Comment ne plus être angoissée de son avenir ?

Réalisée par Typhaine · 6 févr. 2018 Anxiété

Bonjour,

Je suis une étudiante de 21 ans et je me rends la vie impossible, je m’explique :

J’ai un mal être ancré en moi dont j’ignore la cause, je me fais actuellement aider par un psychologue afin de la trouver. Mais depuis le mois de janvier j’ai des épisodes d’angoisse matinale, avec des nausées, des diarrhées, de la tachycardie, des bouffées de chaleurs, une perte d’appetit, une humeur dépressive et j’en passe. Ces symptômes là, sont arrivés comme ça du jour au lendemain sans que j’ai une explication bien précise quant à la cause de ces derniers. Est-ce lié à la rentrée scolaire des vacances de Noël ? Parce qu’ayant redoublé ma deuxième année de Licence l’année dernière je n’avais qu’un seul semestre à repasser et du coup je suis en vacances forcé jusqu’à la rentrée prochaine de septembre. Je me dis qu’en voyant tous le monde reprendre le cours de sa vie que ce soit au niveau de l’école ou du travail c’est peut être la cause de l’apparition des symptômes à ce moment là. Est-ce lié à ce mal être que je traîne depuis trop longtemps ? Est-ce que ça viens de ma peur de travailler et de mon incertitude face à mon avenir ?

Je me trouves actuellement face à mon avenir, je ne suis plus certaine de rien. Je ne sais plus si je veux vraiment faire le métier pour lequel j’ai engagé mes études. Puis j’ai 8 longs mois devant moi et j’avoue que ça me parait tellement long. Je pourrai travailler mais je n’y arrive malheureusement pas. Depuis ma première experience dans la vie active lors de l’été de mes 18 ans, j’ai une peur panique à l’idee de travailler... À cette époque j’avais fais une dépression suite à une rupture d’une relation amoureuse qui a durée 6 ans et j’ai très mal vécu le fait de travailler pendant 2 mois et de devoir me surpasser tous les jours pour ne pas craquer face aux clients. Et depuis chaque été j’ai retenté de travailler mais j’ai toujours cette angoisse qui m’empeche de le faire. Chaque boulot que j’ai retenté après l’ete de mes 18 ans, je les ai lâché quelques jours après parce que je vivais un enfer H24. Je me rendais malade : vomissement, diarrhée, tachycardie, humeur dépressive, beaucoup beaucoup de larmes versées, etc... J’angoissais avant d’aller travailler, plus l’heure approchait plus j’étais mal, j’avais peur de stresser, peur de ne pas savoir me contenir face aux clients, du coup j’avais tellement peur d’etre mal que je me rendait mal et ça tous les jours. Quand j’etais au travail je stressais de ne pas arrivé à me contenir et lorsque j’étais chez moi je stressais parce que je devais allé travailler le lendemain.

Depuis, c’est un cercle vicieux qui se reproduit à tout les coups. Je n’arrive pas à me surpasser. Pourtant, j’aimerais tellement arriver à travailler. J’envie tellement tout ceux qui y vont sans se mettre dans des états pas possibles... J’en arrive à me dire que j’arriverai jamais à aller travailler, je me demande qu’est ce que je vais faire de ma vie si je n’y arrive pas, je me dis que je fais des études pour rien si j’ai toujours ce blocage là, alors j’angoisse pour mon avenir, je ne veux tellement pas être un poids pour ma famille.

Tout ça pour savoir si il y aurait des personnes comme moi qui se trouverai dans la même situation ou qui sont arrivé à surmonter ce problème là ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 8 FÉVR. 2018

Bonjour Typhaine,

Vous avez partagé de nombreuses questions dans votre message. Questions que vous pourriez toutes approfondir, par exemple, avec votre référent thérapeutique actuel. Il reste cependant la dernière question que vous posez sur l'existence ou non de personnes « comme vous » et  « qui se trouveraient dans la même situation ». C'est une question très pertinente que vous vous posez et tout à fait légitime. Parfois, il est possible d'avoir l'impression que rien n'avance (ce qui n'est pas forcément le cas, car le temps psychique n'est pas celui de l'horloge) , alors le souhait d' être épaulé d'une autre manière, par des personnes qui passent, ou sont passées par les mêmes affres que soi-même peut être désiré, comme une voie thérapeutique. Ainsi la rencontre avec d'autres personnes dans un cadre thérapeutique groupal peut s’avérer bénéfique. Vos questions pourraient y être déployées différemment et peut-être incitent à au moins en évoquer le principe.
Il est possible tout en gardant son thérapeute et en lui indiquant ce que vous aimeriez faire, de « rencontrer d'autres personnes comme vous » et de réaliser, en parallèle, ou non, une thérapie de groupe. En tous les cas, il me semble important que vous puissiez vous autoriser à parler avec votre thérapeute de ce souhait de rencontre avec des personnes qui vous ressemblent. Il pourra peut-être analyser autrement votre demande que je ne le fais ici, ou saura vous orienter à ce sujet, en vous indiquant des voies possibles de thérapie de groupe. Bien sûr, il peut ne pas y être favorable, mais de la discussion que vous aurez avec lui, pourra peut-être surgir, pour vous, une nouvelle étape dans votre recherche d'explications. Je vous souhaite tout le meilleur pour vous. Bien sincèrement, Charles Suaudeau-Séroude.
Psychothérapeute agréé par l'agence régionale de la santé Île-de-France.

