Conjoint instable qui a entraîné une IVG que je regrette

Réalisée par Elsa · 16 mars 2023 Aide psychologique

J’ai 30 ans et cela faisait une dizaine d’années que j’étais avec mon conjoint. Je n’ai jamais été complètement heureuse avec lui (manque d’affection et d’attention, pas de travail de son côté, colérique, baisse d’estime, aucun projet commun…) même si on s’aimait profondément. Je ne sais pas si c’est cela qui a fait que je l’ai trompé pendant quelques semaines, mais j’ai énormément regretté mon comportement et il m’a supplié pour me donner une seconde chance, ce qu’on a fait. Après cela, j’ai tout quitté pour que l’on prenne un nouveau départ (famille, travail, amis) et j’ai tout accepté de sa part (insultes, changement de comportement à répétition, trahison également puisque je lui ai proposé de me tromper également si cela pouvait « l’aider »). Malgré tout, après 4 mois d’enfer, il n’y avait pas de changement : il n’arrivait pas à me pardonner. Et puis soudainement, je suis tombée enceinte. Quand je l’ai appris, j’ai pleuré de joie pensant que cela allait régler nos problèmes, mais l’annonce fut terrible : j’avais manigancé cela pour le récupérer, je le dégoûtais, mais il voulait malgré tout le garder. Je lui ai dit que désormais il devait arrêter de sortir voir d’autres femmes, pas pendant la grossesse, mais il a continué malgré tout. Quand je lui ai dit que je souhaitais avorter car on ne pouvait pas continuer comme ça, il m’a empêché physiquement d’aller à mon rdv, disant qu’il regrettait et qu’il allait changer. J’ai finalement décidé une ultime fois de lui faire confiance, et cela a été pire quand nous l’avons annoncé aux proches et après la première échographie, où nous avons vu le bébé. Il a été tellement en colère que je lui « gâche » ce moment qu’il a décidé de déballer notre vie privée à ma famille en me jurant qu’il ferait tout pour me retirer l’enfant car j’étais une mauvaise mère d’avance et qu’il pourrait en arriver aux mains s’il le fallait. J’ai donc finalement décidé d’avorter, à contre coeur. J’aimais déjà ce bébé malgré tout, j’aurais pu l’élever seule s’il le fallait mais j’avais trop peur du comportement instable de mon conjoint et des répercussions que cela aurait pu avoir sur lui, et sur moi. Je le vis aujourd’hui très mal, je regrette malgré tout mon choix et j’ai peur pour mon conjoint, avec qui j’ai décidé de mettre de la distance et qui vit très mal cette décision, puisqu’il souhaitait le garder malgré tout et qu’il m’a juré que tout cela était fini. J’ai peur qu’on ne s’en remette jamais…

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 17 MARS 2023

Tout d'abord, je comprends le situation difficile que vous avez traversée. Il faut beaucoup de courage pour prendre des décisions difficiles comme celles que vous avez dû prendre, et il est compréhensible que vous vous sentiez accablée et angoissée.

Il semble que votre relation avec votre conjoint n'était pas saine et que vous vous êtes tous deux livrés à l'infidélité, ce qui a ajouté de la tension et de la douleur à la situation. Le fait que votre conjoint vous dénigre après votre infidélité n'est pas acceptable et témoigne d'un manque de respect à votre égard.

En ce qui concerne la grossesse, il est essentiel de se rappeler que vous avez le droit de prendre des décisions concernant votre corps et votre vie. Personne n'a le droit de vous forcer à poursuivre une grossesse si vous ne le souhaitez pas. Il est préoccupant qu’il ait menacé de vous enlever le bébé et qu'il ait continué à vous maltraiter sur le plan émotionnel et des menaces d’agression physique, il est compréhensible que vous ayez pris la décision difficile d'interrompre la grossesse et de vous éloigner de lui.

Il est essentiel de donner la priorité à votre santé mentale et à votre bien-être en ce moment. Il est courant d'éprouver des sentiments de dévalorisation et d'anxiété après avoir vécu une expérience traumatisante, mais il est important de vous rappeler que vous n'êtes pas seule et que vous pouvez obtenir de l'aide.

