Dependance affective et problème de couple

Réalisée par Virginie · 14 janv. 2022 Dépendance affective

Bonjour,
Je suis actuellement en couple avec mon amour de jeunesse (c'est aussi mon meilleur ami depuis 25 ans) Notre relation dure depuis 2 ans mais il n'a quitté sa compagne que depuis 4 mois. Aujourd'hui, il vit seul et a la garde de ses enfants un week-end sur 2. Nous nous vivons ensemble la semaine où je n'ai pas mes filles. Cependant, je vis dans l'angoisse permanente. Notre relation est encore cachée. Il va souvent chez son ex pour les enfants. Son ex n'est pas au courant pour nous. Il dit que sinon elle comprendrait qu'il est parti pour moi et que c'est trop tôt. Qu'il veut faire ses preuves avant et mettre en place sa garde correctement. Le statut de maîtresse que j'ai eu pendant presque 2 ans m'a beaucoup blessé. J'ai dû mal à passer outre ses mensonges et ses actes durant ces 2 années. Aujourd'hui il dit ne plus me mentir mais il lui ment encore à elle puisque je ne suis pas officielle. Je suis donc facilement irritable et jalouse quand il me dit qu'il va là bas pour récupérer ou laisser ses fils. Il a passé le 25/12 à midi avec eux 3 (Soi disant à la demande des enfants) ce qui m'a beaucoup blessé. Même si le soir il était avec moi et les jours suivant aussi. A mon goût, il ne coupe pas assez avec cette ancienne vie de famille malgré le fait que nous vivons ensemble une semaine sur 2 et que nous avons des projets concrets. Ma réaction est elle excessive ? Du coup, j'ai besoin d'être sans cesse rassurée. Et cela l'irrite car il dit que je ne lui fais pas confiance. Qu'il a tout quitté pour moi et que ça devrait me suffir amplement. Qu'il faut que je profite de notre relation au jour le jour en cessant d'en demander toujours plus. Notre relation est très belle et épanouissante quand tout va bien. Nous sommes complices et très heureux ensemble. Mais ma jalousie et mes angoisses entachent ce quotidien dès que j'entends le prénom de son ex. Je sens que je suis étouffante mais je ne peux pas m'en empecher . Il faut que je contrôle la relation et ses faits et gestes par rapport à son ex et à sa séparation. Est-ce dû à ces 2 années où j'ai vécu seule sans lui en l'attendant désespérément ? Ou à ces anciens mensonges ? Je ne sais pas comment m'en sortir et je sens qu'à force d'avoir ce type de comportement je vais le faire fuir. Pour quoi avoir autant envie d'être officielle ? De plus, il met en avant en permanence que son ex est gentille et conciliante malgré le fait qu'elle subisse cette séparation qu'elle ne souhaitait pas. Et moi, je m'obstine à lui dire qu'elle est comme ça avec lui car elle ne sait pas qu'il a refait sa vie et que sinon son comportement serait bien différent . Dois je continuer à essayer de lui faire entendre raison ?
Je me sens dans une impasse. Il dit avoir besoin de temps pour mettre en place correctement l'après séparation et moi je suis impatiente car j'attends depuis 2 ans ...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 15 JANV. 2022

Bonjour Virginie,

Votre message est touchant..., et montre le reflet de beaucoup de difficultés qui prennent naissance dès qu'une relation parallèle se noue, sans que celle "officielle" soit clarifiée et finie, surtout sur le plan juridique (quand il y a des enfants et de biens matériels à partager) avec les enjeux de la garde des enfants, des pensions alimentaires, etc...

Pour comprendre la position de votre compagnon actuel il faudra imaginer aussi ce que son encore épouse va ressentir quand elle va savoir qu'il vit avec vous , son amie de 25 ans..., qu'elle connaissait probablement en tant que telle.
Certes, là elle
risque de'être moins conciliante: mais vous n'avez aucun intérêt qu'elle entre en guerre contre vous deux, qu'elle se mette à lui créer des difficultés pour la séparation et la garde des enfants.

Vous écrivez que votre "statut de maîtresse" que vous avez depuis 2 ans vous a blessé... Il me semble que vous connaissiez sa situation familiale..., donc vous l'aviez accepté en connaissance de cause.
Je crois que vous n'aviez surtout pas anticipé les difficultés, probablement ni l'un ni l'autre, portés par l'élan de votre commune attirance et le plaisir d'être ensemble.
Actuellement vos priorités sont un peu en décalage : lui doit d'abord régler la séparation, prendre en charge la détresse de ses enfants et celle de leur mère.
Oui, ça peut vous surprendre, mais le fait qu'il tient compte de tout ça montre justement que vous pouvez lui faire confiance puisqu'il est n'est pas "un salaud" qui s'enfuit en tirant un trait sur son passé (qui inclut ses enfants et une femme à qui l'a aimé et peut être l'aime encore ?!).

