Comment travailler la colère ?

Réalisée par Pauline · 24 juil. 2020 Aptitudes sociales

J'ai abordé le sujet de la colère avec ma thérapeute. Je lui ai dit que je me sentais remplie de colère et que je me sentais envahie par elle. J'essaie de trouver ce qui la fait démarrer, etc ...mon problème c'est que lorsque je parle d'un sujet qui provoque ma colère , je la ressens et bien sûr l'énergie qui se dégage de moi est teintée de cette colère. Ma thérapeute me le fait remarquer mais d'une manière qui ne me donne plus envie.de.parler de ce sujet. Elle me.fait peut être comprendre que je ne suis plus en relation avec elle à ce moment là et que ma manière de parler lui est désagréable. Je ne sais pas quoi faire de cela. J'ai exprimé un jour la haine que je ressentais par rapport à une chose qui au fond me.fait mal mais la.seule.chose qu'elle a retenu c'est la violence de mon sentiment et que.je ne.me.rendais.pas.compte de.comment ça.peut.traverser une.personne. Alors je.ne.comprends pas trop. Je.ne hurle pas, ni rien de ce genre. J'ai l'impression que c'est une émotion que je n'ai pas le.droit d'exprimer, est ce.normal?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 25 JUIL. 2020

Bonjour,
Je n'ai malheureusement pas assez d'information mais en general :
Une colère inexpliquée vient le plus souvent d'un problème non réglé provoqué par les peurs qui assaillent l'individu et les angoisses qui en découlent.
Il semblerait que votre psychologue tente de vous aider à mettre des mots sur vos maux et cette sensation apparait bloquée ce qui produit des sensations de "coupure", des défenses.
Alors, vous avez peut être vécu un événement ou plusieurs qui ont ete dénié et qui ressortent aujourd'hui sous cette forme.
La violence, que vous souligne votre psychologue, est une bonne piste de travail, à mon sens, car elle est sans doute le symptôme de votre vécu.
La colere peut et doit s'exprimer, c'est une émotion... travailler la violence comme symptôme c'est aller vers une piste de travail intéressante peut-être est elle à la source de votre colère. Sachez que notre tolérance à la violence dépend de notre vécu... ce que vous ne pouvez pas vous-même évaluer car elle est acquise pendant l'enfance et apparaît "normale" à l'individu lui lui-même la plupart des cas.
Vous avez le droit de travailler et de l'exprimer mais elle va vous apprendre à le faire différemment, ce qui est peut-être l'objet de votre demande ?
N'abandonnez pas en si bon chemin et exprimez votre ressenti à votre psychologue. C'est important.

Bonne continuation à vous.


Chrystelle Promet Psy sur Carcassonne

3 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JUIL. 2020

Bonjour,
Vous avez eu de nombreuses réponses déjà.
Si je me permets de commenter moi aussi votre question c'est pour ajouter comment travailler votre colère.
Les artistes arrivent à exprimer leurs émotions à travers leurs oeuvres. Avez-vous essayé de produire un dessin ? De crier dans une forêt ou un lieu desert ?
Ce n'est pas une solution à long terme mais cela permet d'exprimer votre douleur, votre colère, vos frustrations.
Peut-être, ensuite, vous trouverez le noeud du probléme qui était caché en dessous. Il n'est pas rare que des pleurs viennent après.
Si vous ne vous sentez pas assez forte pour vivre ses émotions, faites-vous accompagner par quelqu'un de confiance.
Bien à vous,

Dominique Louvel Psy sur Quéménéven

118 réponses

69 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,

La colère, en général, provient d’une situation vécue à laquelle nous n’avons pu réagir sur l’instant. Après coup (cela peut aller de quelques heures à quelques années après), notre mental prend alors le dessus et transforme une situation plus ou moins éprouvante en émotion (frustration, colère, etc).

Lorsque la colère fait surface, plusieurs années après, elle nous apparaît déplacée et parfois même démesurée par rapport à l'événement qui la réveille. Cependant, il est tout à fait possible de l’adoucir, non pas en l’extériorisant violemment, mais en l'écoutant attentivement et avec bienveillance. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé de trouver une personne qui est à même de nous écouter avec bienveillance et surtout sans jugement, pour nous aider à traduire le message qu’essaie de nous transmettre cette émotion.

En effet une émotion est un messager qui nous parle avec son propre langage, si nous n'écoutons pas le message ou cherchons par tous les moyens à le faire taire, un sentiment d’impuissance et de frustration se feront sentir, puis viendront les maux physiques.

Vous parlez de votre thérapeute qui vous fait remarquer votre colère et la façon dont elle s’y prend ne vous donne plus envie de parler du sujet. Est-ce que cela vous rappel une situation déjà vécue par le passé ?

