Devrais-je voir un psychologue? Difficulté à construire/entretenir des relations

Réalisée par Lyha · 31 août 2020 Aide psychologique

Bonjour,

Cela fait longtemps que j'hésite à parler de mon problème ici et à me confier. Mais la rentrée approche et j'ai peur que si je ne change pas de comportement maintenant, je grandirai en ayant toujours le même problème à résoudre.

J'ai décidé d'écrire ici car je me renferme sur moi-même et cela nuit à ma relation avec les autres, notament celle avec mes deux meilleures amies. J'ai quinze ans et cette année je vais passer au lycée.
Depuis le début du collège j'ai eu beaucoup de difficultés avec ma confiance en moi. Je ne sais pas si c'est lié à cela mais je suis mal à l'aise avec tout le monde et même avec mes meilleures amies. Je peux être présente avec elle mais je reste muette, j'ai du mal à parler et à partager des choses tout simplement. Je n'arrive pas exprimer mes émotions et cela me frustre tellement que j'en pleure. J'ai l'impression de ne pas être moi-même, de porter un masque et d'avoir installé un "mur" entre nous. Je n'ose pas prendre de décisions, de m'imposer et de dire que "je veux faire ça car je suis comme ça, c'est mon choix" du fait que j'ai l'impression de ne pas mériter mes amies et qu'elles vont me lacher tôt ou tard, lorsqu'elles s'apercevront comment je suis réellement.

Parfois je développe même une colère envers elle car j'ai l'impression d'être imcomprise. Mais je ne la montre jamais car je sais qu'en réalité, je suis en colère contre moi-même. Je me sens coupable de me sentir seule alors que je sais que ma famille et mes deux amies m'aiment (enfin mes amies je ne suis plus trop sûre). J'ai l'impression d'être toujours exclus lorsque mes deux amies et moi sommes ensembles. Et je sais que cela est de ma faute car je ne parle pas et je n'ose jamais faire le premier pas. Elles ont essayé de m'en parler lorsqu'elles sentaient qu'on s'éloignait à cause de ma boulimie. (Je me renfermais encore plus pendant cette période là). Cependant, après cette discussion, j'ai l'impression qu'on s'éloignent de plus en plus et qu'elles au contraire se rapprochent de plus en plus.
Afin de me sentir moins seule, j'invente une autre vie "parfaite" dans ma tête et je la continue tous les soirs. (J'ajoute cette information étant donné que je ne sais pas s'il est normal d'avoir des amis imaginaires à mon âge)

Je n'ai pas vraiment tout expliqué mais cela est l'essentiel. Je voulais vous demander si ce problème requiert l'aide d'un psychologue ou d'une autre profession. Ou si ce n'est qu'une mauvaise passe dans la vie (la crise d'adolescence) et que j'en fait "tout un plat".
Je voulais aussi vous demander également (si j'ai besoin de l'aide d'un psychologue), s'il est possible d'en voir un sans que mes parents (qui sont séparés) ne soient au courant. Je n'ai pas une très bonne relation avec ma mère, et je ne parle pas vraiment de mes problèmes à mon père, car je n'arrive pas à me défaire de mon image de "petite fille mignonne".

Je suis disponible pour toutes questions si jamais vous lisez ce post et que vous en avez. Je sais que ce n'est pas très bien expliquer mais cela m'a fait du bien d'en parler. Cela à éclairci mes pensées. Je m'excuse d'avance pour ces longs paragraphes mal orthographiés.

En espérant avoir de vos conseils car je suis perdue, Lyha.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 1 SEPT. 2020

Bonjour Lyha,
Tu as très bien expliqué, au contraire, ce que tu ressens, avec une réelle aptitude pour l'expression écrite.
Au travers de tes lignes, on devine une grande souffrance qu'il faudrait, oui, ne plus garder pour toi. Tu t'es construit une personnalité qui te pèse aujourd'hui et il serait effectivement important pour toi qu'avec l'aide d'un professionnel, tu recherches les causes de tes comportements actuels dans le vécu de ta petite enfance. Il est clair que pour ne pas être rejetée ou abandonnée, tu t'es fabriqué une façade de petite fille parfaite, qui masque ses ressentis et préfère se réfugier dans sa "grotte" intérieure. Le fait que tu t'inventes une vie imaginaire est pour le moment plutôt bénéfique, c'est ta soupape de sécurité, ce qui te permet d'évacuer le stress accumulé.
Il faudrait te faire aider pour apprendre à restaurer l'estime et l'amour de toi-même. Tu peux t'en ouvrir à l'infirmière du lycée ( elle est astreinte au secret professionnel) : elle pourra te donner les adresses des organismes qui proposent des consultations gratuites pour les mineurs.
Bien à toi
Véronique BLANCHE, Thérapeute holistique