Charles Suaudeau-Séroude Psy sur Paris

122 réponses

812 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 NOV. 2019

Vous définissez vous-même la cause de tout ceci dès la première phrase : " j'ai un mal-être en moi "...

Il s'agissait de savoir lequel, en rapport avec quoi ou qui, et vous avez pris la bonne decision : confier ce mal-être à un psychologue.
Mais que se passe-t-il depuis janvier ??
A quelle fréquence voyez-vous ce psychologue ?
Quelle est sa formation ?

...Car vous devriez être tirée d'affaire depuis longtemps !
C'est ce que je ne m'explique pas.
Le psychologue aide à " élaborer" les mal-être en les mettant en relation, à partir de ce que vous decrivez, avec les souffrances possibles d'un être humain.

Or vous continuez à " somatiser " ( soma = corps ), c'est-à-dire à faire passer vos souffrances dans votre corps, ou à le faire parlet a la place du vrai langage.
Pourtant, vous vous exprimez bien : vous êtes donc capable, a votre tour, d'aider un psychologue à vous comprendre,
donc à guérir...vite !

Bonne chance, peut-être à bientôt.

Alice TIBI Psy sur Villeneuve-lès-Avignon

82 réponses

50 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2018

Bonjour
Vous êtes actuellement envahie par des angoisses, des doutes, des pensées négatives et circulaires.
Je pense sincèrement que l'aide d'un professionnel vous serait d'une grande utilité afin de comprendre les raisons de vos émotions et de votre confusion et de retrouver confiance en vous.
Parallèlement il pourrait être intéressant que vous teniez un genre de journal intime qui permettra d'évacuer une partie de vos angoisses et peut-être aussi de remettre un peu d'ordre dans vos pensées.
Je vous souhaite bcp de courage.
Bien cordialement
Stefanie Bohme
Psychologue clinicienne
Enfants ados adultes
Analyse systémique
Thérapie familiale et conjugale

Stefanie Böhme Psy sur Fontaine-Notre-Dame

168 réponses

198 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2018

Bonjour, suite à votre message je confirme qu'il est normal d'avoir des remontées de peurs, d'angoisses en suivant une thérapie. Le travail est en cours, cela vous permettra de mieux comprendre ce qu'il se passe depuis votre naissance. En vous souhaitant le meilleur et à votre écoute si vous avez besoin belle journée Laetitia Caron - thérapeute en hypnose en relation d'aide et conseillère agréée en Fleurs de Bach

Laetitia Gautherie Caron Psy sur Gragnague

29 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2018

Bonjour,
Vous êtes actuellement suivie par un psychologue, cela devrait vous permettre de cerner ce qui depuis votre naissance peut faire naitre chez vous de telles angoisses. les désordres physiologiques exprimant votre angoisse sont particulièrement nombreux et "bruyants", je ne doute pas que votre thérapie va vous permettre de progresser dans la maitrise de votre comportement face à des situations qui pourraient bien reproduire des situations antérieures insurmontables.
Je vous souhaite plein succès dans cette thérapie ! Surtout ne perdez pas espoir !

Béatrice Gatard - Cabinet De Psychologue Psy sur Le Perreux-sur-Marne

23 réponses

18 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2018

Bonjour Typhaine,

vous avez assez bien compris ce qui se passe en ce moment pour vous.

Tout d'abord, il y a eu, il y a 3 ans, cette rupture amoureuse, d'une relation qui durait depuis 6 ans, dites-vous. C'est-à-dire que quelque chose de vous qui s'était construit depuis vos 12 ans jusqu'à vos 18 ans s'est écroulé à ce moment-là, a disparu, comme ça, laissant un vide inimaginable en vous.

C'est énorme ! Il est déjà à peine compréhensible que vous ayez réussi à travailler cet été-là, et tout à fait compréhensible que vous soyez dégoûtée de la vie active depuis ça. Et si vos études vous ont permis de ne pas trop y penser ensuite, le fait que vous vous trouviez maintenant avec 8 mois sans occupation devant vous vous remet évidemment en face de cette blessure.

Finalement, c'est peut-être plutôt une chance que vous ayez tout ce temps libre : vous allez pouvoir guérir cette blessure.

