Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

comment ne pas replonger en burn-out ?

Réalisée par pitchounette le 15 févr. 2017 9 réponses  · Burn-out

Bonsoir, il y a deux ans j'ai fais un burn-out. Trop impliquée dans mon travail, missions impossibles à assumer mais j'y arrivais tout de même, jamais de compliments, remerciements... jusqu'à ce fameux malaise un dimanche matin : direction urgences.


Verdict : vous allez droit dans le mur, arrêt d'une semaine, repos strict ! Sans suis arrêts sur arrêts, suivi psychologue du travail, psychiatre. J'en suis sortie, j'ai changé d'entreprise et de métier. Je me donne à fond de nouveau, j'ai peur de refaire le même schéma. Que me conseillez vous? Merci de vos soutiens et lectures.

travail , peur

Meilleure réponse

Bonjour,
Je pense qu'il serait important que vous repreniez une thérapie de "maintien " afin de mieux comprendre et gérer votre implication dans le travail, afin de pouvoir comprendre vos priorités et vos besoins!
N'hésitez pas à revenir ici et à nous écrire sur le forum ou sur nos adresses emails perso.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, leapers burn-out est souvent un moment de fragilité où même si on s'en est "sorti"les mécanismes, réflexes et risques restent puissants et peuvent paraitre inéluctables, périlleux.
Vous êtes consciente de votre fragilité et de votre propension à vous investir à fond dans votre travail. Ce que je propose souvent aux patients s'en étant "sorti" c'est de tenir chaque soir un journal où noter ses réussites, ses moments difficiles, les moments de submersion sous les missions, leur nombres, les moments où dire non a été possible; noter ses inquiétudes, ses satisfactions et si les inquiétudes deviennent trop fortes, l'anxiété ou les troubles du sommeil reviennent, les habitudes néfastes alors je conseille de reprendre rendez vous pour reprendre une thérapie de soutien.
Prennez soin de vous, écoutez vos sensations et ne resta pas seule.

Cordialement, Christine Garnier.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2017

Logo Christine Garnier, Psychologue clinicienne Christine Garnier, Psychologue clinicienne

8 réponses

28 J'aime

Bonjour,

Se remplir de travail... à la recherche de l'utile regard de soi ou de l'autre... En attente jusqu’à épuisement.... S'épuiser à la tâche pour justifier que le travail est fait... Craindre les reproches... .Être mieux que mieux ... Souci du détail... souci obsessionnel de participer collaborer coopérer au maintien de l'entreprise ... Etre utile pour ne pas se sentir inutile... Voilà des expressions qui font échos! Personne ne vous harcèle... Vous vous harcelez vous avec vous même. Imaginez un instant que vous soyez deux en vous, c'est à dire l'enfant et l'adulte. L'enfant dit "Il faut que tu sois la meilleure pour …….." , l'adulte dit " Je ne peux pas continuer comme cela, il faut que je fasse quelque chose, " et vous avez la sensation d'être tirailler entre "eux" deux ou d'être entre deux sans trouver votre place. Alors vous vous infligez, et vous vous reprochez de vous infliger. Tout cela n'est pas simple. Je vous conseil un soutien thérapeutique pour que votre enfant et votre adulte (à l'intérieur de vous) puissent trouver un point d’accord, d'échange, de pardon, afin qu'ils avancent ensemble dans la même direction.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2017

Logo Alain GIRAUD Alain GIRAUD

236 réponses

514 J'aime

Bonjour,
Vous avez déjà vécu il y a peu ce phénomène de surmenage et d'épuisement au Travail qu'on appelle 'burn out'.
Ceci implique une certaine fragilité. Comme vous percevrez clairement certains indicateurs d'alerte.
Afin d'éviter une rechute, il me paraît important de pouvoir reprendre une Thérapie de soutien au plus vite afin de ne pas laissser s'installer un cercle vicieux.
Restant à votre disposition pour avis, Consultation et therapie.
Cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

18 FÉVR. 2017

Logo GARNERO Sebastien GARNERO Sebastien

159 réponses

653 J'aime

Bonjour Madame,

Pour bien connaître le burn-out..., je sais qu'il est le résultat d'une conjonction de facteurs, dont la passion pour son activité, le désir de bien faire (d'abord pour sa propre satisfaction et celle de ses clients-quand on en a...,), le sentiment d'appartenance à l'organisation, le contexte de sa vie familiale et affective, la nécessité de garder son travail, et... la pression sociétale actuelle dans les entreprises qui privilégient la réussite économique en passant à la trappe le fait que celle-ci dépend des hommes et des femmes qui travaillent pour...