Le fait que vous êtes bien ensemble (quand vous oubliez de lui rappeler les problèmes dus à ses engagements familiaux...) est très important, pensez à cela et soyez encore un peu patiente... : faites confiance à cet homme qui est votre ami avant tout, que vous connaissez donc bien, et qui a réellement quitté sa famille pour vivre à vos cotés.

Vous avez raison, il sera bon pour vous deux de vivre bien et profiter des moments que vous passez ensemble, en "serrant les dents" pour ne pas lui faire des reproches et plutôt le soutenir dans ses démarches actuelles pour bien s'organiser afin que vous soyez tranquilles ensemble à l'avenir.

Pour votre paix à tous les deux vous pouvez envisager de vous faire conseiller par un-e thérapeute familial et de couple : chaque étape de votre vie commune pourra vous mettre face à des nouveaux questionnements et problèmes qu'il est bon d'anticiper.

Je vous souhaite de pouvoir faire taire vos inquiétudes et votre impatience en arrivant à comprendre tous les aspects de la situation complexe dans laquelle vous vous trouvez.
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2279 réponses

6467 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour Virginie,

Si je comprends bien, tout cela est une histoire de narcissisme, on est d’accord?
Remettons les choses dans le contexte si vous le voulez bien, il a quitté son épouse et ses enfants pour vous! Ce n’est pas une preuve d’amour suffisante à votre avis?

Mais qu’attendez vous donc? Qu’il se dispute avec son ex épouse et qu’il ne voit plus ses enfants, mais vous en ferez un homme malheureux.

Réfléchissez bien à cela.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Excellent week-end
Bien à vous
Marjorie

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour,
Merci pour votre témoignage.
Quand je vous lis je perçois cette quête affective et ce besoin constant de réasurance. Il serait important d'être aidé pour exprimer les émotions de la petite fille intérieure pour pouvoir ensuite apaiser vos attentes à l'égard de votre compagnon.
Beaucoup de choses ont bougé en 2 ans et vous avez des projets en commun, alors laissez lui le temps de vous faire la bonne place dans sa vie et celle de ses enfants.
Soyez compréhensive et parlez lui de votre souhait de trouver la bonne place à l'avenir dans votre famille recomposée.
Je serai à votre écoute n'hésitez pas à me contacter pour vous soutenir dans votre réflexion.
Vous n'êtes pas dans une impasse, vous avez besoin d'autres points de vues.
Bonne fin de journée.
Chantal Rivière psychologue clinicienne

Chantal Riviere Psy sur Lyon

87 réponses

65 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour Virginie.

Lorsque la relation change, il est alors nécessaire que nos perceptions de la relation change également.
Vous précisez que celle-ci est très belle et épanouissante quand tout va bien et que vous êtes complices et très heureux ensemble. Je vous invite à vous concentrer sur ces aspects de la situation et de profiter du cadeau qui est le vôtre.

La place qu'occupe votre compagnon est loin d'être confortable actuellement et le temps qu'il "demande" pour mettre en place ce qu'il estime être le mieux pour son ex femme, ses enfants et vous même est sans doute nécessaire et légitime pour lui.
Je vous invite à lâcher prise et faire confiance à ce qui est. Je pense, en effet, que tout arrive lorsque nous sommes en capacité de l'accueillir.

La vie est belle et fragile, elle se déguste et se savoure. Dégustez, savourez et faites lui confiance.
Je vous invite aussi à vous faire confiance à vous : vous avez les resources pour vivre ce qui est en train de se passer et se mettre en place.

Afin de vous libérer de vos doutes, questionnements, impatience, je vous invite à échanger avec un ou une professionnel.le qui saura vous écouter entouré bienveillance et neutralité ; et ainsi vous aider à y voir plus clair pour vous permettre de gagner en discernement et sérénité pendant cette phase de transition.

Ingrid BALLONE Psy sur Salon-de-Provence

317 réponses

125 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour Virginie,

Merci pour votre témoignage.
Si je comprends bien vous ressentez une difficulté à rester dans l'ombre, un besoin d'exposer votre relation au grand jour après ces 2 ans d'attente, un besoin de reconnaissance et du mal à vous satisfaire de la situation.
Besoin de contrôle, qu'est ce qu'il y aurait de pire à ce que la situation vous échappe ?
De quoi avez-vous peur au plus profond de vous ?
Avez vous essayé de regarder la situation en vous mettant à sa place (et lui à la votre) ?
Souvent changer d'angle de vue permet de poser un autre regard sur la situation et permet de mieux communiquer.