Je vous recommande de rechercher soutien professionnel qui pourra vous aider à gérer vos émotions, à renforcer votre estime de soi et à trouver des stratégies d'adaptation pour faire face aux conséquences de votre relation et de l'avortement. Il est également essentiel de prendre soin de vous, notamment en prenant soin de votre santé physique, en restant en contact avec des amis et des membres de votre famille qui vous soutiennent et en vous adonnant à des activités qui vous apportent joie et réconfort.

Rappelez-vous que vous méritez de vivre une relation saine et heureuse, et qu'il n'est jamais trop tard pour apporter des changements positifs dans votre vie.
Si vous avez envie d’aide n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi. J'ai aidé de nombreuses femmes à vivre ce voyage intérieur vers la liberté. C'est une aventure qui vaut la peine d'être vécue. Vous avez le courage et la force de vous y engager.

Lorena Salthu Psy sur Paris

836 réponses

2911 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MARS 2023

Chère Elsa.
Ce parcours relationnel plein d'embuches montre que vous avez bien des difficultés à organiser vos propres émotions. Et votre compagnon tout pareil ; cela relève toujours de carences éducatives de l'enfance. Cela est difficile de ne pas savoir organiser ses émotions pour toutes les actions de la vie courante : les relations familiales, le travail, la parentalité...
Pour vivre mieux vous allez devoir travailler sur cela et apprendre à organiser vos émotions, car oui, cela s'apprend. En thérapie, nous accompagnons aussi nos patients avec de l'éducation affective et émotionnelle qui arme pour la vie mais aussi protège des traumatismes que la vie nous fait traverser.

Maintenant que l'avortement est fait, il est inutile de ruminer là dessus. Vous avez su pardonner les infidélités, les blessures, les moments terribles, cela aussi passera.
Cependant vous le sentez bien, vos pardons sont des demi pardons et votre vie présente est toute colorée des nuances de gris du passé.
Je ne saurai trop vous conseiller de vous faire aider pour d'une part guérir les troubles du stress post traumatique de tout ce que vous avez vécu et pour bénéficier d'une guidance pour construire votre stabilité émotionnelle et apprendre à ressentir et organiser vos émotions avec une meilleure Lucidité.
Bien à vous , sandrine

Sandrine de Monsabert Psy sur Toulon

123 réponses

255 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa,

Aujourd'hui il y a bien sûr la dimension de regret de ne pas avoir gardé cet enfant, voire de culpabilité. Vous auriez intérêt à en parler et à faire le point.
Ensuite il y a la relation avec votre conjoint. On ne comprend pas très bien vos intentions. Est-ce que vous souhaitez poursuivre avec lui ou non. Il semble qu'il y ait beaucoup de confusion en vous et là aussi il faudrait pouvoir parler et évoquer vos intentions.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le Baut
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22129 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Madame,

Je suis touchée et troublée par ce que vous racontez dans votre message….
Je écrivez que votre conjoint vous aimait profondément…, mais vous décrivez chez lui un comportement qui ne montrait pas cela…
Et qui s’est répété quand vous êtes tombée enceinte, d’où votre décision de recourir à l’IVG.

Votre détresse actuelle concernant la grossesse est naturelle, même si vous avez fait un choix de raison qui se justifie par les réactions du père.

Il me semble que votre (ex ?) conjoint a besoin d’une aide thérapeutique pour calmer ses colères et changer de comportement, devenir plus responsable de ses actes et de ses engagements.

Il est très probable que lui ne comprenne pas la nécessité de cette thérapie individuelle…, puisqu’il a l’air d’avoir du mal à se remettre en question.

Vous aussi vous aurez besoin de revisiter votre vécu et vos repères.

Si vous voulez revivre ensemble, le mieux serait de faire ensemble une thérapie de couple, qui pourra vous permettre d’apaiser vos rancunes et vos tensions et de vous projeter ensemble avec responsabilité.

