Comment parler à ma mère de mon besoin de partir de la maison?

Réalisée par Julie · 25 mai 2022 Aide psychologique

J’ai 26 ans. Je ressens le besoin depuis plusieurs mois de quitter le domicile de ma mère, je suis financièrement tout à fait prête à m’assumer seule. J’avais déjà abordé la question avec ma mère qui s’est mise à pleurer et à dire que quelqu’un me montait la tête pour que j’ai envie de partir. Comment aborder de nouveau la question sans être trop frontale? Je me sens mal rien qu’à l’idée de devoir lui en parler.

Le besoin devient de plus en plus urgent, j’ai même déjà plus ou moins commencé les démarches pour avoir mon logement. Merci de votre aide.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 26 MAI 2022

Bonjour Julie,

Demandez à votre maman comment elle a quitté sa maison familiale et comment cela s'est passé.
Ensuite expliquez lui que c'est votre tour et que vous en avez besoin pour devenir parfaitement vous même.
Et puis expliquez lui que vous ne l'abandonnez pas et mettez en place ensemble vos canaux de communication.
Par contre ne cédez surtout pas au chantage affectif. C'est votre heure et c'est très important pour votre vie d'adulte.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4279 réponses

22083 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 MAI 2022

Bonjour Julie,
Votre besoin de quitter le domicile de votre mère est tout à fait légitime. Et j'aime comment vous l'avez écrit : c'est bien son domicile que vous quittez, pas votre mère. C'est votre décision, je lis à quel point c'est important pour vous, que vous êtes déterminée ET je sens le besoin de ménager votre maman et je lis votre peur de ne pas vouloir être "trop frontale". C'est déjà une bonne façon d'aller au contact de votre mère : faire un choix d'adulte et vouloir le communiquer. Et vous pouvez vous féliciter pour ça.

En séance de thérapie, nous aurions exploré vos ressentis, vos sensations, vos émotions... Et je vous aurais invitée à communiquer votre besoin à votre mère d'une façon juste pour vous. Nous aurions pu co-construire une manière d'aller au contact avec les phrases à lui dire... vous auriez ressenti ce qui aurait été juste pour vous ......

En esquisse de réponse, je peux vous inviter à ressentir si ces quelques éléments peuvent vous apaiser à l'idée de parler à votre mère, c'est vous qui savez : vous asseoir à côté d'elle dans une attitude moins frontale,
- "maman, je voudrais te parler, c'est difficile pour moi de te parler, mais c'est important pour moi de te dire....",
- "je sais que c'est difficile pour toi quand je te parle de mon besoin de partir....",
- "c'est important pour moi...",
- "je suis décidée",
- "je suis triste quand tu pleures ET en même temps je...."
.... Gardez à l'esprit que vous faites ça pour vous et non "contre elle », ce sera plus facile et je vous aurais aussi aidée à envisager d’accepter que « oui, c’est vrai », ce n’est pas simple de lui parler et que vous avez « le droit » de vous sentir mal. Et c’est naturel que cela ne soit pas simple. Et votre mère a également « le droit » de pleurer, ça la touche elle d’une façon que nous ne connaissons pas, cela appartient à son histoire.
Par contre, cela ne parle pas de vous et ce n’est pas à vous de prendre cela en charge.
Je vous invite à revenir à votre zone d’influence.
Faire un choix n'est pas toujours simple.
Je vous invite également à rester prudente par rapport à un sentiment de culpabilité que vous pourriez avoir ou de vulnérabilité. C'est naturel. Reconnaissez que ces sentiments sont là s'ils apparaissent et revenez à vous.
C'est une situation qui va vous demander de la patience, de la fermeté et de la compassion et beaucoup d'acceptation sur ce que vous vivez : "oui, j'ai "le droit" de vouloir avoir mon propre chez-moi", "oui, j'ai "le droit" de sentir que j'ai du mal à en parler", "oui, ma mère a "le droit" de réagir comme cela".
Les autres sont comme ils sont et je vous invite à rester focalisée sur ce que vous voulez, vous, pour vous. Le reste ne vous appartient pas. Acceptez un éventuel conflit... regardez comment cette éventualité est acceptable pour vous...
Je vous souhaite de traverser cette phase en restant vous-même.
Prenez soin de vous.