Vous nous dites " je sens qu'à force d'avoir ce type de comportement je vais le faire fuir. "; qu'aimeriez-vous avoir comme comportement ? Que voudriez vous changer dans votre façon d'agir ?

La jalousie n'est pas la meilleure des conseillères. Je vous invite à prendre du recul par rapport à la situation.
Il serait sain d'en discuter avec un thérapeute qui pourra vous écouter, vous aider à regarder les choses différemment et vous accompagner à mieux gérer votre blessure émotionnelle.

Je suis Muriel BERTHE, Coach professionnelle certifiée et praticienne PNL, spécialisée dans la gestion des émotions et accompagnement en dépendance affective.
Je suis à votre disposition et reste à votre écoute pour convenir d'un RDV sans engagement.

Bien à vous
Muriel
Graine de Soi



Muriel BERTHE Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

51 réponses

75 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour,
merci de votre message et de votre sincérité.
En effet, 2 ans de cette histoire vous marquent et vous laissent des mécanismes de défense dont ce nourrit votre angoisse et anxiété.
Il y a un petit travail a faire sur vous, car les faits et les approches bienveillantes de votre partenaire ne suffisent pas à réduire votre angoisse.
Je vous propose de faire un travail sur vous, votre MOI, la définition de vos attentes, envies, besoins et comment gérer votre anxiété, vos émotions en lien avec votre partenaire et retrouver votre estime de soi et confiance en vous, perdue mais toujours prete à être de nouveau là si vous le souhaitez.

Avec bienveillance, empathie et sans jugement, je consulte en cabinet ou mais aussi en visio (Doctolib) : cela permet une grande discrétion et confidentialité, sans vous déplacer et aux moments ou vous êtes disponible.

Spécialiste en de nombreux sujets dont la sexualité, les relations de couple, sociales, amoureuses ou toxiques, angoisses, crise de sens...Ecrivez moi ou appelez moi et nous en discuterons.
Bien cordialement,
Christian RICHOMME
Psychanalyse - Hypnothérapeute
Paris

RICHOMME Christian Psy sur Paris

1354 réponses

496 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour Virginie,

Merci beaucoup pour avoir partagé votre histoire avec autant de détail et d’implication. Il en ressort 3 choses assez claires :
- vous avez besoin de contrôler la relation = manque de confiance (en lui ? En vous ? Les deux, pour des raisons différentes ?)
- vous voulez que votre relation soit officialisée, vous avez mal vécu votre statut de maîtresse = besoin d’être reconnue, aimée et sécurisée (et/ou)
- vous êtes angoissée et irritable (dans cette situation du moins) = gestion émotionnelle et comportementale de la situation compliquée

Non pas que vous soyez fautive ou seule responsable de ce qui vous arrive, mais factuellement, c’est de cette manière que vous vivez la situation et y faites face. La question de savoir si cela est normal ou pas n’a pas grand intérêt puisque considérer plutôt que oui ou plutôt que non ne changerait rien à l’affaire. Vous en souffririez toujours et seriez tout aussi démunie qu’avant. Si c’est « normal » alors j’ai raison mais la situation est toujours la même (conflits, tensions, stress, difficultés à communiquer, chacun défend son terrain et son bon droit, et personne ne profite d’une relation qui n’a même pas encore véritablement commencé). Si ce n’est pas normal, j’ai peut-être tort ou je suis excessive et donc je pourrie la relation alors que ce je désire c’est la nourrir et la vivre pleinement, donc je culpabilise, je me sens d’autant plus mal et moins à l’aise, moins en confiance et ça renforce mes comportements de contrôle et mes pensées négatives… bref, la situation reste insupportable.

Commencez par le simple fait que, normal ou pas normal, c’est comme ça et vous en souffrez. Cette souffrance suffit amplement pour vous donner le droit de réagir et de prendre le taureau par les cornes, et là on parle bien, avant tout, du taureau intérieur. Votre seule marge de manœuvre qui soit honnête, juste et efficace c’est vis-à-vis de vous-même. Plus vous essaierez de contrôler la relation ou votre compagnon, plus vous générerez l’effet inverse et donc plus vous accumulerez de frustrations et de comportements négatifs. Et plus vous essaierez de rationaliser, justifier ou condamner des pensées et des comportements (les vôtres et/ou ceux de vôtre compagnon), plus vous souffrirez et ferez fausse route pour sortir de ce schéma émotionnel et comportemental destructeur.

