Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Conflit enfant parent suite

Réalisée par AL le 7 nov. 2018 5 réponses  · Thérapie familiale

Bonjour,

Tout d'abord merci à chacun d'avoir pris le temps de répondre à mon interrogation. Il est vrai que je n'ai pas donné trop de details sur le premier message. Pour apporter plus de precisions, ma fille est l'aînée, sa soeur à 3 ans de moins qu'elle. Malgre une apparence en public, d'une fille plutôt introvertie, timide, à la maison, c'est tout autre chose. Elle est constamment en conflit avec nous, on peut vraiment parler d'intolérance à la frustration, elle ne nous respecte pas, nous parle comme des chiens, et malgre notre autorite, le rappel des regles a la maison, eh bien on peut s'assoir dessus, elle a limite décidé que c'etait elle qui faisait la loi a la maison. Elle trouve qu'on la gronde plus que sa soeur, a l'impression qu'on l'aime moins, ce qui est tout à fait faut, il n'y a pas un seul jour où nous lui rappelons que nous l'aimons, nous faisons des choses parfois rien qu'avec elle , sans sa soeur, mais nous avons l'impression que rien ne fonctionne. Elle donne l'impression de ne pas trouver sa place dans la famille. Quand nous avons consulté la premiere fois, au moment où j'ai explique au therapeute notre venue, ma fille m'a lancé un regard noir (elle ne voulait pas que je dise comment elle était à la maison), et tout bas, m'a dit "t'es chiante, tu viendras plus la prochaine fois". Le psychologue a entendu ca et a chercher a comprendre. Mon mari a bien expliqué qu'elle etait comme cela avec nous 2, pas uniquement avec moi, mais bien souvent, je remarque que le psychologue, lorsqu'il souhaite s'adresser à nous les parents, me regarde davantage et me pose plus de questions sur ma relation avec ma fille, qu'il n'en pose a mon mari. Il me demande aussi comment j'etais moi avec ma propre mere, mais n'a pas posé cette question a mon mari. Bref, c'est plusieurs petites choses qui me font culpabiliser pour le coup.

Meilleure réponse

Bonjour Madame,

Je vous remercie pour ces détails.

En effet... c'est vous qui aviez pris la parole devant le psy, pour expliquer les problèmes que vous avez avec votre fille à la maison...., et c'est à vous qu'elle a adressé un "regard noir"... et des paroles dures, en montrant en séance qu'elle a le dessus sur la relation avec vous.
Et là... votre mari aurait du intervenir pour le remettre à sa place d'enfant... ce qu'il n'a pas fait.
Ce qui me frappe c'est quand même cette culpabilité que vous ressentez fortement : pourquoi ? quelle est son origine ?
Votre fille a un comportement et des propos inacceptables à la maison... et devant le thérapeute... et c'est vous qui vous sentez coupable... Et votre mari, il ressent quoi ?!

Il y a quelque chose dans vos histoires de famille, et la votre et celle de votre mari... et celle que vous êtes en train de vivre... qui pourrait expliquer vos problèmes... : parfois le "transgénérationnel" nous agit... se "joue" de nous... inconsciemment... avec des effets comme ceux que vous vivez.
Les transgressions comportementales de votre fille vis à vis de vous tous dans la famille sont à analyser à la lumière de ce passé... tant le votre que celui de votre mari : c'est lui qui est censé dire et faire respecter les "loi" de la vie en société, dont la famille est le plus petit des groupes...
Comme beaucoup de parents... vous voulez le bien de vos enfants, et aussi leur amour, et ayez probablement du mal à penser aussi en termes d'autorité... dont un des premiers rôles est d'imposer le respect réciproque.

Votre propre culpabilité est très importante à comprendre..., comme vos comportements à tous avec votre fille aînée qui vous en veut d'avoir mis au monde un deuxième enfant (et de plus encore une fille :)...) et à qui vous n'arrivez pas à donner une place d'enfant, à la fois protégé et aimé, mais qui a aussi des devoirs vis à vis de ses parents...
Je continue à plaider pour la thérapie familiale, bien nécessaire dans la situations que vous nous avez décrit.