Christelle Croizier
Gestal-praticienne Rennes

Christelle Croizier Psy sur Chantepie

17 réponses

11 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 MAI 2022

Bonjour,
Vous semblez avoir les bases solides pour prendre votre envole.
Ce qui vous bloque ce sont à priori les émotions de votre mère.
Si elle est triste c'est qu'il y a un besoin qu'elle va devoir combler mais ce n'est pas votre chemin, mais plutôt le sien.
Expliquez lui tout simplement votre besoin et que cela n'a rien à voir avec elle et peut être la rassurer sur le fait que vous vous verrez ou appelez régulièrement.
Elle s'inquiète peut être tout simplement du futur lien que vous aurez par la suite.
Ce sont ses propres peurs et vous n'y pouvez rien.
Soyez chacune à l'écoute de l'autre et proposez lui éventuellement de vous accompagner dans cette nouvelle étape pour qu'elle se sente "utile"?

Mélissa - Shiva Coaching
Coach en développement personnel et accompagnement vers le mieux-être /Human Design
Thérapie en ligne

Mélissa Shiva Psy sur La Courneuve

585 réponses

257 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour

Prendre son envol est une bonne chose et je pense que cela doit être étudier au niveau de votre vied adulte et au niveau financier..un logement en location c est parfois de argent perdu

Les mères trop fusionnelles et qui n'ont pas de conjoint cela peut être compliqué.

Prenez de la hauteur par rapport à ce pas dans l inconnu et rester proche de votre maman tout en étant aux commandes.

Cette transition est douloureuse et on peut le comprendre..le fait d avoir une vie...en dehors de sa fille ameliorerait les choses

Bon courage et ne précipitez rien

Je suis à votre écoute

Anonyme-399062 Psy sur Paris

256 réponses

148 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour

Selon les fonctionnements familiaux, il peut en effet être compliqué de vouloir quitter le domicile sans provoquer certains effets indésirables.
Pourtant, vous semblez déterminée à prendre votre indépendance même si une certaine forme de culpabilité vous tiraille.
Je vous invite à discuter ouvertement de vos besoins, et éventuellement d'expliquer à votre mère qu'il est temps pour vous de vous assumer et de prendre votre envol pour construire votre vie de femme.
Bien que je sois partagée à l'idée de devoir rassurer ses parents, je vous conseille néanmoins de faire preuve de bienveillance à l'égard de votre mère dont les inquiétudes sont peut être irrationnelles. Questionnez la sur ce qu'elle redoute et apportez lui quelques éléments de réponse pour l'apaiser.

Le temps permettra à chacunes d'évoluer en toute sérénité.
Je ne sais pas si vos parents sont toujours en couple et si vous avez des frères/soeurs mais la solitude pourrait alors la tourmenter. Ne prenez pas une responsabilité qui ne vous incombe pas et invitez la à renforcer des liens sociaux (amis, collègues, associations,...).

Vous pouvez aussi la remercier sincèrement de vous avoir accompagné pour faciliter votre autonomie. Faites preuve de gratitude et je suis convaincue qu'elle sera touchée par votre bienveillance.

Si votre communication devient compliquée, envisagez peut être quelques séances de thérapie familiale ou invitez la à s'adresser à un thérapeute pour la soutenir dans cette période de transition (qui soulève peut être chez elle des peurs enfouies).

Je reste à votre écoute si besoin,
bien à vous

Virginie AUGIAS
Thérapeute et coach en développement personnel et professionnel
Consultations en ligne ou à mon cabinet

Virginie Augias Psy sur Cadaujac

1247 réponses

2761 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Hello, en effet si votre mère se met à pleurer à l'idée que vous partiez je veux bien comprendre que cela vous mette mal à l'aise pour une question de loyauté. Or, il est important que vous arriviez à distinguer vos besoins et ceux de votre maman. Le fait que vous choisissiez quelque chose pour vous ne veut pas dire que vous ne l'aimez pas. Si votre mère à du mal à accepter l'idée de votre départ, en réalité cela la concerne et vous n'êtes pas responsable du fait qu'elle veuille vous garder auprès d'elle cela lui appartiens et c'est à elle de travailler dessus si elle le souhaite. En aucun cas vous n'ariverez à être heureuse à sa place. En ce qui est de l'aborder avec elle, en réalité plus vous serez déterminer et convaincu que cette solution est la bonne pour vous moins elle auras à redire. C'est au contraire si vous sembler peu déterminer qu'elle peut alors saisir l'occasion de vous faire douter. Attention, je ne cherche pas à diaboliser votre maman, seulement les parents oublie assez régulièrement qu'il ne font pas des enfants pour eux. Voilà voilà, j'espère que cela vous aura aider.

