Comment se défaire d'une dépendance affective?

Réalisée par Papo1406 · 5 sept. 2021 Aide psychologique

Bonjour!
Je suis une étudiante de 22 ans et j'ai pris l'habitude de prendre soin de moi, mon mental par de la nourriture saine, de la création, des projets et physiquement par le yoga, le sport, la danse... D'avoir des moments pour moi! J'ai eu une relation de couple on l'a été très dépendant et à la fin j'ai tout arrêté car je me sentais plus libre... Je ne sais pas si c'est dû à ça mais j'ai un besoin de plaire, que les gens m'aiment et à souvent besoin d'être avec les autres pour me sentir bien! Qu'ils me renvoient pleins de compliments... J'aimerais pouvoir réussir à m'apporter cette affection toute seule, car ça créer des problèmes de les relations, je ne veux pas perdre d'amis mais il y en a bcp où on a des valeurs très différentes et je supportes de moins en moins de passer du temps avec eux... Mais ils me renvoient de belles choses alors je continues à les voir

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 6 SEPT. 2021

Bonjour,
Je ressens que vous tenez à votre liberté et c’est d’ailleurs pour cela que vous avez mis fin à votre relation de couple selon vous.
À la lecture de votre message, il me semble que le regard des autres est très important pour vous en ce moment et vous aide à avoir confiance en vous.
Seulement, c’est toujours par rapport à ce que vous renvoie l’extérieur et je sens du coup que ça devient même emprisonnant ( avec vos amis que vous continuez à voir même si vous n’avez plus les mêmes valeurs ). Vous aimeriez redevenir autonome et ne plus dépendre du regard des autres.
Et vous ? Vous aimez vous ?
Je pense que faire un travail sur vous avec un thérapeute avec qui vous vous sentez en confiance vous permettrait de prendre soin de vous, de regagner petit à petit confiance en vous.
Chaleureusement
Vanessa egg
Psychopraticienne ACP

Vanessa Egg Psy sur Caumont-sur-Durance

17 réponses

48 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour,
L'interaction avec les autres, à 22 ans, n'est pas facile car le contexte est compliquée et on est de plus toujours en construction psychique.
Un petit travail serait :
- apprendre à vous aimer, a affirmer qui vous etes et vous plaire afin de ne pas dépendre au plus des autres
- mieux interagir avec les autres, en prenant en compte les modes d'emploi différents
- mieux vous connaitre, avec votre expérience affective et amoureuse et mieux cibler celui qui vous correspondra.

Avec bienveillance, empathie et sans jugement, je consulte en cabinet ou mais aussi en visio (Doctolib) : cela permet une grande discrétion et confidentialité, sans vous déplacer et aux moments ou vous êtes disponibles.

Spécialiste en sexualité, relation de couple et sociale, amoureuse ou toxique, écrivez moi ou appelez moi et nous en discuterons.
Bien cordialement,
Christian RICHOMME
Psychothérapeute -Psychanalyse- Sexologue

RICHOMME Christian Psy sur Paris

1157 réponses

397 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonsoir
Ma réponse n'est pas parue
Je pense que cela va être rectifié
Cdt
Inès Avot

AVOT INES Psy sur Lille

1945 réponses

857 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour Papo,
Oui ce que vous décrivez est de la dépendance affective. Pour en sortir, il vous serait nécessaire de prendre plusieurs rendez-vous pour comprendre comment cela s'est installé. Des manques affectifs, ou le sentiment d'abandon ou de rejet, des manques de reconnaissance ou de l'indifférence etc... Voilà comment un vide intérieur, un manque s'installe en soi, et comment peu à peu vous cherchez plus à plaire qu'à être vous-même. Ce qui crée un mal-être.
Je suis spécialisée dabs la D.A et vous accompagne volontiers en présentiel ou distanciel
Bien cordialement
Inès AVOT.

AVOT INES Psy sur Lille

1945 réponses

857 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour Papo,

Ce que vous décrivez ne ressemble pas vraiment à de la dépendance affective, comme vous l'a écrit ma collègue.
A 22 ans, vous êtes en train de construire votre estime de vous, dans le lien aux autres. Vous faites des expériences, qu'elles soient amoureuses ou amicales, et vous apprenez comment vous fonctionnez dans le lien à l'autre, afin de sélectionner le type de personnes et de mode relationnel qui vous convient.

