Comment guérir d'un détachement émotionnel constant ?

Réalisée par ldtrz · 20 mars 2022 Aide psychologique

Bonjour,

Aujourd'hui, je m'en fou des autres et ça me rend malheureux. Pourtant, je n'ai pas toujours été comme ça...

Hypersensible de base, les remarques que l'on peut me faire peuvent me toucher profondement et me faire très mal. J'ai reçu beaucoup de critiques également durant mon enfance, ai été dévalorisé et finalement j'en avais perdu ma confiance et mon estime de soi.

J'ai passé de nombreuses années à essayer de me reconstruire par dessus ça. J'ai "réussi" à avoir un excellent contrôle de mes émotions, trop même peut être. J'ai également repris confiance en moi, ai une bonne estime, etc. J'ai même réussi des choses dans ma vie dont je suis très fier alors qu'initialement on pouvait me sous-estimer à ce niveau là. J'ai notamment réussi à intégrer une prestigieuse école d'ingénieur ce qui pour moi représente une énorme revenche auprès de toutes les personnes et professeurs qui me pensaient beaucoup moins bons que ça. Mais au final j'ai l'impression que c'est tout une façade que je me suis construite. Lorsque je ressens une perte de contrôle dans ma vie, tout de suite cette façade tombe et finalement je me retrouve de nouveau à me sous-estimer, je n'ai plus confiance en moi et j'ai vraiment honte de mes réactions durant ces moments.

De l'autre côté, j'étais très amical avec les gens, j'arrivais très aisément à ressentir leurs émotions et c'était un réel plaisir pour moi d'arriver à redonner ne serait-ce un sourir à ces personnes quand j'en avais la possibilité... Mais c'était il y a bien des années. J'y arrive plus aujourd'hui parce que j'ai juste plus de connexions avec les autres.

J'arrive à un stade où les relations avec les autres n'ont tout simplement plus de sens pour moi. Je perds en empathie et je n'ose plus paraître "nian nian" sous peine d'avoir honte et paraitre plus ridicule et malaisant qu'autre chose. Au contraire, je m'efforce de toujours paraître fort, impassible et en contrôle de toutes les situations. Quelque part, je recherche peut être à être irréprochable. Pour moi il est évident que je dois agir et résoudre le problème si quelqu'un me fait un repproche et que je suis d'accord avec elle sur ce fait.

Mais bon... Je n'arrive plus à me connecter aux autres. Au final, j'arrive à un stade où je baisse les bras concernant l'idée de nouer et entretenir des relations. Quelque part je me suis résigné à l'idée que de toute manière, il n'y a qu'en étant seul que je suis le plus heureux. Et à partir de là, pourquoi s'embêter à essayer de nouer des relations avec des gens, même avec la famille ? La famille c'est même encore pire... J'ai moins de choses à leur raconter encore. Puis en plus de ça je suis un introverti... De toute manière c'est voué à l'échec parce que soit je vais me forcer et ça va me pomper toute mon énergie sans forcémebt en retirer du plaisir, soit je vais pas faire d'effort et réellement m'ennuyer en plus de créer une situation génante et insupportable. Quelque part moi pour moi le malaise c'est vraiment le truc à éviter à tout prix, c'est insupportable. Quand il est question de sortir voir des gend, j'ai d'ailleurs cette angoisse de ne pas savoir réellement comment ça va se passer et je flippe d'avance qu'il y ait vraiment des moments gênants. Les blancs peuvent ne pas me gêner, mais en faite je peux vite arriver à ne plus rien dire et si la personne ne dit plus rien bas... On fait quoi ? On se regarde sans rien se dire ? Ou on se dit au revoir maintenant peut être ? Je sais pas, mais c'est troublant et ça me met dans une situation très inconfortable. Je fais les efforts de meubler la conversation, mais bon... Qu'est-ce que j'y gagne à l'issue de la conversation ? Ok j'ai survécu au malaise, c'est cool.

La réalité, c'est qu'à côté de ça, je suis réellement heureux seul quand la variable "les autres" est absente de l'équation. Typiquement j'ai une réelle passion pour l'informatique, et j'y consacre énormément de temps. Facile 50-60h par semaine. Puis j'ai tellement de choses à faire et à découvrir dans ma vie... Quand derrière il faut que j'aille faire la conversation avec les gens... Déjà je n'ai pas vraiment le temps pour ça, je préfèrerais l'investir dans autre chose. Puis Whoua vive l'ennuie... On va parler du voyage de l'un dans un pays, de l'autre qui fait une randonnée avec tel personne, que hier il faisait beau... Au final tout des choses pour lesquelles je n'ai pas grand chose à ajouter à part dire que ça intrigue ma curiosité éventuellement. Mais très sincèrement, si je veux connaitre à quoi ressemble un pays, autant aller consulter un documentaire spécialisé sur le sujet avec des images, des vidéos et des commentaires de présentateurs connaissant très bien le lieu... Puis je ne parle pas de la "positive attitude" tant recherchée par tout le monde... Genre si t'as quelque chose de négatif à dire attention ça risque de mettre dans un mauvais mood !
Ok.

Malgré la conclusion de m'en foutre des gens et de limiter mes efforts dans mes relations existantes, je précise que je ne suis pas devenu un sauvage pour autant. J'arrive à avoir de très bonnes conversations avec les gens lorsqu'il s'agit de travail, de collaboration, etc. Mais c'est parce que les discussions ont un but précis dans ces moments. On sait ce qu'on veut obtenir, et on sait limite quel cheminement on va suivre dana la conversation pour y arriver. Par contre, les discussions sur la pluie et la beau temps et cie... Aujourd'hui je fui le plus possible ces situations. Je n'éprouve aucun plaisir, je m'ennuie et je ne trouve aucun sens à ces discussions. Les discussions plus profondes et personnelles avec les gens m'intéressent bien plus, mais bon généralement ça vient initialement en critiquant les choses... Bas finalement comme là je le fais. Limite, si on ne se plaint pas et on critique pas, on ne parle pas de problèmes, etc bas en faite derrière il n'y a plus grand chose à se dire... À si, la pluie et le beau temps... Mais je m'en fou ! Merci et au revoir ? Franchement ça n'a aucun sens...
Puis je ne parle pas des taquineries ou ce genre de choses : ok ça va un temps, ça peut être marrant mais j'ai pas toujours envie de faire, ni de faire QUE ça.

Pourtant, la volonté d'avoir des connexions profondes avec les gens et pouvoir partager du temps avec eux est si présentes... Mais juste je ne sais pas comment y arriver, j'ai l'impression d'être bloqué et finalement d'être contraint d'opter pour une approche qui ne me rend pas heureux sur ce plan là de ma vie.
L'approche la plus récente que j'ai tenté c'est d'organiser des activités qui me plaisent avec les gens, et ça marche bien ! Mais généralement ça coûte de l'argent, tout le monde n'est pas toujours chaud et ça veut dire aussi que j'exclus la famille et les amis non compatibles avec les activités que je veux faire ? C'est vraiment déprimant...

Et le plus marrant dans tout ça, c'est d'observer les gens d'une manière générale lors des conversations et se rendre compte que beaucoup de personnes ont pas l'air non plus hyper a l'aise dans les conversations. Mais là encore ca n'empêche pas ces personnes là aient des amis et soient même en couple alors que je suis célibataire de mon côté depuis des années.

Qu'est-ce que j'ai mal fais pour en arriver là ? Quelles sont mes erreurs ? Et comment puis-je me sortir de cette situation ?

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire, et au plaisir de vous lire.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 16950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 13650

psychologues

questions 16950

questions

réponses 104250

réponses