Fadila Ouzlifi Psy sur Le Blanc-Mesnil

143 réponses

60 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie,

Il me semble comprendre que votre mère vit seulement avec vous ? Elle a très probablement peur de la solitude, de l'éloignement qui s'en suivra. Peut être sa propre histoire fait qu'elle vive cette perspective comme un "abandon" de votre part, si elle a l'impression d'avoir vécu "pour votre bien".
Si vous vous sentez si mal à aborder ce sujet, c'est que la situation (ou ce que votre mère vous a dit ou fait comprendre...) a fait que vous vous sentez coupable de partir.
Or, il est tout à fait naturel et dans l'ordre des choses que les enfants "prennent leur envol" : c'est même la condition indispensable pour qu'ils puissent construire leur propre vie, voire leur propre famille.

Vous pouvez commencer par dire à votre mère que vous avez du mal à lui en parler, que vous savez qu'elle vive mal cela, mais que ceci ne signifie en rien que votre lien change.
Et il faut tenir bon..., quoi qu'elle dise : préparez vous à affronter une discussion culpabilisante, sans vous sentir fautive de quoi que ce soit.
¨
Par ailleurs, vous pouvez demander le soutien d'un-e membre de la famille qui comprend votre démarche et à qui votre mère fait confiance.

Je vous souhaite de réussir à quitter le domicile de votre mère, sans culpabilité aucune.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4433 réponses

12188 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie,
Votre mère est en situation de dépendance affective vis à vis de vous. Mais elle a aussi une vision très égotique de votre relation : cela ne la dérange pas,apparemment, de vous demander de vous "sacrifier" pour rester auprès d'elle. Elle ne voit que son intérêt à ne pas vivre seule. De votre côté, vous n'osez pas lui dire la vérité, c'est à dire votre envie légitime de prendre votre indépendance parce que vous avez peur qu'elle vous rejette si vous réalisez cette envie.
Pour sortir de ce schéma souffrant, vous devez d'abord travailler sur votre propre culpabilité : ce que vous voulez accomplir est normal et vous avez besoin de l'ancrer au plus profond de vous même. Tant que vous éprouverez cette culpabilité, votre mère le ressentira et s'engouffrera dans cette faille. S'éloigner un peu n'est pas abandonner et c'est à votre mère de régler ses propres dysfonctionnements, sa peur de la solitude, d'organiser sa vie en arrêtant de la centrer autour de vous.
Alors, vous avez raison de faire les démarches nécessaires pour trouver un logement.
Peut-être auriez vous, oui, besoin d'être un peu accompagnée pour concrétiser cela dans la matière et surtout vous libérer de l'emprise de votre Maman qui ne date sûrement pas d'aujourd'hui...
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4544 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie,

Votre besoin d’autonomie est tout à fait logique, légitime et sain.
Votre mère doit n’étayer sur vous et a créé de la fusion jusqu’à ne tenir compte que ses besoins à elle et nier les vôtres !
Il vous faut en effet vous sortir de ce lien pas très sain, qui vous empêche de prendre votre envol, surtout a 26 ans !

Continuez vous recherches d’appartement pour trouver le bon où vous serez Enfin CHEZ VOUS.
Vous n’aurez plus qu’à la mettre devant le fait accompli et elle n’aura rien à dire.
Si elle tente de vous culpabiliser par les pleurs et «  imaginer » qu’on vous manipule, cela montre aussi qu’il y a de la manipulation en elle et qu’il est impératif d’en sortir.

Je vous conseille un accompagnement psychologique pour cette transition afin de ne pas céder à ce chantage affectif qui montre que le bonheur de sa fille ne prend pas le dessus sur le confort de la vie actuelle de votre mère .
Des psys seront également là pour elle, afin qu’elle puisse régler SON problème au lieu de vous le faire subir et porter.