Quoi qu’il en soit, il serait bon de lui faire part (avec tact et bienveillance) de votre ressenti envers elle, cela vous permettra d’une part de poser une action face à une situation, ce qui aura pour effet de renforcer votre propre estime, en disant clairement ce que vous ressentez. D’autre part, cela vous permettra peut-être d'établir une relation différente et plus juste avec votre thérapeute.

En attendant, je vous invite à rester bienveillante envers vous-même.

Bien à vous,
Nathalie

Nathalie Caron Psy sur Morangis

10 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,

Il est normal de ressentir l'émotion d'autant plus qu'on la décrit, puisque quelque part on se replonge dedans et ça colore notre humeur.
A vous lire j'ai l'impression que c'est dans la qualité de votre relation à la thérapeute que quelque chose n'est pas satisfaisant pour vous, dans vos attentes, comme si une partie de vous, celle qui ressent et exprime la colère n'était pas suffisamment entendue, ou reconnue. Comme si votre thérapeute ne vous donne pas le retour que vous espériez. Peut-être est-elle trop détachée, et manque d'empathie ?
Je vous conseillerais de lui parler de votre ressenti à son égard, à ce qu'elle vous renvoie Et vous verrez ce que ça donne ?

Bien à vous

Moyaux Ledour Psy sur Carqueiranne

256 réponses

105 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2020

bonjour,
vous décrivez avec clarté votre façon de vivre la colère.
cette colère qui nous envahit parfois, qui nous colle à la peau, qui fait partie de notre identité au point de ne pas pouvoir s'en détacher ; nous avons la sensation qu'elle nous protège, et en même temps, ce n'est pas vraiment notre identité, et nous le savons aussi.
vous travaillez ce sujet avec votre thérapeute et vous vous questionnez sur la normalité de cette émotion.
Parfois, on dit que la colère peut être une "émotion racket", pour cacher autre chose, de plus profond, et pas encore accessible à la conscience.
Thich Nhat hanh, un maître bouddhiste Vietnamien, a écrit un livre sur la colère.
Peut être cela peut vous intéresser ?
Bien à vous,
Isabelle Daoulas
thérapie Brève individuelle et couple
Psychanalyse Rêve Eveillé

Isabelle Daoulas Psy sur Trézioux

75 réponses

32 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,

la colère est une émotion au même titre que la joie n'est ce pas ? Il est donc normal d'en avoir...de temps en temps et de l'exprimer, car comme dit Jacques Salomé : "Tout ce qui ne s'exprime pas , s'imprime. " (ce qui signifie que sin on exprime pas on se crée des maladies : "mal-à-dit"
Car comme la joie qui indique un événement magnifique, la colère vous renseigne sur le fait qu'un de vos besoins, ou une de vos valeurs, ont été bafoués.

Nous sommes sur terre pour vivre dans la joie et dans l'Amour.

Pour y parvenir et faire baisser significativement la colère, il faut vous reconnecter à vous et répondre à la question : Qui suis-je?
Lorsque je me connais, que je connais mes limites , je ne permets plus à l'autre ou aux événements de rentrer en moi, de me toucher et de me faire réagir. je deviens alors respectueuse et en Amour avec moi et le monde qui m'entoure.

Ghandi nous enseihne ceci :"Sois le changement que tu veux voir dans le monde"

Je suis une ex-colérique +++ borderline et boulilmique (oui, rien que cela ;-) ) Je m'en suis sortie et j'accompagne à travers du coaching et de la psychologie positive les femmes qui souhaitent se libérer du poids de leurs émotions.
j'espère avoir pu vous permettre une vision différente de la colère et de vous même.
Toutes les réponses sont en vous!

xoxo
Sylvie bulot

Bulot Sylvie Psy sur Valenciennes

5 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,

A vous lire, il semble que le problème évoqué ne vienne pas de vous.

Un thérapeute qui n'est pas apte à recevoir les émotions transférentielle d'un patient (amour, haine, desir, colère, peur ..etc...), devrait se pencher sur ses reactions.
Le transfert est la base de la psychothérapie : si l'on demande au patient de se taire sur ses émotions, c'est très ennuyeux pour le travail qu'effectue le patient chez le thérapeute ("ma manière de parler lui est désagréable").

Parlez-en avec votre thérapeute ... ou changez de thérapeute. Ce que ressent un thérapeute n'a pas à être agréable ou désagréable.