Xavier Martin-Prével Psy sur Retournac

490 réponses

712 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2018

Bonjour Typhaine

Je suis bien touchée par vos mots, dans lesquels je sens encore beaucoup de tristesse ( le deuil de votre relation amoureuse n'est peut être pas encore tout à fait terminé?) et votre incertitude. Il y a plusieurs choses dans votre message. Angoisses, émotions? Besoin d'être entendue et réconfortée afin de retrouver en vous les ressources pour vous porter avec tout cela, faire face, car oui vous avez de la force, et continuer votre chemin en adulte. LA thérapie devrait vous y aider, très certainement. Vous êtes jeune et vous vous posez des questions, pour moi vous amorcez un travail important, certes difficile mais qui vous permet de le fire jeune plutôt que dans 20 ou 30 ans... vous "prenez de l'avance" si je peux dire! Oui je connais des personnes qui ont pu surmonter des choses comme celles que vous décrivez ici, même si chaque cas est unique et chaque personne également. Mais ce dont j suis sûre c'est que chacun d'entre nous a en lui même des ressources, parfois insoupçonnés, pour faire face à la vie, grandir, oser. Vous êtes déjà en chemin. Courage Typhaine, ne vous laissez pas plomber par des jugements et des "il faudrait pas...". Restez présente à vous, accueillez, parlez avec votre psy, vous cheminez, patience. Je vous envoie plein de courage.

Anonyme-285560 Psy sur Châtellerault

108 réponses

171 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2018

Bonjour Typhaine,
Oui il est possible de surmonter cette angoisse, cette anxiété qui prend tant de place parfois.
J’ai appris, et j’en fais encore l’expérience aujourd’hui de, l’importance de prendre soin de moi, de m’accueillir avec bienveillance, de m’envelopper de cette chaleur que je sais plus facilement donner aux autres qu’à moi-même.
Nous faisons de notre mieux, apprenons à nous satisfaire de cela.
Bon courage à toi,
Je t’envoie bienveillance et chaleur humaine.
Sébastien,
Accompagnant centré sur la personne.

Sébastien Irola Psy sur Le Peyrat

217 réponses

334 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2018

Bonjour Typhaine,
Votre anxiété, cause de votre mal-être vous empêche de voir votre avenir sereinement car il est possible que pour vous travailler soit synonyme de devenir adulte et peut-être est-ce que vous refusez d'être. Il serait bon de faire un point avec votre psy en lui évoquant tout ce que vous avez noté sur ce message pour qu'il puisse vous aider au mieux à reprendre votre vie en main.
Vous êtes jeune et avez l'avenir devant vous alors prenez soin de vous.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapies : Individuelle, Familiale et Conjugale

Ghislaine Patte Psy sur Montrouge

571 réponses

1319 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2018

Bonjour Typhaine,

Votre message contient beaucoup d'éléments sur votre vécu passé et actuel, qui peuvent nous donner certaines pistes quand aux hypothèses des causes de vos angoisses...

D'abord, sachez que presque tout le monde (qui a eu la chance d'avoir une famille assez présente) appréhende le passage de la vie de jeune dépendant de ses parents à celle où il faut s'assumer seul tous les jours.
Mais... de l'appréhension à l'angoisse il y a d'autres événements (ou parfois des attitudes parentales qui n'encouragent pas la séparation d'avec eux...) qui érodent le potentiel d'autonomie du jeune.

Il me semble que dans votre cas la séparation amoureuse a été très douloureuse (presque de l'ordre d'un traumatisme) et que vous n'avez pas pris le temps et le recul nécessaire à la "digérer" avant d'aller travailler pour la première fois de votre vie.
Du coup..., les deux événements se sont presque superposés, et, sans avoir eu le temps et une aide psychologique pour analyser et intégrer tout ça..., vous avez fait une sorte de "phobie du travail", avec l'angoisse qui se manifeste par tout un tas de phénomènes physiques (psychosomatiques) très désagréables.

Je vous conseille de continuer le travail commencé avec votre psychologue : petit à petit, en "descendant" dans votre passé d'enfant, vous aller pouvoir "apprivoiser" vos peurs.., et les déconnecter de vos angoisses d'aller au travail (et y faire face).
D'ailleurs... : avez-vous pu lui dire tout ce que vous avez écrit ici ? si non, il serait bon de le faire.

Soyez confiante : vous allez surement arriver à surmonter "ce problème"... et vivre l'avenir plus sereinement, en affrontant petit à petit ce qui vous bloque aujourd'hui.

Bon courage pour comprendre et intégrer comment ne plus être angoissé par l'avenir !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

2710 réponses

7370 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2018

Bonjour Typhaine,
Votre exposé est dense mais assez clair, chaque cas est particulier et mérite une attention particulière.
Cependant, tout ceci a-t-il été évoqué avec votre thérapeute ? C'est son rôle de vous aider dans ce travail de reconquête d'une motivation, de recherche de sens au travail ... un sens qui vous convienne.
N'hésitez pas à lui parler de tout ce que vous évoquer ici ou sinon - si vous avez besoin d'un autre point de vue - à consulter un autre thérapeute ...
A votre écoute.

Luc BURGENSIS Psy sur Vienne

438 réponses

662 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Anxiété

Voir plus de psy spécialisés en Anxiété

Autres questions sur Anxiété

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 15750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 13500

psychologues

questions 15750

questions

réponses 97700

réponses