Je reste à votre écoute avec bienveillance si vous souhaitez approfondir ces questions et recevoir des outils pour aller de l’avant.

Anne-Claire Plantey
Psychanalyse active/ coaching positif

Anne-Claire Plantey Psy sur Saint-Martin-de-Hinx

106 réponses

40 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie,

Je vous invite à découvrir la CNV, Communication Non Violente, qui en 4 étapes permet de se connecter à soi-même. Je vous invite à jouer à ce petit jeu d’abord avec vous-même, puis avec votre mère.

1 → Observation : Vous souhaitez déménager.
2 → Ressentis, émotions : Comment vous sentez-vous avec cette pensée ? Êtes-vous joyeuse ? Émoustillée ? Inquiète ?
3 → Quels besoins seraient nourris dans ce nouveau lieu de vie ? Besoin d’autonomie, d’indépendance ? Besoin d’évolution ? Besoin de sens ou de réalisation ?
4 → Goûtez à tous ces besoins qui seront nourris. Et en même temps connectez-vous à votre mère et prenez le temps de faire ce même chemin avec elle.

1 → Observation : Vous souhaitez déménager.
2 → Ressentis, émotions : Demandez-lui comment elle se sent avec cela ?
Peut-être vous dira t-elle qu’elle est inquiète ou triste. Peut-être y aura t-il de la colère ou de la peur ?
3→Quels besoins pourrait-elle identifier ? Aurait-elle besoin de reconnaissance, de considération et de sécurité ? Besoin de compréhension, de prendre soin ?
4 → Imaginez maintenant ce qui serait bon pour elle. Que vous communiquiez avec elle une ou 2 fois par semaine ? Que vous lui proposiez de déjeuner avec elle un midi par semaine ? D’aller la voir un dimanche sur 2 ?
Faites-lui des propositions concrètes.

Votre mère est une adulte, elle est en capacité de se gérer, de s’occuper de ses besoins. Vous pouvez lui proposer du soutien, de l’amour.
Vous êtes également une adulte, vous avez la responsabilité de vous occuper de vous !
Imaginez-vous rester encore une année ? 2 ou 3 ou 10 ? Quelle serait la limite pour vous ?
Si vous vous posez la question maintenant, c’est que ce besoin d’autonomie et de liberté est présent très fortement en vous. Saisissez-le avant qu’il ne s’éteigne ! Vous êtes vivante, soyez libre de vivre ce qui est bon pour vous !

Et plus vous montrerez à votre mère que vous êtes en capacité de vous occuper de vous, et plus elle s’autorisera à s’occuper d’elle. Cela s’appelle un effet miroir...

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1918 réponses

2158 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie
Tant mieux que vous soyez prête à partir de la maison, cela va dans le sens de la vie. Les enfants sont mis au monde pour qu'ils puissent à leur tour vivre leur propre vie. (votre mère a quitté sa propre mère, elle aussi pour vivre sa vie)
Votre maman est triste car votre départ va sans doute créer un vide. Pourtant cela ne doit pas vous retenir auprès d'elle.
Petit à petit elle va accepter, et trouver un nouvel équilibre dans ce nouveau schéma.
J'imagine qu'au fond d'elle, elle a envie du meilleur pour vous, mais elle a du mal à changer de place par rapport à vous, à accepter que vous avez beaucoup moins besoin d'elle.
Remerciez-la pour tout ce qu'elle vous a appris, apporté, comment elle vous a aimée, à quel point elle a été une bonne mère pour vous, et que grâce à elle vous êtes devenue une adulte et avez envie de croquer la vie à pleine dents. Qu'elle est très importante pour vous.
La fête des mères arrive bientôt, ce serait le bon jour pour lui annoncer votre départ.
Si vous vous sentez encore mal à l'idée de lui en parler, n'hésitez pas à prendre un rdv pour vous renforcer et prendre confiance dans votre démarche
Avec grand plaisir, en présentiel ou en visio, les deux sont bien.
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6339 réponses