Je vous souhaite de vous « remettre » de votre passé, et de mettre au monde un enfant que vous pouvez élever dans un climat serein.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12208 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour,

Merci de nous adresser votre témoignage.

Vous traversez une période extrêmement difficile et douloureuse, ayant vécu des moments de souffrance au sein de votre relation, une infidélité, une grossesse non désirée et finalement une décision douloureuse d'avorter. Les émotions que vous ressentez sont intenses et complexes, et il est essentiel que vous trouviez du soutien pour vous aider à traverser cette épreuve et à guérir.

Il est important de vous rappeler que vous avez fait de votre mieux pour faire face à cette situation difficile et pour prendre une décision qui vous semblait la plus adaptée à l'époque. Vous avez montré du courage et de la résilience face à des défis considérables.

Pour vous aider à avancer et à guérir, voici quelques étapes que vous pourriez envisager :

Prenez le temps de vous accorder de la compassion et de l'amour pour vous-même.
Réfléchissez à ce que vous attendez d'une relation et à ce qui est essentiel pour vous en termes de respect et de soutien mutuel.
Cherchez un soutien professionnel, tel qu'un psychologue ou un thérapeute, pour vous aider à travailler sur vos émotions et à trouver des solutions pour avancer.
Pensez à participer à des groupes de soutien ou des forums en ligne pour échanger avec d'autres personnes qui ont vécu des situations similaires.

Enfin vous pouvez vous demander si être avec une personne instable qui vous a négligé vaut le coup. Est ce que vous considérez mériter mieux / avoir mieux que cette personne ?

Je vous invite à m'envoyer un message en privé pour explorer ensemble des stratégies personnalisées qui vous aideront à traverser cette période douloureuse et à guérir en profondeur.
Cliquez sur simplement sur "Contactez"

Cordialement,

Arnaud SOTO
Psychologue, praticien EMDR

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

396 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa

Je suis touchée par votre message. Je comprends que votre relation a été très douloureuse pour vous et a fini avec cet avortement qui semble vous avoir brisé le coeur. C'est en effet un double deuil que vous avez à faire aujourd'hui : celui de votre relation et celui de ce bébé avec qui vous aviez malgré tout déjà un lien (vous dites que vous l'aimiez déjà).
Je pense que vous avez bien fait de mettre de la distance entre vous et votre conjoint. C'est le meilleur moyen pour que chacun se "répare" de ce qu'il a vécu et retrouve de la sérénité. Aujourd'hui vous êtes face à tout ce que vous avez vécu et cela doit beaucoup vous remuer. Il est important de trouver du soutien autour de vous et c'est ce que vous faites également en écrivant sur ce forum.

Je vous invite à prendre rdv avec moi afin que nous allions ensemble clarifier vos émotions et vos pensées face à ce bouleversement et que nous mettions un nouveau sens à tout cela pour vous permettre de vous sentir libérée et de vous ouvrir à une nouvelle page de votre vie.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2382 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa,

En lisant votre récit, la seule question qui m’est venue à l’esprit est la suivante : pourquoi vous obstinez-vous à rester ensemble puisque cela ne vous rend heureux ni l’un ni l’autre ? Vous n’aimez pas son comportement qui ne change pas et lui n’arrive pas à vous pardonner. Pensez-vous réellement qu’il puisse y avoir un mieux à un moment donné ?
À cela s’ajoute cet avortement que vous aurez toujours en travers de la gorge.
Je vous invite vraiment à réfléchir à votre situation. Si vous pensez avoir besoin d’aide, n’hésitez pas à me consulter, les relations sentimentales font partie de mes spécialités.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3598 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa

Vous traversez une période difficile est douloureuse, il est important que vous soyez consciente de cela, que vous preniez soin de vous. Une décision d'IVG, n'est jamais anodine, elle touche votre corps et votre psychisme. la perte de enfant que vous aimiez déjà suppose un processus de deuil. Ce processus nécessite du temps et se fera par étape.

