Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment résoudre les problèmes d'apprentissage d'un enfant ?

Réalisée par Isabelle le 13 mars 2012 3 réponses  · Test QI

J'aimerais savoir comment résoudre les problèmes d'apprentissage d'un enfant. Est-ce que réaliser un test de QI pour enfant peut m'aider ? Est-ce suffisant ?

Meilleure réponse

Bonjour,

Les problèmes d'apprentissage d'un enfant peuvent être d'origines diverses. Le test de QI n'est pas une solution en soi, il est un outils qui va permettre de savoir si votre enfant a des difficultés ou une avance dans son fonctionnement cognitif, dans tel domaine plutôt que tel autre (par ex. les apprentissages verbaux, non verbaux, abstraits, vocabulaire, etc.), et ainsi de mieux cerner, d'être plus précis sur les difficultés en question et, en fonction des résultats, pouvoir adapté derrière la pédagogie, les moyens d'apprentissage et les difficultés à travailler en priorité. Le test de QI peut donc être une première étape dans ce parcours pour mieux cerner les difficultés d'apprentissage mais il se peut que ce ne soit pas suffisant puisque les causes peuvent être diverses. Bonne continuation.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Comme l'a très bien précisé ma collègue plus haut, les difficultés d'apprentissages sont aussi diverses dans leurs manifestations que dans leurs origines. Et tout un tas de questions pourraient être soulevées.

Ceci dit, un test d'efficience intellectuelle pourrait s'avérer utile, non pas pour définir un QI à proprement parler, mais pour mettre l'accent sur les domaines dans lesquels l'enfant en question est en réussite et ceux dans lesquels il éprouve des difficultés. Le but de l'évaluation sera alors d'orienter la prise en charge en fonction de tout ceci.

Aussi, il arrive très souvent que les difficultés d'apprentissage s'ancrent dans des problématiques affectifs, qui sont tels que l'enfant a du mal à se poser et à entrer dans les apprentissages. Dans le cas d'un bilan psychologique, le psychologue devra pousser davantage l'examen en prenant en considération cette sphère affective. En fin de compte, l'affectif et le cognitif sont liés et ne peuvent être appréhendés indépendamment l'un de l'autre.


En vous souhaitant bon courage,

Sonia Ouali
Psychologue pour enfants et adolescents

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

11 AVRIL 2012

Logo Sonia Ouali Sonia Ouali

7 réponses

8 J'aime

Bonjour Isabelle,

Lorsqu’il s’agit de résoudre un problème, aucun test ne peut être une fin en soi et donc suffisant.

Tout d’abord les tests ne sont pas faits pour soigner mais plutôt pour diagnostiquer. Et même sur ce dernier point faire un diagnostique sur la base d’un test n’est pas très sérieux, il faut voir l’interprétation qui en est faite et ce qui se passe pendant la séance. Et c’est ce qui se passe qui nous intéresse, plus que le résultat chiffré que l’on pourrait obtenir.

Et pour ce qui est de résoudre un problème d’apprentissage, faire un diagnostique est aussi insuffisant. Cela donne une piste, donne un repère à celui qui a posé le diagnostique, mais on est encore loin du compte. Donc entre passer un test de QI et résoudre un problème il y a tout un monde !

Pour vous donner un exemple, je m’occupe depuis des années d’enfants surdoués, que l’on nomme maintenant enfants à « haut potentiel ». Or cela fait des années que je ne fais plus passer de tests de QI. Je trouve cela tout simplement démodé ! Je préfère réaliser des évaluations qualitatives, qui me permettent aussi d’envisager un plan de traitement. Aujourd’hui il existe plusieurs tests de QI, parfois c’est d’autres quotients qui sont évalués comme le quotient émotionnel. Certaines associations ont leurs propres tests étalonnés, etc. Il y a trop de points de vues différents et de différences culturelles qui rendent ces tests moins fiables.

Il vaut mieux s’intéresser directement à ce qui est en mouvement chez l’enfant, repérer aussi les contradictions des adultes qui s’occupent de lui, et l’accompagner pour qu’il développe tout son potentiel, sans compliquer encore son existence avec des théories qui lui sont étrangères. Souvent les enfants voient trop de thérapeutes en tout genre, qui rajoutent à leur confusion, blocages affectifs et incompréhension du monde. Je pense qu’il ont besoin d’y voir plus clair, de sécurité et de repères, bien plus que de mesures éducatives et d’évaluation sur leurs performances actuelles.

Au plaisir de vous apporter une aide sur d’autres interrogations,

Eric FAUCHER
Psychologue clinicien, Psychothérapeute.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 MARS 2012

Logo Eric FAUCHER Eric FAUCHER

20 réponses

80 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Comment résoudre un traumatisme d'abandon familial ?

4 réponses, dernière réponse le 06 Juillet 2018

Les conséquences d'un manque affectif durant l'enfance

5 réponses, dernière réponse le 13 Octobre 2018

Problèmes relationnels, HPI

2 réponses, dernière réponse le 19 Août 2018

Comment faire face à la maladie d'un proche?

1 réponse, dernière réponse le 13 Novembre 2017

Comment être moins exigeante avec mes enfants ?

4 réponses, dernière réponse le 17 Octobre 2017

Problème de famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 13 Octobre 2017

Juste infidèle ou autre problème ?

2 réponses, dernière réponse le 02 Février 2016

Questions sur les examens de type qi?

5 réponses, dernière réponse le 18 Octobre 2018