Comment réagir à ce souhait de ma petite amie ?

Réalisée par Naushika · 16 avril 2021 Aide psychologique

Bonjour.
Je suis Léo, 21 ans, je vis au Japon, à Tokyo, depuis plus d'un an, et ma copine est japonaise, 23 ans. Ce qui implique bien sûr pas mal de problèmes, de différences culturelles, de communication... Ce qui n'est pas difficile à gérer, je dois dire. Nous sommes tous deux très ouverts d'esprit, passionnés par la culture de l'autre, et on apprend tous les deux la langue. De plus, elle a quelques troubles psychologiques assez sérieux, qui remontent à son enfance. Son père qui disparaît de sa vie en prison, réapparaît quelques années plus tard, pète les plombs et essai de la violer, son expérience avec un homme ultra possessif qui la séquestrait et la frappait, une mère qui l'aime mais qui n'était pas toujours là pour s'occuper d'elle (c'était plutôt ses grands parents)... Tout ça pendant son adolescence. De là, elle s'est créé une sorte de "reset" mental, qui l'a fait oublier pas mal de choses et d'émotions, jusqu'à ne pas en reconnaître ses amis qu'elle voyait quotidiennement, n'avoir aucune certitude que sa famille est bien la sienne, etc... Aussi, elle a développé un trouble de la personnalité borderline, même si elle présente des caractéristiques comportementales différentes par rapport aux autres atteints de ce problème. Elle va voir chaque semaine, depuis un mois, un excellent psychologue à Mejiro. Alors bien sûr, c'est difficile. Mais j'ai une passion (peut-être un peu malsaine), pour ce genre de personnes. J'ai moi-même quelques soucis, et pense être apte à la comprendre. Je fais tout pour qu'elle aille bien. Presque tout.

Après cette longue introduction, voici mon actuel problème. Cette fille, ayant donc une confiance en elle très limitée, s'est mis en tête qu'elle voulait... Changer de visage. Faire plusieurs changements, au niveau des yeux, du nez, du menton... C'est une fille absolument magnifique, qui n'a certainement pas besoin de ça physiquement. Moi, je l'aime comme elle est. Et c'est une chose que je refuse égoïstement. J'essaie régulièrement de lui avancer mes arguments pour qu'elle ne fasse pas une chose pareille. Jusqu'à hier soir, où elle rentre à la maison. Tout va bien. Puis je la regarde, comme à mon habitude. Elle me demande alors si je remarque quelque chose. Rien. Puis elle me demande de regarder attentivement son menton. Et là je comprends. Elle a reçu une injection, qui l'a légèrement modifié (c'est censé durer un an puis disparaître). Et ma réaction n'était certainement pas celle que j'aurais dû avoir. Je lui ai dit que c'était vraiment dommage, qu'elle n'avait pas besoin de ça, qu'elle aurait dû m'en parler, qu'il ne fallait surtout pas qu'elle continue ce genre de choses. Et quand elle m'a demandé si je trouvais ça beau, j'ai répondu "je ne sais pas", et j'ai gardé un long silence. S'ensuit une dispute à la japonaise... C'est à dire, rien... J'ai beau lui parler, elle me répond presque pas. Puis je constate au bout d'un moment qu'elle pleure. À cette vue, épouvantable, de ce que j'avais provoqué, j'ai lâché quelques larmes et me suis rendu compte de mon erreur. Je tente de m'excuser, la supplie de me répondre, de me parler, de m'engueuler franchement... Rien. Elle fini par se lever, me regarde, et me dis que tout est fini. Alors j'ai parlé, beaucoup parlé, et elle m'écoutait. Elle est toujours aussi amoureuse de moi, et réciproquement. Si elle souhaite arrêter, c'est pour moi. Elle m'a souvent dit qu'elle n'était pas assez bien pour moi, trop compliquée et difficile à vivre. Et j'ai toujours trouvé les mots pour la rassurer. Hier aussi. On a tous les deux besoin de l'autre. On a tous les deux aucune confiance en nous, et le fait d'être aimé par l'autre nous apporte beaucoup d'estime pour nous même. Je lui ai dit que je ne me sentirais pas aussi à l'aise avec une fille "normale", de peur de trop recevoir sans pouvoir donner. Et surtout (sortez les violons, c'est franchement niais) je l'aime, plus que tout au monde. Donc après beaucoup de larmes des deux côtés, nous choisissons de rester ensemble. Mais elle garde toujours en tête cette envie de changer de visage. Et j'ai extrêmement peur de ma prochaine réaction. Auriez-vous des conseils, à la fois pour elle, pour la faire réfléchir, et pour moi, pour trouver les mots, ou bien pour mieux supporter la situation si rien n'y fait ? J'avoue me sentir très mal, en écrivant ceci, et j'ai vraiment besoin de soutien. Je vous remercie énormément, d'avance. Ne serait-ce que pour avoir lu.
Léo.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 16 AVRIL 2021