Je note que vos problèmes de couple, sont antérieurs à votre grossesse et j'y vois pour ma part beaucoup de violence. (Colères, insultes, menaces, peur...) Ne sous-estimez pas toutes ces choses qui lorsqu'elle sont rassemblées peuvent donner à faire peur, n'hésitez pas à poser le terme de violence conjugale. Il existe des associations et des groupes de soutien qui s'attaquent à ces problématiques, vous pourriez vous rapprocher de l'une d'entre elles pour y obtenir du soutien et les menaces peuvent faire l'objet d'un signalement. Ce n'est pas acceptable.
Vos problèmes sont antérieurs à cette grossesse, ce qui fait que celle-ci ne pouvait pas résoudre ces problèmes, un enfant à naitre, ne peut être le "médicament" du couple, ce serait lui faire porter bien trop de choses.

Vous êtes victimes de violences verbales et de menaces, vous avez pris une décision d'IVG qui dans des conditions moins tourmentées et déjà suffisamment traumatisant, vous l'avez prise alors que vous auriez souhaité garder cet enfant, cela relève de la dissonance etc... bref vous traversez une tempête émotionnelle.
Cependant, je ne doute pas que vous ayez pris la meilleur décision dans les conditions dans lesquelles vous vous trouviez, ce qui montre de grandes aptitudes.

Pour autant ne négligez pas cette dimension, e vous engage à chercher du soutien et un accompagnement auprès d'un professionnel cela vous aidera à traverser cette épreuve.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me constater.

Bonne journée


Bruno BRICE
Psychopraticien & Thérapeute Narratif

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

438 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa,

La douleur d'un IVG fait, à contrecœur est quelque chose de profond et d'extrêmement douloureux. Vous devriez penser à prendre soin de vous et à soigner cette blessure, qui en est vraiment une. Vous vous en remettrez, mais vous allez garder une "cicatrice" à jamais. Il est important aussi, que vous ayez de la compassion et de la tendresse pour vous-même, car ce que vous décrivez du comportement de votre conjoint est tout bonnement intolérable. Accepter d'élever un enfant, avec un homme aussi, irrespectueux et violent, que lui, vous aurait fait vivre un enfer, et potentiellement fait vivre un enfer à votre enfant.
Un travail de deuil vous attend, et je vous recommanderais chaleureusement, un accompagnement psychologique afin de traverser cette étape de votre vie si délicate et éviter des conséquences dévastatrices.
Vous avez dû prendre une décision très difficile, et je pense que vous avez choisi la moins pire, maintenant, il faut digérer et vous reconstruire.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et attention
Xavier Dubouch,
Psychopraticien, Gestalt-thérapeute

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

519 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa,

j'ai lu avec grande attention votre long récit et je suis sidérée quand je vois que vous avez peur pour votre conjoint?
Et vous?
Subir une IVG a été votre souffrance et cet acte médical est extrêmement marquant pour une femme, notamment après avoir vu une première échographie. C'est un traumatisme, vous ne pensez pas que vous êtes dans un contexte extrêmement délétère, toxique et pas du tout dans une relation de couple saine?
Mensonges, adultères, trahisons, violences, où est l'amour dans cette séquence?
Accusations envers vous lors de l'annonce de votre grossesse, menaces et implication de la famille....
Où est le point d'équilibre, laconfiance de base du couple authentique?
rester dix ans avec une personne ne veut rien dire d'autant que vous l'explicitez bien, vous ne vous êtes jamais sentie complètement heureuse avec lui, n'est ce pas?
Il réside une contadiction, vous parlez d'amour profont, pour autant vous soulignez le manque d'affection de sa part....
Par ailleurs, le couple a des projets en commun pour avancer.
Trsè honnêtement, je ne perçois pas de positif dans votre relation mais beaucoup de dépit, de déséquilbre, de souffrance, de mensonges et de trahisons.
Vous avez par ailleurs le regret d'avoir avorté. Et vous vous culpabilisez sur votre décision d'avoir mis cette personne à distance.
On jure et on parjure, vous savez, ce ne sont que des mots, pas des actes.

