Comment s'arrêter de penser et partager ses pensées ?

Réalisée par Sophie · 25 oct. 2016 Anxiété

Bonjour,

J'ai 18 ans et mon problème et que je n'arrive pas à arrêter de penser. Je pense sans cesse, du réveil au coucher. Souvent, je pense tellement que je peux prendre entre 2 et 3 heures pour m'endormir. La plupart du temps je me pose des questions sur la vie, la mort, pourquoi on n'existe... Les seuls moment ou j'arrive à ''stopper'' mes pensées c'est quand je lis. Avant cela ne me déranger pas mais maintenant je n'arrive plus à le supporter, mes pensées me coupe du monde. Je n'ai presque pas d'amis car je parle très peu (je n'arrive pas à coordonner mes pensées et ce que je dit). De plus, depuis quelque temps je n'arrive plus à travaille ( au bout de 5mn de cours je repars dans mes pensées) donc j'ai des notes moyenne. Cela est vraiment devenu un handicap. Il y a 5ans, ma mère ma fait faire un test de précocité qui était positif. Cela pourrait-il avoir un rapport avec mon problème ? Comment puis-je arrêter de trop penser et me concentrer sur ma scolarité et me faire des amis ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 25 OCT. 2016

Bonjour,
Penser est normal, l'individu pense tout le temps, le problème c'est la manière dont on pense, et le contenu de nos pensées.

Ce que vous décrivez c'est de la rumination qui vous empêche de trouver le sommeil et des questions existentielles.

Je doute que votre test de précocité soit en rapport avec votre rumination.

Je pense qu'il y aurait besoin d'une thérapie pour explorer cette peur existentielle.

Car sans rien connaître de vous, de votre contexte familial, il est difficile de vous répondre plus clairement.

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3044 réponses

11919 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 NOV. 2016

Bonjour,
En ayant en moyenne 60000 pensées /jour , il est bien normal de "penser beaucoup" n'est ce pas ?
Lorsque ceci devient parasitant pour nos activités, responsabilités...il est intéressant en effet de consulter. L'hypnose offre la possibilité d'être accompagné pour que vous fassiez émerger la ou les solutions,les possibles pour ramener un calme mental après avoir observé, identifié consciemment ou pas les raisons et moyens d'intervenir pour ancrer un nouvel état ...Tout cela étant possible avec plus d informations sur comment vous vivez ,ressentez,pensez,voyez ce "problème" ?
Je ne sais si vous savez que vous êtes l experte de votre problème, personne mieux que vous connais celui ci, ce qui fait donc de vous l'experte de votre solution, Vous avez les réponses en vous, avec un accompagnement vous atteindrez le résultat désiré.

Marie Louise BAICHERE Psy sur Montpellier

3 réponses

10 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 NOV. 2016

Bonjour Sophie,

La Méditation, la Sophrologie peuvent t'aider à sortir de ce cercle vicieux. Aussi l'Action, le Sport, Nager, Courir, Respirer en étant présent à ses sensations , et à la Nature ...

Aléna Sindilaire Psy sur Toulon

203 réponses

358 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 OCT. 2016

Essayer la Méditation de Pleine Conscience : c'est une excellent technique pour maîtriser son activité mentale. Il existe un bon centre de formation à Paris : Cogito'Z.
Vous pouvez aussi faire du Yoga et autres activités similaires.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2016

Bonjour
Effectivement votre éventuelle précocité peut expliquer cette hyperactivite cérébrale, cette difficulté à vous poser et vous concentrer.
Il me semble important que vous trouviez un espace de parole pour vous poser et réfléchir sur toutes ses pensées ainsi que les difficultés que cela engendre.
L'important est de ne pas vous isoler et maintenir votre activité.
Je reste à votre disposition.

Desnoues Julie Psy sur Gujan-Mestras

1 réponse

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2016

A l'adolescence puis tout au long de la vie, on se pose des questions sur la condition humaine, cela est normal. Chacun a à trouver sa manière d'y répondre, son voyage à faire. Vous dites être envahi de pensées au point d'être freiné ou dérangé dans votre quotidien. Il faut effectivement s'en soucier. Pour chaque personne ce qui provoque ce flux continue peut être différent. Souvent cela peut être des émotions ou des pensées justement que l'on voudrait ignorer et que l'on s’ingénie inconsciemment à repousser par des pensées récurrentes, par des actions que l'on ne comprend pas vraiment. Le mieux c'est de rencontrer quelqu'un pour en parler et comprendre ce qui vous préoccupe vous particulièrement. En tout cas, ne pensez pas que vous êtes le seul à qui ça arrive. Savoir faire avec soi et avec la vie peut requérir d'en passer par quelqu'un d'autre. Bon courage.

