Comment faire pour m'inventer un ami imaginaire ?

Réalisée par Besoin d'aide · 9 févr. 2018 Thérapie brève

Bonjour,

J'aimerais d'abord vous remercier pour les réponses que vous avez apporté à mon précédent poste. Je vais prendre le temps de réfléchir à tout ce que vous m'avez dit afin de prendre la bonne décision. Pour commencer, vous m'avez demandé mon prénom mais je ne vais pas vous le communiquer pour la simple et bonne raison (je ne pense pas que "simple" et "bonne" soit les mots qui qualifient le mieux cette décision, enfin bon) que j'ai un prénom peu commun et que j'ai peur qu'un jour mes amis ou ma famille tombent sur ce site et voit tout ce que j'ai écris. Je vous l'accorde cest très improbable mais je sais qu'avec mon prénom ils me reconnaîtraient directement et aucuns d'entres eux ne sais tout ce que j'ai écris ici (et je ne veux pas que ça change). C'est d'ailleurs pour cette raison que mon pseudonyme n'est pas mon prénom. Toutefois je veux bien vous donné un prénom et j'accepte que vous m'appeliez comme ça, c'est Luna.

Aujourd'hui je ne vous écris pas pour les mêmes raisons que d'habitude. En effet comme en témoigne ma question, j'aimerais avoir la possibilité de voir et entendre une autre personne. Je conçois que cette demande peut sembler surprenante mais c'est vraiment ce que je souhaite depuis longtemps. Il est vrai que depuis 4 ans maintenant, j'ai tendance à "m'inventer une vie", c'est à dire que j'invente une histoire avec un "moi" qui me ressemble énormément tant physiquement que moralement mais elle est un peu plus âgé dans mon imagination. Avec cet autre "moi" je vis plein de choses qui peuvent être très heureuse mais très triste aussi, comme dans une vie "normale". Je seul problème c'est que j'envie cet autre moi bien qu'elle vive des choses horribles également mais je ne peux pas m'en empêcher. Au tout début, lorsque j'ai commencé à m'inventer cette vie, je le faisais par ennuie ou pour faire passer le temps. Mais peu à peu c'est devenu un besoin, dès que je le peux je continue à m'inventer cette vie, cela peut être dans le bus, avant de dormir, quand on nous demande de lire en texte en cours de français (etc.). Aujourd'hui je ne peux plus m'en passer, je le fais plusieurs fois par jour. Parfois j'ai aussi ce que j'appelle des "sous-vies" (comme des sous-parties), ce sont des vies totalement différentes de la première mais qui sont avec le même personnage que j'ai décris au début (on va l'appeler Louise pour faciliter la compréhension). L'histoire principale reste toute de même la première et c'est celle que je développe le plus. Je ne pense pas que Louise soit une version de moi même amélioré puisqu'elle a également plein de défaut (similaires au miens) mais j'ai l'impression qu'elle m'empêche de vivre pleinement ma vie. J'avoue que vu la tournure qu'elle prend en ce moment (ma vie) cela ne m'embête pas tant que ça, je pense que ça posait un problème à l'époque ou j'arrivais à peu près à gérer ma vie. Cependant je me dis également que ça peut m'empêcher d'aller mieux étant donnée que cette vie imaginaire ne m'inspire pas à vivre ma vraie vie pleinement.

Étant consciente que cette vie (voire ces vies) que je m'invente à travers Louise sont totalement fausses et irréalisables je me suis trouver un "compromis" pour essayer de vivre dans le monde réel tout en ayant une part d'iréel. Ce compromis est donc cet ami ou cette personne car je ne veux pas forcément qu'elle soit mon ami. Malgré tout je pense tout de même garder la vie que j'ai construite à travers Louise bien que cela se fasse moins souvent. Je précise que j'ai de nombreux amis et que je ne veux pas de cette personne avec moi pour combler un vide amical. D'ailleurs je n'ai jamais parlé de cette envie à mes amis car je n'en ressens pas le besoin.