3461 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour à vous,

Je vous propose de vous reliez à votre cœur afin de trouver votre courage, ainsi que la douceur, la compréhension nécessaire pour votre déménagement. ,
Je pense que vous vous faites de grands films sur votre départ, votre maman va pleurer certes, mais avec Amour.
Posez-vous les bonnes questions : A savoir de regarder vos peurs qui se reflètent dans l'énergie de votre maman;
de regarder votre culpabilité qui vous font projeter une énergie d'incompréhension pour votre maman.
Votre mère vous a élevée durant 26 ans , Vous comprenez que ses repères soient chamboulés, que sa vie sera différente. Les changements font toujours peur. Restez forte, confiante dans votre amour , soyez rassurante, en expliquant que vous êtes heureuse de prendre votre envol. Remerciez votre maman de vous avoir donné cette possibilité. dites lui que vous l'aimez, Organisez , mettez en place des rendez-vous, physiques, téléphoniques, activités, afin de rester en contact avec celle-ci.
Tout cela sera en apparence pour la rassurer, mais également et surtout pour vous. Afin de vous rassurer !
Nous pouvons tout dire avec DOUCEUR ET AMOUR;

"La connaissance de soi" - "L'expansion de conscience" sont des outils formidables, efficaces qui répondent à votre demande. Je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage de trois jours qui changera votre vie. Je reste à votre écoute. Cordialement. Christine LORIJON

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1997 réponses

1032 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie,

Vous vous apprêtez à franchir un cap important dans votre vie, il est normal de vous poser des questions.
Ce faisant, vous marquez un avant et un après aussi pour votre mère, et si je comprends bien c'est là que ça bloque.
Voyez-vous, même si c'est dur pour votre maman et que vous pouvez la rassurer de votre amour, et qu'il ne s'agit pas d'un abandon, d'un adieu, par amour elle devra aussi vous laissez partir, car c'est ce qui pourrait vous arriver de meilleur... faire votre propre vie et enfin devenir qui vous êtes pour reprendre une fameuse expression !
Restez vous maintiendra artificiellement dans un cocon dépassé qui vous étouffera et ne sera pas bon pour vos relations.
Rassurez-vous vous ne trahissez ni n'abandonnez votre mère, vous acceptez de vivre la vie qu'elle vous a donné...
Remerciez-la sincèrement et permettez-lui de vivre la sienne en passant à une autre étape, votre besoin est sain et normal.

Bien à vous

Xavier Dubouch

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

518 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour,

Il est temps pour vous de prendre votre envol et de quitter le nid familial. Cependant, votre mère vous refuse cela par peur de perdre son statut de mère pour reprendre celui de femme. Votre mère est-elle seule dans sa vie intime ? Cela pourrait expliquer sa peur devant votre départ.
Vous devez la rassurer, lui dire que vous serez toujours sa fille, qu’elle pourra vous voir régulièrement (sans toutefois empiéter sur votre vie), mais que vous avez besoin de vous émanciper de cette protection maternelle que vous jugez aujourd’hui étouffante.

Je reste à votre disposition et à votre écoute,

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3524 réponses

3579 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie,

Je comprends le sentiment de votre maman, et votre besoin d'indépendance,
Votre maman a peur de voir son nid vide et vous, vous avez terriblement besoin de votre intimité.

Rassurez là,
Vous viendrez la voir souvent et grâce à elle, vous avez des bases sûres, vous vous sentez prête à passer le cap et à prendre votre indépendance, votre bonheur n'en est que plus grand et votre maman ne cherche qu'une chose, votre bonheur.
Elle sera fière et heureuse par la suite.

Je reste à votre écoute,
Bien à vous et j'espère que vous trouverez ce qui vous convient.
Aurélien Hermitte

Anonyme-400942 Psy sur Cannes

176 réponses

411 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2022

Bonjour Julie,

Je comprends votre inquiétude pour votre maman. Peut être connaissez-vous le syndrome du nid vide, il est possible que votre maman passe par là au vu de sa réaction.

Tranquillisez la sur son incroyable éducation et votre grande capacité à vous autonomiser, désormais grâce à son dévouement vous voilà prête à sauter le pas. C’est une belle nouvelle.

Restant à votre écoute
Excellente installation
Marjorie Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10880 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13300

questions

réponses 136950

réponses