Bien à vous,
Frédérique Le Ridant

Frédérique Le Ridant Psy sur Marseille

120 réponses

675 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,
Pour vous aider à avancer, votre thérapeute a choisi un chemin en fonction de votre problématique, et travailler sur ses émotions induit non seulement de les exprimer mais de se rendre compte également de leur impact pour parvenir à les ajuster de façon correcte. Vous devriez faire part du ressenti que vous nous livrez ici à votre thérapeute pour que l'échange soit optimal et pour que votre retour participe à la co-construction du travail thérapeutique. C'est surement ce qu’elle attend de vous. Je ne suis pas certaine que "la.seule.chose qu'elle a retenu c'est la violence de mon sentiment et que.je ne.me.rendais.pas.compte de.comment ça.peut.traverser une.personne" soit exact, c'est l'interprétation que vous donnez à quelque chose qu’apparemment vous n'avez pas encore travaillé. Faites vous confiance, faites lui confiance et faites confiance en l'équipe que vous formez pour pouvoir avancer, mais pour cela il faut accepter d'entendre certaines choses et de se laisser guider. Continuez à exprimer vos émotions mais ne restez pas bloquée sur ce que vous pensez qu'elle pense et qui n'est peut être pas juste du tout.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Vers-Pont-du-Gard

250 réponses

76 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,

Bien sur que vous avez le droit d’être en colère et c'est sain de ressentir des émotions et de ne pas les enfouir. Les émotions sont des états passagers sauf si en les refusant on leur permet de s'installer.
Qu'est ce qui est le plus important pour vous, en trouver l'origine ou la laisser passer pour la remplacer par un état plus confortable?
Que gagner vous a vous maintenir dans la colère? Que perdrez vous si vous l'abandonnez?
En thérapie il est fréquent de passer pas toutes sortes d’émotions mais le devoir de neutralité du thérapeute doit aussi lui permettre de vous laisser vous exprimer sans être lui même touché. Peut être que cette colère renvoie votre thérapeute a quelque chose de douloureux qu'elle n'a pas encore réglé. N'oubliez pas que le thérapeute est aussi un être humain avec ses blessures.
Peut être que pour avancer vous devriez changer de thérapeute et vous pouvez d'ailleurs lui poser la question car en professionnel quand on se sent incompétent ou dépassé par une problématique, nous savons passer la main.
Acceptez cette colère pour mieux la laisser passer .
Prenez soin de vous
Sabine DUMAS
Therapeute PNL- EFT- Hypnose
Cabinet et E-consultation

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

213 réponses

83 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonsoir Pauline,
la colère est une émotion naturelle qui est aussi indispensable. Elle peut néanmoins se tarir par l'EFT.
Pourquoi ne pas essayer?
Marie Christine Morin-Lacourrege
psycho sexologue clinicienne
praticienne EFT

Marie Christine Morin Lacourrege Psy sur Lamothe-Landerron

22 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour,
Je me permets de vous redonner une deuxième réponse: "sous" la colère il a toujours de la tristesse. Vous avez sans doute plus de facilité à vous mettre en colère, que de contacter la tristesse qui est en vous.
Cordialement
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

492 réponses

217 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,
la colère est une émotion normale il faut surtout laisser faire.

Je reste à votre disposition.
Cordialement

Florence ANEZO
Psychanalyste

Florence Anezo Psy sur Saint-Brieuc

156 réponses

244 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,

Que tu ne puisses pas exprimer tes émotions devant ton thérapeute est contre productif.
Tu as le droit de ressentir de la colère. Elle raconte quelque chose. Peut être qu’elle cache une autre émotion. De la tristesse ?

Comment aller dans le fond du problème si ta thérapeute l’étouffe avec de la culpabilité. Oui, ce n’est pas agréable pour l’interlocuteur. Je suis certaine que tu le sais et que tu ne cherches pas à la cultiver, mais plutôt à mettre le doigt sur sa source, sa cause. Ce qui est l’objectif d’une thérapie.

Je ne sais pas si c’est normal. En tous cas sa pratique n’est pas basée sur les mêmes principes que les miens.

Scarlett Kaplan Psy sur Paris

10 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

bonjour,
la colère est un sentiment envahissant, dévorant, et qui peut amener celui qui est sous cette emprise à "déformer" sa réalité. Il semble que vous ne vous rendiez pas compte de l'effet que cette colère à sur vous et sur les autres. Votre thérapeute essaye de vous guider et de vous en faire prendre conscience. S'il est important de laisser cette colère s'exprimer, il est tout aussi important d'apprendre à le faire dans un contexte sain et propice. Qu'est-ce qui provoque cette colère? Y-a-t-il un sujet particulier qui vous fait démarrer?
La colère est une réaction à un besoin insatisfait qu'il est nécessaire de savoir identifier.
Si vous souhaitez creuser plus en profondeur le sujet à mes côtés, vous trouverez mes coordonnées sur internet. Je consulte en cabinet mais également à distance.
Bien à vous,
Azaloux Nora
Thérapeute spécialisée dans les troubles relationnels et comportementaux.