Pour revenir sur ma question initiale, j'aimerais que la personne me semble réel, que je puisse lui parler et m'échapper du monde réel pendant un moment. Si je ne peux pas la voir, je me contenterais de l'entendre et de lui parler. Je préférerais que ça soit un enfant ou une personne un peu plus jeune que moi.

Je ne sais pas si ce que je demande est vraiment possible mais je tente quand même. J'ai espoir que ça soit possible.

Je pense qu'avec cette partie de ma vie, vous avez un tableau assez complet de la personne que je suis.

Comme je l'ai dit plus haut, je continue de réfléchir aux pistes que vous m'avez fait connaître et je vous écrirais une nouvelle fois quand j'aurais pris une décision.

Cordialement

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 12 FÉVR. 2018

Bonjour Luna

Qu'attendez vous de ce site ? Je ne crois pas qu'il soit propice à mettre en place des thérapies par l'écriture.
Je crois que nous pouvons informer, donner des orientations et des points vus differents sources de richesses et au mieux participer ou conforter une personne dans sa démarche de rencontrer une personne du monde des psys.

Je crois que la teneur et la longueur de vos messages me font penser que vous avez peut être déjà consulté et que vous n'y avez pas donné suite pour diverses raisons et que vous revenez ici afin de poursuivre quelque chose qui vous donnerez un semblant de suivi mais qui en même temps, je pense, nourrit vos résistances à un travail thérapeutique.

Nos messages virtuels ne seraient se substituer à une thérapie dans la vie réelle et en face à face.

Peut être est-il temps d'arrêter cette fuite car comme vous l'ecrivez au début de votre message vous allez réfléchir à ce qui vous a été répondu les fois précédentes, ce qui laisse supposer que les réponses de ce jour seront réfléchies à posteriori.

Donc, qu'est ce qui vous pousse à poser autant de questions auxquelles vous ne donnez pas une suite ne serait ce qu'intellectuelle? L'intellect participé dans un travail thérapeutique mais il a une part minime dans les modifications que cela peut apporter.

La thérapie psychique est un soin du psychisme voyez vous que là nous sommes loin de l'intellect.

Je pense qu'il serait peut être temps que vous consultiez un professionnel psy. Étant donné la teneur de votre questionnement, la rencontre avec un psychiatre ne me semble pas dénué de bon sens, et qui serait un bon point de départ pour rencontrer d'autres psy par la suite. Et l'intérêt du psychiatre c'est d'avoir une consultation remboursée et d'avoir une idée de diagnostic et des pistes de travail. Cependant, rien ne vous empêche de voir un psychanalyste, un psychologue qui pourront aussi vous orienter mais ils ne sont pas toujours médecins donc pas remboursés.

Bonne réflexion et bon courage.

Cordialement

R. Perinetti

Rodrigo Perinetti Psy sur Saint-Yzan-de-Soudiac

246 réponses

1680 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 FÉVR. 2018

Bonjour "X Luna Louise qui a besoin d'aide"...,

Chacun d'entre nous a plusieurs "facettes"/"sous personnalités", et peut avoir des moments où l'une prend le dessous de l'autre.

Vous nous demandez là comment faire pour vous créer un ami imaginaire ?
Vous avez déjà "une amie imaginaire", non ?
"Voir et entendre" un personnage que vous aurez "fabriqué" dans votre imagination se rapprocherait d'une sorte de "délire"... que vous aimeriez avoir ?!
Pourquoi une enfant ou une personne plus jeune ?

En même temps, je crois que ce désir d'avoir "un ami imaginaire" est à comprendre dans le contexte de votre vie familiale où vous vous sentez ni entendue ni comprise... (mais je peux me tromper...).

Vous pouvez aussi avoir en tête un personnage positif..., une jeune fille de votre âge qui saurait se débrouiller dans une situation de vie comme la votre..., une sorte d'idéal à atteindre..., et qui vous donnera des conseils astucieux pour faire face à vos problèmes et réussir à aller mieux : y avez-vous pensé ?