Le besoin "d'être avec les autres pour se sentir bien" n'est pas forcément pathologique et correspond à un type de personnalité, comme le besoin de recevoir des compliments, qui n'a rien de mal en soi. C'est plutôt une question de dosage : jusqu'à quel point en avez-vous besoin ? Est-ce que ça va jusqu'à renoncer à ce qui est bon pour vous ? Vous en fait-on le reproche ? Encore une fois, ce ne semble pas être le cas puisque vous êtes capable de mettre fin à une relation qui ne vous convient pas.

En revanche, vous pouvez apprendre à faire avec les différences (à propos des valeurs que vous ne partagez pas avec vos amis) dans vos liens d'amitié : dans le respect de l'autre et de soi, et de vos différences, vous n'êtes plus obligé de "perdre" vos relations.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

1171 réponses

1546 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour Papo,

Ce que vous décrivez ne ressemble pas à de la dépendance affective, comme l'a très justement écrit ma collègue.
En même temps, à 22 ans vous êtes encore en train de construire votre estime de vous dans le lien à l'autre. Vous vivez différentes expériences, qu'elles soient amoureuses ou amicales, et êtes en train d'apprendre comment vous fonctionnez d

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

1171 réponses

1546 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour ,
Si je ne me trompe pas , vous êtes la même personne que pour la question sur la personnalité Borderline, alors tout d'abord je vous conseille d'arrêter de chercher sur internet des caractéristiques ou des troubles qui pourraient vous décrire , seul un vrai professionnel pourra vous diagnostiquer et vous aider , internet c'est une mine d'informations ou l'on retrouve de tout et du n'importe quoi. Il y a une très grande différence entre les borderlines, les dépendants affectifs et ce que vous décrivez dans votre message , car comme le souligne ma consœur , en étant dépendante affective , il est impossible de prendre l'initiative de rompre une relation amoureuse.
Je vous conseille de prendre rdv avec l'un de nous , afin de faire le point sur votre situation et ainsi être accompagnement de manière adapté à vos problèmes et vos préoccupations , nous sommes nombreux à proposer une première consultation gratuite.
Je suis à votre écoute si vous le souhaitez.

Lara Sassi - Praticienne en psychothérapie- Sexothérapeute - Thérapeute de couple
- Consultation en visio ou par téléphone pour plus de confort.

LStherapeute Psy sur Nice

222 réponses

282 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour,
Ce que vous ne décrivez de votre comportement ne me fait pas penser à la dépendance affective mais plutôt au profil du fuyant lié à la peur du rejet. Vous auriez dans ce cas besoin d'être "validée" par les autres parce que vous ne vous aimez pas ou pas assez mais vous auriez en même temps des difficultés à vous engager sérieusement.
Je vous invite à lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même" : vous devriez y trouver l'explication de vos comportements.
Il vous faudrait ensuite, si vous voulez vous inscrire dans des relations authentiques et non plus "papillonner", guérir vos blessures et apprendre à vous aimer pour aimer sans crainte et être à votre tour aimée véritablement.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2116 réponses

1262 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour,

Vous parlez de dépendance affective, alors que finalement je ne vois qu’un trait humain, lié à l’être grégaire que nous sommes tous. Tout le monde aimerait plaire à tout le monde. D’ailleurs, il suffit de regarder le fonctionnement des réseaux sociaux pour le comprendre. On mesure sa popularité aux nombres de personnes abonnés et aux « j’aime » de chaque publication. Pourtant, comme vous le dites, parfois, on n’est pas toujours en accord avec ses amis et c’est normal.
C’est vrai que plaire est très gratifiant pour le cerveau, et les gratifications, le cerveau adore en recevoir et il en veut toujours plus.
Mais dans la vie réelle, il est souvent préférable d’obtenir de véritables gratifications, plutôt que le vernis social que l’on pose avec des personnes sans grand intérêt pour soi.
Ce que je veux dire ici, c’est qu’il est mieux de s’entourer d’amis sincères et véritables, mais par définition qui seront en nombre limité et bien plus honnête avec nous qu’une foule de personnes que l’on connait à peine et qui n’ont finalement que peu d’intérêt pour vous.

