardiens qui sont intervenus et ma vie a repris tout son sens après un long travail psychothérapeutique seulement quand il a fallu que j'affronte la maladie de ma tante l'an dernier, le dernier maillon de la génération de mes parents et bien j'ai été anéanti, je suis allée à ses obsèques tant bien que mal car les enterrements me tétanisent toujours autant, c'est ce rituel que je ne supporte pas, accepter de laisser partir un être cher parce que la médecine est limitée je le peux, je le crois mais aller la voir en soins palliatifs, je n'ai pu, j'ai culpabilisé pensant que mon cousin m'en voudrait mais non, il a compris vu ce que j'ai traversé.


Je ne sais pas si j'aurai à affronter cela car il me reste encore des personnes proches et j'y pense parce que ma famille n'a pas été épargné par la maladie et mon problème est que j'ai peur de devoir faire face à nouveau à ce que je redoute.


Je me dis que c'est égoiste de ma part et pourtant je ne suis pas du tout égoiste, j'ai beaucoup souffert aussi, j'ai accompagné ma Maman jusqu'à la fin de sa vie, et de là j'ai craqué car c'était plus que je ne pouvais supporter.


Comment puis-je dépasser ce stade de rester devant la porte de l'hôpital sans pouvoir entrer dans la chambre de la personne que j'aime parce que mon cerveau n'est pas capable de voir ce que je ne connais que trop? Est-ce que j'en serais capable un jour? je sais que la mort fait partie de la vie, que lorsque la maladie s'en mêle notre destin est entre les mains du Tout puissant mais j'ai si peur de la déchéance physique liée à la maladie, que c'est ce qui m'a empêché de rentrer dans la chambre je crois?


Avoir plusieurs avis de professionnels me permettrait peut-être de comprendre mes questionnements.


Merci pour les réponses que je recevrais.


Bien à vous.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Eglantine,
Si vous souhaitez dépasser ces peurs, ces angoisses liés à des souvenirs pour parvenir à entrer dans ces chambres d'hôpitaux je pense que vous devez trouver un lieu pour parler des douleurs qui restent présentes en votre mémoire.
Parmi les thérapies à votre disposition, la psychanalyse - thérapie par la parole - va vous permettre de verbaliser vos maux et ainsi - comme on évacue l'infection d'une plaie - d'éliminer l'affect douloureux du souvenir.
Ainsi, on conserve une cicatrice de l'absence, mais on se libère des éléments qui peuvent la dégrader.
A votre écoute.

Luc BURGENSIS Psy sur Vienne

440 réponses

601 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Voir plus de psychologues spécialisés en Approches psychologiques

Autres questions sur Approches psychologiques

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10200

psychologues

questions 5450

questions

réponses 28850

réponses