Delphine Ducros Psy sur Cassagne

1 réponse

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2016

Bonjour,
A vous écouter, il serait intéressant de savoir ce qui vous apaise pour vous endormir. Quel type de lecture? Des livres pour réfléchir sur des problèmes existentiels, scientifiques etc.. ou des livres type romans, voire bande dessinée. Ceci afin de savoir qu'est-ce que cela nourrit en vous pour vous apaiser. Vous savez comme quelqu'un qui a faim et qui n'arrive pas à s'endormir. Vous avez peut-être faim de quelque chose: de pouvoir vous évader dans l'imaginaire, les émotions, ou de pouvoir au contraire nourrir votre soif de savoir ou...Est-ce le fait de trop penser qui est le noeud du problème ou de ne pas oser libérer, partager vos pensées, les nourrir ou de ne pas accueillir vos émotions, celles qu'on a dans le coeur, dans le corps? Bien entendu, un hypnothérapeute par exemple, peut vous aider en ce domaine.

Jean-Luc KERDRAON Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

788 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2016

Bonjour,
Les pensées incessantes et envahissantes sont effectivement en lien avec la précocité intellectuelle. Une des particularités des personnes "surdouées" est cette pensée en arborescence qui parfois, alors que c'est une reelle force, peut devenir un réel handicap.
Avant tout, il est important, de comprendre ce mode de fonctionnement particulier ( hypersensibilité, hyperesthesie des 5 sens, labilite émotionnelle etc...) avant d'apprendre à apaiser ce tourbillon.
Il est important d'aller voir, si le besoin s'en ressentait, un psychologue spécialisé dans le domaine afin non seulement de pouvoir avoir des reponses rapides et adaptées mais aussi d'éviter certaines erreurs diagnostiques qui peuvent être faites, car certains comportements ou traits de caractères de la précocité ( de par ce fonctionnement particulier ) peuvent induire en erreur.
Rassurez-vous il est possible d'être précoce, d'avoir des amis, de réussir ses études ....d'être heureux tout simplement, même avec un " esprit compliqué ".
Commencez peut-être par lire un ouvrage sur l'adulte surdoué afin d'y trouver une reconnaissance de vos difficultés et quelques explications.
Cordialement.

Valérie Karpik Psy sur Eaubonne

17 réponses

55 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2016

Bonjour,

Une thérapie neurocognitive et comportementale vous aiderait à vous remettre en marche.

LE MOULLEC Sylvie Psy sur Quimper

158 réponses

403 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 OCT. 2016

Bonjour Sophie,
Notre cerveau fonctionne un peu comme un Restaurant à Sushi. Le cerveau étant le cuisinier qui mets les plats sur les rails qui tournent autour de la salle. C'est Vous qui choisissez les plats que vous prenez sur les rails mais ce n'est pas vous qui mettez les plats mais le cuisinier. Il n'est pas possible de ne pas penser mais vous pouvez choisir ce que vous voulez prendre à votre compte.
Cela s'apprend de manière assez simple la pleine conscience peut vous y aider assez facilement si vous voulez tester.
ACT par exemple est une thérapie tout à fait adaptée à vos questions actuelles. Je reste à votre disposition pour faire avec vous les exercices d'apprentissage.
Bien cordialement à vous
Pierre Carnicelli
Psychologue membre de l'Association Francophone des sciences comportementales.

Pierre Carnicelli Psy sur Saint-Prix

8 réponses

20 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 OCT. 2016

Bonjour Sophie,
Vos pensées semblent devenir... envahissantes, peut-être pour combler un grand... vide... relationnel que vous supportez de moins en moins ? La précocité peut en effet... isoler.
Quoiqu'il en soit, il existe deux parades : l'action concrète en journée (revenir au corps : quand on est bien concentré sur ce que l'on fait (et qui nous plait, sinon pas de bonne raison de resté attentif !), on ne pense à rien d'autre) et la relaxation par centrage sur sa respiration (avant de s'endormir).
Autre piste plus essentielle pour calmer votre mental : nourrir votre coeur ! Pour... combler le vide et entrer en relation, je vous conseille d'identifier et prendre soin de VOS besoins... pour mieux vous relier ensuite aux personnes qui vous correspondent et donc vous respecteront.
Bon cheminement au coeur de... vous-même.

