Débordement émotionnel / mental comment mettre son cerveau sur pause?

Réalisée par Vanessa le 10 juin 2019 4 réponses  · Aide psychologique

Bonjour

Je ne parviens pas à trouver le bouton pause sur mon cerveau je vais, penser et finir par ruminer au point de sombrer dans la tristesse et la mélancolie

J'ai 27 ans, je vis seule. Je suis en très bon terme avec mes proches, mais je ne me confie jamais à eux qui se confient en revanche beaucoup à moi

Je fais 1h de sport par jour, parfois j'écris, mais ça ne suffit pas.

Avez-vous des conseils à me donner ?

tristesse

Meilleure réponse

Bonjour Vanessa,
Si vos ruminations vous font sombrer dans la tristesse et la mélancolie, je pense qu'il est temps de faire quelque chose.

Pourquoi ne pas vous engager dans une thérapie appropriée, une approche thérapeutique qui propose des techniques spécifiques pour gérer le dérangement émotionnel , les pensées intrusives, comme dans mon approche ?...

Il est possible que votre difficulté à exprimer ce que vous ressentez vous bloque et développe un sentiment d'isolement et solitude...
Peut être aussi un sentiment également de ne pas vouloir déranger et que vos problèmes n'intéressent pas les autres, etc...

Restant à votre disposition si vous êtes sur ma région.
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Vanessa,

Il me semble que vos souffrances se situent autre part... : les ruminations tournent certainement autour des sujets qui vous font souffrir, dont probablement la solitude affective que vos décrivez dans votre message.
Tant que les insatisfactions profondes liées à votre vie seront là... vous ne vous pouvez pas "faire taire" les pensées "négatives" qui sont l'expression naturelle de ce qui vos rend malheureuse.

Je crois que le mieux serait non pas d'espérer enlever vos pensées et les angoisses associées comme par miracle ..., mais accueillir et écouter ce que le "mental" vous dit... de vos désirs et besoins... et faire en sorte d'accomplir vos souhaits.

Il est probable que votre solitude soit le reflet de certaines difficultés que vous avez (estime de vous même, compréhension des autres, régulation des émotions, ...) : un(e) thérapeute peut évidemment vous aider à dépasser ces blocages/problèmes.

Bon courage à vous pour aller vers plus de satisfaction et de sérénité !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIN 2019

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1596 réponses

4917 J'aime

Bonjour Vanessa,
Vos proches doivent penser que vous n'avez aucun souci ,si vous ne vous confier pas à eux . Par contre ,ils se confient à vous ,seriez-vous parentifiée ?Le mieux serait d'effectuer une thérapie où là vous pourriez enfin vous confier . Les ruminations mentales sont toujours des pensées négatives ,pourquoi ne pas voir vos ami(e)s ? ou lire ? Vous êtes jeune ,cette tristesse sera anéantie par la thérapie qui vous laissera un espace rien qu'à vous ,et n'hésitez pas à dire à votre psy ce que vous ressentez ,vos émotions ,vous changerez ,n'en doutez pas !
Très cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JUIN 2019

Logo Catherine POURTEIN Catherine POURTEIN

195 réponses

105 J'aime

Bonjour Vanessa,

Merci pour votre message et votre témoignage.
Vous nous dîtes ici être actuellement en souffrance. Cette souffrance est liée à des pensées qui deviennent obsessionnelles. Celles-ci vous rendent triste et mélancolique.
Vous canaliser ces angoisses par le sport mais parfois cela ne suffit pas. Il est donc important de traiter ces angoisses et de comprendre l'apparition de ces ruminations. Ou autrement dit des pensées négatives automatiques. Le meilleures moyens est d'entamer une thérapie cognitive et comportementale qui permettra de réajuster vos pensées et croyances néfastes en vous aidant à trouver de nouveaux objectifs afin de vous redonner confiance en vous même et donc ne pas être toujours celle qui aide mais accepter aussi également de pouvoir être aidé par un spécialiste. Cette thérapie brève vous permettra alors d’appréhender la vie avec une plus grande sérénité.
Je reste disponible pour en discuter d'avantages avec vous.

Bien cordialement,

Nicolas Gimbert.
Psychopraticien, Paris

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

11 JUIN 2019

Logo Nicolas GIMBERT Psychopraticien TCC et Art Thérapie Nicolas GIMBERT Psychopraticien TCC et Art Thérapie

80 réponses

1289 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Suite suis je bête ?

1 réponse, dernière réponse le 31 Octobre 2018