Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Dois-je aller au bout de ma rupture ?

Réalisée par Efjiel le 11 janv. 2018 3 réponses  · Homosexualité

Bonjour,


Je suis un jeune homme en couple avec mon partenaire depuis presque deux ans.


Il y a quelques semaines, j'ai découvert qu'il a flirté par écrit avec différents autres hommes sans n'aller jamais loin apparemment.


J'avais déjà découvert qu'il allait sur des applications de drague gay à plusieurs reprises en voyant les notifications sur son téléphone car "je ne lui donnais pas assez d'affection", ce qui était sûrement vrai, je l'avoue.


J'étais dans la crainte permanente qu'il me quitte depuis notre rencontre je crois, se joue de moi et parte pour un autre, plus beau, plus intelligent, etc. (Il est jeune 19 ans et moi 23 ans et il s'agit de la première histoire dans laquelle je m'investis réellement).


J'ai accepté plusieurs fois ses flirts, jusqu'à une dernière fois où, j'ai découvert des conversations facebook.


Cela a déclenché une énorme déprime (j'ai réalisé qu'il avait flirté avec certains de ses collègues notamment) et je suis immédiatement parti pour trois semaines dans ma famille et consulté une thérapeute dans l'espoir que tout s'arrange entre lui et moi, et étant dans l'incapacité de surmonter tout cela en restant sous le même toit que lui. J'avais l'impression que toute ma vie s'effondrait.


Je ne suis également rendu compte que son incapacité à trouver un travail pendant un an, succédant les expériences non satisfaisantes, m'a énormément pesé sans que nous puissions en parler. Lui prenant cela comme un reproche et moi préférant me taire par peur de le perdre.


Nous vivons ensemble et de retour chez nous, j'ai pris la décision de faire un break. Je suis parti pendant plusieurs jours chez de la famille tout en restant en région parisienne.


Il n'a pas compris ma réaction, m'a dit que je le mettais à la porte, que j'étais égoïste et que j'agissais sous l'impulsion et les dires de mes proches, au courant des causes de mes agissements.

Je me suis senti comme en guerre avec lui, voulant à tout prix qu'il parte, vide ses affaires et me rende ses clefs.


J'étais en prise à des sentiments de haine et de colère et me disant qu'en fait il ne restait avec moi que pour continuer à profiter du fait que je possède un travail, un appartement et que notre rupture représenterait pour lui une obligation de rentrer chez ses parents et quitter Paris.


J'en ai parlé à de nombreux amis et je me sentais libre (je n'avais pas de compte à rendre, j'avais l'impression de commencer mon deuil, de regarder un peu de nouveau les autres hommes) mais à la fois effrayé et malheureux dès que des souvenirs surgissaient (des rues, des musiques, des films : tout en fait me ramenait à penser à lui).


Il a tenté de revenir, je ne le croyais pas, je le voyais comme un manipulateur et je ne tenais plus cas de ce que je considérais comme des belles paroles.


Sauf que voilà, après plusieurs propositions de sa part pour une deuxième chance et des effets yoyo de ma part, j'ai accepté et voilà moins d'une semaine qu'il est à nouveau sous mon toit sans que je sois pour autant confortable à nous imaginer ensemble dans le futur.


Nous avions énormément parlé et au moment où il avait évoqué le fait de quitter la ville, que nous ne nous reverrons jamais et que nous aurions d'autres histoires, j'ai paniqué et donc fait marche arrière.


Je ne cesse de me dire que si nous ne nous étions pas revu, je n'aurais pas changé d'avis et je me sentais sûr de moi à ce moment-là tant nous nous détestions et tant nos propos l'un contre l'autre étaient durs. Il m'a menacé, j'ai été dur, j'avais l'impression qu'on ne pouvait plus rien arranger.


Puis comme je l'ai écrit plus haut, j'ai finalement accepté cette deuxième chance alors que je pense ne plus l'aimer...


Ce weekend nous serons séparé car ma mère vient me rendre visite et il ira dans sa famille.


Je voudrais que l'on vive un peu séparément pour y voir plus clair de mon côté mais lui ne veut pas, soit il reste et on essaie à nouveau soit il part et c'est fini, plus de nouvelles, plus rien.


Ajouté à ça, ma meilleure amie arrive dès la fin du mois et quand nous nous sommes séparés il y a quelques jours avec mon copain, je lui directement proposé une coloc, cela me rassurait. Là nous serions trois et non plus seuls elle et moi et je redoute sa réaction. Lui imposer ça, sachant qu'elle connait nos problèmes et que même moi je ne sais pas si notre couple repartira.


J'ai peur de ne faire que repousser la rupture car une voix en moi me dit de le faire mais dès que le moment fatidique est là, j'ai peur et je me rends compte de tout ce que je vais perdre. Car je nourrissais au fond de moi, que peut être nous nous retrouverions plus tard, alors qu'il exclu cela si nous nous séparons vraiment.


Ajouté à cela, il fait tout pour me prouver qu'il change (suppression de contacts sur facebook, il me laisse regarder son téléphone si je le souhaite et s'est mis dans une recherche plus active de travail).


C'est comme s'il faisait tout ce que je voulais auparavant mais ça ne me comble pas.


Je sens des symptômes physiques (fourmillements dans mes jambes, mes bras, et parfois douleurs dans le ventre et vision comme troublée).


Je suis perdu, j'ai cette forte impression qu'il faut que je le quitte mais j'ai à la fois peur de le perdre, qu'il se soit amélioré et que ce ne soit pas moi qui en profite, qu'il rencontre rapidement quelqu'un alors que moi je n'y parviendrai pas.


Je suis obligé pour question financière de rester dans l'appartement où nous avons vécu pendant plus d'un an (c'est pour cela que j'ai immédiatement proposé la coloc à mon amie) et le quotidien ici sans lui me fait peur.


Je ne pense qu'à cette rupture qui me semble inévitable si nous restons sous le même toit et cela me fatigue à un point que je ne pensais pas possible.


Je voudrais pouvoir tester cette phase d'habitation séparée mais lui se refuse à cette éventualité.


Je ne vois que la séparation comme issue si nous campons sur nos positions et je ne sais pas si cela est la bonne solution.

Meilleure réponse

Bonjour Monsieur

Vous avez toutes les questions et les Réponses dans votre message. Effectivement, la séparation semble pour vous quelque chose de délicat, la solitude peut être aussi d'ou la proposition de colocation avec votre meilleure amie?
Cette situation semble vous être insatisfaisante donc je ne peux que vous dire de vous écouter et de faire qui vous vous semble bon pour vous. Doutez c'est normal, quitter quelqu'un c'est difficile même si l'on a des bonnes raisons de le quitter.
Peut être que votre séparation pourrait permettre quelque chose avec votre ami actuel, personne ne le sait mais bien entendu cela signifie que lorsqu'on a construit une relation et que celle-ci devient insatisfaisante il n'est plus possible de redémarrer sur les mêmes bases. Au risque de vous choquer, l'amour ne suffit pas et ne garantit en rien de la qualité de la relation qui serait construite entre deux partenaires.
Ce qui me semble intéressant dans votre message c'est que vous avez questionné les comportements de votre ami et en même temps vous vous êtes questionné sur vous et avez fait une démarche thérapeutique, peut être devriez vous continuer afin de sortir de cette impasse actuelle.

dans la rupture amoureuse lorsqu'on quitte ou que l'on soit quitté on souffre et bien souvent la seule parade que nous trouvions pour que cela soit acceptable c'est la haine de l'autre. Peut être pouvez vous vous quitter non pas en bons amis mais en vous disant avec calme et respect en quoi cette relation ne vous est plus satisfaisante.
En fait sortir du Tu, parce que , pour quoi, comment, Tu ? Etc. Mais passer au Je, je te quitte, parce que je, etc.
Nous avons le devoir de nous préserver des situations qui nous sont insatisfaisantes, l'autre ne change pas parce qu'il aime ou qu'il devrait changer si il m'aimait (ça c'est du chantage affectif), mais l'autre change parce qu'il pense et il désire être autrement et vivre ses relations différemment..
Enfin, vous êtes jeunes tous les deux et vous avez la vie devant vous pour trouver des compagnons avec qui vous vivrait des relations satisfaisantes voir très satisfaisantes.

Bon courage.

Cordialement,

R. Perinetti

Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

une rupture amoureuse fait peur parce qu'elle est synonyme de changement et d'inconnu. Vous avez peur de la solitude, d'être frappé de regrets et de ce qui vous attend ; c'est tout à fait « normal ».
Cependant, votre relation actuelle ne vous satisfait plus et vous souhaitez apparemment passer à autre chose. Votre décision semble prise mais vous ne pouvez vous empêcher de douter.
Vous avez débuté un travail thérapeutique, le poursuivez-vous ? Ce travail pourrait vous aider à mieux vivre cette rupture.
Faites-vous confiance.

Prenez soin de vous
Cordialement,
Delaunay Laetitia, psychologue clinicienne, psychothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JANV. 2018

Logo Delaunay Laetitia Delaunay Laetitia

47 réponses

47 J'aime

Bonsoir,

Votre message est comme une longue oscillation, un balancement perpétuel entre se séparer ou pas de votre compagnon. Vous êtes dans le doute et peut-être le cultivez-vous c? Le doute n'est-il pour vous une manière de penser en général?

Avez-vous songé à une thérapie afin de vous aider à y voir plus clair dans cette relation avec votre ami et peut-être aussi plus profondément en vous-même?

N'hésitez pas en tout cas, ce site vous propose bien des ressources.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

11 JANV. 2018

Logo Fabienne Verstraeten Fabienne Verstraeten

1356 réponses

4812 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Dois-je consulter ou laisser faire le temps ?

7 réponses, dernière réponse le 20 Mars 2014

Je ne sais plus quoi faire

1 réponse, dernière réponse le 01 Juin 2017

Mes propres peurs et relation avec un phobique de l'engagement

2 réponses, dernière réponse le 09 Juillet 2016

Quelle attitude adopter face à une personne qui teste nos limites ?

4 réponses, dernière réponse le 17 Octobre 2017

Problème de famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 13 Octobre 2017

Mes blessures d'abandon et de trahison me pourrissent la vie

3 réponses, dernière réponse le 27 Juin 2016

Je me sens perdue, que faire ?

5 réponses, dernière réponse le 17 Février 2018

Enceinte et malheureuse dans mon couple malgré mes sentiments

10 réponses, dernière réponse le 31 Octobre 2016