En revanche, si vous décidez de vraiment vous occuper de vous (pas du « problème », mais de vous), de vous honorer (en consultant un coach thérapeute par exemple, ce que je vous recommande), de prendre un tout petit peu de distance, en vous faisant accompagner pour analyser la situation, votre histoire personnelle, de vous mettre au clair avec vos valeurs profondes, vos besoins et vos désirs pour ensuite formuler un/des objectifs précis vis-à-vis de votre relation et de votre vie en général, et de mettre en place grâce aux bons outils (communication, compréhension, écoute, gestion émotionnelle, comportements, préparation mentale…) tout en traitant au passage votre anxiété/manque de confiance en soi si cela s’avère nécessaire, vous verrez que ça changera tout! Vous pourrez vous reconnecter à cette version de vous-même apaisée, épanouie, alignée avec elle-même, confiante et capable d’aller chercher ce dont elle a besoin pour vivre pleinement sa relation presque indépendamment de comment elle se présente sur le moment et de faire les bons choix, sans que les enjeux affectifs ne l’écrasent. Prenez soin de vous.

En ce qui me concerne, je suis psycho praticien (TCCE : thérapies cognitives, comportementales et émotionnelles), coach (PNL : programmation neuro-linguistique) et maître en philosophie. Je peux vous proposer des séances à distance et/ou dans mon cabinet à Paris. La première séance par téléphone est offerte. N'hésitez pas.En ce qui me concerne, je suis psycho praticien (TCCE : thérapies cognitives, comportementales et émotionnelles), coach (PNL : programmation neuro-linguistique) et maître en philosophie. Je peux vous proposer des séances à distance et/ou dans mon cabinet à Paris. La première séance par téléphone est offerte. N’hésitez pas.

Alexandre Thorlet Psy sur Paris

110 réponses

49 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour Virginie,

Vous ressentez un problème de place. Vous avez effectivement une place qui n’est pas prioritaire.
La relation première c’est celle que votre compagnon a eu avec la mère de ses enfants. La relation suivante est celle qu’il a avec ses enfants. Vous arrivez après, vous êtes donc en 3ème position. Sauf qu’avec la mère de ses enfants la relation est maintenant une relation parentale. Et pour autant essentielle pour leurs enfants. Ce sont les enfants qui sont à prioriser, leur bien-être et l’entente entre leur parent est primordiale.
Là votre compagnon met toutes les chances de son côté pour que la garde des enfants soit le plus confortable possible pour chacun d’entre eux.
Effectivement s’il avait pu être transparent et honnête avec son ex en lui parlant de vous, ce serait plus confortable. Or vous avez accepté cette situation de vie cachée pendant 2 ans. C’était votre choix en connaissance de cause. Vous avez patienté et aujourd’hui votre compagnon vous offre la 1ère place dans son coeur. Par contre il a encore une situation à régler avec la mère de ses enfants. Je vous invite à la patience. Laissez-lui le temps que tout cela s’apaise et vous serez d’ici quelques temps officialisée.

Je vous invite urgemment à vous faire accompagner par un-e thérapeute afin de trouver les ressources pour être en confiance, vous occuper de vous sans dépendre totalement des décisions de votre partenaire.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire THOMAS Psy sur La Chapelle-Caro

709 réponses

551 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour Virginie,

Vous avez beaucoup d’attente envers cet homme qui n’a pas encore totalement résolu son passé. Il faut aussi prendre en compte que l’on doit un soutien inconditionnel à ses enfants. Il est donc normal qu’il se batte pour cela.
Je vous invite fortement à entreprendre une thérapie de couple, ce qui vous permettra l’un et l’autre de résoudre vos problèmes personnels, mais également votre situation de couple.
Je vous engage à me contacter à ce propos.

Je reste à votre disposition et à votre écoute,

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement pour plus d’intimité par téléphone, visioconférence ou mail à votre convenance.

Christophe Nieaux Psy sur Paris

599 réponses

506 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2022

Bonjour Virginie,
Vous n'êtes pas sur le même rythme, comment pourriez-vous faire un pas l'un vers l'autre? Sinon, dans cette configuration, vous subissez une situation: comment pouvez-vous prendre votre place autrement?
Qu'est-ce que vous voulez, quelle est votre dead line pour que ce soit fait, comment pouvez-vous viser un objectif que vous voulez voir se réaliser, et aller vers celui-ci, mais ENSEMBLE (l'un "avec" l'autre), plutôt que l'un contre l'autre?
Voulez-vous une séance individuelle (ou en couple comme vous le sentez) afin d'y voir plus clair et d'éclaircir vos besoins, et ce qu'il est possible de mettre en place?
C'est avec plaisir que je vous reçois dès que possible (présentiel Nord et P.D.C ou visio)
Bien cordialement

AVOT INES Psy sur Lille

2655 réponses

1146 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Dépendance affective

Voir plus de psy spécialisés en Dépendance affective

Autres questions sur Dépendance affective

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11900 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 11900

questions

réponses 70450

réponses