Comportement en contradiction avec le code de déontologie ?

Réalisée par Rémiliscence · 18 mai 2021 Aide psychologique

Bonjour, je ne suis pas psychologue mais j’aurais besoin de vos conseils d’experts ... je viens de récupérer mon beau- frère à la maison suite à sa rupture avec sa conjointe. Il prend un traitement de substitution à l’héroïne depuis 17 ans !!! Je m’étonne donc de la durée et de la posologie de ce traitement lourd à mon sens. Au fil de notre conversation et des questions pour comprendre comment il en est arriver là, il m’avoue que c’est son ex compagne ( psychologue clinicienne) qui l’a poussé à prendre ce traitement alors qu’il ne touchait plus à l’héroïne depuis plusieurs mois ... Voyant mon insistance face à l’étrangeté de la situation ( son traitement n’a pas été modifié d’un mmg en 17 ans), il fini par m’avouer que sa compagne consommait personnellement l’équivalent de la moitié de son traitement et qu’elle insistait lourdement sur l’absolue nécessité de poursuivre sous peine de replonger !!! Pour entretenir son mal être et sa vulnérabilité, elle ramenait régulièrement des dossiers du travail qu’elle faisait lire à son conjoint !!! Des dossiers du tribunal pour des affaires de mœurs sordides ...
Que faut-il faire dans ces circonstances pour protéger au mieux les futurs patients de cette personne quand je vois dans l’état physique et psychique que j’ai récupéré mon beau frère !!! Merci de votre écoute

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 19 MAI 2021

Bonjour,

Je pense qu'il serait bon, sans mettre la parole en doute de votre beau-frère, de lui laisser la responsabilité de ses actes. Les faits peuvent être soumis à des interprétations, des jugements, qui colorent la réalité d'une manière différente selon le point de vue. Je vous invite donc à la plus grande prudence.

Vous dites que votre beau-frère prend un traitement de substitution à l'héroïne depuis 17 ans et vous dites quelques lignes plus bas qu'il ne touchait plus à l'héroïne depuis plusieurs mois. Entre 17 ans et plusieurs mois, il y a déjà un monde et des faits qui ne sont pas clairs, mais peut-être le sont-ils pour vous. La drogue est bien souvent une manière de fuir la réalité et les responsabilités qui vont avec, se poser en victime en est une autre.

Quoi qu'il en soit, votre beau-frère est adulte et si une action doit être menée, c'est à lui de le faire. Ce que vous pouvez faire de mieux pour l'aider est de lui poser cette question : qu'as-tu envie de faire ? Et de le laisser assumer ses responsabilités d'adulte.

Je reste à votre écoute si vous le souhaitez.

Belle soirée

Boris Amiot

Boris AMIOT Psy sur Serris

304 réponses

259 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2021

Bonjour

Pour l'instant votre frère à besoin de vous...et vous de lui, pas pour rattraper le temps perdu car il ne se rattrape pas, mais pour tisser, re-tisser.
Mettez votre énergie et votre bon sens dans ce qui est constructif et guérissant, avec coeur et discernement.
Et faites vous accompagner par un thérapeute relationnel.
Une fois tout cela fait voyez si les m^mes questions persistent et qui est juste de faire.

Bien à vous
Jean-Pierre
Thérapeute

Jean - Pierre Désandré Psy sur Montpellier

13 réponses

64 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MAI 2021

Bonjour Rémiliscence,

Vous pouvez toujours dénoncer cette personne au conseil de l'ordre des psychologues. Il peut également y avoir des poursuites judiciaires pour mise en danger de la santé de votre beau-frère ou divulgation de dossiers confidentiels par exemple. C'est à voir et préciser avec un avocat, seul un avocat pourra voir comment qualifier les faits pour porter plainte.
Mais... Quelles sont les preuves ? Votre beau-frère est-il disposé à porter plainte ? Qui lui a prescrit ce traitement pendant 17 ans ? A ma connaissance une psychologue ne peut pas prescrire. Il y a donc des complices ? Et comment se fait-il que votre beau-frère acceptait tout cela, y compris prendre lui-même un traitement inutile, de lire des dossiers qui ne le concernait pas ?
Il s'agit donc de vérifier tout cela, de faire préciser les choses et les faits.

Bien cordialement,

Marion Favry

Marion Favry Psy sur Paris

549 réponses

991 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MAI 2021

Bonjour,

Des dossiers du tribunal… mais on ne sait pas trop de quel type de dossiers il s’agit.
Si cette psychologue travaille dans l’aide aux victimes, elle doit être rattachée à un service auquel elle doit rendre des comptes et qui doit évaluer son travail. Dans ce cas des dérapages devraient à mon avis être assez rapidement constatés et sanctionnés.
Si elle est enquêtrice de personnalité, enquêtrice sociale, elle doit fournir au juge d’instruction ou au procureur, des réponses à des questions factuelles, en tant qu’enquêtrice et pas en tant que psychologue et donc en aucun cas elle n’a à assurer un suivi thérapeutique avec des "patients".
Même chose si elle intervient en tant qu’experte agréée par une Cour d’Appel.
Dans tous les cas, le secret professionnel est absolu, autrement dit les dossiers nominatifs à la maison à la vue du conjoint, c’est rédhibitoire.
Si tout se passe comme vous le dites, une première chose serait de lui rappeler cette obligation de secret professionnel et ce qu’elle encourt sur le plan pénal en cas de non respect.
Pour le cas où elle conseillerait à des patients hors tribunal une prise de médicaments, la qualification d’exercice illégal de la médecine pourrait être retenue à son encontre.
Recevez mes cordiales salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2179 réponses

6246 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 10650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12450

psychologues

questions 10650

questions

réponses 61250

réponses