Bonjour Léo,
Le désir de votre amie de changer de visage est problématique au delà du fait qu'elle soit déjà très jolie, car cela est sans doute prise dans son trouble psychologique et vise à mettre au loin la personne souffrante en elle. Votre refus s'explique peut-être aussi en vertu de cela. Vous vous aimez tous les deux peut vous aider à traverser ce qui pour vous relève d'une épreuve et pour elle d'une solution à sa souffrance. Cependant l'amour ne guérit pas des souffrances psychiques profondes et il est important qu'elle prenne en compte et questionne son désir dans sa thérapie. Votre message indique aussi la place que vous prenez dans le couple, où vous vous sentez avoir une vraie place quand l'autre a besoin de vous, le "conjoint-thérapeute" pourrait-on dire, faites attention à ne pas vous oublier en vous centrant trop dans ses souffrances. Elle doit aussi entendre pourquoi c'est difficile pour vous de supporter son choix et veiller sur vous comme vous veillez sur elle.

Olivia QUETIER Psy sur Paris

106 réponses

164 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AVRIL 2021

Bonjour Léo,
Vous avez mis le doigt sur le problème : vous n'avez, ni l'un ni l'autre, confiance en vous. Cela mériterait d'être confirmé, bien sûr car je ne connais pas votre amie, mais il est possible qu'elle soit porteuse de la blessure de rejet. Elle a cette fausse conviction qu'en changeant son visage (qu'elle n'aime pas et dont elle ne voir pas la beauté), elle se mettra à l'abri de ce qui lui fait le plus peur : être rejetée. Vous avez beau lui dire tout ce que vous voulez, cela ne marche pas parce qu'elle ne s'aime pas elle-même. Ce n'est que par un processus de guérison de son "enfant intérieur (mémoires des premières années de sa vie) qu'elle pourra apprendre à s'aimer et ne plus éprouver le besoin de se changer.
De votre côté, sa décision vous déstabilise : seriez-vous un peu contrôlant ? cela voudrait dire que vous portez la blessure d'abandon. Les modifications physiques (finalement minimes puisque vous ne l'aviez pas remarqué) vous feraient éprouver la peur (inconsciente) de la perdre. A moins que sa transformation soit une catastrophe, je vous conseille de l'accepter, cela la rassure.
Oui, vous auriez besoin de travailler l'un et l'autre sur vous. Votre autre est déjà en lien avec un très bon psychologue, maintenant, tout dépend de l'approche et des techniques employées. En attendant, je vous conseille la lecture de cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même".
Si vous avez besoin d'aide de votre côté, je pourrais vous accompagner.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2082 réponses

1241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AVRIL 2021

Bonjour Léo,
Vous ne vous sentiriez "pas à l'aise avec une fille normale, de peur de trop recevoir sans pouvoir donner ". Paradoxalement, vous semblez avoir endossé le rôle du sauveur de votre petite amie qui ne va pas bien, au point d'être prêt à renoncer à votre spontanéité face aux tentatives de votre amie d'effacer à l'extérieur ce qui lui rappelle ce qu'elle porte à l'intérieur. Votre manque de confiance en vous s'inscrit dans votre histoire, qui entre sûrement en résonance avec celle de votre amie en termes de souffrance enfouie. C'est probablement le ciment de votre attachement pour elle. C'est une bonne chose qu'elle voit un psy car ses blessures sont profondes. Mais qu'en est-il des vôtres ? Êtes vous prêt à vous sauver ? Malheureusement, on ne sauve jamais personne contre son gré. C'est même la limite de toute thérapie.
Chaleureusement
Catherine Couvert

Catherine COUVERT Pour naître à soi Psy sur Lyon

358 réponses

206 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AVRIL 2021

Bonjour Léo,

Je vous remercie pour le partage ici.