Bon courage à vous et votre mari pour vous poser ensemble les bonnes questions et aller vers la résolution de vos problèmes familiaux !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Madame,
Pour ma part, ces informations complémentaires ne permettent pas d'en savoir davantage sur votre vie familiale.

Ce qui me surprend tout de même c'est cette culpabilité que vous ressentez.
Je pense que le thérapeute l'a ressenti et il essaie de vous montrer quelque chose...

Maintenant ne connaissant pas non plus votre histoire personnelle à vous Madame, il est possible que cette culpabilité est disproportionnée face à la réalité et que le thérapeute vous renvoie à votre propre problématique (?)...

Enfant ou adolescente, dans votre relation familiale, vous êtes vous sentie souvent coupable de quelque chose ? Peut être à creuser...

Je ne pourrai pas me prononcer davantage sur votre demande, il manque trop d'éléments pour vous donner un avis plus tranché.

Cordialement
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2018

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2368 réponses

10059 J'aime

Bonjour AL,
depuis quand votre fille aînée, par ailleurs plutôt introvertie en public, s'est-elle mise à prendre cette attitude agressive à votre égard en privé ?

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

8 NOV. 2018

Logo Xavier Martin-Prével Xavier Martin-Prével

209 réponses

262 J'aime

Bonjour,
La relation mère-famille fut l'occasion d'une conférence de notre fédération, autant dire que c'est un sujet qui a de quoi interroger ... vous sentez que cette interrogation est insistante et dérangeante, peut-être avez-vous besoin de vous entretenir de votre relation à votre mère avec un thérapeute, demandez lui le nom d'un confrère ou consoeur.
Une piste de travail qui pourrait être intéressante d'envisager avec votre fille - de la part de votre thérapeute - ce serait d'étudier comment s'est passée l'arrivée de la petite soeur. Comment elle l'a vécue. Elle peut ne pas s'en prendre à elle directement mais à vous et malgré tous les efforts que vous déployez pour lui montrer votre amour, il y a quelque chose de refoulé qui reste très présent et qui se manifeste par cette forme de violence.
Ensuite, il est peut-être nécessaire de lui proposer un canal d'évacuation de cette violence : sportif ou créatif selon ses appétences.
Bon courage, à votre écoute.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

8 NOV. 2018

Logo Luc BURGENSIS Luc BURGENSIS

598 réponses

618 J'aime

Madame,
Merci pour ces précisions complémentaires mais si vous sentez un embarras par rapport au thérapeute, je ne peux que vous réitérer le conseil d'aborder directement le sujet avec lui afin qu'il vous explique pour quelles raisons il exerce cette différence vis-à-vis de vous.
Vous pouvez lui demander un entretien individuel durant lequel il sera plus facile pour vous de lui parler directement sans la présence de votre fille.
Restant à votre écoute.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapeute Familial et Conjugal

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2018

Logo Ghislaine PATTE Ghislaine PATTE

556 réponses

1365 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Conflits entre notre fille aînée et parents

5 réponses, dernière réponse le 14 Mai 2018

Aider ses parents en détresse // Suite

3 réponses, dernière réponse le 10 Juin 2018

les enfants commettent les mêmes erreurs que leurs parents ?

7 réponses, dernière réponse le 05 Décembre 2017

Parent qui s'amuse des colères noires entre ses enfants adultes

4 réponses, dernière réponse le 25 Novembre 2015

Blocage en couple suite à des insectes vécu étant enfant

7 réponses, dernière réponse le 10 Janvier 2018

Écriture enfant (suite)

4 réponses, dernière réponse le 10 Novembre 2016

Un conflit qui dure et qui fait si mal.

2 réponses, dernière réponse le 24 Janvier 2018

Conflits de couples et famille recomposée

13 réponses, dernière réponse le 14 Décembre 2016