Je reste à votre disposition et à votre écoute,

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement pour plus d’intimité par téléphone, visioconférence (skype, google, etc.) ou mail à votre convenance.

Christophe Nieaux Psy sur Paris

254 réponses

236 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour,

Vous faites déjà une bonne prise de conscience sur ce dont vous pensez avoir besoin : indépendance et plaire. Mais vous découvrez que cela n'est pas forcément ce qui vous épanouit en profondeur, ce qui vous rend vous même. (m'apporter cette affection toute seule). De plus vous constatez que vous prenez le risque de vous isoler socialement.

Ainsi vous êtes à la porte du chemin d'intériorisation qui va vous permettre de vous découvrir vous même, de passer dans un registre de valeur différent, d'images de vous que vous souhaitez moins dépendantes du regard des autres.

Je ne peux que vous conseiller de vous faire aider dans ce chemin de maturation psychique dans le cadre d'une psychothérapie.

Vous êtes en très bonne voie car beaucoup ne font cette prise de conscience que beaucoup plus tard.

Bonne chance à vous

Michel le BAUT

Michel Le BAUT Psy sur Marseille

272 réponses

633 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour Mademoiselle,
La dépendance affective est due à une faible confiance en soi. L'autre compte plus que moi, "j'ai besoin de l'autre pour vivre". Cette blessure est liée à la peur de l'abandon. Un travail court sur vous même vous éclairera sur la place qu'a pris Papa dans la construction de votre personnalité et de ce qui pèse aujourd'hui dans vos relations.
Vous avez les clefs pour combler vos propres manques sans en faire porter la responsabilité à l'autre, soyez en certaine.
Faites vous accompagnée dans ce travail pour vous libérer de fausses croyances sur vous même.

Je suis à votre écoute;
Anne LAMICHE

Anne LAMICHE - A La Rencontre de Soi Psy sur Nice

101 réponses

36 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour Jeune Fille,

Je ne pense pas qu'il s'agit là de dépendance affective, mais du besoin qu'on vous renvoie une bonne image de vous et aussi de la nécessité d'avoir des échanges avec des gens de votre âge. Peut être qu'il faudra choisir vos amis différemment..., en fonction des centres d'intérêt communs.

Pensez vous que vous pouvez vivre "seule" et sans liens affectifs, juste avec votre amour pour vous même ?

Il me semble qu'il peut y avoir chez vous plus du narcissisme (besoin d'être admirée) que de la dépendance affective de qui que ce soit.

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire appel à un-e thérapeute pour mieux vous connaître et comprendre.
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2102 réponses

6103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 SEPT. 2021

Bonjour l’étudiante,

Dans le titre du message, vous souhaitez savoir comment ne plus être dépendante affective, mais dans le corps du message, vous expliquez que vous avez mis fin à la relation chose presqu’impossible pour un dépendant affectif. Je pense que vous étiez plutôt fusionnel un certain temps.

Ce que vous expliquez, si je comprends bien, c’est que votre estime de vous repose sur le regard et les compliments que vos amis vous apportent. Vous avez du mal à vous aimer et à vous voir positivement à travers votre propre regard.

Appréciez vous la solitude ?
Faites vous beaucoup d’efforts pour les autres?
Comment vous percevez vous?
Avez vous manqué d’affection durant votre enfance?

Je vous conseille de vous faire accompagner brièvement pour clarifier votre besoin et vos manques, étudier votre contexte de vie et votre vécu pour vous aider à trouver les réponses que vous recherchez ici.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Marjorie Lugari - Psychanalyse - Psychothérapie - Sexothérapie
Retrouvez moi directement de chez vous en télé consultation via Doctolib pour votre plus grand confort

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

1743 réponses

2169 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 10700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12500

psychologues

questions 10700

questions

réponses 61600

réponses