Vous recherchez des conseils pour la faire changer d'avis, car vous la trouvez belle comme elle est. C'est tout à votre honneur de la voir ainsi, mais si elle ne souhaite pas poursuivre ainsi et que par ces actes chirurgicaux, elle fuit son corps maltraité par le passé, je ne vous conseille pas de l'en dissuader par des mots blessants. La culpabilité est trop forte pour elle et ce changement lui fait du bien, acceptez le tout en lui signifiant que pour vous, elle est et restera belle. Sécurisez là et laissez lui le choix.

J'ai la chance de suivre de nombreux couples expatriés et de cultures différentes, il s'avère que pour votre partenaire japonaise, ces actes chirurgicaux sont très tendances.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Marjorie LUGARI Psychanalyste Sexothérapeute
Retrouvez moi en visio via Doctolib pour plus de simplicité dans votre emploi du temps

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

1730 réponses

2144 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 AVRIL 2021

Bonjour Léo,

Votre "copine" a été abusée, son corps pris comme objet, ce qui est très douloureux, tellement douloureux parfois qu'on se coupe de tout, des sensations, des souvenirs, des autres, de soi... La chirurgie esthétique fait aussi le corps comme objet qu'on pourrait modeler à sa guise. Peut-être sentez vous une forme de violence faite à elle-même et cela vous heurte, vous qui l'aimez comme elle est?

Je suis interpelée par vos propos : j'ai une passion peut-être un peu malsaine pour ce genre de personne. Ce genre de personne qui ayant peu d'estime pour elle-même vous permet de sentir plus de confiance en vous?
En êtes-vous dépendant?
Etes-vous sûr que ce soit la même chose pour elle? Comment reçoit-elle ce que vous donnez?
Les personnes ayant une bonne estime d'elle-mêmes n'ont rien à recevoir, pas besoin d'amour ou de soutien?
Vous parlez du passé de votre "copine" mais pas du votre. Peut être serait il constructif pour vos relations de couple de regarder ce qui se joue pour vous?

Hélène VERDIER Psy sur Saint-Cloud

18 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AVRIL 2021

Bonjour,
Vous aimez votre copine et vous souhaitez être bienveillant avec elle. Cependant, ses décisions ne vous plaisent pas.
Il est parfois difficile d'accepter l'autre comme il est, faire preuve de tolérance.
Je comprends que vous ne vouliez pas qu'elle se "défigure" par la chirurgie esthétique mais quel est son son point de vue à elle ?
Vous ne pouvez pas lui imposer votre opinion.
Vous pouvez utilement continuer de vous parler et de lui montrer votre amour (qui n'est absolument pas niais :) ou bien vous faire aider par un psy ?
Bon courage
Dominique

Dominique Louvel Psy sur Quimper

536 réponses

365 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 AVRIL 2021

Léo bonjour,

Je comprends votre désarroi, est ce que vous avez besoin que votre compagne comprenne que vous l'aimez tel qu'elle est ? et qu'elle n'a pas besoin de se transformer ? Que craigniez vous qu'il se passe pour vous si elle se fait refaire le visage ?
J'imagine que changer de visage est une stratégie d'un protecteur intérieur, comme se couper des émotions, ne plus se souvenir si sa famille est bien sa famille, changer de tête pour ne plus être qui on est : une personne qui porte des souffrances. Comment c'est pour vous ce que je dis ?
Si besoin je suis à votre écoute, bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/ifs-un-modele-psychotherapeutique-novateur
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1064 réponses

701 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 10650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12450

psychologues

questions 10650

questions

réponses 61250

réponses