Je vous invite à faire le point sur vos ressentis, à éclaircir toute cette confusion dans votre esprit, à penser à voix haute pour mieux comprendre vos actions, votre attente profonde et savoir comment avancer. Vous centrer sur vous-même.
Je pense que les réelles priorités ne se trouvent pas là où vous les énoncez.
Vous devez être soutenue et accompagnée pour cesser de vous perdre; qu'attendez-vous au bout de dix ans d'un être instable et qui vous trompe avec votre aval ou sans? Est ce cela pour vous la relation conjugale réelle?

Je reste à votre écoute en téléconsultation en toute bienveillance et avec empathie si vous le souhaitez.

Bien chaleureusement.

Bénédicte Escaron
Psychanalyste
Pratcicienne en Psychothérapie

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9669 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa,
Il y a beaucoup de confusion dans ce que vous évoquez. Confusion des sentiments, confusion des rôles et des places attribuées à chacun, confusion autour de la venue d’un enfant puis de l’IVG.
Je crois que le maître mot et vous l’avez bien identifié est l’instabilité.
Je comprends votre décision de l’avortement qui était une décision de raison, il n’en reste pas moins qu’émotionnellement vous êtes confronté à la perte et au deuil.
Le deuil de votre bébé et celui de votre relation.
On pense souvent à tort, que le temps répare tout, seul. Rendre au temps l’unique responsabilité de nous guérir d’un deuil est une erreur car elle nous rend passif. Vous pouvez vous faire accompagner en psychothérapie pour comprendre ce qui vous a conduit à la situation actuelle et pour vous permettre de vous en remettre justement.
Vous avez 30 ans et la vie devant vous, profitez de ce moment pour clarifier les événements du passé et définir vos envies et vos désirs pour le futur.
Je reste pour cela à votre écoute
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2366 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa,

Votre relation avec votre conjoint est totalement toxique.
Il n a aucun respect envers vous et vous tolérez cela pour une bonne raison selon vous mais qui foncièrement n en est pas une!!
Commencer une thérapie semble une approche raisonnable pour aller chercher ce qui vous empêche d avancer et enlever toute la.culpabilite qu'il y a au fond de votre coeur. Vous avez pris decision qui s imposait à vous.
Je suis disposee à vous aider si vous le souhaitez.

Bien à vous.

Karine Boyer
Psychopraticienne et thérapeute en liberation émotionnelle et traumatismes enfouis
Consultations en visio et en presentiel

Karine Boyer Psy sur Bastia

170 réponses

78 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 MARS 2023

Bonjour Elsa,
Il est compréhensible que vous ressentiez des regrets et de la peine pour la décision que vous avez prise. Il est important que vous preniez soin de vous pendant cette période et que vous cherchiez de l'aide si nécessaire.
Il semble que votre relation avec votre conjoint était compliquée avant même la grossesse, et l'ajout d'un enfant n'aurait pas nécessairement résolu tous vos problèmes. Il est important que vous fassiez ce qui est le mieux pour vous et votre bien-être émotionnel et physique.

Il faut vous dire que votre conjoint n'a pas le droit de vous empêcher physiquement de faire quelque chose que vous souhaitez, et qu'il n'est pas acceptable qu'il vous menace ou vous fasse du mal. Si vous vous sentez en danger ou avez besoin d'aide pour vous protéger, vous devriez contacter les autorités compétentes ou une organisation de soutien pour les victimes de violence.

Enfin, si vous vous sentez dépassée ou avez besoin de soutien émotionnel, vous pouvez envisager de parler à un professionnel de la santé mentale, comme un thérapeute ou un psychologue. Ils peuvent vous aider à travailler à travers vos sentiments et vous donner des outils pour faire face à cette période difficile.
Pour ma part, je consulte en cabinet et visio.
Passer une excellente journée !
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
PNL, EMDR, « spécialiste en périnatalité »

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

987 réponses

1299 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses