Difficile d'aller mieux

Réalisée par Leslie · 24 juil. 2018 Thérapie brève

Bonjour,

J'ai déjà posté sur ce forum pour le même problème il y a quelques mois mais je suis toujours au même point, je ne vois pas comment évoluer et je ne sais plus vers qui me tourner.

Je suis tombée en dépression en janvier dernier suite à une rupture "surprise" de la part de mon ex. Nous étions ensemble depuis quatre ans, nous avions des projets jusqu'à ce qu'il me dise un beau matin qu'il allait mal et qu'il avait besoin d'être seul.

J'ai du déménager et changer de travail. Tout ça est vécu comme une contrainte et non pas comme le "nouveau départ" qu'on essaie de me forcer à voir.

J'ai vu 4 psychologues différents avec des approches différentes (EFT, Gestalt, hypnose...) mais ça n'a pas eu d'incidence. Je ne ressent pas le besoin de parler, juste le besoin d'aller mieux.
J'ai aussi été suivie par une psychiatre et je suis passée par 4 anti dépresseurs différents, tous sans effet. Plutôt que de continuer à prendre des pilules inefficace on a décidé d'arrêter complètement le traitement.

Aujourd'hui je vais toujours aussi mal qu'au début et ça pèse sur mon entourage. Le nouveau travail que j'ai trouvé est très bien, du coup ma famille et mes amis s'attendaient à ce que j'aille tout de suite mieux en changeant de région et en trouvant un job sympa. Il me font bien sentir qu'ils sont agacés que malgré tout ça je n'aille pas mieux. Il me font des remarques du genre "change toi les idées, sort, fais toi des amis, tu as un super taf, tu devrais être contente, accroche toi au positif" blablabla

C'est si pesant que je fais maintenant des efforts pour leur donner ce qu'il veulent. Je fais semblant de sourire ou d'avoir des projets, d'en avoir quelque chose à faire de leurs sujets de conversation. Je réponds "oui bien sur tu as raison" alors que je m'en fous complétement. Je suis incapable de me concentrer sur une conversation, d'une minute à l'autre j'oublie ce qu'on me dit.

Ca va faire 8 mois que ça dure. Les psy et la médecine n'ont pas su m'aider, je ne vois pas quoi faire de plus. Faire semblant avec la méthode Couet m'épuise plus qu'autre chose.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 24 JUIL. 2018

Bonjour Leslie,
Je ne me souviens plus de votre précédent message ni si j'y ai répondu...

Mais vu le nombre de thérapeutes que vous avez rencontré, je me pose des questions sur votre investissement personnel.
Combien de séances avez vous fait avec chaque thérapeute ?

Car un thérapeute n'est pas un magicien, il ou elle doit vous amener à une prise de conscience, après il doit y avoir une implication dans votre envie de guérir...

Parfois, certaines personnes restent bloquées dans un mal être où apparaît un bénéfice secondaire inconscient de mettre en échec leurs thérapeutes et de se poser en victime.

Là, je ne parle pas forcément pour vous, mais en 8 mois, 4 psychologues avec des approches différentes et 1 psychiatre, ça fait beaucoup, cela me laisse perplexe sur le nombre de séances faites avec chacun...

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2989 réponses

11768 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIL. 2018

Bonjour

Ce que vous décrivez me fait penser à ce qui se dit lors d′un travail de deuil, avec le paradoxe que cela entraîne et qui se séquence un peu de cette manière :

- aidez moi car je voudrais ne plus souffrir.
- oui mais, si je ne souffre plus c′est que j′ai oublié, je tourne le dos à la personne que j′ai aimé.
- or, en même temps, je ne peux pas, je ne veux pas, abandonner cette personne que j′aime encore.....
- la souffrance est finalement le seul lien qui reste et qui me prouve que tout n′est pas perdu....

Vous avez des amis, du « taf », des raisons d′aller mieux.... mais.....qu′en est il de cet attachement.
Espoir et souffrance ne sont ils pas en train de s′auto-alimenter.
A ces questions s′ajoutent bien sûr, le sens de la relation que vous avez connue, la rupture qui n′était pas de votre fait, les raisons du mal-être de votre ami....
Cela aussi à prendre en compte.
Cordiales salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2048 réponses

5936 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JUIL. 2018

Bonjour Leslie, Je réponds peu aux demandes de conseils... Cependant, votre souffrance m'interpelle d'autant que toutes vos démarches pour vous libérer ont été décevantes.... Je suis surprise car vous avez expérimenté l'EFT, approche très efficace et rapide dans la plupart des situations. Pour évaluer le pourquoi de ces déceptions, il important de savoir COMMENT vous avez été accompagnée car la pratique d'une technique thérapeutique seule est toujours insuffisante. Et ma question est : le protocole clinique a-t-il été respecté ? Ce point est fondamental. Egalement : vos thérapeutes connaissent-t-ils d'autres approches thérapeutiques complémentaires et indispensables afin de s'adapter à votre état émotionnel de base et au moment des séances ? Ces aspects sont importants pour l'efficacité de la thérapie quelle qu'elle soit ! Vous pouvez m'appeler afin d'en parler de vive voix... Avec tous mes félicitations à persévérer ! Très sincèrement, Thérèse

Thérèse Badonnel Ferry Psy sur Verneuil-sur-Seine

76 réponses

56 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JUIL. 2018

Bonjour Leslie,
Je ne pense pas avoir répondu à vos précédents messages.

Vous avez l'air d'être coincée dans une spirale, cette spirale vous empêche peut-être de voir comment aller mieux.

Plus on nie votre souffrance plus elle a besoin d'être entendue, pour cela je dois dire que je me demande moi aussi combien de temps avez vous passé avec un psy. Votre entourage n'est pas obligatoirement le mieux placé pour vous aider et voir avoir la possibilité de vous écouter comme vous le souhaiteriez.

Les résultats peuvent mettre du temps à arriver car une peine de coeur cela demande un temps, le temps du deuil de votre histoire, et puis aussi le temps de cicatriser le sentiment d'abandon et de trahison que vous avez dû ressentir lorsque votre ex ami vous a quitté.

Je ne peux que vous conseillez de trouver un thérapeute ou psy en qui vous aurez confiance, même si comme un autre collègue vous dit la confiance ne se construit pas toujours en une ou deux séances et peut-être aurez vous besoin de la tester avant de pouvoir lui offrir cette confiance pour vous aider à remonter la pente de votre dépression.

Restant là à votre écoute, je vous souhaite du courage.

Bien cordialement
Dominique Bartoli

Dominique Bartoli Psy sur Paris

197 réponses

240 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JUIL. 2018

Bonjour Leslie,

Il y à dans ce que vous dites « la contrainte de la répétition », celle-ci existera tant que vous n’aurez pas trouver la solution, la raison, le sens pour sortir de l’impasse dans laquelle vous vous trouvez. L'impasse n'est pas l'autre mais en vous.

Vous vous racontez comme la victime d’un conjoint qui est mal, d’un environnement qui ne vous comprend pas, de psy et de médecins qui n’entendent pas votre désir, de collègues qui vous culpabilisent, et enfin du sacrifice de vous-même pour rendre l’autre heureux en faisant des sourires d’apparence.

En conclusion votre tristesse est grande et elle vous permet que tous les regards se tournent vers vous. Ces regards parlent, s’animent, s’intéressent à votre personne, oui mais vous devez développer votre souffrance pour obtenir ce bénéfice secondaire au prix de votre épuisement psychique. Vous maîtrisez la situation et surtout vous maîtrisez ce que vous voulez voir.


L’idée pour aller mieux c’est de faire confiance au thérapeute qui saura prendre soin de votre angoisse de ne pas être aimé. Il vous apprendra à utiliser votre propre regard et à regarder l’autre avec un sentiment de bienveillance et non de méfiance.

Dans la prochaine thérapie que vous allez engager je vous conseille d’attendre que votre méfiance s’estompe pour alors passer à votre confiance et apprendre à lâcher ce qui vous retient pour vous trouver et vous regarder dans le miroir du regard et des mots du thérapeute. Ne quittez pas la thérapie, elle ne vous abandonnera pas.


Alain Giraud
Psychothérapie Analytique

Alain GIRAUD Psy sur Avignon

236 réponses

532 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIL. 2018

Bonjour à vous,
Je vous lis attentivement. Dois-je comprendre que votre dépression débute à la rupture avec votre ex? Vous ne décrivez pas la relation qui vous occupait avec cet homme: étiez-vous dépendante affectivement? Quel était votre position dans ce couple, quels étaient vos attentes?
Mêmes sans vos réponses, j'aurais envie de vous dire que l'état "dépressif que vous parlez, que vous "subissez" existait déjà: la rupture l'a juste mise en exergue. Une dépression couvée depuis des années est l'expression d'un mal-être profond. Trouver l'origine INITIAL de ce mal-être et vous comprendrez mieux votre état..la guérison pourrait alors être envisageable ...
Cordialement
Berrine JANSSOONE

Berrine Janssoone Psy sur Aix-en-Provence

55 réponses

495 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIL. 2018

Bonjour Leslie,

Je me souviens bien de vos deux précédents messages...., des conseils qui vous ont été donnés..., et même de ma réponse.

Je vous invitais de réfléchir à ce qu'il m'a semblé être, parmi les actes courageux et volontaires de votre vie.... une sorte de "fuite en avant" en quittant la ville et l'emploi de l'époque de la relation avec votre ex ami, comme pour tout oublier et "tourner la page".
Ce sont des envies que nous avons tous eu un jour de grande souffrance, mais qui ne cadrent pas avec le fonctionnement du psychisme humain.

vous souffrez probablement encore de la rupture brutale avec cet homme, de la fin d'une relation vécue comme "idéale".
Vous souffrez de la perte de beaucoup d'idéaux : ceux que vous aviez sur l'amour, sur le couple, sur vous même aussi (avec votre impressionnant pouvoir de rebondir...., "avant"...).
Et c'est cela le propre de la dépression : c'est la difficulté d'accepter la perte des idéaux.

Vous écrivez ne pas vouloir "parler" à un psy.... : sans parler de ce ce mal qui vous ronge depuis la fin de l'année dernière...., comment pensez-vous que vous pouvez aller mieux ?
Par un miracle ? si ça existait... encore que... il faudrait croire que c'est possible :).

Vous, comme nous tous, avez été "formatée" d'une certaine façon par votre vie familiale, votre milieu, les rencontres faites, les pays et cultures connues....
Pour vous sortir de votre mal être actuel... vous avez besoin de revoir vos croyances, vos illusions et vos désillusions également : ceci s'appelle un changement.
Et le changement s'opère dans le temps....et avec l'aide d'un(e) thérapeute qui peut vous accompagner sur ce chemin.

A vous de décider quand vous voulez vraiment remettre en question vos habitudes de pensée, vos modes de fonctionnements, votre impatience habituelle aussi.

Faites donc autre chose.... : sortez de la "pure plainte" et prenez le temps de parler de ce qui vous fait mal (au fond du fond de vous), quitte à commencer par la critique des psys devant un(e) autre psy... que vous verrez suffisamment régulièrement et suffisamment longtemps... pour lui donner la possibilité de vous aider.... pour vous donner la chance d'aller mieux.

Bon courage Leslie !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1750 réponses

5432 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 JUIL. 2018

Bonjour Leslie,
Je ne doute pas de votre envie d'aller mieux mais je suis surprise du nombre de thérapeutes et également du psychiatre que vous avez consulté sans résultats probants pouvant vous permettre d'aller mieux.
Comme vous vous en doutez, un thérapeute n'est en rien un magicien qui a une baguette magique et qui va faire que vous vous sentiez immédiatement mieux, il faut souvent persévérer durant plusieurs séances pour obtenir un résultat.
Si aucune de ces méthodes ne vous ont apporté un plus, peut-être avant d'entamer un travail faut-il que vous trouviez un thérapeute avec lequel vous ayez envie de vous investir sur du long terme pour aller mieux.
Je vous souhaite le meilleur.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapeute

Ghislaine PATTE Psy sur Montrouge

571 réponses

1282 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7550 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11300

psychologues

questions 7550

questions

réponses 39500

réponses