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

1375 réponses

895 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2020

Bonjour Lyha,
vous êtes très claires dans vos explications, c'est un grand point fort et votre orthographe d'un très bon niveau!
En effet, vous pourriez bénéficier de l'aide d'un professionnel. Si vous êtes mineure, c'est difficile que les parents ne soient pas au courant car c'est eux qui financent, mais si vous résidez dans une ville pourvu d'un CMPP, vous pouvez bénéficier là bas d'une écoute offerte.
Ne connaissant pas votre âge, et ne sachant pas si vous êtes encore collégienne ou lycéenne, je vous recommande dans tous les cas de vous rapprocher du psychologue qui pratique dans votre établissement, il/elle pourra vous aider et vous guider d'une façon adaptée également à votre tranche d'âge.
Je vous souhaite une bonne rentrée et de garder courage, il y a forcément des solutions, ou tout au moins une
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Vers-Pont-du-Gard

656 réponses

230 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2020

Bonjour,
Tout d'abord, laisse moi te rassurer, il est tout à fait normal de s'inventer une vie ou de metrre des barrières quand on a 15 ans et surtout quand on va passer au lycée.
Cependant, nous évoluons tout au long de la vie et c'est cela qu'il faut encourager chez toi.
Grâce à la psychologie positive, je peux t'aider à comprendre ta vie de jeune lycéenne et t'encourager à passer le cap de l'adolescence.
Par contre, il faudra en parler avec un de tes parents car tu n'es pas majeure et ils sont responsables de toi jusqu'à ta majorité.
N'hésite pas à revenir vers moi,
Belle rentrée à toi et courage jeune fille,
Fleur

FullLife Coaching par Fleur Poirier Psy sur Limoges

347 réponses

135 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2020

Bonjour Lyha,
Vous vous exprimez très bien et vous avez une analyse fine de votre situation. Si vous pensez que vous ne vous expliquez "pas très bien" c'est que dans votre tête, vous ne savez pas où vous en êtes. Nous traversons tous des périodes de doutes... quelque soit notre âge. Cela dit, à l'adolescence, on apprend de façon accrue à se connaître soi-même. On commence à prendre du recul pour s'observer comme si on avait accés à une caméra qui nous filme de l'extérieur.
Vous commencez également à repérer vos différents rôles : vous êtes fille, amie, élève... Ces différentes facettes de vous-même ne se jouent pas forcemment de la même façon.
Dans quel rôle vous sentez-vous le plus à l'aise ? Peut-être que vos amies actuelles ne correspondront plus à qui vous serez bientôt ? Il est normal qu'entre le collège et le lycée, on change d'ami car on mûri un peu plus...
Je vous conseille de visionner cette vidéo : https://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs_au_lycee/adolescence_la_quete_de_l_identite_francois_de_singly.5733

D'ailleur, dans votre lycée, il doit y avoir un(e) psychologue scolaire avec qui parler ou bien un service comme une "maison des adolescent". Vous pouvez vous adresser à ces professionnels sans que vos parents soient informés.
Bon courage

Dominique Louvel Psy sur Quimper

346 réponses

238 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2020

Bonjour Lyha
Vous vous exprimez très bien, vos ressentis sont très bien résumés et vos paragraphes sont très bien orthographiés; curieux pour une jeune fille qui pense être inintéressante et n'avoir rien à dire à ses amies et sa famille, n'est-ce pas?
Je suis sûre qu'un accompagnement psychologique vous aiderait à traverser l'adolescence avec bonheur.
Demandez à l'infirmière de votre collège quelles structures ont des psy à disposition des mineurs dans votre région. Vous verrez avec le/la psy comment gérer cette information pour vos parents. Vous pouvez par exemple leur dire que vous souhaitez parler de votre ressenti face au divorce, ou face à vos camarades d'étude, ou simplement dépasser votre timidité, ou toute autre vérité " partielle "; pas besoin de leur faire une liste exhaustive de toutes les difficultés dont vous voulez parler.
Bon courage! Cordialement
Miriam Ferrari-Pontet

Miriam FERRARI-PONTET Psy sur Nice

159 réponses

77 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2020

A votre question Lyha, vous y répondez dans le l'exposé de votre témoignage. Il semble que vous dites que vous souhaitez parler à quelqu'un de tout ce qui est difficile pour vous. Parler à ses parents quand ils sont concernés par des difficultés relationnels est souvent délicat à cet âge. Quel risque y aurait il pour vous à dire à vos parents que vous voulez consulter un psychologue ?

Anonyme-372197 Psy sur Besançon

34 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 9400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12100

psychologues

questions 9400

questions

réponses 54200

réponses