ARGA Annie Psy sur Semur-en-Vallon

19 réponses

84 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 OCT. 2016

Bonsoir Sophie,

Oui, il se peut que ce qu'on a nommé "précocité" chez vous soit en lien avec votre façon de penser sans arrêt et le contenu de vos pensées, sur un fond de hypersensibilité (voire d'anxiété) que les questionnements existentiels entretienent.

Et vos pensées, différentes de celles des filles de votre âge, peuvent également vous isoler.

Détourner son attention de ces pensées envahissantes, faire baiser l'anxiété, pouvoir se concentrer sur un sujet qui vous intéresse ou qui vous est nécessaire pour la poursuite de vos études est important, et ça peut s'apprendre à travers une thérapie menée par un(e) thérapeute qui a l'habitude de travailler avec des personnes comme vous.

Le changement de certaines de vos croyances qui probablement "invalident" vos échanges avec les autres et l'ouverture sans crainte vers le monde qui vous entoure va aussi vous permettre de vous faire des amis.

Je vous souhaite d'arriver à dépasser vos problèmes actuels !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1756 réponses

5465 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 OCT. 2016

Bonjour Sophie,

De mon côté, je pense qu'il est très connu que pour un IP (intelligent précoce), la pensée cause beaucoup de tourments. (même si elle en pose à tout le monde).
Dans votre particularité, elle en cause car votre manière de penser est spécifique, mais elle tourne dans la tête de manière assomante, et d'un ecertaine façon "vide", car quoi faire concraitement de vos réflexions.
Je vous conseille vivement 2 choses.
Je ne peux pas citer un ouvrage ici, mais quelques bons livres existent sur le sujet. Vous pourriez vous y reconnaitre.
D'autre part, je vous souhaite de consulter quelqu'un qui connait ce sujet.

Le mal-être social, voire l'échec est très connu lié à votre spécificité, même si bien évidemment, il n'est pas question de dire qu'il est lié uniquement à cela.

Avec toute mon attention

Marie-Claire BINETTE Psy sur Bordeaux

103 réponses

636 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 OCT. 2016

Bonjour
Une aide psy pourrait vous aider à comprendre si, et comment, ces pensées sont l’expression d’angoisses sous-jacentes, lesquelles, et déjà vous donner un lieu et un temps pour calmer l’esprit en mettant en mots ce qui mouline en arrière plan.
Vous semblez coupée de votre corps et de vos émotions, il ne faut donc pas négliger ce qui peut vous aider à fixer votre attention, en passant par une activité corporelle, émotionnelle, au lieu de l’intellectualisation à outrance : activité sportive nécessitant une concentration, pratique d’un instrument, yoga, chi-kong, danse, et si possible collective.
Voilà quelques pistes à étudier.
Cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2055 réponses

5963 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 OCT. 2016

Bonjour Sophie,
Vous laissez transparaitre, que vous "pensez tout le temps" donc depuis 5 ans, quand vous avez passé le teste précocité. Ou en tout cas c'est à partir de la que cela vous handicap. Qu'est-ce que vos parents en pensent?
Parfois certains événements peuvent en effet réactiver / déclencher chez une personne "certaines choses" qui étaient enfouies jusque là. Il me semble qu' un travail sur cela pourrait vous aider fortement, qu'est-ce qui représentent pour vous toutes ses pensées? Est-ce une manière d'occuper sans cesse votre esprit? Pourquoi? Vos notes sont moyennes à cause de cela, vous voulez vous faire des amis....Avant cet événement aviez vous des amis?vos notes étaient meilleures? Vous êtes étudiante, se poser des questions est normal" cependant , vous dites que cela est handicapant, il faut donc demander de l'aide. Dans l'établissement où vous faites vos études, il y a surment quelqu'un qui pourra vous aider.
Avec l'aide d'un professionnel, et en travaillant toutes ses questions, vous pourriez aussi être sur d'où cela vient, si c'est cet événement qui est le déclencheur, ou bien autre chose.

Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Psy sur Marigny

431 réponses

2369 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Anxiété

Voir plus de psy spécialisés en Anxiété

Autres questions sur Anxiété

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7850 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11450

psychologues

questions 7850

questions

réponses 41500

réponses