Azaloux nora Psy sur Saint-Sever

83 réponses

27 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline ,
Vous avez le droit d'exprimer votre colère ,par contre vous devriez parler à votre psy de cette émotion . Pourquoi avez-vous l'impression que vous n'avez pas le droit de l'exprimer ?
Bien cordialement à vous

Catherine POURTEIN Psy sur Buxerolles

355 réponses

177 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,

En effet, vous pourriez changer de thérapeute si vous sentez que vous n'avancez pas avec elle et qu'elle se contente de vous renvoyer cette colère en miroir.
Dans la relation thérapeutique, ce n'est pas à vous de faire en sorte de "rester en relation" lorsque l'émotion est là, mais au thérapeute d'accueillir et de vous aider à accueillir cette émotion, et de vous aider à comprendre le message dont l'émotion vient vous parler.
Cette "chose qui au fond vous fait mal" est la racine de votre colère, qu'il convient d'aller entendre et mettre en mots, afin de vous en libérer. La colère vous parle toujours de vos valeurs et de vos désirs, et de comment ils n'ont pas été respectés/entendus.
Je vous invite à faire l'expérience d'orienter votre travail thérapeutique dans cette direction.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Hypnose-PNL
(Téléconsultations et consultations en cabinet)

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

674 réponses

848 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,
Voudriez-vous essayer une séance avec un une autre thérapeute pour sortir de cette impasse? Sans nécessairement arrêter votre thérapie avec votre thérapeute!
Ça vous apporterait un nouveau regard, une sorte de relais dans votre travail thérapeutique.
Je fais ce "relais" avec plaisir (au téléphone ou en présentiel nord et pdc)
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

492 réponses

217 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,
Vous avez déjà identifié l'émotion sur laquelle vous souhaitez travailler, c'est un bon début. Le fait de la verbaliser, de chercher par la pensée ses mécanismes de fonctionnement ne semblent pas suffir à l'apaiser. Peut être devriez vous vous orienter vers une approche psychocorporelle ? Elle n'engage pas les pensées et permet de travailler à partir des sensations corporelles désagréables liées à cette émotion. Diverses techniques existent : EFT, relaxation, sophrologie, hypnose, TCC, kinesiologie, médecine chinoise... Etc
Pour ma part, je pratique une approche intégrative c'est-à-dire que je peux proposer des outils thérapeutique variés afin de prendre en compte les sphères cognitive, émotionnelle et somative.
J'aime beaucoup commencer par le corps dans ce genre de problèmatique par la méthode d'intégration des réflexes archaïques qui va chercher très profondément les difficultés et apaisent rapidement le système nerveux. Vous pouvez m'appeler pour plus de précisions sur mon approche, je vous en dirai davantage avec plaisir. Bien à vous.

Alexandra ROSSI Psy sur Lyon

15 réponses

11 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline,
Tu as raison d'être venue ici, je t'en félicite.
Effectivement, cette colère doit sortir et s'exprimer. Tu es enragée à cause de ce qui c'est passé et c'est normal.
Mais dès fois tu dois te faire peur quand cela sort violemment, parfois on peu même en devenir incontrôlable.
Rassures toi, je peux t'aider avec cette colère. On ne doit pas la fuir au contraire, tu dois le regarder droit dans les yeux et en faire un tremplin pour être une résiliente.
Je suis dispo sur cette plateforme.
A bientôt
Belle journée à toi

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

190 réponses

52 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2020

Bonjour Pauline, dans votre message, je lis deux questions. Vous souhaitez travailler sur votre colère et en même temps vous vous demandez si votre thérapeute est encore la personne qu’il vous faut. Je dis souvent à mes clients de faire confiance à leur ressenti.
J’ai l’impression que vos tuyaux ne sont plus branchés l’une sur l’autre. Et que la communication a du mal à se faire. Alors si vous ressentez un blocage, c’est qu’il y a un blocage. A vous de voir ce que vous allez en faire de ce blocage.
Quant à votre colère, elle relève du parasitage, c’est à dire qu’il ne s’agit pas d’une colère saine. C’est une émotion refoulée qui refait surface en permanence pour vous aider à mettre le doigt sur une blessure non exprimée. Lorsque vous aurez trouvé laquelle, la colère se calmera d’elle-même
Vous êtes en chemin, le brouillard est en train de se disperser, vous allez finir par trouver.

Pauline Wallet Psy sur Saint-Aubin-sur-Gaillon

1 réponse

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aptitudes sociales

Voir plus de psy spécialisés en Aptitudes sociales

Autres questions sur Aptitudes sociales

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11200

psychologues

questions 7500

questions

réponses 39250

réponses