Le burn out que vous décrivez avoir subi par le passé semble s'inscrire dans une situation de non reconnaissance de vos efforts et résultats..., ce qui contribuent directement à toutes les souffrances psychologiques possibles (souvent accompagnées par des réactions psychosomatiques).

Pour répondre à votre question : cherchez à ne plus vous charger plus que vos missions/et que vos autres collègues ayant la même position que vous, soyez vigilante au respect des horaires de travail, et...offrez-vous d'autres domaines de satisfaction que ceux liés au travail.
Cultivez les amitiés, les activités sportives et artistiques, etc...

Et..., si vous avez du mal à vous investir ailleurs que dans le travail..., ou si ne savez pas dire..."non"... aux sollicitations excessives..., demander encore une peu de soutien aux psys qui vous connaissent : le burn-out n'est pas une fatalité, surtout si vous avez pris conscience du risque encouru.

Bon courage pour renforcer vos défenses en toute conscience !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 FÉVR. 2017

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1523 réponses

4660 J'aime

Bonjour ,

Le travail que vous avez fait il y a deux ans vous a permis de changer de métier et d’entreprise. Vous semblez par contre ne pas avoir changer vos modes de fonctionnement (je me donne à fond). Est-ce pour cela que vous craignez une rechute ? Il serait bon de reprendre le travail thérapeutique pour que vous retrouviez de la sérénité et appreniez à ajuster vos investissements professionnels.

Si vous avez des questions ou souhaitez en parler, n’hésitez pas à me contacter directement.

Bien cordialement


Nathalie Delmotte

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 FÉVR. 2017

Logo Nathalie Delmotte Nathalie Delmotte

152 réponses

619 J'aime

Suite
Vous pouvez aussi prendre contact avec un d'entre nous sur son email perso. Ou si vous voulez allez voir sur mon site clara-psy-sancerre vous trouverez mes coordonnées directes.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1069 réponses

4071 J'aime

Bonjour Pitchounette, je souscris aux propos de M Gaillard et j'ajoute que sortir d'un burn out est une chose et arriver à adopter une nouvelle façon de vivre et de travailler en est une autre. C'est une profonde remise en question qui prend du temps. Votre comportement précédent est vraisemblablement lé à une forte exigence envers vous-m^me, un perfectionnisme de tous les instants. Vous devez prendre le temps de découvrir ce qui vous a conduite à avoir ce besoin pour pouvoir vous en défaire définitivement. Mon hypothèse est que c'est un conditionnement qui remonte à très loin et que c'est lié à une injonction "sois parfaite" qui a un fondement profond. Vous pouvez travailler cela avec un thérapeute qui vous aidera à analyser les raisons profondes de vos comportements actuels et anciens. Bon courage à vous.Cordialement. Catherine TUDAL. Psychologue.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo TUDAL Catherine TUDAL Catherine

237 réponses

1696 J'aime

Bonjour,
dans un premier temps, essayer de savoir si, comme vous le dites, vous vous donnez vous-même à fond, ou bien si l’on vous oblige à vous donner à fond.
Entre subir la pression et se la mettre soi-même, (parce qu’on ne se fait pas de cadeau, pour une certaine image de soi) le curseur n’est pas toujours là où on croit et les mesures à prendre ne sont pas les mêmes.
Si nécessaire, recontacter les psy que vous aviez déjà vus afin de repréciser cela et voir la marge de manœuvre qui vous revient.
Cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1826 réponses

5435 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Burn-out, comment se sortir de son état de fatigue ?

7 réponses, dernière réponse le 21 Juillet 2017

Au bout de combien de temps d'activité peut on avoir un burn out ?

6 réponses, dernière réponse le 29 Juin 2018

Fatigue chronique, burn-out ?

3 réponses, dernière réponse le 04 Juillet 2017

burn out maternel

11 réponses, dernière réponse le 19 Février 2017

comment m'organiser pour ne pas replonger

7 réponses, dernière réponse le 19 Juillet 2016

Douleur physique qui me replonge dans un mal etre

5 réponses, dernière réponse le 07 Novembre 2018

Déprime suite à bore-out

11 réponses, dernière réponse le 06 Mai 2017

Comment soigner un trouble post-traumatique ?

4 réponses, dernière réponse le 22 Novembre 2018

Comment savoir le bon choix que je dois faire dans ma situation ?

13 réponses, dernière réponse le 15 Octobre 2017

Comment sortir de la déréalisation/dépersonalisation?

6 réponses, dernière réponse le 03 Décembre 2016