Et puis..., cette "amie intérieure" qui serait posée, réfléchie et pleine d'espoirs pourra peut être raisonner aussi la part en vous qui n'en peut plus...de la situation et qui, ne pouvant exprimer autrement sa colère..., rêve de tuer ses parents (ce que vous avez écrit dans votre autre message).
Penser / rêver de vengeance quand on est à bout de forces n'est pas très grave..., ça peut arriver aussi à tout le monde...l'essentiel est de ne pas le faire (de ne pas "passer à l'acte", comme on dit en langage psy...).

Rapprochez vous plus de vos amis et amies réels..., écoutez leurs préoccupations et soucis, racontez aussi les votre : comprendre les autres et tenter de vous faire comprendre par les autres vous aidera à grandir, sans vous enfermer dans un monde imaginaire.

Bonne réflexion !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12202 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 FÉVR. 2018

Bonjour Luna, Vu votre imagination très fertile, pour quelle raison, plutôt que de vous inventer des vies, des personnages....ne vous mettriez-vous pas à écrire des histoires, des romans....Cela serait beaucoup plus sain et productif que de vous inventer des personnages irréels qui vous accompagnent dans votre vie. Ne continuez pas ainsi car vous allez perdre pied dans la réalité et finir pas bien du tout. Bon, voilà, c'était une reflexion que je voulais partager avec vous. Qu'en pensez-vous ?

Anonyme-280799 Psy sur Ouzouer-le-Doyen

40 réponses

55 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 FÉVR. 2018

Bonjour, je n'ai pas lu les autres messages que vous avez pu laisser auparavant mais votre message m'interpelle beaucoup alors je me permets de vous répondre. Il me semble que les personnages que vous avez crée, vous sont importants et vous font du bien pour certainement, faire face à votre quotidien ou tout au moins, ils ont dû avoir leur légitimité à un moment donné de votre vie. A mon avis, ils sont essentiels à votre équilibre et je trouve cela bien que vous puissiez accepter ces "sous systèmes" car bien souvent, les patients avec lesquels je travaille, ne les acceptent pas ou en ont peur. Il y a une thérapie qui s'appelle la thérapie des Etats du Moi avec laquelle je travaille, qui a été fondée par Watkins et Watkins, puis par Maggy Philipps, qui permet de travailler avec ces sous systèmes en prenant contact avec eux et en travaillant sur la communication interne. Dans cette théorie, les symptômes que l'on vit pourraient s'expliquer par les conflits entre ces différents sous systèmes... Peut -être pourriez-vous trouver un thérapeute prés de chez vous qui puisse vous guider pour mieux connaître vos états du Moi et apprendre à les contacter.
Cordialement,
Virginie Dhaese
Psychologue

Virginie Dhaese Psy sur Venelles

4 réponses

5 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 FÉVR. 2018

Bonjour Luna,

Puisque c'est le prénom que vous avez choisi. Ce que vous écrivez est vraiment très intéressant et en même temps tout à fait ordinaire.
ce qui l'est moins c'est la manière dont vous utilisez ce processus. je m'explique.
En hypnose ou en PNL il existe une pratique qui s'appelle la modélisation. Ce processus vous l'avez utilisez de nombreuses fois. On apprend de 2 manières la manière consciente et inconsciente. La modélisations inconscient est la capacité d'apprendre par l'imitation,Comme les attitudes les comportements, les tics de langages, certaines réactions par rapport à certaines situations particulières.
Mais nous pouvons le faire aussi consciemment c'est ce que font à un certain niveau les imitateurs.
Au lieu de vous inventer vies différentes avec des versions de vous qui ont aussi des difficultés.
Vous pourriez aussi bien créer un double qui va bien et qui vous permette de vous sentir bien. Comme le cerveau navigue entre réalité et imaginaire et peut prendre l'imaginaire pour vrai.

Vous avez une belle imagination qui apparemment fonctionne bien, alors pourquoi pas l'utiliser pour vous construire une super vie ?
la compétence que vous souhaitez ressemble fort à un état dissociatif pathologique qui peut s'avérer dangereux psychologiquement.
Si l'apprentissage de ces méthodes vous intéresse, je vous invite à vous rapprocher d'un praticien en hypnose et PNL qui vous apprendront rapidement ces techniques.

j'espère que ces informations vous aideront

Philippe Nappey Psy sur Saint-Avé

105 réponses

200 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses