Comment sortir d'un état dépressif

Réalisée par Camillebn · 8 mai 2021 Aide psychologique

Je suis dans un état dépressif, je n'ai plus envie de manger, je n'ai plus goût à rien, je suis si fatigué, dès que je pense à mon avenir j'angoisse comme pas possible et j'ai parfois des idées noires ...

J'ai 25 ans tout pour être heureuse mais je le suis pas ... Il y a 6 ans de ça j'ai étais en dépression j'ai fais deux tentatives de suicides ( Qui était plus des appels au secours, je n'avais pas tellement envie de mourir ) mais je voulais juste ne plus souffrir . J'ai mis un an à m'en sortir.Et ça allait mieux

Et a l'âge de mes 25 ans je me suis mis à flipper à me poser 30 questions dans ma tête et réfléchir sur ma vie. J'ai toujours étais une grosse stressé et angoissé. J'ai étais harcèle toute ma scolarité et il faut dire que ça m'affecte encore même si ça me fait moins souffrir qu'avant .

Chez moi il n'y a pas de demi mesure. C'est soit tout soit rien et quand c'est rien je suis au fond du trou .... Mais je veux pas vivre comme ça. Dès que ça va mieux j'ai peur que ça recommence et je peux pas vivre ma vie en ayant des états dépressifs par phase. J'ai l'impression que jamais je m'en sortirais ...

Je suis suivis par une psycologue heureusement. Mais c'est dur dur de se battre contre soit même Tout les jours . Je n'ai plus d'énergie ...

Ma famille et mes amies sont là pour m'ecouter. J'entends ce qu'ils me disent et j'essaye de tout faire pour aller mieux et ne pas me laisser abattre mais c'est dur . Ils n'ont pas vécu ça. J'ai besoin de parler de personne qui ont vécu ou qui vivent cette situation.

Ma psy ma dit d'accepter m'a depression.

Et si ce n'était pas suffisant ??

J'ai besoin d'aide .

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 11 MAI 2021

Bonjour,

Vous êtes suivie par une psy et tant mieux. Accepter la dépression, c'est pas facile, généralement on n'aime pas du tout être dans cet état. Car on s'y sent très mal, on souffrance puis ça fait peur. Et puis on a des sentiments mélangés et confus : colère, honte, tristesse, puis on se raconte tout un tas d'histoires affreuses.
Le sentiment que "ça ne s'arrêtera jamais", ou bien, "ça recommencera toujours", ou "je ne m'en sortirais jamais" génèrent encore plus de malaise. Et cela fait que on peut tourner en rond dans la dépression.
A défaut d'être prête à accepter ce qui vous arrive, peut-être ce serait plus simple de commencer à comprendre que la dépression est comme une maladie, vous ne l'avez pas choisie volontairement. Vous en vous dîtes pas consciemment : "super, j'ai vraiment envie de me sentir au fond du trou, c'est trop cool !".
L'entourage généralement comprend un peu mais vous voir souffrir leur fait peur, souvent parce que l'entourage ne sait pas quoi faire pour aider. Typiquement l'entourage vous encourage à sortir, à regarder des films drôles, ils vous veulent que du bien. Le problème c'est que la dépression n'a pas envie de rire, et les pensées et angoisses puisent des quantités d'énergie psychique, vous laissant avec cette sensation d'être vidée, fatiguée, envie de rien.

La première règle est de comprendre et accepter qu'on ne peut lutter contre la dépression. Plus on lutte, pire c'est.
C'est comme de lutter contre l'angoisse. Ça ne marche pas vraiment.
Pourtant des solutions existent.
- En pratiquant des techniques énergétiques pour ré-équilibrer le fonctionnement du corps sur un plan énergétique.
- Explorer les évènements, situations qui ont précédé la dépression. Que s'est-il passé juste avant ?
Vous avez évoqué avoir subi du harcèlement scolaire à répétition. Ce n'est peut-être pas la seule raison, mais par expérience dans ma pratique, le harcèlement à l'école, sujet encore assez tabou, est généralement vécu très douloureusement par ceux (ils ou elles) qui le subissent, et sont souvent des déclencheurs d'états dépressifs, à cause du stress que cela produit, de l'angoisse et des sentiments de dévalorisation, d'humiliation et de honte qu'elles provoquent de manière insidieuse. Il est nécessaire de travailler avec des techniques appropriées sur ces traumatismes (hypnose, EMDR, techniques psycho-énergétiques).
- avoir du soutien, votre famille, vos amies,
- avoir l'avis d'u!n médecin et être suivie , un traitement anti-dépresseur est parfois utile pour réguler l'humeur.
- l'hypnose peut être très utile pour apprendre à réguler l'humeur
-comprendre le type de dépression qui est la vôtre : récurrente, avec des phases, des alternances, ça peut aider pour avoir une idée plus précise de quel type de dépression vous souffrez (dysthémique, par exemple).
- chercher dans votre histoire familiale, les membres qui ont présenté ce type de troubles

Les approches psycho-énergétiques que je pratique 'techniques du champ mental, EFT notamment, aident à libérer les émotions comme la tristesse, culpabilité ou colère, ce qui permet de redonner plus d'énergie à l'ensemble de l'organisme et de fonctionner mieux.
Ces techniques permettent aussi de lâcher plus ou moins vite des pensées limitantes comme " ça ne marcher jamais pour moi", je serais toujours comme ça, etc".
De nombreuses études scientifiques et cliniques tendent à valider ces outils qui de plus en plus permettent de prendre en charge les manifestations psycho-somatiques de manière globale ou précise, les deux niveaux inter-agissant.
Et puis dîtes-vous que ce n'est pas parce que vous souffrez de dépression, que vous êtes la dépression. C'est un état, pénible, certes mais qui ne vous définit pas.
Orientez progressivement votre esprit vers tout ce qui pourrait vous définir, en partant de votre vision des choses, du monde de vous-même. En vous intéressant aux choses que vous aimez, y compris celles que vous pensez ne pas pouvoir faire pour le moment.
Peut-être au début votre esprit ne trouvera pas grand chose d'agréable ou joyeux ou joli, et petit à petit vous pourrez être surprise de toutes ces belles choses que votre esprit, ou cette partie de vous qui veut vivre vous montre.
C'est comme se ré-éduquer après un accident grave. On ré-apprend des choses, à faire fonctionner les muscles, nos sens, à apprécier à nouveau les petites choses de la vie qui la rendent pas seulement complexe mais belle.

On ne se bat pas contre soi-même. On apprend à accepter les choses que l'on ne peut pas changer, tout en apprenant des nouvelles choses, en développant de nouvelles compétences, des apprentissages qui nous rendront plus forts, plus stables et plus confiants dans la vie, et dans nos capacités à faire face .
Apprendre à naviguer sur le fleuve de la vie en quelque sorte.

Bien à vous.

Christiane Moyaux Ledour Psy sur Carqueiranne

475 réponses

352 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MAI 2021

Bonjour Camille.

J'ai été très touché par votre histoire.

Et j'irai droit au but. La depression est souvent lié à un colère refoulé. Surtout quand je pense aux harcèlements que vous avez vécues pendant votre scolarité. Que ressentez vous au plus profond de vous en pensant à ses évènements ? N'est-ce pas de la colère ?

Vous vous battez contre vous même ? Sortez cette colère qui est en vous ! Contre qui est diriger cette colère ?

En plus ne pas exprimer d'agressivité fait que celle ci reste en nous... et c'est la place à l'auto destruction et la depression.

En psychanalyse on parle de pulsion de vie. La pulsion de vie est agressive par nature. Donc pas d'agressivité, pas de vie... Et la personne ne peut pas non plus trouver de sens dans sa vie car elle est repliée sur elle même incapable de se montrer telle qu'elle est (ce qu'elle pense et ressent réellement).

Apprenez quelles sont vos valeurs pour trouver du sens dans votre vie et affirmez vous ! et un travail en thérapie analytique profond et progressif ne peut pas vous faire de mal.

Si vous souhaitez un coaching en affirmation de soi couplé à une thérapie analytique, je suis disponible.

Ah moins que je me plante totalement ?

Et dans ce cas j'en suis désolé.

Merci et bravo pour ce témoignage qui montre la pulsion de vie qui est en vous.

Libérez la ! La colère donne du courage. Transformez la peur en courage.

Courage ! Vivez pleinement.

Mathieu PÉRÉ-ESCAMPS Psy sur Eysines

523 réponses

571 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MAI 2021

Camille bonjour,

J'imagine que pour une part de vous entendre acceptez votre dépression n'est pas entendable, car vous avez envie de vivre toujours joyeuse, légère, confiante dans l'avenir. Vous vivez un conflit intérieur entre des parts qui ont vécu des événements traumatisants et des parts qui s'épuisent à faire tout leur possible pour que vous alliez bien, qui aimeraient faire taire les émotions négatives, le stress... Je pense que ce n'est pas possible de faire taire quelque chose qui est souffrant et qui a vraiment besoin d'être pris en compte. Le lâcher prise c'est peut être accepter d'écouter avec bienveillance ce qui est souffrant chez vous, parce que c'est réel, c'est présent, ce n'est pas fin.
Comment ça serait pour vous si en faisant cela vous trouviez de l'apaisement, l'apaisement tant espéré ? Au lieu d'être en combat contre une partie de vous, être dans une intention de réconciliation avec cette partie de vous.
Si besoin je suis à votre écoute, bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1068 réponses

882 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MAI 2021

Bonjour,

Bravo pour votre démarche et votre courage de continuer à chercher des solutions. Vous êtes sur la bonne voie.
Votre psy a raison, au moins partiellement. J'ai moi-même traversé une dépression dans mon parcours personnel et c'est effectivement quand j'ai commencé à accepter l'angoisse comme étant l'expression d'une partie de moi qui me voulait du bien, que le niveau d'angoisse a pu commencer à diminuer.

Accepter est une chose, donner du sens en est une autre, non moins utile. La dépression est là pour une bonne raison : elle vient chercher quelque chose. Quand vous acceptez de lui abandonner cette chose, la dépression peut partir. Plus vous luttez contre elle et plus potentiellement, elle se renforce. Moins vous cherchez à comprendre ce qu'elle veut de vous, moins vous l'invitez à vous laisser tranquille. Ce que veut la dépression, c'est une illusion. Elle vient chercher chez vous une illusion qui vous empêche de voir la réalité telle qu'elle est.

La situation de harcèlement que vous décrivez n'est peut être pas anodine et il reste peut-être des émotions en lien avec cette histoire. Les thérapies brèves pourraient vous aider à libérer rapidement ces émotions. Une approche globale, qui permette de cerner tous les domaines de votre vie vous aidera également à faire des liens entre les évènements et à identifier d'éventuels schémas qui se répètent.

Je reste à votre écoute si vous le souhaitez.

Courage à vous et à bientôt

Boris Amiot
Coach en développement personnel

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1208 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MAI 2021

Bonjour,
Votre psy vous dit d'accepter votre dépression, alors je n'ai qu'un conseil à vous dire, "changez de psy"...
Comment une professionnelle peut dire ce type de chose, c'est ahurissant !
Une thérapie uniquement verbale n'est souvent pas suffisante pour vous aider à comprendre et traiter ce qui se manifeste à un niveau inconscient... Changer d'approche thérapeutique, c'est mon conseil !

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative et holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5394 réponses

31830 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 MAI 2021

Bonjour,

Merci pour ce témoignage à travers lequel je ressens votre détresse.

Pour commencer, lorsque vous dites "j ai tout pour être heureuse" ... Heureuse selon quelle définition ? La définition de qui ?

Car visiblement, votre version à vous d'être "heureuse" est tout autre. Il serait intéressant justement de travailler sur la question de vos besoins et savoir s'ils sont réellement satisfaits ou non et comment y remédier ?

Il est important de comprendre l'origine de vos angoisses en retraçant votre histoire et de redéfinir vos objectifs de vie, en phase avec vos aspirations profondes. Pour cela, il sera primordial d'aller à la rencontre de vous-même et de faire le tri dans vos représentations entre autres.

Lorsque votre psy vous dit d'accepter votre dépression, qu'en pensez-vous ?

En tant que conseillère conjugale et familiale et coach en développement personnel, je peux, si vous le souhaitez, vous accompagner à faire la lumière sur cette situation, en douceur et toute bienveillance.

Myriam - Des mots sur l'Emo

Myriam Issaoui Psy sur Lyon

377 réponses

306 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137100

réponses